Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 7028

Votre recherche : *

L’apport des biotechnologies pour la population transgenre et ses nouvelles possibilités à concevoir un enfant : considérations psychologiques et questions éthiques

Article de N Mendes, V. Drouineaud, N. Grundler, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 68, n° 1, janvier 2020, pp. 14-21.

Mots clés : Enfance-Famille, Accompagnement de la personne et identité, Genre, Identité sexuelle, Transsexualisme, Procréation médicalement assistée, Parents, Parentalité, Famille, Accompagnement, Éthique

La formation au travail social en Belgique (1920-1940), entre "maternalisme" et professionnalisation

Article de Guy Zelis

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 11-21.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social : Formation, Formation, Travail social, Professionnalisation, Maternité, Femme, Rôle, Évolution, Compétence professionnelle, Belgique, 1920-1940

L’étude de la formation au travail social en Belgique (1920-1940) veut souligner deux axes qui paraissent traverser la formation au travail social : le « maternalisme » d'une part, et la professionnalisation d'autre part. Maternalisme et professionnalisation sont potentiellement contradictoires. Malgré le succès des féministes pour projeter les rôles maternels et domestiques dans la sphère publique, le «maternalisme » rappelle les prémisses selon lesquelles la maternité était considérée comme le rôle primordial des femmes ; en conséquence, le foyer était le lieu premier des femmes et les compétences féminines concernaient d'abord les domaines de l'éducation. L'élargissement du rôle familial et maternel des femmes constitue l’un des fondements du « maternalisme » réformiste. De cet élargissement est né le travail social dans une perspective professionnelle. Plutôt qu'une évolution qui conduirait, de 1920 à 1940, du maternalisme à la professionnalisation, l'expression « la maternité comme profession » (que j'emprunte à Christoph Sachsse) exprime la tension existant entre les deux pôles de l'activité à laquelle prépare la formation au travail social.

« En rabattre » à l’arrivée du deuxième enfant : enquête sur les normes et les pratiques éducatives de parents diplômés

Article de Céline Clément, Christine Hamelin, Anne Paillet, et al.

Paru dans la revue Revue française des affaires sociales, n° 4, octobre-décembre 2019, pp. 25-48.

Mots clés : Enfance-Famille, Éducation familiale, Niveau scolaire, Enseignement supérieur, Naissance, Norme, Inégalité, Couple, Fratrie, Modèle, Pédagogie différenciée, Emploi, Implication personnelle, Genre

À partir d’une enquête longitudinale qualitative, cet article porte sur la manière dont les normes et pratiques éducatives de parents diplômés de l’enseignement supérieur sont mises à l’épreuve avec la naissance de leur deuxième enfant. En se centrant plus particulièrement sur la norme de singularisation des enfants et sur celle de traitement égalitaire, nous montrons comment, concrètement, les parents accueillent leur cadet·te, lui réservent une place dans sa famille et sont conduits à « en rabattre » sur la réalisation pratique de leurs ambitions éducatives. Exigeante en termes d’implication parentale et de disponibilité, la mise en œuvre de ces normes repose fortement sur la mobilisation des mères, et contribue à renforcer l’inégale répartition du travail parental et domestique dans le couple à l’arrivée du deuxième enfant. À son tour, cette inégalité croissante rend plus difficile la concrétisation de ces normes éducatives.

Accès à la version en ligne

Le bien-être des enfants : un enjeu politique

Article de Wolfgang Aschauer, Barbara Castillo Rico, Marion Leturcq, et al.et al.

Paru dans la revue Revue des politiques sociales et familiales, n° 131-132, 2ème-3ème trimestre 2019, pp. 13-82.

