Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 6518

Votre recherche : *

Les professionnels témoignent

Article de Bernard Golse, Marie Laure Moutard, Pascale Peyron, et al.

Paru dans la revue Contraste, n° 54, 2e semestre 2021, pp. 7-251.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Travail social : Métiers, CAMSP, Pratique professionnelle, Enfant handicapé, Kinésithérapie, Pédiatrie, Orthophoniste, Psychomotricien, Psychologue, Assistant de service social, Éducateur de jeunes enfants, Éducateur spécialisé, Ergothérapeute, Psychiatrie infantile, Témoignage, Neurologie, Diagnostic, Prévention

Ce numéro réunit les témoignages de professionnels intervenant dans le champ de l’action médico-sociale précoce : médecins, psychologues, rééducateurs, éducateurs, assistante sociale, directeur de camsp. Il ne s’agit pas de présenter une profession mais une expérience et un engagement personnels. Seront abordés des aspects tels que : le choix de la profession et du type d’exercice, ce que chacun y a trouvé (ou non), les découvertes et les expériences fondatrices, l’évolution personnelle et l’évolution en fonction du contexte socioprofessionnel, le message que l’on souhaite transmettre…
Avec la participation de Michèle BARON-QUILLEVERE, Charles BOUIS, Maggy CAMUS, Clairette CHARRIERE, Françoise DE BARBOT, Jeannine DELGOUFFRE, Françoise ERCOLANI, Martine FRISCHMANN, Alice GOLDENBERG, Bernard GOLSE, Catherine GRANGE, Michèle GUINOT, Marie-Hélène HOETH, Thierry LAFONT, Anne MAGNIER, Claire METZ, Sylvain MISSONNIER, Marie-Laure MOUTARD, Pascale PEYRON, Nathalie RENAULT-SARFATY, Jean-Tristan RICHARD, Clotilde ROUCHOUSE, Nathalie WOOG

Accès à la version en ligne

Sociologie et religion : théorie versus données empiriques

Article de Claude Dargent, Pierre Bréchon, Jörg Stolz, et al.

Paru dans la revue L'Année sociologique, tome 2021, vol. 71, n° 2, 15 septembre 2021, pp. 283-499.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Sociologie, Religion, Catégorie socioprofessionnelle, Catholicisme, Élection, Vote, Islam, Courant de pensée

La religion constitue aujourd’hui en France un point focal du débat public. Sans la faire dépendre exagérément de la demande sociale, on peut attendre de la sociologie qu’elle fournisse des grilles d’interprétation opératoires de ce registre de l’activité dans les sociétés contemporaines. Pour cela, il est nécessaire que le potentiel scientifique qui est dévolu à l’analyse des religions atteigne une certaine masse critique, en synergie avec les autres branches de la sociologie. Or, on peut douter que ces conditions soient aujourd’hui réunies : en France, la sociologie des religions occupe une place à la fois réduite et singulière – deux caractères dont on doit se demander s’ils ne sont pas liés l’un à l’autre.

Accès à la version en ligne

L'hypnose : théorie et applications

Article de Julien Betbeze, Gérard Ostermann, Emmanuel Soutrenon, et al.

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 12-47.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Hypnose, Psychothérapie, Pratique professionnelle, Étude de cas

Quelle technique, aussi ancienne, connaît un essor aussi actuel que l’hypnose ? Aujourd’hui, l’hypnose est convoquée à des places multiples, à la fois comme un domaine de recherche, mais aussi comme une technique avec un intérêt renouvelé pour son apport thérapeutique. Elle fait, désormais, l’objet d’applications dans des secteurs variés, que ce soit dans le cadre de médecines dites « douces », des soins médicaux, du traitement de la douleur et de ses applications plus strictement psychothérapeutiques.

Accès à la version en ligne

Cohortes d'enfants et développement à risque

Article de Pauline Burger, Romain Coutelle, Axelle Strehle, et al.et al.

