Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 81 à 90 sur un total de 77387

Votre recherche : *

"La bourgeoisie n'est plus consciente de ses privilèges"

Article de Louis Maurin, Catherine André

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 415, septembre 2021, pp. 66-69.

Mots clés : Lien social-Précarité, Bourgeoisie, Classe sociale, Égalité, Niveau de vie, Inégalité, Société, Politique des revenus

Cofondateur et directeur de l'Observatoire de inégalités depuis 2003, Louis Maurin a enquêté pour son dernier ouvrage sur les Français biens lotis, ceux qu'il dénomme les "encore plus", qui minimisent leurs privilèges et méprisent volontiers la "France des perdants". Contrairement à ce qu'ils prétendent, ils traversent les crises allègrement. Pire, ces classes privilégiées, en se présentant comme des victimes, détournent sur d'autres l'attention médiatique et les efforts à réaliser, et désignent des boucs émissaires, les "assistés" et/ou les étrangers. Une fracture que la crise économique et sociale déclenchée par la pandémie de Covid-19 ne fait qu'aggraver.

Une autre approche du soin

Article de Florian Espalieu

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 415, septembre 2021, pp. 94-96.

Mots clés : Santé-Santé publique, Santé, Quartier, Centre de santé, Médecine, Communauté, Accès aux soins, Tarification, Financement

Dans les quartier populaires, des soignants défendent une approche globale de la santé, intégrant la dimension sociale. mais s'ils commencent à être entendus par les pouvoirs publics, les obstacles restent nombreux.

Qui aurait droit à la retraite à 1 000 euros ?

Article de Jean Christophe Catalon

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 415, septembre 2021, pp. 40-41.

Mots clés : Travail-Emploi, Retraite, Pension de retraite, Revenu minimum, Cotisation de sécurité sociale

Les députés Lionel Causse et Nicolas Turquois avancent des pistes pour revaloriser les petites retraites, qui concernent surtout les femmes ayant longtemps travaillé à temps partiel.

Comment travaillerons-nous après le COVID ?

Article de Vincent Grimault, Sabine Germain, Aude Martin, Sandrine Foulonet al.

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 415, septembre 2021, pp. 20-34.

Mots clés : Travail-Emploi, Travail, Conditions de travail, Risques psychosociaux, Emploi, Épidémie, Télétravail, Chômage, Productivité, Marché du travail

Ils étaient déjà en galère, et le Covid leur a pris leur emploi. Ils prenaient le TER tous les matins, et ont découvert la visioconférence depuis un coin de leur chambre. Ils étaient invisibles, et ont reçu chaque soir des applaudissements inattendus. Cadres, ouvrier, employé… aucun travailleur ou presque n'a traversé le Covid comme si de rien n'était. Et maintenant ? Repartir comme avant ? Pas évident dans un contexte économique si incertain. Continuer le télétravail ? Tout dépend des conditions. Etre mieux reconnu pour le travail accompli ? Passée l'émotion de la cris, le défi reste immense. Se reconvertir ? Oui, mais comment ? En bousculant la monde du travail, le Covid a permis de le réinterroger. L'occasion idéale pour le repenser, et chercher à l'améliorer.

Sommes-nous si fragiles ?

Article de Cédric Enjalbert, Arthur Lochmann, Charles Perragin, et al.

Paru dans la revue Philosophie magazine, n° 152, septembre 2021, pp. 40-61.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Risque, Vulnérabilité, Épidémie, Résilience

