Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 1203

Votre recherche : *

Accueillir, évaluer et orienter les familles des jeunes adolescents au Relais étudiants-lycéens… de la clinique médico-pédagogique Dupré

Article de Anthony Brault, Marie Villette, Agnès Mora Oger, et al.

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 17-30.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Adolescent, Pré-adolescent, Phobie, Cadre thérapeutique, Rencontre, Accueil enfant-parents, Décrochage scolaire, Collège, Accès aux soins, Souffrance psychique

Le Relais de Sceaux (clinique Dupré, Fondation santé des étudiants de France), qui reçoit des adolescents et jeunes adultes et leurs familles, est une porte d’entrée aux soins médico-psychologiques. À partir de 2013, l’ouverture de l’accueil aux 11-15 ans a bouleversé le fonctionnement de départ du Relais. À côté du dispositif d’accueil sans rendez-vous des 16-25 ans, un protocole spécifique adapté aux collégiens a été mis en place. Il s’appuie sur un contact téléphonique avec les parents préparant la première rencontre. Via une situation clinique, les auteurs, psychologues et psychiatres exerçant au Relais de Sceaux, exposent les spécificités cliniques de collégiens pour lesquels la rencontre familiale est un préalable indispensable à l’instauration d’un soin psychique individualisé.

Accès à la version en ligne

Conte et récit : une histoire de petits liens

Article de Brigitte Dubicki

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 183-200.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Approche clinique, Migration, Relation enfant-mère, Conte, Dessin, CMP, Culture, Identification, Groupe, Transfert, Maghreb

Le travail avec les familles ayant une histoire en lien avec la migration nécessite une réflexion et une écoute adaptées. Dans ce contexte a été pensé un dispositif thérapeutique au sein d’un centre médico-psychopédagogique pour accueillir et prendre en compte l’origine culturelle ainsi que la situation transculturelle de ces familles. Cet article relate l’expérience clinique d’une mère et de son enfant autour de contes issus de la tradition orale du Maghreb dans le cadre d’un atelier rassemblant des dyades mères-enfants. Le dispositif a pu restaurer le lien symbolique et dyadique, activer une autorisation à apprendre. La remobilisation des représentations culturelles au travers du conte a joué un rôle essentiel dans la renarcissisation à un niveau individuel pour une (re)construction identitaire.

Accès à la version en ligne

Famille et handicap : mutations dans les pratiques

Article de Marcela Gargiulo, Régine Scelles

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 167-181.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Famille, Handicap, Enfant handicapé, Fratrie, Soutien à la parentalité, Psychanalyse, Contre-transfert, Représentation sociale, Coopération, Annonce du handicap, Maladie génétique, Culpabilité

"Le bébé, l’enfant, l’adolescent, l’adulte handicapé doit affronter des conflits intra et intersubjectifs inhérents à toute vie et doit pouvoir être pensé dans le cadre de ses liens aux autres, en particulier aux membres de sa famille : chacun de ses parents, le couple parental, chacun de ses frères et sœurs, le groupe fratrie. À chacune des étapes de la vie de la famille, les enveloppes groupales (Kaës, 1976 ; Anzieu, 1976) pourront servir de protection, de contenant de pensée, mais elles pourront également être effractées, attaquées par des traumatismes, par exemple. Notre travail clinique auprès de ces familles est en grande partie consacré à favoriser le rôle protecteur et transformateur de l’appareil psychique familial et de limiter les atteintes que peut porter à celui-ci le handicap d’un membre de la famille."

Accès à la version en ligne

Pourquoi ai-je si mal à mon frère ?

