Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 459

Votre recherche : *

Les jeunes sont-ils sacrifiés ?

Article de Louis Maurin, Vincent Grimault, Xavier Molenat, et al.

Paru dans la revue Alternatives économiques, n° 398, février 2020, pp. 20-33.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Jeune, Précarité, Emploi précaire, Niveau scolaire, Niveau de vie, Prestation sociale, Bénévolat, Citoyenneté, Éducation, Danemark

Condamnés à galérer ?
Le Danemark, paradis pour jeunes adultes.
3 idées pour améliorer le sort des jeunes.

L'attachement aux parents et aux pairs chez les adolescents et adolescentes avec ou sans trouble du comportement

Article de Danyka Therriault, Jean Pascal Lemelin, Jean Toupin, et al.

Paru dans la revue Enfance, n° 4, octobre-décembre 2019, pp. 507-524.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Attachement, Adolescent, Trouble du comportement, Relation enfant-parents, Amitié, Genre

Plusieurs études montrent une relation entre l’insécurité d’attachement et les comportements extériorisés dee enfants et adolescents (Fearon, Bakermans-Kranenburg, van IJzendoorn, Lapsley & Roisman, 2010 ; Madigan, Brumariu, Villani, Atkinson & Lyons-Ruth, 2016). Cependant, moins d’études ont porté, au cours des dernières années, sur la relation entre la qualité de l’attachement et les problèmes de comportement qui atteignent le seuil clinique, soit les troubles du comportement (TC) (DeKlyen & Speltz, 2001 ; Theule, Germain, Cheung, Hurl & Markel, 2016). Par ailleurs, peu d’études ont considéré le fait que cette relation pourrait varier en fonction du sexe de l’enfant (Constantino et al., 2006) et de la relation d’attachement étudiée, plus précisément du fait que l’on s’intéresse à l’attachement aux parents ou à l’attachement aux pairs. L’objectif de l’étude est d’examiner si la présence d’un trouble du comportement cliniquement significatif durant l’enfance est associée à la qualité des relations d’attachement aux parents et aux pairs à l’adolescence en fonction du sexe de l’adolescent. Afin d’atteindre l’objectif, quatre groupes d’adolescents sont comparés sur la base de leurs scores moyens d’attachement aux parents et aux pairs (garçons et filles avec et sans TC à l’entrée dans l’étude). Cinq cents jeunes adolescents (238 filles) ont été recrutés dans les écoles, incluant des élèves réguliers et des élèves qui reçoivent des services pour TC. L’attachement (score global, confiance, communication, aliénation) a été mesuré par l’Inventaire d’attachement aux parents et aux pairs (IPPA ; Armsden & Greenberg, 1987). La présence d’un TC à l’entrée dans l’étude a été établie à partir du seuil clinique aux échelles inspirées des critères du DSM-IV-TR (American Psychiatric Association, 2000) pour le problème des conduites et le problème d’opposition avec provocation (ASEBA, Achenbach & Rescorla, 2001) complétées par le parent, généralement la mère, et l’enseignant. Les résultats montrent que les filles avec TC obtiennent des scores d’attachement aux parents significativement inférieurs par rapport aux trois autres groupes alors que les garçons avec TC rapportent des relations d’attachement plus difficiles avec leurs pairs, toujours en comparaison avec les trois autres groupes. Les résultats supportent l’hypothèse d’une relation significative entre la qualité des relations d’attachement et l’historique de TC, variant selon le sexe de l’adolescent et de la relation d’attachement examinée (parents vs pairs).

Accès à la version en ligne

"Intermède", un temps de groupe à médiation pour évaluer et répondre rapidement à une situation de crise à l'adolescence

Article de Nicole Catheline, Vincent Bidault, Nicole Gianetti, et al.

Paru dans la revue La Psychiatrie de l'enfant, vol. LXII, n° 2, juin-décembre 2019, pp. 273-288.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Jeunesse-Adolescence, Adolescent, Crise, Urgence, Groupe thérapeutique

À l’heure où les services de pédopsychiatrie publique peinent à répondre rapidement aux demandes qui leur sont faites concernant les comportements inquiétants des adolescents, cet article relate une expérience de réponse thérapeutique en urgence pour des adolescents présentant des troubles aigus (geste ou idées suicidaires, scarifications, désinvestissement scolaire brutal, déscolarisation, conflits massifs avec la famille ou les pairs, etc.). Ce dispositif clinique utilise à la fois le ressort du groupe des pairs, de la médiation et du contexte institutionnel, sur une brève séquence de six rencontres. Parallèlement, une amorce de travail avec la famille est proposé (quatre rendez-vous). Cette organisation permet de répondre rapidement aux demandes et d’instaurer un début de relation thérapeutique. Au travers de deux périodes successives, les modalités de soin proposées ont permis de définir l’intérêt de certains médiateurs en fonction de l’âge et du projet thérapeutique ultérieur. Deux vignettes cliniques illustrent chacune des périodes.