Paru dans la revue Enfance, vol. 73, n° 3, juillet-septembre 2021, pp. 215-334.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Autisme, Psychologie du développement, Réduction des risques, Méthodologie, Neurosciences, Génétique, Déficience cognitive, Maladie rare, Nourrisson, Enfant, Adulte, Psychopathologie, Épidémiologie

Les cohortes sont des outils à vocation multidisciplinaire. Elles peuvent servir de nombreux objectifs et ce d’autant plus qu’elles ont le précieux avantage de porter sur un grand effectif. Données renseignant l’épidémiologie en termes de facteurs de risque et de leur prévention ? Big data pour l’intelligence artificielle ? Outils de diagnostic et indicateurs de signes de risque ? Moyens de méta-analyse ? Chacun de ces objectifs peut constituer un enjeu des cohortes d’enfants. Mais cet enjeu distingue-t-il les cohortes d’enfants des cohortes d’adultes ? René Pry, coordinateur du numéro, interroge le caractère développemental des études prospectives de cohortes d’enfants et leur coût. L’après-propos d’Hélène Vulser nous suggère de répondre en termes de trajectoires évolutives entre l’enfance et l’âge adulte, exploitant ainsi les perspectives offertes par le concept de neurodéveloppement pour unir la psychopathologie développementale et la psychiatrie adulte.
Ce numéro est le premier à réunir des auteurs renommés pour présenter leurs cohortes d’enfants, s’interroger sur des notions couramment utilisées dans les études prospectives comme celle de trait autistique, et comparer les implications méthodologiques des études longitudinales experience-based et développementales. Il contribue à donner de l’étude de l’enfance une vue riche, diversifiée et multidisciplinaire, mais aussi sujette par là même à des inadéquations théoriques et méthodologiques qui sont ici relevées.

Sommaire :

- Avant-propos. Jacqueline Nadel. Page 215
- Introduction. Les études de cohortes. René Pry. Page 217 à 228
- GenIDA : l’histoire naturelle et les comorbidités des troubles du neurodéveloppement d’origine génétique. Pauline Burger, Romain Coutelle, Axelle Strehle, Florent Colin, Nicole Collot, David Koolen, Tjitske Kleefstra, Jean-Louis Mandel.
- L’épidémiologie pour comprendre le développement dans le TSA : l’exemple de la cohorte ELENA. Amaria Baghdadli. Page 253 à 262
- Recommandations dans le suivi et l’accompagnement précoce des bébés à risque de développer un trouble du spectre de l’autisme (TSA) : dernières avancées scientifiques. Martina Franchini, Marie Schaer, Stephan Eliez. Page 263 à 276
- Prospective longitudinal research in infants at elevated likelihood for autism spectrum disorder. Herbert Roeyers. Page 277 à 292
- Les « traits autistiques » ne sont pas autistiques. Laurent Mottron. Page 293 à 311
- Études longitudinales dans le TSA et position développementale. René Pry. Page 313 à 325
- Après-propos. Vers les cohortes d’adultes. Hélène Vulser. Page 327 à 334

Accès à la version en ligne

Désirs d'apprendre, théories et expériences

Article de Bernard Golse, Anna Vincze, Caroline Le Roy, et al.et al.

Paru dans la revue Le Coq-héron, n° 246, septembre 2021, pp. 13-129.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Petite enfance-Périnatalité, Éducation, École, Pédagogie, Relation enfant-parents, Médiation éducative, Liberté d'expression, Psychanalyse, Surmoi, Inconscient, Apprentissage, Nourrisson, Enfant, Mémoire, Expérience, Théorie, Pikler (Emmi), Torok (Maria), Ferenczi (Sandor)

Plus qu’avec aucun autre, la psychanalyse entretient des liens inépuisables et permanents avec le domaine de l’éducation. L’être humain semble « éducable » à l’infini, mais non sans difficultés ! Les modes changent, et le mystère demeure. Le Coq-Héron tente d’apporter quelques idées à ce vaste problème qui a déjà inspiré la réflexion de Freud et de Ferenczi, et que le passage des générations et les changements de hiérarchies remettent périodiquement au premier plan.
Le thème de ce numéro s’inscrit donc dans les évolutions et turbulences de la société ; entre le soin et l’éducation, il est question de dépendance et d’autonomie, depuis les premiers âges de la vie jusqu’aux suivants, tant qu’il est question d’apprendre, « apprendre à » et « apprendre de », selon la réversibilité si particulière de ce verbe. Des auteurs et cliniciens de la psychanalyse, Bion, Ferenczi, Torok, Pikler, Korczak, nous apportent aussi éclairages, expériences et passion sur ce chantier permanent et parfois si brûlant.