Article de Régine Scelles

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 151-165.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Psychologie clinique, Enfant handicapé, Fratrie, Éducation spécialisée, Souffrance psychique, Culpabilité, Honte, Relation familiale

"Ma connaissance des fratries comprenant un enfant ayant un handicap est issue de ma pratique de psychologue clinicienne dans un service de soins et d’éducation spécialisée à domicile. Elle vient aussi d’une recherche menée dans un cadre universitaire, qui s’appuie non seulement sur des analyses de livres, d’articles, de témoignages écrits, mais aussi sur des entretiens réalisés auprès d’adultes ayant un frère ou une sœur atteint d’un handicap et d’adultes de fratries « normales » servant d’échantillon-témoin. Pourquoi cette recherche ? C’est que, si de nombreuses études analysent les incidences de la naissance d’un enfant ayant un handicap sur la vie psychique des parents et proposent des moyens pour alléger leur souffrance, rien de tel n’existe pour la fratrie de ces enfants. Par ailleurs, les parents abordent le sujet avec beaucoup de réticences."

Accès à la version en ligne

Un dispositif théâtre pour préadolescents incasables : une étude clinique exploratoire

Article de Marina Devaux, Hélène Riazuelo

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 123-139.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Jeune en difficulté, Incasable, Protection de l'enfance, Théâtre, Famille, Enfant placé, Thérapie, Thérapie de groupe, Sujet

Le terme « incasable » est récurrent dans le champ de la protection de l’enfance. Il désigne ces jeunes en rupture sociale, scolaire, éducative et souvent en absence de soin face auxquels les professionnels se sentent régulièrement démunis. À travers un dispositif thérapeutique théâtre, cet article a pour objectif d’interroger la prise en charge de jeunes dits « incasables » et d’améliorer les pratiques cliniques et éducatives. L’atelier théâtre rassemble six jeunes placés en foyer. L’accent est mis ici sur le suivi de l’un d’eux, un jeune dont la famille a demandé le placement. Les premières réflexions cliniques soulignent comment ce jeune participant à l’atelier thérapeutique théâtre parvient à s’ancrer dans le groupe et à y advenir comme sujet. La représentation des images parentales émerge au fur et à mesure qu’un récit se construit dans le jeu.

Accès à la version en ligne

Médiations numériques avec les enfants et adolescents : exploration des expériences archaïques familiales ?

Article de Marion Haza Pery, Milan Hung

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 105-122.

Mots clés : Enfance-Famille, Jeu vidéo, Médiation, Technologie numérique, Relation enfant-mère, Parentalité, Famille, Culpabilité, Adolescent, Thérapie

À partir d’une activité clinique en libéral où les jeux vidéo s’invitent dans les séances en tant que médiation thérapeutique, les auteurs proposent dans cet article de présenter des dispositifs thérapeutiques novateurs et leurs enjeux. Plus précisément, ils reprennent quelques cas cliniques d’enfants et adolescents afin de montrer, d’une part, comment le jeu vidéo permet d’accéder à des problématiques inconscientes par associations sensorimotrices et narratives, d’autre part, les analogies entre le lien enfant-écran et la dyade mère-bébé. Ainsi se manifestent des enjeux de transitionnalité dans le rapport à un « écran suffisamment nourricier », menant fréquemment à de la culpabilité et à de l’agressivité chez les parents. Ces éléments amènent les thérapeutes à repenser les dispositifs thérapeutiques pour laisser une place également aux parents et à la famille entière dans les médiations numériques.

Accès à la version en ligne

Le jeu vidéo comme facilitateur de la rencontre intersubjective avec les jeunes autistes

Article de Olivier Duris

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 85-103.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Autisme, Jeu vidéo, Prise en charge, Enfant handicapé, Adolescent, Médiation, Interaction, Rencontre, Relation soignant-soigné

Les jeux vidéo sont aujourd’hui reconnus par de nombreux cliniciens et chercheurs comme des outils très pertinents dans la prise en charge des enfants et des adolescents. Le présent article a pour objectif de s’inscrire dans la continuité de ces travaux, en cherchant plus précisément à se focaliser sur l’intérêt du médium vidéoludique dans le cadre de la rencontre avec les jeunes souffrant d’un trouble autistique. Ainsi, à travers le récit du début d’une prise en charge psychothérapique individuelle d’un adolescent présentant un autisme de haut niveau, il cherchera à expliquer en quoi le jeu vidéo semble bien être un outil de médiation thérapeutique accompagnant le sujet vers une augmentation de ses interactions avec le thérapeute, offrant au sujet autiste une possibilité de faciliter la mise en relation avec un autre, l’accompagnant vers une possible rencontre intersubjective.

