Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 352

Votre recherche : *

L'AFPSSU : aux bons soins de la santé scolaire et universitaire

Article de Olivier Van Caemerbèke

Paru dans la revue Le JAS le journal des acteurs sociaux, n° 252, décembre 2020, pp. 28-29.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Médecine, Santé, École, Établissement scolaire, Enseignement supérieur, Université, Éducation à la santé, Prévention sanitaire, Association, Vie associative

La vénérable (82 ans !) Association pour la promotion de la santé dans l'environnement scolaire et universitaire défend une approche plurisectorielle de la santé de l'enfant et s'inquiète de la crise de vocation que connaît la médecine scolaire dont les missions de prévention luttent contre les inégalités sociales. Au moment où le gouvernement envisage de la décentraliser, il est utile d'en savoir plus.

Un temps bien investi en classe préparatoire scientifique et dans une grande école d'ingénieurs

Article de Christophe Birolini

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, automne 2020, pp. 45-58.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Enseignement supérieur, Élève, Enquête, Aménagement du temps, Activité, Implication personnelle

Dans cet article sont examinées les normes d’emploi du temps dans les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles, et à l’entrée dans une grande école d’ingénieurs. Les données ont été collectées au cours d’une enquête ethnographique de quatre ans au sein de la communauté des élèves de l’École Centrale Paris (ECP). Si les activités des élèves changent entre les classes préparatoires et la grande école, certaines normes temporelles persistent : dans les deux cas, il leur est demandé d’avoir un usage rationalisé, intensif et maîtrisé de leur temps, en l’assignant à certaines activités. Ce qui change est la forme que cela prend. En classe préparatoire, il est enjoint aux élèves de consacrer leur temps au scolaire ; en grande école existent des injonctions à s’engager, en plus des activités scolaires, dans les activités associatives de l’école.

Vacances apprenantes : des résultats à confirmer

Article de Florent Contassot

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 214, décembre 2020, pp. 22-33.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Vacances, Apprentissage, Accueil collectif de mineurs, Décrochage scolaire, Animation, Séjour de vacances, Motivation, Éducation, Enseignement, Financement

L'opération Vacances apprenantes, imaginée pour lutter contre les risques de décrochage et les retards scolaires qui avaient pu s'accumuler pendant le confinement du printemps 2020, a été décriée dès son annonce, début juin 2020. Le dispositif "colonies de vacances apprenantes" a notamment été perçu comme une ouverture encore accrue du secteur à la marchandisation et une réfutation du caractère éducatif des accueils de loisirs et des séjours existants. Aujourd'hui, avec plus de recul, on constate que le dispositif, malgré quelques dysfonctionnements, a rempli son objectif initial : faire partir des jeunes qui ne partent pas ou peu en vacances à la mer ou à la montagne, et leur redonner goût aux apprentissages. Retour sur une opération ponctuelle qui pourrait, sait-on jamais, devenir pérenne ?

Harcèlement scolaire : conséquences et traitements

Article de Eric Da Silva, Marie Quartier, Jean Pierre Bellon, et al.

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 382, novembre 2020, pp. 12-47.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Harcèlement moral, École, Prise en charge, Parents, Psychopathologie, Prévention, Théâtre, Famille, Internet, Réseau social

​Selon les statistiques récentes, 1 élève sur 10 s’estime harcelé par ses pairs dans l’institution scolaire.

Accès à la version en ligne

Scolarité : une lutte continue contre le renforcement des inégalités

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3179, 9 octobre 2020, p. 15.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Épidémie, Éducation, Décrochage scolaire, Accessibilité, Technologie numérique, Précarité, Inégalité, Protection de l'enfance, Enfant placé

Le confinement les a dévoilées. La poursuite de la crise sanitaire a toutes les chances de les accroître. Les inégalités en matière d’éducation comptent parmi les sujets de première importance en cette rentrée pour nombre d’associations de soutien aux plus démunis et de structures de la protection de l’enfance.

Quatre enjeux pour une école résiliente

Article de Florence Masson

Paru dans la revue La Gazette santé social, n° 177, octobre 2020, pp. 46-48.

Mots clés : Ecole-Enseignement, École, Rénovation urbaine, Aménagement de l'espace, Cour de récréation, Technologie numérique, Télétravail, Architecture

La crise sanitaire ayant mis fortement à l'épreuve "l'école" dans ses fonctions tant d'apprentissage que sociales, une question s'impose : comment penser l'école de demain ? L'adaptation à la résilience du bâti scolaire sera à coup sûr le "dossier" du nouveau mandat municipal.

