Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 473

Votre recherche : *

Le Secours populaire : au secours de qui ?

Article de Axelle Brodiez Dolino

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 404, septembre 2020, pp. 74-76.

Mots clés : Lien social-Précarité, Action humanitaire, Pauvreté, Communisme, Association, Vie politique, Secours populaire

Créé en 1923 dans l'orbite de Moscou, le Secours populaire a été aux côtés de tous les opprimés politiques. Avant de soutenir les victimes des crise économiques et du chômage

"L'éducation à la solidarité, un enjeu démocratique"

Article de Noémie Gilliotte, Colette Bec

Paru dans la revue Direction(s), n° 188, juillet-août 2020, pp. 12-14.

Mots clés : Lien social-Précarité, Solidarité, Épidémie, Éducation, Santé publique, Sécurité sociale, Crise économique, Pauvreté, Précarité, Chômage

La crise sanitaire a rappelé le rôle central des services publics et des personnels sanitaires, sociaux et médico-sociaux, insiste la sociologue spécialiste de la protection sociale Colette Bec. Pour qui la crise économique qui lui succède impose une réflexion approfondie sur le rôle de l'Etat social garant de l'intérêt général, et en particulier de la "Sécu".

Le travail de la terre, un précieux outil de réinsertion sociale et professionnelle

Article de Flora Peille

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3171-3172, 31 juillet 2020, pp. 8-9.

Mots clés : Travail-Emploi, Lien social-Précarité, Réinsertion professionnelle, Agriculture, Travail, Accompagnement, Estime de soi, Sociabilité

Depuis 23 ans, le jardin d’insertion de Conflans-Sainte-Honorine offre à ses salariés un cadre et un statut social. Les personnels accompagnants y trouvent, eux, chaque jour, un astucieux moyen de les aider sur le chemin de l’insertion. Car c’est un fait avéré : la production maraîchère compte parmi les outils probants de préparation à un retour à l’emploi pérenne. Reportage.

« Un multirécidiviste les mains dans la terre, ce n’est plus le même jeune »

Article de Flora Peille, Hocine Hadjab

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3171-3172, 31 juillet 2020, p. 13.

Mots clés : Travail-Emploi, Lien social-Précarité, Jardinage, Travail, Jeune, Relation, Animal, Toucher, Socialisation, Lien social, Insertion professionnelle, LOIRET

Hocine Hadjab, directeur de service au centre éducatif fermé (CEF) de La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret), recense de nombreux avantages au jardinage et à l’éco-pâturage mis en place pour les jeunes placés âgés de 13 à 16 ans ainsi que pour leurs éducateurs.

"Pour se rapprocher des sans-abri, il faut parfois s'éloigner"

Article de Brigitte Bègue

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3170, 24 juillet 2020, pp. 22-23.

Mots clés : Lien social-Précarité, SDF, Accompagnement social, Éducateur de rue, Homme, Femme

Comment aider les personnes sans abri à se reconstruire ? C'est tout l'enjeu de la clinique de la rue. Une approche qui exige du temps et des moyens humains, selon le psychiatre Antoine Courtecuisse, mais qui ne peut être qu'une réponse partielle.

Associations : Quand bénévoles et professionnels inventent le monde d'après

Article de Sophie Massieu, David Prochasson, Monique Castro, Jean-Louis Laville

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3169, 17 juillet 2020, pp. 6-13.

Mots clés : Lien social-Précarité, Association, Vie associative, Bénévolat, Solidarité, Épidémie, Pauvreté, Précarité

Au cours de la crise sanitaire, très vite, les associations ont pris leurs responsabilités pour aider la société à franchir le cap de la pandémie de Covid-19, du confinement et des terribles effets économiques et sociaux dont on ne perçoit pas encore toute l'ampleur. De tous âges, en très grand nombre, de nouveaux bénévoles les ont rejointes. Et les publics qu'elles accompagnent ont, eux aussi, présenté quelques nouveaux visages (commerçants et artisans, étudiants précaires, travailleurs indépendants...) venus rejoindre les personnes déjà en difficulté auparavant.
Ce dossier contient les articles suivants :
- Engagement associatif : un nouveau souffle
-Jean-Louis Laville, sociologue : "Les associations ont prouvé leur capacité d'auto-organisation"
- Aide aux plus démunis : les nouveaux bénéficiaires changent l'approche

Permettre le départ en vacances des plus défavorisés

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3165, 19 juin 2020, pp. 10-11.

