Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 2964

Votre recherche : *

L’expérience d’une équipe de liaison en addictologie pour adolescents en établissement soin/étude

Article de A. Har, A. Escaut, O. Phan

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 68, n° 4, juin 2020, pp. 175-184.

Mots clés : Addiction, Drogue, Cannabis, Prise en charge, Adolescent, Jeune majeur, Hospitalisation, Soin, Thérapie, Émotion, Traitement ambulatoire

La clinique Dupré a mis en place un service d’addictologie et de consultation ambulatoire qui opère un travail de liaison au sein des unités d’hospitalisation en soins/études. Dans cet article, nous décrivons cette activité en soulignant d’abord les influences théoriques et pratiques sur lesquelles reposent nos interventions. Puis nous montrons comment les troubles de la régulation émotionnelle associés à la consommation de cannabis nous ont conduits à développer une modalité d’intervention psychothérapeutique centrée à la fois sur la réduction et/ou l’arrêt de la consommation et sur la régulation des émotions.

L'autisme en 10 questions

Article de Fabien Trecourt, Jacques Hochmann, Cécile Klinger, et al.

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 325, mai 2020, pp. 28-57.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Autisme, Handicap psychique, Prise en charge, Parents, École, Insertion professionnelle, Vieillissement

Tout le monde a une idée de ce qu’est l’autisme, mais personne ne pense à la même chose. Les uns imaginent des enfants prostrés, incapables de communiquer et risquant de se taper la tête contre les murs. D’autres songent à des génies hors normes, un peu geeks et parfois artistes, maladroits en société mais d’autant plus subversifs. Entre ces deux extrêmes – largement fantasmés –, chacun pioche des traits supposés typiques dans une palette presque infinie de comportements, symptômes et dispositions cognitives. Mais en réalité, en dépit de tendances communes, la diversité des formes d’autisme n’est pas loin d’épouser celle des individus, des personnalités ou encore des profils sociaux… Comment, dès lors, retracer l’histoire de l’autisme ? Peut-on identifier ses causes ou encore faire un état des lieux des prises en charge les plus prometteuses ? De l’« idiotie » aux « troubles du spectre de l’autisme », en passant par « l’autisme de Kanner » et « le syndrome d’Asperger », cette notion s’est beaucoup affinée depuis le 19e siècle. Elle semble désormais ne pouvoir être comprise qu’à travers une approche elle-même diversifiée et multidisciplinaire, puisant tant dans les sciences humaines et sociales que dans la médecine et les sciences naturelles, et prenant en compte une multiplicité de facteurs possibles. En toile de fond, à l’heure où de nombreux chercheurs dénoncent une tendance au surdiagnostic depuis les années 1980, la question demeure de savoir si ce que l’on désigne comme « autisme » relève toujours d’un même trouble, et si cette notion ne recouvre pas des réalités qui seront amenées à être encore mieux discernées à l’avenir.

L’enfant co-victime de féminicide/homicide au sein du couple parental

Article de C. Rappaport, E. Questiaux, Y. Laoudi

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 68, n° 3, mai 2020, pp. 117-140.

Mots clés : Homicide, Enfant, Biographie, Prise en charge, Violence, ASE, Partenariat, Traumatisme, Police, Victime, Seine Saint Denis

L’article présente cinq situations cliniques d’enfants confrontés à un meurtre au sein du couple parental et pris en charge dans le cadre du « protocole de prise en charge des enfants témoins de féminicide »

Le stress posttraumatique

Article de Marc Olano

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 324, avril 2020, pp. 24-29.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Stress, Traumatisme, Prise en charge, Psychothérapie, Symptôme

Attentats, accidents, catastrophes naturelles, agressions…, autant de situations susceptibles de provoquer un traumatisme psychologique. Comment prend-on en charge les troubles psychotraumatiques aujourd’hui ? Quelles thérapies pour les soigner ?

Des pratiques singulières : le psychologue et sa clinique

Article de Aurélie Combeau, Laurie Sein, Didier Donstetter, et al.