Sommaire :

- Modernité des théories d’Emmi Pikler. Bernard Golse. Page 13 à 28
- La mère confrontée à l’indépendance du nourrisson. Anna Vincze. Page 29 à 36
- Maria Torok, pédo-psychothérapeute à l’école maternelle. Introjecter/incorporer le « fond primitif ». Caroline Le Roy. Page 37 à 47
- Apprendre à, apprendre de : du lien nécessaire à la médiation culturelle. Stéphanie Frigout. Page 48 à 58
- M. le maudit. Bénédicte Henry. Page 59 à 69
- Réussir à l’école ? Perspective clinique. Jean-Pierre Kamieniak. Page 70 à 77
- Liberté d’expression, humour de résistance et surmois féroces. Eva Landa. Page 78 à 88
- L’héritage fécond d’une pensée à contre-courant. Entre éducation et psychanalyse, relire Sándor Ferenczi aujourd’hui. Stefania Ulivieri Stiozzi. Page 89 à 98
- Quand la formation convoque l’inconscient. Bernard Pechberty. Page 99 à 108
- La mémoire « normative » : synthèse et réécriture du sens de l’expérience. Valentine Prouvez. Page 109 à 114
- Parents modèles, enfant modèle. Christian Gérard. Page 115 à 123
- Notre identification à Freud. León Grinberg. Page 124 à 129

Accès à la version en ligne

Santé critique 2

Article de Maud Gelly, Audrey Mariette, Laura Pitti, et al.

Paru dans la revue Actes de la recherche en sciences sociales, n° 239, septembre 2021, pp. 4-81.

Mots clés : Santé-Santé publique, Santé publique, Sociologie, Médecine, Parcours professionnel, Recherche en sciences sociales, Quartier, Pouvoir, Urgence médicale, Gens du voyage, Discrimination, Maladie professionnelle, Risque professionnel, Salarié, Québec (Province du), France, Ile de France

- La santé publique comme objet sociologique : Trajectoires de recherche, productions scientifiques et configurations institutionnelles / Maud Gelly, Audrey Mariette, Laure Pitti
- Faire de la médecine et de la santé un objet de sociologie générale : Entretien avec Patrice Pinell
- Venir à la sociologie par la santé publique, faire de la santé publique en sociologue : Entretien croisé avec Cécile Fournier, Gabriel Girard
- Subvertir la médecine, politiser la santé en quartiers populaires : Dynamiques locales et circulations transnationales de la critique sociale durant les années 1970 (France/Québec) / Audrey Mariette, Laure Pitti
- La racialisation des patient·e·s « roms » par les médecins urgentistes : Invisibilisation des précarités et révélation des ambitions professionnelles / Dorothée Prud’homme
- Dispensé·e·s d’être malades : Les travailleur·euse·s des toutes petites entreprises (coiffure, restauration, bâtiment), des salarié·e·s jamais malades ? / Fanny Darbus, Émilie Legrand

Accès à la version en ligne

Le traumatisme psychique : dialogue entre psychanalyse et neurosciences

Article de Pierre Benghozi

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 60-64.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Psychanalyse, Neurobiologie, Traumatisme, Génétique, Cerveau

La question traumatique est sans doute l’une des notions les plus complexes et énigmatiques de la psychanalyse. Le champ d’investigation du trauma a connu depuis ces dernières décennies des avancées théoriques et techniques considérables. Après les travaux de Freud jusqu’aux propositions contemporaines de Louis Crocq et le syndrome d’État de stress post-traumatique (ESPT), cet article de Nicolas Sajus apporte un éclairage sur l’avancée actuelle du dialogue entre neurosciences et psychanalyse à travers le concept de plasticité neuronale.

