Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 396

Votre recherche : *

Mineurs isolés - Chantage au financement

Article de Myriam Léon

Paru dans la revue Lien social, n° 1286, 5 au 18 janvier 2021, pp. 12-13.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Mineur non accompagné, État, Département, Droit des étrangers, Protection de l'enfance, Évaluation, Financement

En charge de la Protection de l'enfance, les départements ont la responsabilité des mineurs non accompagnés. Le décret du 23 juin conditionne "la participation forfaitaire de l’État à la phase d'évaluation" à leur collaboration avec la préfecture.

Le goût des autres en cuisine

Article de Solenne Durox, Jean Michel Delage

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3190, 25 décembre 2020, pp. 30-33.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Travail-Emploi, Association, Insertion professionnelle, Réfugié, Restauration, Profession, Administration, Droit d'asile, Adulte en difficulté

Deux Rennaises ont lancé You.Me Délices du monde, un projet de restaurant où les personnes sous protection internationale peuvent bénéficier d’un emploi rémunéré, tout en étant formées et guidées individuellement dans leurs démarches d’intégration.

Covid partout, justice nulle part

Article de Violaine Carrère, Daniel Gros, Nicolas Klausser, et al.

Paru dans la revue Plein droit, n° 127, décembre 2020, pp. 1-31.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Épidémie, Crise, Immigration, Clandestinité, Législation, Liberté, Foyer d'hébergement, Conditions de vie, Aide sociale, Pauvreté, Santé, Accès aux soins, Droit des étrangers, Terrorisme, France, Mayotte

Au début de l’année 2020, la pandémie de Covid-19 a touché l’ensemble des continents et mis un coup d’arrêt brutal à l’économie mondiale et aux circulations globalisées. Les gouvernements ont décidé dans l’urgence la fermeture de leurs frontières dans un mouvement inédit de repli national. Pourtant, l’expérience des grandes épidémies du XIXe siècle montre que les virus se moquent des frontières : ils se propagent même à l’intérieur de territoires emmurés, comme l’ont prouvé les forts taux de contamination, de prévalence et de décès dans les espaces surpeuplés où habitent les plus pauvres, parmi lesquels les étrangers abandonnés à leur sort. Aux contrôles des déplacements, qui ont contraint les sans-papiers à se terrer, se sont ajoutées des mesures de contrôle des mouvements migratoires… parfois levées dans l’urgence afin de tenir compte du rôle primordial que ces populations jouent dans l’économie.
Alors que la pandémie se poursuit, l’avalanche de mesures restrictives des libertés adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire inquiète. On peut aussi se demander ce qu’il adviendra de ces « premiers de corvée » auxquels la pandémie, malgré les appels répétés, n’a ouvert aucune perspective de régularisation.

Accès à la version en ligne

Femmes engagées. Portfolio : les femmes dans les collections du Musée

Article de Camille Schmoll, Linda Guerry, Violaine Husson, et al.

Paru dans la revue Hommes et migrations, n° 1331, octobre-décembre 2020, pp. 3-220.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigration, Femme, Implication personnelle, Militantisme, Approche historique, Recherche en sciences sociales, Discrimination, Emploi précaire, Épidémie, Mutilation sexuelle, Accompagnement, Prostitution, Mouvement social, Féminisme, Représentation sociale, Littérature, Cinéma, Musique, Engagement, CIMADE, Maghreb, France, Mexique

Le rôle des femmes immigrées dans les mouvements sociaux des sociétés où elles vivent en exil émerge comme nouveau domaine de recherches.
L’engagement de ces femmes s’affirme sur tous les fronts. Ce numéro analyse la chronologie de leurs mobilisations depuis les années 1970, à la suite d’un travail de politisation des enjeux rattachés à leurs réalités migratoires et montre comment les luttes des jeunes générations font des identités multiples le terrain de leur émancipation.

Accès à la version en ligne

Alex Alber, Joël Cabalion et Valérie Cohen, sociologues : “Le flou entoure l’idée de “radicalisation””

Article de Brigitte Bègue

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3184, 13 novembre 2020, pp. 36-37.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Radicalisation, Adulte en difficulté, Prévention, Lieu de vie, Réinsertion sociale, Éducation civique

L’enquête réalisée par ces trois sociologues montre la complexité du travail social auquel ont été confrontés les professionnels du premier et unique centre de déradicalisation français, ouvert en 2016 à Pontourny, en Indre-et-Loire. Elle plaide également pour une meilleure définition du concept de « radicalité ».