Accès à la version en ligne

De ces rencontres qui nous bougent, nous bousculent, nous questionnent

Article de Sophie Augais

Paru dans la revue Vie sociale et traitements VST, n° 144, 4e trimestre 2019, pp. 99-103.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Projet individualisé, Accompagnement, Écoute, Relation travailleur social-usager, Rencontre

Au cours du temps, nous croisons un grand nombre d’individus qui nous marquent plus ou moins. Mais lorsque les conditions sont réunies, certaines rencontres sont précieuses, uniques et enrichissantes. Elles peuvent nous permettre d’évoluer, de grandir, de se questionner et de s’améliorer. Elles prouvent que nous avons tous quelque chose à apporter aux autres.

Accès à la version en ligne

L’écriture dans tous ses états

Article de Sophie Negrin

Paru dans la revue Empan, n° 116, décembre 2019, pp. 134-137.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Atelier d'écriture, Écriture, Jeune en difficulté, ITEP, Poésie, Violence, Imaginaire

« L’écriture dans tous ses états », c’est celle qui autorise, qui libère et qui valide la parole. Si je la partage en ateliers d’écriture auprès de publics divers, dont des jeunes en grandes difficultés, je l’ai aussi choisie comme compagne de route. Elle agit sur moi comme un baume protecteur et apaisant et me permet souvent de m’extraire de la violence. « L’écriture dans tous ses états », c’est celle qui offre des voix possibles, là où on hésiterait à la faire résonner.

Accès à la version en ligne

Plan mercredi : quel bilan ? Faut-il s'engager ?

Article de Florent Contassot, Astrid Baud Roche, Rozenn Merrien

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 204, décembre 2019, pp. 22-33.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, École, Accueil périscolaire, Activité périscolaire, Financement, Famille, Collectivité territoriale, Partenariat, Animation, Rythme scolaire, Réforme

Le Plan mercredi, annoncé en 2017 peu après la parution du décret autorisant les communes à revenir à la semaine de quatre jours, propose "des solutions et des financements pour faciliter l'organisation des accueils de loisirs de qualité". C'est un label qui souhaite créer "un cadre de confiance pour les familles, les collectivités et leurs partenaires".
Sur le papier, le dispositif pouvait séduire mais, au final, peu de communes ont répondu à l'appel du ministère, depuis sa mise en application en 2018, et seuls 45% des enfants sont potentiellement concernés par ces nouvelles activités. Pourquoi et quelles incidences a-t-il sur le quotidien des animateurs ? Voici des questions auxquelles ce dossier tente de répondre.

Accompagner à l’ère du numérique

Article de Youssef el Masoudi

Paru dans la revue Lien social, n° 1260, 29 octobre au 11 novembre 2019, pp. 16-17.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Technologie numérique, Jeune, Prévention spécialisée, Accompagnement, Téléphone

Les éducateurs de prévention sont confrontés à un pari que certains d'entre eux ont déjà réussi à relever ; la sociabilité numérique juvénile.

Jeunesse et Sports localement rattachés à l'Education nationale

Article de Roselyne Van Eecke

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 203, novembre 2019, pp. 78-81.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Jeune, Sport, DRJSCS, DDCS, Réforme, Territoire, Action sociale, Formation

A l'horizon 2020, une nouvelle restructuration à grande échelle des services locaux de l'Etat se profile. Côté Jeunesse et Sports, disparaîtront les actuelles DRJSCS et DDCS. Elles seront scindées en deux réseaux distincts, le premier étant le produit du regroupement des agents des DR et DD exerçant des missions "cohésion sociale" avec le réseau des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) pour créer un service public de l'insertion et le second se rapprochant de l'Education nationale.

Service national universel : stop ou encore ?

Article de Marc Guidoni

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 203, novembre 2019, pp. 54-57.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Journée défense et citoyenneté, Citoyenneté, Motivation, Armée, Jeune, Insertion sociale, Mixité sociale, Valeur

C'est parti ! A la fois sans surprise (au regard des annonces et campagnes de promotion) et contre toute attente (face aux réalités techniques et budgétaires), le projet présidentiel d'une période obligatoire d'engagement citoyen est entré dans une phase de préfiguration dont chacun a pu être le témoin au mois de juin dernier. Observateur privilégié de ce premier test, l'Injep vient de communiquer les premiers résultats de son évaluation.

Agir pour la prévention routière

Article de Florent Contassot

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 203, novembre 2019, pp. 42-53.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Prévention routière, Accueil collectif de mineurs, Animation, Cyclisme, Pédagogie, Activité, Responsabilité, Partenariat

Ancrées dans les apprentissages scolaires, les actions de prévention routière sont encore trop rares dans les accueils collectifs de mineurs. Les animateurs apprennent généralement au jeune public les rudiments du déplacement à vélo en groupe, mais plus par nécessité (les sorties sont toujours appréciées) que par véritable volonté pédagogique.

Pourtant la mortalité routière des enfants et des adolescents est une réalité, bien qu'on l'oublie facilement, contre laquelle chaque animateur peut concrètement agir. Faire prendre conscience à son public des règles à suivre lorsqu'il se déplace, stimuler sa curiosité dans le domaine de la sécurité routière... Tels sont les objectifs des activités présentées dans ces pages. Le projet est de taille mais il existe des soutiens !