C’est peut-être le grand paradoxe des sociétés développées du XXIe siècle : nous n’avons de cesse d’évoquer notre fragilité et nos lignes de faille, nous nous savons environnés de risques multiples qui vont du krach financier à l’incident nucléaire… Et pourtant, l’expérience de la pandémie nous a montré que nos organisations complexes ont tenu le coup, qu’il n’y a pas eu d’effondrement systémique et que la plupart d’entre nous ont su se réinventer dans cette situation inédite. Du coup, serions-nous d’autant plus solides que nous nous savons fragiles ?
Des larmes de Pline l’Ancien à l’écume de Peter Sloterdijk, en passant par le cristal de Sigmund Freud, de l’Antiquité à nos jours, les penseurs ont toujours trouvé des images matérielles de la fragilité, tout à la fois pour la magnifier et la conjurer.
Car, bien plus qu’une disposition psychologique, la fragilité est peut-être la condition métaphysique première de l’être humain : c’est ce que nous explique le jeune philosophe et charpentier Arthur Lochmann dans un texte inspiré sur le ciel étoilé.
Mais pour revenir à l’échelle de nos sociétés, leur résistance au choc pandémique ne peut être vraiment comprise et analysée qu’en faisant un peu de théorie de la complexité : c’est ce que nous proposent la macroéconomiste Anne-Laure Delatte, le mathématicien David Chavalarias, l’expert en agronomie Marc Dufumier et la psychologue Florence Sordes.
Voici une intervention qui prend la thèse centrale de notre dossier à revers : partant d’une lecture originale de Friedrich Nietzsche comme promoteur (involontaire) de la pleurnicherie, le philosophe allemand Wolfram Eilenberger dénonce l’étalage contemporain des petites blessures personnelles.
Si elle donne un fil rouge à ce dossier, la pensée de Jean-Louis Chrétien (disparu en 2019), qui a consacré de beaux essais à la fatigue, aux larmes ou encore à la voix, réunit dans ce dialogue conclusif deux interlocuteurs de choix : elle continue d’inspirer le philosophe Camille Riquier et la romancière Maylis de Kerangal, qui posent des mots justes sur la sensibilité humaine.

Femmes en prison : "Le passage à l’acte se construit dans un continuum de violences"

Article de Flora Peille, Natacha Chetcuti Osorovitz

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3222, 27 août 2021, pp. 32-33.

Mots clés : Justice-Délinquance, Femme, Prison, Étude de milieu, Sociologue, Passage à l'acte, Hiérarchie, Relation, Pauvreté, Précarité, Violence, Service social, Pouvoir, Lien social

Après dix-huit mois d’enquête au sein d’un centre de détention pour femmes condamnées à des peines de dix à trente ans, Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue, affirme que, pour être efficaces, les procédés disciplinaires du parcours pénal doivent s’affiner au regard du parcours de vie des détenues.

Collectifs : de l’impuissance au pouvoir d’agir

Article de Marie Nahmias

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3222, 27 août 2021, pp. 30-31.

Mots clés : Travail social : Métiers, Empowerment, Management, Pair aidant, Action sociale et médicosociale, Pratique professionnelle, Sens, Reconnaissance, Action collective

Peut-être davantage qu’ailleurs, le besoin de se regrouper entre pairs habite les champs du social et du médico-social, particulièrement fragmentés. Complémentaires des syndicats, les collectifs favorisent la création d’espaces de réflexion indispensables aux travailleurs sociaux pour reinjecter du sens dans leurs pratiques et les aider à évoluer.

Alzheimer précoce : aux Maisons de Crolles, vivre malgré la maladie

Article de Tim Douet, Maxime Ricard

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3222, 27 août 2021, pp. 26-29.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Maladie d'Alzheimer, Lieu de vie, Accompagnement, Individu, Rythme, Équipe pluridisciplinaire, Expérimentation, Bilan

Inspirées du modèle québécois Carpe Diem, les Maisons de Crolles, en Isère, accompagnent depuis 2016 des personnes atteintes précocement d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée, pour lesquelles aucun dispositif dédié n’existe. Inédite en Europe, l’expérimentation se poursuivra jusqu’en 2023

Santé et Dignité

Article de Alison Dahan, Clarisse Girard

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3222, 27 août 2021, pp. 18-23.

Mots clés : Santé-Santé publique, Loi, Bioéthique, Procréation médicalement assistée, Gestation pour autrui, Droit, Santé, Fin de vie, IVG, Acharnement thérapeutique, Euthanasie

La nouvelle loi « bioéthique » du 2 août 2021 ouvre l’assistance médicale à la procréation aux couples de femmes et aux femmes célibataires, répondant ainsi à de nouvelles aspirations sociales. Les avancées médicales font ainsi évoluer le droit en s’attachant à préserver la dignité humaine. Notre dossier revient sur les transformations législatives en matière de procréation, de fin de vie et d’avortement.

Présidentielle 2022 : à la recherche d’une refondation sociétale

Article de Etienne Cassagne, Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3222, 27 août 2021, pp. 6-13.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Politique, Débat, Acteur social, Politique sociale, Droits des usagers, Logement, Précarité, Démocratie, Chef d'État, Élection

Dossier composé de 4 articles :
Présidentielle 2022 : à la recherche d’une refondation sociétale
Les acteurs du secteur travaillent à promouvoir leurs priorités
Rentrée politique : « établir des rapports de force pour que les choses évoluent » (Fondation Abbé-Pierre)
A l’étranger, le social, puissant vecteur électoral