Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 77078

Votre recherche : *

Personnes agées : de la protection à l'accompagnement

Article de Georges Arbuz, Alain Grimfield

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3057, 20 avril 2018, pp. 36-37.

Mots clés : Travail social : Établissements, EHPAD, Pratique professionnelle, Accompagnement, Relation travailleur social-usager

Georges Arbuz, anthropologue, président de l’association La vie devant nous, et Alain Grimfeld, médecin, professeur honoraire à l’université Pierre-et-Marie-Curie, démontrent comment les établissements pour personnes âgées sont passés du statut de lieux d’accueil à celui de lieux d’accompagnement. Malgré le contexte actuel difficile, les EHPAD représentent une évolution historique majeure.

Être vert ?

Article de Thierry Trontin, Patrick Norynberg, Roselyne Barrot, et al.

Paru dans la revue Lien social, n° 1298-1299, 29 juin au 6 septembre 2021, pp. 5-20.

Mots clés : Territoire-Logement, Lieu de vie, Écologie, Jardinage, Adolescent, Économie sociale et solidaire, Milieu urbain, Régie de quartier, Milieu rural, Innovation sociale, Environnement, Réfugié, ITEP, Précarité, Alimentation, Réseau, CIVAM (Centre d'initiatives pour la valorisation de l'agriculture et du milieu rural), ATD Quart Monde, Lille

Être vert ?
-Tu nous saoules avec ton bio !
par Thierry Trontin
-Le monde d’après, oui mais comment ?
par Patrick Norynberg
-Au centre d’un tiers lieu
par Aïssata, Mathilde, Virginie et Perrine
-Se reconstruire à la ferme
par Roselyne Barrot et Myriam Maury
-Zéro déchet pour tous
par Emmeline Daquet
-Lutte pour la planète et contre les inégalités : même combat
Entretien avec Jean-Christophe Sarrot

Les plus pauvres prennent de plein fouet les désordres écologiques. Aux premières lignes, les travailleurs sociaux seront concernés. Pourtant, le sujet reste à la marge, peu saisi dans les instituts de formation, médias spécialisés, divers mouvements et réflexions qui agitent le social. Pourquoi ce silence ? Le sujet serait-il trop politiquement incorrect sous sa vitrine ultra consensuelle ? Cuisinée à toutes les sauces, l’écologie fait consensus. Ce dernier explose dès lors qu’il est question de bousculer un modèle économique aujourd’hui indéboulonnable. Dans ce numéro, travailleurs sociaux et chercheurs explorent et interrogent ces liens, consensuels ou subversifs, entre travail social et écologie.

Penser l’alternative

Article de Jean Luc Marchal, Alexandre Santos Mella, Tristan Loloum, et al.

Paru dans la revue Lien social, n° 1298-1299, 29 juin au 6 septembre 2021, pp. 33-46.

Mots clés : Territoire-Logement, Écologie, Accompagnement social, Vie quotidienne, Travailleur social, Environnement, Organisme de formation, Vulnérabilité, Crise, Libéralisme, Culture professionnelle, Territoire, Épidémie, Changement social, ERTS, Québec, Italie

Penser l’alternative
-Petits riens du quotidien
par Jean-Luc Marchal
-Travail social environnemental : Carotte ou bâton ?
par Alexandre Santos Mella et Tristan Loloum
-Formations sociales et écologie : ça bouge !
par Anne Hostalier et Valérie Larmignat
-Regard écocritique du travail social au Québec
par Jeanne Dagenais-Lespérance et Sue-Ann MacDonald
-Les travailleurs sociaux, des lanceurs d’alerte ?
Entretien avec Laura Centemeri

Les plus pauvres prennent de plein fouet les désordres écologiques. Aux premières lignes, les travailleurs sociaux seront concernés. Pourtant, le sujet reste à la marge, peu saisi dans les instituts de formation, médias spécialisés, divers mouvements et réflexions qui agitent le social. Pourquoi ce silence ? Le sujet serait-il trop politiquement incorrect sous sa vitrine ultra consensuelle ? Cuisinée à toutes les sauces, l’écologie fait consensus. Ce dernier explose dès lors qu’il est question de bousculer un modèle économique aujourd’hui indéboulonnable. Dans ce numéro, travailleurs sociaux et chercheurs explorent et interrogent ces liens, consensuels ou subversifs, entre travail social et écologie.