Accès à la version en ligne

Les "pseudo-lolitas" : le scénario de l'exposition au danger

Article de Pierre Benghozi

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 52-59.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Adolescent, Trouble du comportement, Conduite à risque, Danger, Famille, Sexualité, Inceste

Face à la répétition de conduites autodestructrices de certain(e)s adolescent(e)s, la tentation est parfois grande de répondre au symptôme par un diagnostic psychiatrique. Pourtant, lorsque l’on tente de comprendre la dynamique de cette répétition du scénario d’exposition au danger, l’on s’aperçoit que ces agirs prennent souvent leur source dans une organisation familiale incestueuse ou, de manière plus insidieuse, dans une ambiance parentale érotisée. Pierre Benghozi, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, prône ici la nécessité de former les professionnels médico-socio-éducatifs à une approche clinique du lien et de renforcer l’étayage d’une contenance psychique protectrice suffisamment sécure aux niveaux familial, parental et social, et ce, dès la petite enfance.

Accès à la version en ligne

Instituer la famille. Entre parenté et parentalité

Article de Benoît Hachet, Victoria Chantseva, Gaëlle Meslay, et al.et al.

Paru dans la revue Revue des politiques sociales et familiales, n° 139-140, 2ème et 3ème trimestres 2021, pp. 3-108.

Mots clés : Enfance-Famille, Parentalité, Parenté, Institution, Filiation, Gestation pour autrui, Procréation médicalement assistée, Adoption internationale, Famille recomposée, Homoparentalité, Paternité, Mariage, Droit, Psychanalyse, Adoption, Jeune enfant, Enfant

Introduction, Myriam Chatot, Marie-Caroline Compans, Marine Quennehen, Zoé Yadan
Temps avec les enfants et temps sans les enfants. L’expérience parentale de la résidence alternée paritaire, Benoît Hachet
Rendre « propre » son enfant selon son « rythme » individuel. Contraintes temporelles contradictoires d’un apprentissage d’hygiène. Victoria Chantseva
Les familles homoparentales sous contrôle. Des contraintes juridiques et administratives dans l’établissement de la filiation, Gaëlle Meslay
Devenir parent à travers les frontières nationales et raciales. Emparentement et institution du lien parental dans l’adoption internationale,
Solène Brun
La figure paternelle en psychanalyse. Un effacement institutionnel au profit d’une implication relationnelle ? Emmanuel Gratton
Les trois temps des pluriparentalités en France. Une analyse de travaux empiriques contemporains, Agnès Martial
La parenté d’intention en droit français. Nouvelle figure du système de filiation ? Marie Mesnil

Accès à la version en ligne

Familles, école : l'appel de la nature

Article de Béatrice Kammerer, Anne Lamy, Marie Frumholtz, Philippe Meirieuet al.

Paru dans la revue L'Ecole des parents, n° 640, juillet-septembre 2021, pp. 29-60.

Mots clés : Ecole-Enseignement, École, Environnement, Développement cognitif, Milieu naturel, Écologie, Apprentissage, Milieu rural, Jardinage, Crise, Culture

La crise sanitaire et les confinements successifs ont accru notre besoin de nature et nous ont fait prendre conscience, s’il en était besoin, de son rôle essentiel dans la construction de l’enfant. Dans la nature, ce dernier expérimente ses cinq sens et sa motricité, affronte l’inconnu, le danger parfois, et renforce de ce fait sa confiance en lui et son autonomie. Il découvre aussi les bienfaits de la coopération entre pairs, sa condition d’être humain et ses responsabilités de citoyen vis-à-vis de l’environnement. Tout cela sous réserve, bien sûr, d’être accompagné par ses parents et ses enseignants, avec lesquels il tisse, à cette occasion, une relation plus égalitaire peut-être, plus authentique et plus sereine sûrement. Ce dossier de L’école des parents analyse les bienfaits de la fréquentation de la nature en matière d’éducation et de pédagogie, et s’intéresse plus particulièrement à ceux de l’école dehors, qui rencontre de plus en plus d’adeptes en France.

Accès à la version en ligne