Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 3107

Votre recherche : *

Refus scolaire anxieux et addiction aux jeux vidéo chez les adolescents

Article de E. Boussand, O. Phan, L. Benoit

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 69, n° 5, septembre 2021, pp. 241-252.

Mots clés : Difficulté scolaire, Anxiété, Adolescent, Phobie, Prise en charge, Jeu vidéo

En pratique clinique, certains adolescents présentent, de manière concomitante, un refus scolaire anxieux et un mésusage des jeux vidéo, le plus souvent en ligne. Comprendre ce que ces jeux apportent aux adolescents en souffrance, identifier l’intrication de ces deux comportements problématiques et les situations où le jeu devient nocif sont autant d’outils pour étayer une prise en charge souvent complexe.

Sécuriser des jeunes filles en grande difficulté

Article de Aurélie Vion

Paru dans la revue Direction(s), n° 200, septembre 2021, pp. 12-15.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Santé mentale-Souffrance psychique, Protection de l'enfance, ASE, Enfant en difficulté, Adolescent, Prise en charge, Soin, Thérapie, Trouble du comportement, Crise, Souffrance psychique, Psychiatrie infantile, Séparation, Santé mentale, Moselle

Depuis 2016, la Maison éducative et thérapeutique (MET) accueille des adolescentes ayant épuisé les structures classiques de protection de l'enfance. Pour gérer leurs troubles du comportement associés à de multiples problématiques, l'équipe d'éducateurs et de soignants mise sur une prise en charge sur mesure et contenante.

Déception autour du projet de loi sur la protection de l'enfance

Article de Rouja Lazarova

Paru dans la revue La Gazette des communes, n° 31-32/2577-2578, Semaine du 23 au 29 août 2021, p. 13.

Mots clés : Protection de l'enfance, Enfance en danger, Élaboration de la loi, Mineur non accompagné, Mineur isolé étranger, Jeune majeur, Accompagnement, Prise en charge, Département

Le texte doit arriver au Sénat à la rentrée. Mais il ne convainc ni les associations dédiées à l'enfance, ni les départements.

Prostitution des mineurs: risque accru pour les ados placés

Article de Brigitte Bègue, Pénélope Bacle

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3218, 16 juillet 2021, pp. 6-14.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfance en danger, Prostitution, Mineur, Accompagnement, Prise en charge, Travailleur social, Posture professionnelle, ASE, Financement

Dossier composé de cinq articles :
- Prostitution des mineurs : risque accru pour les ados placés
- Prostitution : sous les radars de la protection de l’enfance
- ASE du Tarn : les professionnels désemparés mais volontaristes
- De jeunes fugueurs difficiles à « accrocher »
- « Je ne m’accordais aucune valeur »

Une bulle de répit pour les familles monoparentales

Article de Lola Peterkenne, Patrick Gagliardi

Paru dans la revue L'Observatoire (revue d'action sociale et médico-s, n° 107, juillet 2021, pp. 46-47.

Mots clés : Enfance-Famille, Famille monoparentale, Précarité, Isolement, Enfant, Accueil, Animation, Prise en charge, BELGIQUE, LIEGE

Le nombre de familles monoparentales ne cesse d'augmenter dans notre pays. Ces familles ont toutes des risques plus accrus de précarité, d'épuisement ou d'isolement. Afin d'essayer de pallier cette réalité et pour permettre aux enfants de passer des moments d'activités qualitatifs ainsi qu’aux parents de souffler, le projet "Bulles de répit" va voir le jour en plein centre de Liège. Le but ? créer un espace dédié à ces familles monoparentales avec une prise en charge personnalisée.

Enfants issus de la migration forcée : pour une optimisation de la prise en soins infirmière

Article de Muriel Guignard, Kristina Lazic, Melody Monod, et al.

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 348, juin-juillet 2021, pp. 31-36.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Santé-Santé publique, Enfant de migrant, Migration, Soin, Droit d'asile, Accès aux soins, Prise en charge, Réfugié, Développement cognitif, Hygiène, Acculturation, Identité culturelle, Bilinguisme, Alimentation, Santé mentale, Culture, Religion, Infirmier, Équipe pluridisciplinaire

Les impacts d’une migration forcée sur un enfant sont loin d’être anodins et nécessitent une prise en soins adaptée, systémique et collaborative, prenant en compte les obstacles pouvant entraver l’accès aux soins de ces jeunes migrants. Différentes pistes sont proposées à la pratique infirmière, afin d’optimiser la prise en charge de cette population spécifique.