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 376, avril 2020, pp. 14-56.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Psychologue, Profession, Pratique professionnelle, Prise en charge, Psychothérapie, Médiation, Sport, Logement, Surdité, Psychologie clinique

On a pu lire ou dire, çà et là, que le psychologue avait l’esprit de contradiction, adepte du « pourquoi pas », du « peut-être » ou du « peut-être pas ».

Accès à la version en ligne

Centre éducatif fermé : pour un ado, la chance de prendre une autre voie

Article de Eléonore de Vaumas

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3150, 6 mars 2020, pp. 30-34.

Mots clés : Justice-Délinquance, Mineur, CEF, Projet éducatif, Stage, Formation, Prise en charge, Environnement social, Loisir, Culture, Poitiers

Alternative à l’incarcération, les centres éducatifs fermés, ou CEF, s’appuient sur un projet éducatif renforcé. Il doit permettre aux mineurs de sortir de leur parcours de délinquance. Régulièrement caricaturé, le dispositif affiche toutefois quelques belles réussites, à l’instar du CEF Nouvel Horizon du Vigeant, à cinquante minutes de Poitiers.

Le rôle primordial des puéricultrices dans la prise en charge de l’énurésie de l’enfant ou de l’adolescent

Article de Anne Frédérique Valmalle, Anne Marie Le Roux, Nathalie Morvan, et al.

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 335, mars 2020, pp. 32-37.

Mots clés : Petite enfance-Périnatalité, Jeune enfant, Éducation à la santé, Énurésie, Adolescent, Accompagnement, Puéricultrice, Prise en charge, Atelier, Pédagogie, Psychologue

Depuis cinq ans, l’équipe des consultations externes de pédiatrie du centre hospitalier Yves-Le-Foll à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) anime un programme d’éducation thérapeutique, “Les petits bateaux au sec”. Ce programme, validé par l’agence régionale de santé Bretagne, s’adresse aux enfants et aux adolescents de 6 ans à 17 ans souffrant d’énurésie et de troubles mictionnels mixtes. L’accompagnement de l’enfant et de ses parents se fait à travers un parcours médico-soignant : consultations, bilan éducatif partagé, ateliers pédagogiques collectifs, avec un fort taux de réussite.

Les apnées du sommeil chez l’enfant à partir de 1 an

Article de Nathalie Aisenberg

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 335, mars 2020, pp. 26-31.

Mots clés : Petite enfance-Périnatalité, Sommeil, Trouble du sommeil, Jeune enfant, Pathologie, Prise en charge, Équipe pluridisciplinaire, Diagnostic, Médicament

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil est une pathologie encore trop peu dépistée et traitée chez l’enfant. Comme le ronflement est fréquent, les parents et les thérapeutes en minimisent souvent l’importance, alors qu’il constitue souvent le premier signe et le plus facile à reconnaître et à surveiller. Les nombreuses conséquences métaboliques et cognitives des apnées en font une pathologie dont la porte d’entrée est très polymorphe. Sa prise en charge thérapeutique est pluridisciplinaire avec des axes -thérapeutiques pouvant varier en fonction de l’âge.

Insomnie de l’enfant : du diagnostic à la prise en charge

Article de Céline Martinot

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 335, mars 2020, pp. 18-22.

Mots clés : Petite enfance-Périnatalité, Sommeil, Trouble du sommeil, Consultation médicale, Thérapie comportementale, Trouble du comportement, Jeune enfant, Prise en charge

La plainte d’un trouble du sommeil chez l’enfant est un motif fréquent de consultation chez les moins de 6 ans. Il est important pour les professionnels de santé de discriminer ce qui est du développement psychomoteur normal de l’enfant d’un réel trouble du sommeil qui s’installe. Ces troubles peuvent être à l’origine de troubles du comportement, de difficultés scolaires, de maladies métaboliques ou immunitaires et même d’un retard de développement staturo-pondéral. Les insomnies comportementales représentent les trois quarts des insomnies chez l’enfant. La prise en charge par thérapie cognitivo-comportementale en est la technique de référence.