La laïcité, oui, mais laquelle ?

Article de Daniel Verba

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3183, 6 novembre 2020, pp. 34-35.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Laïcité, Radicalisation, Religion, État, Valeur, Croyance, Protection civile, Citoyenneté

Difficile à définir parce que partagée entre deux conceptions, libérale et coercitive, la laïcité est souvent dévoyée. Avec des conséquences directes pour les travailleurs sociaux.

Les musulmans sommés de montrer « patte blanche »

Article de Bruno Michon

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3179, 9 octobre 2020, pp. 40-41.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Religion, Laïcité, État, Travail social, Enseignement, Loi, Service public, Formation professionnelle

Le discours sur le « séparatisme islamiste » du 2 octobre d’Emmanuel Macron pointe à nouveau les Français musulmans et interroge la mise en œuvre des mesures annoncées et leurs effets sur les travailleurs sociaux. Ainsi, quand le Président propose d’étendre l’obligation de neutralité aux « salariés des entreprises délégataires », cela soulève la question du statut des associations de l’intervention sociale, relève le sociologue Bruno Michon.

Illégaliser, régulariser

Article de Sara Casella Colombeau, Nathalie Ferré, Emeline Zougbédé, et al.

Paru dans la revue Plein droit, n° 126, octobre 2020, pp. 3-31.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigration, Législation, Titre de séjour, Admission, Décision, Indicateur, Action collective, Contestation, Grève, Résistance, Association, Syndicat, Insertion professionnelle, Intégration, Modèle, Droit d'asile, Illégalité, France, Royaume-Uni

Jusque dans les années 2000, de grandes opérations de régularisation ont été menées dans les pays européens pour légaliser la présence, sur leur territoire, d’une population étrangère certes maintenue dans l’ombre mais néanmoins indispensable. Présentées comme une contrepartie à une législation sur l’entrée et le séjour de plus en plus restrictive, elles ont cédé le pas au « cas par cas », à l’« admission exceptionnelle ». Mais le passage à l’examen individuel « à bas bruit » ne s’est pas accompagné d’une clarification des critères pensés hors du cadre de la loi.
Au flou juridique, médiatique et même statistique qui entourent ces régularisations, s’oppose la sélection drastique que les syndicats et associations de soutien aux sans-papiers opèrent dans les dossiers présentés aux préfectures, intériorisant leurs normes, parfois illégales. Entre « raison humanitaire » et « utilitarisme migratoire », les régularisations apparaissent plus que jamais comme la récompense d’un parcours forcément méritoire de personnes étrangères bien endurantes.

Accès à la version en ligne

Les trajectoires d’ascension scolaire des jeunes issus de l’immigration

Article de Fabien Truong

Paru dans la revue Vie sociale, n° 29-30, 1-2/2020, pp. 73-87.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Insertion sociale, Insertion professionnelle, Enfant de migrant, Formation, Mobilité sociale, Réussite sociale

Cet article s’intéresse aux trajectoires des jeunes issus de l’émigration. Il montre quels sont les facteurs qui, sur certains territoires, influencent leurs parcours sur la longue durée. Il pointe que si l’on analyse les catégories de réussite ou d’échec au regard du temps long, celles-ci explosent, ce qui rend plus difficile l’analyse mais permet également de sortir de l’immédiateté de la représentation politique des faits sociaux. On voit en quoi les rapports des jeunes des classes populaires évoluent fortement dans le temps mais permettent à certains de s’en sortir d’autant mieux qu’ils apprennent à maîtriser les codes de conduite de leurs homologues plus aisés sans avoir le sentiment de rompre avec leur milieu d’origine.

Accès à la version en ligne

Gens du voyage : à Strasbourg, une Autre Caravane passe

Article de Claire Gandanger, Pascal Bastien

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3177, 25 septembre 2020, pp. 24-27.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Gens du voyage, Travail social, Accompagnement, Scolarité, Parentalité, Perte, Confiance, Institution, Lien social, Strasbourg

Aider à la parentalité et à la scolarisation des voyageurs, c’est le projet mis en place dans l’agglomération strasbourgeoise à travers un lieu d’accueil enfants-parents itinérant. Mais malgré la mobilisation des travailleurs sociaux, la défiance des familles à l’égard de l’école reste forte.