Mots clés : Lien social-Précarité, Crise, Épidémie, Vacances, Bien-être, Famille, Accompagnement social, Adulte en difficulté

Peu ordinaire, l’été 2020 doit pourtant permettre à chacun de s’aérer. C’est la conviction partagée par les acteurs de l’accompagnement social des plus démunis, qui voient dans cet accès aux vacances une occasion de permettre aux familles de rebondir.

Le service public de l’insertion : à peine testé, déjà approuvé

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3164, 12 juin 2020, pp. 18-19.

Mots clés : Lien social-Précarité, RSA, Bénéficiaire, Accompagnement, Action sociale, Service public, Projet de vie, Travail, Dignité

Expérimenté par 14 territoires, le service public de l’insertion vise à accompagner au plus tôt les allocataires de minima sociaux afin qu’ils ne s’installent pas dans une situation de précarité. Il doit, pour cela, doit fédérer entreprises et acteurs de l’insertion. Un dispositif plus encore plébiscité du fait de la crise actuelle.

De l'altruisme à la solidarité

Article de Martine Fournier, Thomas Lepeltier, Romina Rinaldi, et al.

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 326, juin 2020, pp. 28-51.

Mots clés : Lien social-Précarité, Solidarité, Don, Empathie, Bilan, Bénévolat, Aidant familial

Durant l’hiver 2020, l’irruption d’un minuscule virus a bouleversé la planète. Face à une pandémie qui a fauché des milliers de vies dans le monde, on a pu assister à de nombreuses manifestations d’entraide et de solidarité. Tout comme lors d’ouragans destructeurs, de tsunamis et de tremblements de terre ravageurs ; comme aussi durant les guerres, lorsque par exemple des Justes cachaient chez eux des familles juives au péril de leur vie…

Les racines de l’altruisme ont fait l’objet de multiples théories. Faut-il y voir un penchant naturel ? La manifestation d’une empathie enracinée dans la psychologie humaine ? Ou une forme détournée d’égoïsme dans laquelle chacun trouverait des gratifications et des bénéfices personnels ? Les sociétés occidentales ont longtemps vu la compétition inscrite dans la nature humaine, et la coopération comme ressortissant de l’idéologie ou de la morale.

Depuis une vingtaine d’années pourtant, on assiste à un foisonnement de travaux faisant de la solidarité, de l’entraide et de la coopération un nouveau paradigme. De la psychologie aux neurosciences, de l’anthropologie jusqu’à l’éthologie, les recherches nous montrent un monde animal où ne règne pas que la loi de la jungle, de tout jeunes enfants doués d’empathie bienveillante, ou encore des adultes prêts à donner un organe pour sauver un inconnu… Même chez les biologistes, les gènes, longtemps considérés comme égoïstes, sont devenus altruistes ! Dans les sciences sociales cependant, les analyses critiques ne manquent pas. Bénévolat, philanthropie, solidarité font l’objet de vifs débats. Ils seraient, selon certains, la face cachée d’intérêts personnels, sociaux ou étatiques. Autrement dit, entre tenants de l’altruisme, de la bienveillance et de la générosité humaine et tenants des approches individualistes, la lutte continue !

Prestations familiales : régime au 1er avril

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3162, 29 mai 2020, pp. 31-36.

Mots clés : Lien social-Précarité, Prestation sociale, Aide sociale, Revenu

La plupart des prestations sociales ont été revalorisées de 0, 3% au 1er avril 2020, ainsi que le taux de la base mensuelle des allocations familiales (BMAF). Son montant passe de 413,16 à 414,40.

Accès à la version en ligne