Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 3164

Votre recherche : *

EJE : Les enjeux d'un métier en mutation

Article de Daniel Verba, Cécile Couronneau, Magalie Dreuil, et al.

Paru dans la revue EJE Journal, n° 92, janvier-février 2022, pp. 20-41.

Mots clés : Travail social : Métiers, Identité professionnelle, Conditions de travail, Légitimité, Réforme, Management, Reconnaissance, Éducateur de jeunes enfants, Formation

Dossier composé de 6 articles :
- De l'accompagnement du jeune enfant au management
- A l'aube d'un changement
- Les EJE fuient les crèches ...
- D'EJE à entrepreneuse, histoire d'une reconversion
- Les EJE à la direction, ça a ses avantages !
- Question de formation ou de condition ?

Travail social et violences - L’engrenage dangereux

Article de Myriam Léon, Armandine Penna, Nasser Bouzouika

Paru dans la revue Lien social, n° 1308, 4 au 17 janvier 2022, pp. 18-24.

Mots clés : Travail social : Métiers, Violence, Travailleur social, Conditions de travail, Passage à l'acte, Sécurité, Formation, Accueil temporaire, Violence institutionnelle, Relation travailleur social-usager, Analyse de la pratique, GESIVI (Gestion des situations de violence), Nantes, Marseille

La violence des personnes accompagnées envers les travailleurs sociaux conduit certaines structures à recourir aux services d’agents de sécurité. D’autres optent pour des formations qui préparent les équipes à prévenir, désamorcer et surmonter les passages à l’acte violents. Conséquence de la dégradation continue des conditions de travail, ce climat de tension concerne une minorité des 1,2 millions de professionnels, mais aggrave néanmoins les difficultés de recrutement et impacte la qualité de l’accompagnement.

Travail social et violence
-L’engrenage dangereux
-Gestion de la violence : Agents de sécurité en intervention sociale
-Entretien avec Nasser Bouzouika : Éclairer la clinique

Sur les épaules des anciens

Article de Christophe Ferreira

Paru dans la revue Lien social, n° 1307, 14 décembre 2021 au 3 janvier 2022, pp. 5-7.

Mots clés : Travail social : Métiers, Éducation spécialisée, Formation, Pédagogie, Psychiatrie, Théorie, Management, Histoire sociale, Sociologie

Droits et liberté des publics : vingt fois sur le métier

Article de Laetitia Delhon, Claire Heijboer

Paru dans la revue Direction(s), n° 204, janvier 2022, pp. 24-31.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Travail social, Droits des usagers, Liberté, Relation travailleur social-usager, Citoyenneté, Participation, Empowerment, Équipe, Formation, Projet, Recherche-action, Organisme de formation

La loi du 2 janvier 2002 a créé des outils d'émancipation sociale des personnes accompagnées, ouvrant la voie à la transformation de l'offre. Vingt ans plus tard, la crise sanitaire a interrogé l'avancée des acquis sur le terrain. Participation, accès à la citoyenneté et pouvoir d'agir doivent affronter de nouveaux défis.

Directrice scientifique et responsable du centre de recherche intégrée de l'Ecole pratique de service social (Cri-EPSS), Claire Heijboer a soutenu une thèse en 2019 sur l'expertise usagère. Un mouvement qui, d'après elle, ne va cesser de croître et qui amènera à une nouvelle génération d'institutions sociales et médico-sociales moins "collectivisantes".

Créée en 2015 à Marseille, l'association Just expérimente des projets innovants pour les personnes vivant avec des troubles psychiatriques, en s'appuyant sur leur pouvoir d'agir et la recherche-action participative.

En janvier 2020, l'IRTS Parmentier à Paris a embauché en CDI deux personnes anciennement accompagnées pour coconstruire et animer des modules de formation. Une initiative encore rare pour ancrer le savoir expérientiel dans les pratiques des futurs professionnels.

Laïcité : "Il faut repartir du droit et de l'histoire"

Article de Romain Gaspar, Brigitte Menguy, Victor Grezes

Paru dans la revue La Gazette des communes, n° 47/2593, Semaine du 6 au 12 décembre 2021, pp. 20-21.

