Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 2985

Votre recherche : *

L'accompagnement : nouvel horizon pour la formation

Article de Thierry Bouchetal, Françoise Lantheaume, Clémence Jacq, et al.et al.

Paru dans la revue Diversité, n° 197, janvier-avril 2020, 162 p..

Mots clés : Ecole-Enseignement, Accompagnement de la personne et identité, Accompagnement, Formation, Formation de formateur, Analyse de la pratique, Projet pédagogique, Echange de savoirs, Entretien d'aide

Inclusion : la transition est engagée

Article de Laetitia Delhon, Sophie Leroy, Fanny Tesson, Mélina Konrad

Paru dans la revue Direction(s), n° 183, février 2020, pp. 22-29.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Établissement social et médicosocial, Participation, Formation, Intégration, Autonomie, Empowerment, Insertion sociale, Insertion professionnelle, Citoyenneté, Lien social, École, Handicap, Personne âgée, Inclusion

Loin de l'image d'un secteur conservateur cherchant à protéger ses établissements et services, les organisations sociales et médico-sociales ont entrepris la transformation de leur offre afin de favoriser l'inclusion des publics. Certes, des freins persistent et les avancées restent inégales. Mais le mouvement est engagé pour un projet sociétal qui dépasse leur seul giron.

Le service hébergement de l'association Gapas (Nord) a engagé une profonde transformation de son offre dans une visée inclusive. Mélina Konrad, sa directrice, retrace le processus de formation des équipes à des outils spécifiques afin de modifier l'accompagnement des personnes.

En Seine-Maritime, un Ehpad implanté depuis 2013 au coeur d'un village favorise la participation citoyenne des résidents. Un projet architectural original, incluant des commerces accessibles à tous pour une intégration optimale.

L'école inclusive constitue l'un des grands objectifs des parents et des pouvoirs publics pour les enfants en situation de handicap, dès leur plus jeune âge. Une source d'innovation pour la Fondation Arc-en-ciel, située dans le Territoire de Belfort, labellisé "100% inclusif".

La Maison Bleue : parcours d'une entreprise de crèche

Article de Sylvain Forestier

Paru dans la revue Le Journal des professionnels de l'enfance, n° 122, janvier-février 2020, pp. 32-36.

Mots clés : Enfance-Famille, Accueil, Crèche, Crèche d'entreprise, Développement, Endettement, Équipe, Etablissement d'accueil du jeune enfant, Innovation, Formation, Gestion, Jeune enfant, Organisation, Rentabilité, Responsabilité, Territoire

Le nouveau bac pro "animation-enfance et personnes âgées"

Article de Roselyne Van Eecke

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 205, janvier 2020, pp. 76-81.

Mots clés : Travail social : Formation, Diplôme, Compétence, Formation, Activité, Personne âgée, Enfant, Animation

L'animation professionnelle a décidément le vent en poupe. Après la création du Cpjeps côté Jeunesse et Sports, ça bouge aussi côté Education nationale stricto sensu. Bientôt seront formés dans les établissements scolaires des candidats au nouveau bac professionnel "animation-enfance et personnes âgées", destiné à former des animateurs généralistes pouvant agir principalement auprès de deux publics : les jeunes et les personnes âgées.

Chefs de service : une fonction qui s'étoffe

Article de Jean-Marc Engelhard, Sophie Trégan

Paru dans la revue Direction(s), n° 182, janvier 2020, pp. 24-31.

Mots clés : Travail social : Établissements, Chef de service éducatif, CAFERUIS, Management, Équipe, Changement, Organisation du travail, Responsabilité, Compétence, Formation, Cadre de l'intervention sociale, Posture professionnelle

Manager les équipes et accompagner le changement, contribuer à la réflexion stratégique de l'organisation... Dans un contexte en évolution constante, les cadres intermédiaires voient le périmètre de leurs missions s'élargir sans cesse. Si ces nouvelles responsabilités contribuent à rendre leur fonction plus riche, elles pèsent aussi de plus en plus lourd sur leurs épaules.

Kit de ressources numériques, formations, ateliers de codéveloppement... Afin d'aider les chefs de service à s'approprier leur nouvelle fonction, l'Association des cités du Secours catholique leur propose un parcours d'intégration spécifique.

Alors que les diplômes du travail social ont fait l'objet d'une mise à jour, les travaux portant sur la réingénierie du Caferuis devraient démarrer début 2020. Pourtant, en raison de l'évolution des missions confiées aux cadres intermédiaires, celle-ci devient urgente.

Engagée vers le "100% inclusif", l'Adseam associe étroitement les chefs de service à la mise en oeuvre de sa nouvelle stratégie via des échanges réguliers au sein des groupes de travail et de réunions pluriannuelles. Selon l'association, un gage de réussite du changement.

Combattre les solitudes

Article de Alexandra Marquet, Sarah Bos, René Raguenès, et al.

Paru dans la revue Doc'Domicile, n° 56, novembre 2019-janvier 2020, pp. 7-17.