Mots clés : Enfance-Famille, Qualité de la vie, Bien-être, Enfant, Pauvreté, Conditions de vie, Famille en difficulté, Mode de garde, Inégalité, France, Royaume Uni, Espagne, Europe

Accès à la version en ligne

La revue Les Politiques Sociales : 80 ans de débats au service de l'Action sociale

Article de Marie Anne Beauduin, Paul Lodewick

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 88-99.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Presse, Travail social, Action sociale, Approche historique, Professionnalisation

Cet article se propose de faire l’histoire de la revue fondée en 1935. Cette histoire se décline en trois grandes étapes. La revue a d’abord servi de bulletin de liaison pour l’UCISS (Union catholique internationale de Service social) et véhiculait essentiellement la doctrine sociale de l’Eglise catholique de l’époque. Par la suite, les animateurs de la revue se sont détachés de l’UCISS et ont cherché progressivement à prendre distance par rapport à la matrice idéologique initiale. Ils ont exploré et renouvelé des thèmes qui correspondaient à l’air du temps de cette période post-68, mélange d’explorations et de critiques plus ou moins radicales du travail social. Enfin, au début des années nonante, la revue s’est défini une nouvelle ligne éditoriale, faite de multidisciplinarité et d’un rapprochement plus affirmé avec les milieux académiques tout en souhaitant conserver une assise avec le terrain de l’action sociale.

Les formations en travail social en Flandre : analyse historique et évolutions

Article de Wim Verzelen

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 76-87.

Mots clés : Travail social : Formation, Formation, Travail social, Histoire sociale, Enseignement supérieur, École, Formation professionnelle, Évolution, Professionnalisation, Flandre, 20ème siècle

L’histoire des formations en travail social en Flandre s’articule autour de plusieurs axes. Le premier renvoie à la construction pilarisée qu’à connue la Belgique et qui a structuré trois courants parmi les écoles dispensant cet enseignement. Ce sont principalement les mouvements de travailleurs chrétiens et socialistes qui ont marqué le développement de ces formations au XXe siècle. Un deuxième axe, que nous qualifierons de professionnalisation, est apparu dans les années 1960 pour marquer une rationalisation managériale des formations. Le troisième axe concerne l’ancrage, dans l’enseignement supérieur, de l’organisation des programmes au sein de licences et de maîtrises, niveaux qui représentent somme toute une partie de cette professionnalisation latente.

Le volontariat et la professsionnalisation dans l'état providence mixte en Espagne : une inconnue pour l'avenir

Article de Marie José Lacalzada de Mateo

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 63-75.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Bénévolat, Professionnalisation, État, Action sociale, Citoyenneté, Crise économique, Espagne

Cet article propose une analyse de l’évolution des associations d’action sociale, et de leur profonde transformation suite à la crise économique et sociale qui a touché l’Espagne dès 2008. L’analyse porte principalement sur les tensions entre volontariat et employabilité, qui permettent d’appréhender les tournants de la professionnalisation des associations.

L'intervention sociale réinventée face à la consommation d'héroïne

Article de Martin Wagener

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 47-62.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social : Métiers, Intervention sociale, Méthode de travail social, Héroïne, Coopération, Pratique professionnelle, Coordination des services sociaux, Évolution, Allemagne, Belgique, 1980-2020

L’article propose de reconstruire l’évolution historique des modes d’intervention des travailleurs sociaux par rapport à l’arrivée massive de l’héroïne dans les années 1980, en se basant sur une approche comparative entre les villes de Liège et Aix-la-Chapelle. L’article reconstruit comment les acteurs de terrain, les politiques, l’appareil juridique et celui lié à la santé publique se sont adaptés à une consommation de drogues « dures », à travers des modes de coopération créés au sein de différents dispositifs qui lient les aspects d’aide à la personne et d’intervention sanitaire avec les aspects répressifs. En même temps que ces services se spécialisent, s’adaptent et élaborent leurs manières de travailler en réseau, se dégage pour eux l’enjeu de réinventer partiellement leurs pratiques, d’adapter leurs formations de base, afin d’être en phase avec des modes de consommation et des parcours de vie changeants.

Professionnalisations en tension et recompositions des professions sociales en France

Article de Yvette Molina

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 34-46.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Professionnalisation, Pratique professionnelle, Réforme, Évolution, Changement, Référentiel, 1980-2020

Depuis les années 1980, le secteur de l’action sociale et du médicosocial connaît, en France, de profondes transformations. Ces dernières se déploient dans un contexte labile sur les plans économique, politique, juridique et social, ayant un impact direct sur le champ du travail social. Cet article se propose d’identifier un certain nombre de tensions qui constituent de véritables défis pour la professionnalisation du secteur, marqué par des recompositions professionnelles.