Mots clés : Laïcité, Croyance, Religion, Valeur, Service public, Fonction publique, Collectivité territoriale, Formation

Alors qu'approche la Journée nationale de la laïcité, le 9 décembre, date anniversaire de la promulgation de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État, Victor Grezes, président et associé du cabinet de conseil Convivencia, fournit quelques clés pour mieux former les élus locaux et les agents de la fonction publique territoriale à la laïcité et tente d'expliquer comment faire infuser sa culture dans les collectivités. Il estime, à partir de son expérience de terrain, qu'il faut arrêter d'instrumentaliser politiquement ces sujets pour revenir au droit et à l'histoire, méthode la plus amène pour atteindre une meilleure compréhension des subtilités de cette particularité française.

Violences sexuelles : accompagner la parole

Article de Alexandra Marquet, Mariem Majdi, Florence Leggio, et al.

Paru dans la revue ASH Domicile, hors-série n° 12, décembre 2021, pp. 3-41.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Violence, Abus sexuel, Accompagnement, Parole, Agression, Aide à domicile, Vulnérabilité, Conditions de travail, Personne âgée, Personne handicapée, Pathologie, Formation, Sexualité, Victime, Prévention, Harcèlement sexuel, Employeur, Salarié

PARLER POUR DENONCER. Octobre 2017. L’affaire Weinstein éclate. Depuis, le mouvement MeToo a déferlé. Les victimes osent enfin parler. Haut et fort. Les violences et les agressions sexuelles ne sont plus ni tues ni tolérées. Les premières à briser le silence ont été des femmes connues, évoluant dans des sphères socialement protégées : actrices, militantes, chanteuses… Depuis, le mouvement s’est inscrit dans la durée. De nombreuses anonymes se sont jointes à cette déferlante en se manifestant sur les réseaux sociaux ou en saisissant la justice. A l’heure où les violences sexuelles apparaissent enfin à la une de l’actualité, où les commissions d’enquête se multiplient sur le terrain, le domicile reste encore et toujours le lieu de l’intime où il est difficile de s’exprimer et ainsi d’être entendu. C’est dans ce cadre que les auxiliaires de vie et autres aides à domicile interviennent. Seules, sans avoir été sensibilisées, elles accompagnent des personnes vulnérables, dont certaines pathologies peuvent entraîner des comportements sexuels déviants. Propos vulgaires, mains baladeuses, gestes brutaux ou dégradants. C’est bien cette réalité, la leur, qui est mise au jour par l’étude inédite réalisée par l’université de Poitiers.

ENTENDUE, SOUTENUE. Comment réagir quand on n’est ni préparée, ni soutenue ? Quand les conditions de travail et d’emploi sont dégradées, quand on est une femme seule, que l’on a des enfants à nourrir et que l’on est clairement en situation de fragilité économique et sociale ? Comment ne pas être exposée ? Comment agir lorsque l’on est le témoin indirect de violences sexuelles ou si de sérieux doutes existent quant à la nature d’un hématome ? Comment comprendre certains silences ? Autant de situations difficiles à appréhender pour ces femmes et ces hommes venus au départ pour aider une personne dans l’exécution de gestes de la vie quotidienne. Parler et partager sont, comme toujours, les premières voies pour appréhender la situation puis rechercher des solutions. Encore faut-il être entendue et encouragée. C’est le rôle principal des employeurs : protéger des salariées exposées dans une société qui continue de nier les désirs charnels des personnes très âgées ou en situation de handicap, qui peuvent être tour à tour victimes ou bourreaux.

GENERALISER LE CADRE PROTECTEUR. Les professionnels le savent, pour se préserver, des attitudes sont à privilégier : tenues vestimentaires plutôt larges, bannir les petits noms ou le tutoiement sous la douche, bien choisir ses mots pour éviter toute incompréhension. Parfois, et malgré toutes ces précautions, la situation dérape. Le Baluchonnage a posé un cadre protecteur duquel pourraient s’inspirer les services à domicile : la mixité des intervenants, ne pas isoler les salariées en leur proposant une permanence clinique 24 heures sur 24. L’enjeu est d’instaurer une véritable politique de prévention pour ces professionnelles encore identifiées comme « la bonne à tout faire ». Les formations et autres sensibilisations sont encore déficitaires et insuffisantes. L’engagement de chacun des acteurs est nécessaire pour espérer sur ce front une éclaircie : amélioration des conditions d’emploi, formations des intervenants, sensibilisations des bénéficiaires et soutien des professionnels avec un mot d’ordre : mettre fin au mécanisme d’euphémisation.