Le rôle du centre de planification et d’éducation familiale dans les situations de violences faites aux femmes

Article de Emmanuelle Piet

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 348, juin-juillet 2021, pp. 16-19.

Mots clés : Enfance-Famille, Dépistage, Sexualité, Violence, Mutilation sexuelle, Abus sexuel, Harcèlement sexuel, Violence conjugale, Prise en charge, Équipe pluridisciplinaire, Soutien psychologique

Le centre de planification et d’éducation familiale occupe une fonction importante dans le dépistage, l’orientation et la prise en charge des victimes de violences, aussi bien lors des séances de prévention auprès des collégiens et des lycéens, qu’au cours des consultations pour un conseil en contraception, un dépistage d’infections sexuellement transmissibles ou une demande d’interruption volontaire de grossesse.

La santé des enfants protégés devient enfin une priorité

Article de Rouja Lazarova

Paru dans la revue La Gazette des communes, n° 24/2570, Semaine du 21 au 27 juin 2021, p. 46.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Protection de l'enfance, ASE, Bilan de santé, Suivi médical, Mineur, Prise en charge, ARS, CHU, Médecine générale, Coordination, Coordination des services sociaux, Innovation sociale, Expérimentation, Loire-Atlantique

Loire-Atlantique. L'expérimentation "santé protégée" met en place un véritable parcours de soins destiné aux enfants de l'aide sociale à l'enfance.

Les gardiens de la paix bruxellois, défenseurs d’un ordre moral aux contours flous

Article de Lionel Francou

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 1 & 2, juin 2021, pp. 140-150.

Mots clés : Justice-Délinquance, Milieu urbain, Prévention de la délinquance, Police, Ordre social, Trouble du comportement, Comportement social, Prise en charge, Bruxelles

Cet article porte sur la pratique d’identification et de traitement des indésirables dans les espaces publics urbains par des agents appelés, en Belgique, les « gardiens de la paix », qui ne sont pas des policiers. Ces métiers de la gestion de l’ordre en public et de la régulation des espaces se sont multipliés ces trente dernières années et leur professionnalisation fait débat. À partir d’un travail ethnographique qui l’a conduit à participer aux rondes de ces agents dans une commune de la région bruxelloise et à analyser les rapports d’observation de ces travailleurs, l’auteur décrit la manière dont ils identifient les situations problématiques et les usages indésirés des espaces qu’ils parcourent, pour ensuite relayer leurs observations vers les services compétents. L’article montre qu’ils remplissent un rôle paradoxal qui revient à la fois à repérer, accueillir et gérer le trouble, à prévenir et réprimer son apparition ; ce qui conduit, dans certains cas, à une prise en charge institutionnelle et/ou policière de l’indésirable.

Accès à la version en ligne

Feindre l’indifférence en passant. Perceptions des femmes en attente de clients au coin d’une rue à Bruxelles

Article de Sarah Van Hollebeke

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 1 & 2, juin 2021, pp. 101-111.

Mots clés : Lien social-Précarité, Prostitution, Femme, Rue, Émotion, Rejet, Empathie, Prise en charge, Bruxelles

Cet article questionne le trouble et les affects négatifs relatifs à la visibilité des situations d’interaction entre des prostituées et leurs clients dans la rue. À partir des parcours ordinaires d’un groupe d’habitantes, cette contribution montre que cette rencontre déclenche un éventail de réactions émotionnelles et de façons de se déplacer parfois ambivalentes : entre répulsion, anxiété, embarras et compassion. L’article revient sur les conduites par lesquelles ces résidentes tentent de se prémunir de ces situations embarrassantes, et sur leurs façons de contrôler l’image qu’elles-mêmes renvoient à des visiteurs extérieurs à ce quartier. L’article conclut sur la possibilité d’un renversement du geste de répulsion initial vers une forme d’assistance mutuelle et de prise en charge institutionnelle.

Accès à la version en ligne