Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 1721

Votre recherche : *

L'hypnose : théorie et applications

Article de Julien Betbeze, Gérard Ostermann, Emmanuel Soutrenon, et al.

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 12-47.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Hypnose, Psychothérapie, Pratique professionnelle, Étude de cas

Quelle technique, aussi ancienne, connaît un essor aussi actuel que l’hypnose ? Aujourd’hui, l’hypnose est convoquée à des places multiples, à la fois comme un domaine de recherche, mais aussi comme une technique avec un intérêt renouvelé pour son apport thérapeutique. Elle fait, désormais, l’objet d’applications dans des secteurs variés, que ce soit dans le cadre de médecines dites « douces », des soins médicaux, du traitement de la douleur et de ses applications plus strictement psychothérapeutiques.

Accès à la version en ligne

Le traumatisme psychique : dialogue entre psychanalyse et neurosciences

Article de Pierre Benghozi

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 60-64.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Psychanalyse, Neurobiologie, Traumatisme, Génétique, Cerveau

La question traumatique est sans doute l’une des notions les plus complexes et énigmatiques de la psychanalyse. Le champ d’investigation du trauma a connu depuis ces dernières décennies des avancées théoriques et techniques considérables. Après les travaux de Freud jusqu’aux propositions contemporaines de Louis Crocq et le syndrome d’État de stress post-traumatique (ESPT), cet article de Nicolas Sajus apporte un éclairage sur l’avancée actuelle du dialogue entre neurosciences et psychanalyse à travers le concept de plasticité neuronale.

Accès à la version en ligne

Les "pseudo-lolitas" : le scénario de l'exposition au danger

Article de Pierre Benghozi

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 390, septembre 2021, pp. 52-59.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Adolescent, Trouble du comportement, Conduite à risque, Danger, Famille, Sexualité, Inceste

Face à la répétition de conduites autodestructrices de certain(e)s adolescent(e)s, la tentation est parfois grande de répondre au symptôme par un diagnostic psychiatrique. Pourtant, lorsque l’on tente de comprendre la dynamique de cette répétition du scénario d’exposition au danger, l’on s’aperçoit que ces agirs prennent souvent leur source dans une organisation familiale incestueuse ou, de manière plus insidieuse, dans une ambiance parentale érotisée. Pierre Benghozi, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, prône ici la nécessité de former les professionnels médico-socio-éducatifs à une approche clinique du lien et de renforcer l’étayage d’une contenance psychique protectrice suffisamment sécure aux niveaux familial, parental et social, et ce, dès la petite enfance.

Accès à la version en ligne

Equipes de direction : responsables jusqu'où ?

Article de Elise Brissaud, Fabrice Gzil, Jean Yves Delecheneau

Paru dans la revue Direction(s), n° 200, septembre 2021, pp. 20-27.

Mots clés : Travail social : Établissements, Direction, Directeur d'établissement, Établissement social et médicosocial, Responsabilité juridique, Management, Service social, Sécurité, Droits des usagers, Communication

La question taraude régulièrement les managers des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Mais la crise sanitaire du Covid-19 lui a donné une nouvelle ampleur. Plainte de familles, mises en demeure d'inspections du travail... La question de la responsabilité juridique des directions est prégnante et son appréhension indispensable.

Pour le philosophe Fabrice Gzil, directeur adjoint de l'Espace de réflexion éthique d'Ile-de-France, la question de la responsabilité managériale doit être appréhendée selon plusieurs principes fondamentaux, comme la nécessaire collégialité des décisions ou encore la protection au service des droits.

Pour se prémunir de toute mise en cause juridique pendant la crise sanitaire, le groupe ACPPA a déployé une politique ambitieuse de suivi des informations et de gestion des réclamations. Objectifs ? Outiller les directeurs et les soutenir dans la résolution des conflits avec les familles.

Si les directeurs et directeurs généraux du secteur sont rarement mis en cause à titre personnel, le risque existe néanmoins. Et les conséquences potentiellement lourdes, explique Jean-Yves Delecheneau, responsable Missions assurances chez Smacl Assurances. Il les invite donc à être vigilants sur les garanties souscrites.

Comment vivre ? Les sagesses antiques à l'épreuve de notre temps

Article de Fabien Trécourt, Maud M'Bondjo, Hélène Soumet, et al.