Contenu et application du step 2 d'Icope, retour d'expérience des infirmières

Article de Sandrine Vaysset, Caroline Oliveira Soares, Fati Nourhashemi, Barka Belguendouz

Paru dans la revue Soins gérontologie, n° 152, novembre-décembre 2021, pp. 23-25.

Mots clés : Grand âge-Vieillissement, Coopération, Dépendance, Étude de cas, Évaluation, Expérience, Expérimentation, Formation, Infirmier, Innovation, Outil, Personne âgée, Prévention, Projet de vie, Technologie numérique, Télé-alarme, Télémédecine, Vieillissement

Avec la mise en œuvre du programme Icope, les infirmiers ont suivi une formation spécifique, théorique et pratique, qui leur a permis d’élargir leur champ de compétences. Cette démarche a été l’occasion d’agrandir et de consolider leur réseau professionnel de coopération tout en consolidant leur place, cruciale, dans la prévention au sens large auprès de la personne âgée. L’objectif du programme Icope est de proposer un suivi au long cours du senior, intégré à son projet de vie.

Repérer une victime de violences conjugales et permettre la parole

Article de Karine Briand Feuardent

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 352, décembre 2021, pp. 16-18.

Mots clés : Enfance-Famille, Empathie, Écoute, Violence conjugale, Formation, Secret professionnel, Victime, Confiance, Outil, Femme

Aborder le sujet des violences conjugales n’est pas un exercice facile pour les professionnels médico-sociaux, tant les relations de couple relèvent de la sphère intime. Pourtant, évoquer la question des conflits intrafamiliaux est indispensable afin de repérer et d’aider les femmes à prendre conscience de leur statut de victimes, de leur permettre de se protéger, et par là même d’épargner leurs enfants.

Parcours de migrants

Article de Fatna Belgacem

Paru dans la revue Empan, n° 124, décembre 2021, pp. 145-151.

Mots clés : Travail social : Formation, Migration, Pauvreté, Guerre, Danger, Peur, Étudiant, Travail social, Récit de vie, Écriture, Formation, Éducateur spécialisé

Les étudiants éducateurs spécialisés de première année du Pôle de formation et de recherche de l'Arseaa, site d'Albi, dans le cadre de l'unité de formation DF4, à propos des phénomènes migratoires, ont rédigé des "parcours de migrants", sous forme de narration, soutenus par la connaissance de diverses causes de la migration et des textes législatifs en vigueur dans les pays concernés. Il en est résulté des documents variés, les rédacteurs tentant d'être au plus près de la vie réelle de ces migrants. Nous publions ici quelques-uns d'entre eux.

Accès à la version en ligne

Les impacts et les réponses face aux mesures sanitaires dans les établissements sociaux, médico-sociaux et de formation à la Réunion

Article de Bruno Ranchin

Paru dans la revue Empan, n° 124, décembre 2021, pp. 80-85.

Mots clés : Travail social : Métiers, Épidémie, Travail social, Établissement social et médicosocial, Accompagnant éducatif et social, Solidarité, Formation, Témoignage, Adaptation, Terrain de stage, Parcours professionnel, Covid-19, La Réunion

Des AES, accompagnants éducatifs et sociaux, en fonction ou en formation, et la directrice générale adjointe de l'Ecole des métiers de l'accompagnement de la personne, à la Réunion, témoignent des modalités d'adaptation au confinement face au Covid. Les professionnels se sont investis dans la solidarité, en lien direct avec leur fonction, sur les terrains de stage où ils avaient été accueillis, ainsi qu'auprès de leurs familles et voisins. L'école a poursuivi son engagement pédagogique en utilisant toutes les ressources virtuelles mais aussi en soutenant les initiatives solidaires des étudiants.

Accès à la version en ligne