Mots clés : Grand âge-Vieillissement, Handicap-Situations de handicap, Aide à domicile, Maintien à domicile, Formation, Personne handicapée, Personne âgée, Isolement, Lien social, Vulnérabilité, Intergénérationnel

A l'heure où rester à domicile, coûte que coûte, est devenu la priorité n° 1 des Français vieillissants, qui rejettent la vie en établissement, force est de constater que la perte d'autonomie chez soi n'est pas la panacée. Les pathologies, les troubles cognitifs, le veuvage, l'éloignement des proches ou encore la raréfaction de la "cohabitation intergénérationnelle" se sont soldés progressivement par un sentiment de solitude voire plus grave par une situation d'isolement. Face à une population vulnérable, repliée sur elle-même, les aides à domicile peuvent rencontrer des difficultés pour trouver leur place, créer du lien et tout simplement intervenir en toute sérénité. Dans ces situations plus compliquées, les professionnels de terrain seuls ne peuvent pas s'appuyer sur un collègue, sur une psychologue ou un responsable qui les conseillerait ou reprendrait la main. D'où un sentiment de ne pas toujours être à la hauteur, de ne pas savoir comment réagir qui laisse place à la frustration. S'ils interviennent pour une aide à la toilette ou au repas, des courses, c'est avant tout le lien social qui est recherché par l'usager. Or, cet objectif passe (parfois) à la trappe, faute de formation et de temps. Et pourtant, des solutions existent, des expérimentations sont menées pour justement combattre cette double solitude qui mine la population et le secteur. (...)

La formation au travail social en Belgique (1920-1940), entre "maternalisme" et professionnalisation

Article de Guy Zelis

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 11-21.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social : Formation, Formation, Travail social, Professionnalisation, Maternité, Femme, Rôle, Évolution, Compétence professionnelle, Belgique, 1920-1940

L’étude de la formation au travail social en Belgique (1920-1940) veut souligner deux axes qui paraissent traverser la formation au travail social : le « maternalisme » d'une part, et la professionnalisation d'autre part. Maternalisme et professionnalisation sont potentiellement contradictoires. Malgré le succès des féministes pour projeter les rôles maternels et domestiques dans la sphère publique, le «maternalisme » rappelle les prémisses selon lesquelles la maternité était considérée comme le rôle primordial des femmes ; en conséquence, le foyer était le lieu premier des femmes et les compétences féminines concernaient d'abord les domaines de l'éducation. L'élargissement du rôle familial et maternel des femmes constitue l’un des fondements du « maternalisme » réformiste. De cet élargissement est né le travail social dans une perspective professionnelle. Plutôt qu'une évolution qui conduirait, de 1920 à 1940, du maternalisme à la professionnalisation, l'expression « la maternité comme profession » (que j'emprunte à Christoph Sachsse) exprime la tension existant entre les deux pôles de l'activité à laquelle prépare la formation au travail social.

Les formations en travail social en Flandre : analyse historique et évolutions

Article de Wim Verzelen

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 76-87.

Mots clés : Travail social : Formation, Formation, Travail social, Histoire sociale, Enseignement supérieur, École, Formation professionnelle, Évolution, Professionnalisation, Flandre, 20ème siècle

L’histoire des formations en travail social en Flandre s’articule autour de plusieurs axes. Le premier renvoie à la construction pilarisée qu’à connue la Belgique et qui a structuré trois courants parmi les écoles dispensant cet enseignement. Ce sont principalement les mouvements de travailleurs chrétiens et socialistes qui ont marqué le développement de ces formations au XXe siècle. Un deuxième axe, que nous qualifierons de professionnalisation, est apparu dans les années 1960 pour marquer une rationalisation managériale des formations. Le troisième axe concerne l’ancrage, dans l’enseignement supérieur, de l’organisation des programmes au sein de licences et de maîtrises, niveaux qui représentent somme toute une partie de cette professionnalisation latente.

Service social au Portugal : une profession toujours au défi

Article de Maria Irene Carvalho, Elsa Montenegro Marques

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 22-33.

Mots clés : Travail social : Formation, Assistant de service social, Service social, Formation, Enseignement supérieur, Statut professionnel, Profession, Évolution, Portugal, 20ème siècle

Le service social a une longue histoire au Portugal, bien qu’il n’ait pas toujours donné lieu à une profession reconnue et valorisée. Ce texte cherche à problématiser le développement de la formation et de la profession d’assistant social, depuis son apparition jusqu’à aujourd’hui. Nous partons du principe que les tensions sociopolitiques conditionnent la configuration de cette formation et de cette profession, engendrant des opportunités et des contraintes pesant sur le statut de cette dernière. Nous retraçons l’évolution de son enseignement, en graduat et postgraduat, ainsi que celle de son exercice, en mettant l’accent sur quelques moments significatifs de sa constitution et de son développement. Nous avons cherché à identifier ses domaines d’intervention et à révéler les conflits et dilemmes qui pèsent encore, à l’heure actuelle et dans le contexte de la société portugaise, sur la conquête du statut professionnel.

Métapsychologies en mouvement : de la clinique à la formation des psychanalystes

Article de Corinne Déborah Daubigny, Jean François Solal, Pierre Sabourin, et al.

Paru dans la revue Le Coq-héron, n° 239, décembre 2019, pp. 17-135.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Psychanalyse, Cure analytique, Psychanalyste, Formation, Transfert, Transmission, Théorie, Inconscient, Empathie, Traumatisme, Enfant, Psychopathologie, Névrose, Freud (Sigmund), Ferenczi (Sandor)

Le dialogue Freud-Ferenczi a ouvert la psychanalyse à de nouvelles problématiques qui nécessitent de penser l’originaire et le réel : pathologies marquées par des conflits intra- et inter-psychiques de plus en plus précoces, influence de facteurs exogènes (traumas, désordre familial, ou social, modes de communication, etc.). L’observation-adaptation de la clinique à ces souffrances implique des modifications dans la représentation du fonctionnement psychique inconscient (« méta-psychologies en mouvement »), lesquelles engendrent des questions cruciales pour la formation des psychanalystes : finalité de leur propre analyse, travail sur les transferts, intégrations de modèles métapsychologiques de tendances diverses pour aborder la complexité des problématiques singulières, modalités et politique de transmission au sein des écoles comme en leurs marges.

Accès à la version en ligne