Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 306

Votre recherche : *

« S’en sortir » ou de la mobilité sociale : notions et concepts discutables et à discuter

Article de Patrick Dubéchot

Paru dans la revue Vie sociale, n° 29-30, 1-2/2020, pp. 19-36.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Mobilité sociale, Jeune en difficulté, Mouvement social, Parcours professionnel, Classe sociale, Reproduction sociale, Promotion sociale, Bourdieu (Pierre), Marx (Karl), Denain

Reproduction et mobilités sociales font désormais l’objet d’enquêtes nombreuses. Les questions qu’elles soulèvent constituent des enjeux de société importants et sont au cœur des mouvements sociaux actuels. En fait, la mobilité sociale est souvent entendue comme ascension sociale ou possibilité d’ascension sociale, symbolisée par l’expression d’« ascenseur social ». Or, on assiste depuis quelques années à une évolution des approches de cette mobilité sociale, et à un regain d’intérêt pour différents registres de cette mobilité. De plus, de nouvelles notions et concepts viennent la questionner, la compléter, l’affiner. Ainsi en est-il du concept de « transclasse ». Cet article propose une exploration de ces apports théoriques utiles pour saisir les enjeux présents derrière les expressions telles que « s’en sortir » ou « réussir ».

Accès à la version en ligne

Revenu universel - Utopie et réalité

Article de Mariette Kammerer, Myriam Léon, Anne Eydoux

Paru dans la revue Lien social, n° 1278, 1er au 14 septembre 2020, pp. 18-24.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Revenu minimum, RSA, Pauvreté, Utopie, Protection sociale, Crise économique, Revenu universel, Grande Synthe

La crise sanitaire puis économique relance l'idée d'un revenu universel alors que des mesures s'imposent pour lutter contre la pauvreté. Faut-il miser sur le revenu universel d'activité, une hausse du revenu universel de base ? Ce dernier peut-il redonner du sens au travail social ?

Social impact bonds : entre État et secteur non lucratif

Article de André Decamp

Paru dans la revue Lien social, n° 1278, 1er au 14 septembre 2020, pp. 14-15.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Innovation sociale, Association, Entreprise, Économie sociale et solidaire

Les attributions des ministres chargés des questions sociales et médico-sociales : le gouvernement « Castex »

Article de Olivier Hielle

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3174, 04 septembre 2020, pp. 20-24.

Mots clés : Travail social : Établissements, Action sociale : histoire et perspectives, Usager, Égalité, Égalité des chances, Personne handicapée, Éducation, Écologie, Travail, Économie, Justice, Solidarité, Santé

Avec la nomination d'un nouveau gouvernement, désormais dirigé par Jean Castex, le président de la République a souhaité marquer un nouveau temps de son quinquennat. Détails des attributions des nouveaux ministres, ministres délégués et secrétaires d’Etat ayant un impact sur l’action sociale au sens large. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, ne figure qu’au 12e rang protocolaire.

De l’autre côté du miroir

Article de Matthieu Angotti

Paru dans la revue Esprit, n° 466, juillet-août 2020, pp. 135-139.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Usager, Action sociale, Droits des usagers, Coopération, Intégration

Coopérer avec les personnes accueillies à la conception, à la mise en œuvre et l’évaluation de l’action sociale permet une meilleure inclusion sociale de ces personnes. Mais une organisation bureaucratique et une culture caritative s’y opposent.

Accès à la version en ligne

Participer au travail social. Introduction

Article de Stéphane Rullac

Paru dans la revue Esprit, n° 466, juillet-août 2020, pp. 113-117.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Crise, Santé publique, Travail social, Usager, Coopération, Savoir, Droits des usagers, CORONAVIRUS

Comment le champ professionnel du travail social, pourtant un rouage démocratique central, pourrait-il intégrer enfin la participation ? Le dossier plaide pour une communauté d’expertise (scientifique, professionnelle et usagère) concernant les conditions d’existence, de fonctionnement et d’évolution du travail social.

Accès à la version en ligne

La participation bien comprise

Article de Joëlle Zask

Paru dans la revue Esprit, n° 466, juillet-août 2020, pp. 119-123.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Droits des usagers, Bénéficiaire

Le concept de participation, au cœur de l’idéal démocratique, se décompose en trois moments : prendre part (s’engager), apporter une part (contribuer) et recevoir une part (reconnaissance). Ils peuvent servir de critères à l’enquête sociale et permettent d’identifier différentes variétés d’injustice.

Accès à la version en ligne

L’expertise usagère

Article de Claire Heijboer

Paru dans la revue Esprit, n° 466, juillet-août 2020, pp. 125-128.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Usager, Droits des usagers, Pratique éducative, Projet de recherche

La participation des usagers, devenus « usagents », permet à des programmes de recherche coopératifs de bénéficier de leur expertise usagère et de valoriser les pratiques institutionnelles d’accompagnement. Elle signale un nouvel âge des solidarités.
Citation :
« La période qui s’ouvre est celle de l’usagent : néologisme désignant le dépassement de l’usager. Nous la faisons débuter en 2015 avec la publication du plan interministériel d’action en faveur du travail social et du développement social."

Accès à la version en ligne

L’épreuve de la coopération

Article de Jennifer Fournier, Lydie Gibey

Paru dans la revue Esprit, n° 466, juillet-août 2020, pp. 129-133.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Usager, Droits des usagers, Personne handicapée, Épistémologie

Les recherches en coopération avec des personnes en situation de handicap exigent des ajustements importants des conditions matérielles et des manières de travailler, mais elles permettent une grande créativité.

Accès à la version en ligne

Ségur de la santé : le médico-social mis au ban

Article de Antonin Amado, Maxime Ricard, Sophie Massieu, Brigitte Bègueet al.

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3170, 24 juillet 2020, pp. 6-13.

Mots clés : Action sociale : cadre institutionnel et juridique, Action sociale : histoire et perspectives, Santé publique, Concertation, Syndicat, Travail social

Ce dossier est constitué de articles :
- Écarté, le secteur du domicile gronde : le Ségur de la santé, lancé suite à la crise sanitaire, a rendu ses conclusions le 21 juillet 2020. Si les Ehpad ont été quelque peu considérés, principalement par une revalorisation salariale de 183 €, les problématiques du domicile n'ont pas été traités. Ce qui inquiète les acteurs du secteur.
- Soins précoces : de plus en plus d'enfants en attente. : sans prise en charge immédiate, nombre de petits présentant un retard de développement ou un risque de handicap affrontent d'importantes pertes de chances. Aujourd'hui, les files d'attente s'allongent dans les centres d'action médico-sociale précoce. Un problème aggravé par la crise sanitaire, auquel le Ségur de la santé n'a apporté aucune perspective d'amélioration.
- Pour les syndicats, le Ségur est une "mascarade" : le Ségur de la santé, qui a pris fin le 21 juillet, s'est conclu sur une série d'accords et de mesures censés améliorer les conditions de travail des soignants et la prise en charge des patients. Des accords non signés par les syndicats Sud santé-sociaux et CGT santé et action sociale.
- "Les travailleurs sociaux doivent s'allier aux personnes accompagnées" : les travailleurs ont été sur le pont pendant la crise sanitaire, mais n'ont pas été intégrés au Ségur de la santé. Un manque de reconnaissance que les professionnels ne pourront dépasser, selon Marcel Jaeger, que par un décloisonnement des pratiques.