Accès à la version en ligne

Fonction de liaison des images et parole transformatrice dans les groupes Photolangage®

Article de Giuseppe Lo Piccolo, Saskia von Overbeck Ottino, Pierre Bastin, et al.

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 65-84.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Traumatisme, Migration, Ethnopsychanalyse, Groupe, Médiation, Jeune, Réfugié, Mineur non accompagné, Image, Photolangage

Dans ce texte les auteurs explorent les potentialités du recours au dispositif groupal et à l’introduction de la médiation par les images dans la prise en charge de jeunes requérants d’asile. La clinique liée aux migrations contemporaines nous confronte à un véritable défi concernant la prise en soin de sujets qui appartiennent à des cultures différentes, parlent des langues diverses et sont porteurs de traumatismes qui se révèlent à la fois singuliers et pluriels. À travers l’exemple d’un groupe à médiation Photolangage® avec des ex-mineurs non accompagnés, l’article décrit comment le modèle psychanalytique de groupe peut être un dispositif original pour la compréhension et le traitement d’une telle clinique.

Accès à la version en ligne

De la mise en scène à la mise en récit : confrontation intergénérationnelle et psychanalyse multifamiliale

Article de Nicolas Rabain, Maria Eugenia Briancesco, Susana Ragatke, et al.

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 31-47.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Adolescent, Pré-adolescent, Groupe thérapeutique, Relation enfant-parents, Psychanalyse, Intergénérationnel, Transfert, Identification

Le dispositif des groupes multifamiliaux favorise l’expression et l’élaboration des conflits psychiques chez chaque participant, notamment à partir d’une approche originale dite « de confrontation intergénérationnelle ». À travers le cas de trois adolescentes enclines aux actings et aux manifestations comportementales, les auteurs montrent comment ces groupes thérapeutiques conduisent non seulement à l’élaboration de conflits réels intersubjectifs entre les adolescents et leurs parents tels qu’ils se les présentent dans la réalité, mais aussi au renforcement de leur activité fantasmatique et in fine au réaménagement des liens intergénérationnels.

Accès à la version en ligne

Quand le manque de protection des mineurs migrants redessine les contours de l’accueil. Étude d’un dispositif de familles accueillantes bénévoles

Article de Marion Lauer, Marion Feldman

Paru dans la revue Dialogue, n° 236, juin 2022, pp. 49-63.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Mineur non accompagné, Famille d'accueil, ASE, Exclusion sociale, Accueil familial, Traumatisme, Souffrance psychique, Affectivité, Psychologie, Intégration

La situation de dénuement dans laquelle se trouvent de nombreux enfants et adolescents migrants isolés en raison d’un manque de protection à leur arrivée en France conduit de nouveaux acteurs à leur venir en aide. Parmi eux, des familles les accueillent au sein de leur foyer, selon des modalités variables. L’article présente une étude qualitative réalisée auprès d’accueillants bénévoles à Marseille. L’analyse des premiers entretiens montre que ces familles apportent aux adolescents accueillis une sécurité matérielle et affective essentielle à leur développement. Néanmoins, l’accueil d’adolescents venus d’ailleurs et ayant été exposés à des expériences traumatiques amène les familles à expérimenter un lien objectal particulièrement complexe, dans un contexte de manque de soutien des institutions sociales supposées accueillir et accompagner ces adolescents.

Accès à la version en ligne