Fruits de terre

Article de Jessica Steunou, Anaïs Cotten, Jean Marc Maudet, et al.

Paru dans la revue Lien social, n° 1298-1299, 29 juin au 6 septembre 2021, pp. 21-32.

Mots clés : Territoire-Logement, Éducation populaire, Milieu urbain, Quartier, Atelier, Écologie, FJT, Jardinage, Centre d'accueil pour demandeurs d'asile, Réfugié, Rencontre, Thérapie, Alimentation, Aide alimentaire, Politique

Fruits de terre
-Occuper l’espace public
par Caroline
-Fruits et légumes aux fenêtres
par Jessica Steunou et Anaïs Cotten
-Jardin de rencontres
par Jean-Marc Maudet
-Mon tour de France
par Romane Glotain
-Aide alimentaire Pour une sécurité sociale de l’alimentation
Entretien avec Dominique Paturel

Les plus pauvres prennent de plein fouet les désordres écologiques. Aux premières lignes, les travailleurs sociaux seront concernés. Pourtant, le sujet reste à la marge, peu saisi dans les instituts de formation, médias spécialisés, divers mouvements et réflexions qui agitent le social. Pourquoi ce silence ? Le sujet serait-il trop politiquement incorrect sous sa vitrine ultra consensuelle ? Cuisinée à toutes les sauces, l’écologie fait consensus. Ce dernier explose dès lors qu’il est question de bousculer un modèle économique aujourd’hui indéboulonnable. Dans ce numéro, travailleurs sociaux et chercheurs explorent et interrogent ces liens, consensuels ou subversifs, entre travail social et écologie.

L’étrange gravité du sexe

Article de Martin Legros, Clotilde Leguil, Raja Halwani, et al.

Paru dans la revue Philosophie magazine, n° 151, juillet-août 2021, pp. 52-71.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Sexualité, Éthique, Intimité, Féminisme, Plaisir, Prostitution, Addiction

Nous vivons une drôle d’époque du point de vue des mœurs. D’un côté, avec les applications de rencontre, la mode des sex friends et des plans cul, le succès des conseils des sexperts, nous n’avons jamais été aussi près d’une démystification de l’érotisme qui facilite sa consommation effrénée. De l’autre, avec le phénomène #metoo mais aussi la publication de livres comme La Familia Grande de Camille Kouchner, une prise de conscience de la violence de la domination masculine est en cours, qui empêche de prendre l’acte sexuel à la légère. Alors, voulons-nous tout à la fois plus de liberté et plus d’éthique au lit ? Est-ce seulement possible ?
> Pour le comprendre, rien de tel que d’écouter quelques histoires vraies d’hommes et de femmes, gay ou hétéro, dont la vie a été profondément modifiée par certains rapports sexuels. La philosophe et psychanalyste Clotilde Leguil, autrice de Céder n’est pas consentir, en donne sa lecture.
> Dans les universités américaines, l’éthique sexuelle est devenue une discipline à part entière. Nous avons interrogé l’un de ses représentants, Raja Halwani, dont les travaux portent sur le mariage et sur les coups d’un soir.
> Si l’on est attentif aux avancées et aux publications féministes, qu’est-ce qu’on fait dans l’intimité ? Les gestes et les paroles qui miment la domination ou la soumission sont-ils à proscrire ? Un article en forme de plaidoyer inquiet, par notre journaliste Ariane Nicolas.
> Ces deux écrivains ont en commun d’avoir mené des expériences extrêmes et de les avoir racontées dans un roman. Emma Becker s’est prostituée dans un bordel de Berlin, Arthur Dreyfus est tombé dans l’addiction sexuelle. Leur dialogue tourne autour de la curieuse fragilité du plaisir.

Derrière les retraites, l'obsession de la dette

Article de Jean Christophe Catalon, Sandrine Foulon

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 414, juillet-août 2021, pp. 10-12.