La réussite académique à l’université dépend-elle des études supérieures de ses parents ?

Article de Olga Kasatkina, Laurent Lima, Nadia Nakhili

Paru dans la revue Vie sociale, n° 29-30, 1-2/2020, pp. 55-71.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Université, Orientation scolaire, Prévention, Échec scolaire, Compétence, Parents, Classe sociale, OVE (Observatoire national de la vie étudiante)

Les étudiants dont les parents n’ont pas fait d’études supérieures, dits étudiants de première génération, ont-ils les mêmes chances de réussir à l’université que les autres étudiants ? Des travaux internationaux montrent que ce n’est pas le cas aux États-Unis, au Canada ou en Belgique. Cependant, cette question n’est pas tranchée en France. Nous étudions donc la réussite des étudiants de première génération en France à partir de quatre enquêtes de l’Observatoire de la vie étudiante menées entre 2006 et 2016. Nos analyses montrent que les étudiants de première génération ont moins de chances de réussir leur première année universitaire que les autres étudiants et que cette moindre réussite s’explique par des caractéristiques scolaires plus défavorables à l’entrée à l’université. De plus, les faibles variations observées entre les différentes vagues d’enquête, alors que le plan réussite en licence a été mis en place dès 2008, montrent que les actions destinées à augmenter la réussite à l’université n’ont pas amélioré la réussite des étudiants de première génération, bien qu’elles semblent avoir augmenté l’accès à l’enseignement supérieur. Il semble que le statut d’étudiant de première génération peut être un critère pertinent pour cibler des actions de prévention de l’échec à l’université sur les publics les plus vulnérables.

Accès à la version en ligne

Décrochage scolaire : l’autre épidémie

Article de Armandine Penna, Stéphane Bonnery

Paru dans la revue Lien social, n° 1279, 15 au 28 septembre 2020, pp. 18-24.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Décrochage scolaire, Inégalité, Assistant de service social, École, Épidémie, Vacances, Enseignement à distance

La crise du coronavirus a renforcé les inégalités scolaires. Comment va se passer cette nouvelle année pour les élèves qui ont commencé à « décrocher » ? Les assistants sociaux scolaires ont un rôle à jouer pour maintenir leur lien à l’école.

Les jeux dangereux au collège, une approche spatiale

Article de Thibaut Hebert, Mickaël Vigne, Eric Dugas

Paru dans la revue Déviance et société, vol. 44, n° 3, septembre 2020, pp. 484-511.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Jeu, Risque, Conduite à risque, Collège, Aménagement de l'espace, Enquête, Agression

L’objet de cet article est de questionner l’aménagement des espaces scolaires dans une quête de prévention des conduites à risque tels que les jeux dangereux. Sur les 10080 collégiens interrogés, nous avons analysé les réponses des 2850 élèves ayant déclaré avoir pratiqué au moins une fois un jeu dangereux. Les résultats révèlent en premier lieu que la cour de récréation, malgré la présence des adultes, fait figure de terrain idéal à la pratique des jeux dangereux. En second lieu, les espaces interstitiels se distinguent par une surreprésentation des jeux à valence agressive. Cette étude confirme alors que le type d’architecture valorisé dans les collèges français conjugué à des aménagements succincts favorisent certains types de jeu.

Accès à la version en ligne

Les signalements pour « risque de radicalisation » dans les établissements scolaires en France, nouvel outil de régulation de l’islam

Article de Claire Donnet

Paru dans la revue Déviance et société, vol. 44, n° 3, septembre 2020, pp. 420-452.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Radicalisation, Éducation, Signalement, Prévention, Islam, Discours

Cet article, en s’appuyant sur l’étude des signalements pour « risque de radicalisation » au sein des établissements scolaires, interroge l’aspect normatif inhérent à la politique publique de prévention de la radicalisation et son impact normalisant sur les comportements des élèves. L’analyse des motifs de signalement, basée sur les perceptions subjectives des enseignants, met en lumière la construction différenciée du « risque » qui peut caractériser aussi bien la situation vécue par l’élève que l’élève lui-même. Nouvel outil de régulation de l’islam en milieu scolaire, les signalements des personnels éducatifs sont une injonction à la mise en conformité des comportements des élèves avec un cadre scolaire laïque de plus en plus sanctuarisé. Cependant, resitués au sein d’un suivi pédagogique quotidien, les signalements s’inscrivent dans un objectif plus vaste, celui d’une transformation des subjectivités adolescentes et enfantines.

Accès à la version en ligne