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 339, août-septembre 2021, pp. 24-55.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Philosophie, Mode de vie, Liberté, Temps, Politique, Amitié, Mort, Bonheur, Grèce

La philosophie antique n’a jamais été aussi vivante. Le développement personnel s’en empare, la pop culture s’en inspire ; en pleine pandémie, les anglophones ont même dévoré les ouvrages des stoïciens. Comme le montre notre dossier, ces textes vieillissent bien car les questions qu’ils soulèvent sont éternelles. Au 21e siècle, on peut encore affronter la mort en stoïcien ou en épicurien, comme ce champion d’un sport de combat que nous avons rencontré. On peut chercher le bonheur comme Platon et Aristote, vivre toute une semaine en pythagoricien puis en cynique. On peut réévaluer nos amitiés à l’aune de la pandémie, ou encore apprendre à consoler un enfant comme Boèce. Bref, l’idée de mettre en accord nos idées et nos actes, comme ont tenté de le faire les sages pendant leur vie, reste une exigence d’actualité. Cela se fait parfois au prix de réinterprétations, voire de torsions – le précepte « Connais-toi toi-même » n’avait rien de psychologique à l’origine ! Mais c’est aussi en cela que cette philosophie est vivante : elle ne cesse de cheminer et d’évoluer.

Art-thérapie : pourquoi créer fait du bien

Article de Marc Olano

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 339, août-septembre 2021, pp. 56-61.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Art-thérapie, Approche historique, Profession, Atelier

Historiquement ancrée dans la psychiatrie, l’art-thérapie a sensiblement élargi son rayon d’intervention. Il est notamment mobilisé du côté des Ehpad, ou des établissements sociaux.

Peut-on animer une équipe de manière participative ?

Article de Pascal Mullard

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 221, septembre 2021, pp. 36-41.

Mots clés : Travail social : Établissements, Équipe, Management, Participation, Organisation, Hiérarchie, Autonomie, Changement, Pratique professionnelle

Nous vivons une époque riche d'expériences, de remises en cause, d'innovation, dans de nombreux domaines. Que l'on parle de management ou de gouvernance, la vie interne des organisations n'échappe pas à ces mouvements ; le thème de la participation, de la libération de l'organisation est ici exploré : non pour en donner définitions ou méthodes, mais pour réfléchir à propos de son sens.

Sexualité des usagers : vers la fin du tabou ?

Article de Aurélie Vion, Joséphine Sauvaire

Paru dans la revue Direction(s), n° 199, juillet-août 2021, pp. 22-29.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Sexualité, Usager, Établissement social et médicosocial, Intimité, Accompagnement, Prévention, Information sexuelle, Homosexualité, Réfèrent, Handicap, Représentation sociale, Tabou, Assistance sexuelle, Éthique

Autrefois occultée voire carrément interdite, la vie intime des personnes accompagnées par les structures sociales et médico-sociales constitue désormais une liberté fondamentale mieux reconnue. Au-delà du débat sur l'assistance sexuelle qui concentre l'attention médiatique, la mise en oeuvre de ce droit questionne toujours l'organisation institutionnelle, les pratiques et l'éthique professionnelles.

Chargée de mission Lutte contre les discriminations à la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) d'Ile-de-France, Joséphine Sauvaire a réalisé une étude sur l'accompagnement des personnes LGBTIQ dans les structures d'hébergement de la région. Selon elle, l'orientation sexuelle et l'identité de genre mériteraient d'être mieux prises en compte pour améliorer le soutien des personnes accueillies.

Toutes les structures du champ du handicap de la Croix-Rouge française disposent d'un référent Vie intime, affective et sexuelle. Portée au niveau national, la démarche vise à faire évoluer les pratiques. Zoom sur la maison d'accueil spécialisée (MAS) de Lillers dans le Pas-de-Calais.

La maison d'enfant à caractère social (Mecs) La Grande Chaume, à Avallon (Yonne), fait appel aux professionnels formés aux violences sexuelles du groupement associatif Cithéa. Ceux-ci organisent des activités collectives thérapeutiques auprès des jeunes.

La grande histoire du féminisme

Article de Maud Navarre, Martine Fournier, Sophie Delvallez, Isabelle Matamaroset al.

Paru dans la revue Les Grands dossiers des sciences humaines, n° 63, juin-juillet-août 2021, 71 p..

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Féminisme, Approche historique, Courant de pensée, Droits des femmes, Militantisme, Émancipation, Femme, Patriarcat

L'art de bien manger

Article de Laurent Testot, Gilles Fumey, Emilie Orliange, Mathilde Cohenet al.

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 338, juillet 2021, pp. 28-49.

Mots clés : Santé-Santé publique, Alimentation, Âge, Cuisine, Goût, Santé, Consommation, Agriculture

La nourriture est un fait social total. Elle révèle les failles multiples des sociétés humaines, mais aussi leurs aspirations : alors que nous nous habituons à vivre avec le virus, il nous faut réinterroger le rapport à la nourriture. Apprendre à mieux manger, c’est respecter les écosystèmes qui nous nourrissent, éduquer nos enfants à déchiffrer le contenu d’une assiette, combattre la malnutrition, désormais induite non plus par des troubles climatiques (ceux-ci viendront, plus tard) mais par une trop importante transformation industrielle de nos aliments.