Mots clés : Travail-Emploi, Retraite, Réforme, Pension de retraite, Cotisation de sécurité sociale, Niveau de vie, Emploi

Emmanuel Macron a abandonné son projet d'un système de retraite universel, mais pas l'idée d'une réforme. Cette fois-ci, l'objectif est uniquement financier.

Réfugiés : le défi de l'insertion professionnelle

Article de Bruno Gense

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 414, juillet-août 2021, pp. 110-112.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Réfugié, Étranger, Insertion professionnelle, Langue, Emploi, AFPA, Recherche d'emploi, Dispositif d'insertion

Des initiatives émergent pour tenter de lever les obstacles à l'accès à l'emploi des réfugiés et favoriser leur insertion pérenne

Contrats précaires : le mauvais procès fait à l'assurance chômage

Article de Laurent Jeanneau

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 414, juillet-août 2021, pp. 47-49.

Mots clés : Travail-Emploi, Contrat de travail, Précarité, Assurance chômage, Emploi précaire, Emploi, Politique de l'emploi, Employeur, Allocation de chômage

L'"explosion" des contrats courts, mise en avant par les économistes libéraux et le ministère du Travail pour justifier la réduction des allocations chômage, ne résiste pas à l'examen des chiffres. Décryptage.

Les prophètes de l'écologie

Article de Hervé Nathan, Céline Mouzon, Jean Joseph Boilllot, Naïri Nahapétianet al.

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 414, juillet-août 2021, pp. 22-44.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Écologie, Approche historique, Milieu naturel, Philosophie, Énergie, Économie, Science, Militantisme, Environnement, Milieu rural, Féminisme, Art

L'écologie vue par les philosophes, les économistes, les scientifiques, les artistes et les militants
Longtemps minoritaires, les penseurs et les scientifiques qui prenaient progressivement conscience des torts causé par l'homme à la nature ont eu du mal à secouer le joug du productivisme.
Pour certains penseurs, la nature est source de vérités. Les hommes doivent y puiser des enseignements, des vertus morales. Et nous avons des devoirs vis-à-vis d'elle
Les ressources que nous offre la nature sont-elles vraiment inépuisables ? Jusqu'où l'homme peut-il pousser les feux de la croissance sans se mettre lui-même en danger, sans détruire irrémédiablement le capital dont il a hérité ?
Depuis longtemps, ceux qui ont pour métier de scruter la nature, ses espèces et sa variété constatent les ravages qu'elle endure sous 'effet des actions humaines. Et alertent leurs concitoyens, dans l'indifférence souvent...
Pour beaucoup de gens de lettres, de notes ou de pinceaux, la nature est une source d'inspiration indispensable. Rien détonnant à ce qu'il aient brandi avec vigueur les armes pacifiques qui sont les leurs pour défendre son intégrité menacée
Donner sas vie pour assurer l'avenir des générations futures ? Des hommes et des femmes n'ont pas hésité dans ce combat à risquer leur peau en affrontant des pouvoirs politiques et économiques

Europe : des valeurs en évolution mais toujours aussi clivées

Article de Pierre Bréchon

Paru dans la revue Futuribles, n° 443, juillet-août 2021, pp. 5-23.

Mots clés : Lien social-Précarité, Valeur, Société, Enquête, Individualisme, Individualisation, Démocratie, Religion, Famille, Environnement social, Altérité, Nationalisme, Europe

Après un rappel de la méthodologie des EVS, l'auteur y souligne les différences de valeurs observées suivant les zones géographiques (...), toujours très marquées, tout en insistant sur la distinction essentielle à faire entre la tendance à l'individualisation (volonté d'autonomie) et celle allant vers l'individualisme (recherche de son strict intérêt personnel). Puis il examine les évolutions principales que l'on peut dégager sur longue période, parmi lesquelles une forte hausse de l'individualisation, tout particulièrement en Europe du Nord et de l'Ouest, et une relative régression de l'individualisme (excepté en Europe de l'Est). Il présent également les grandes tendances en matière de religiosité, l'adhésion aux valeurs démocratiques, de xénophobie…. Enfin, outre les variables culturelles et religieuses, Pierre Bréchon souligne l'importance des variables sociologiques dans les différences de valeurs, les personnes le plus favorisées faisant globalement preuve d'une plus grande ouverture aux autres