Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 706

Votre recherche : *

L’énigme de la rencontre

Article de Monique Eyraud

Paru dans la revue Lien social, n° 1270, 31 mars au 15 avril 2020, pp. 26-27.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Relation éducative, Rencontre, Relation interpersonnelle, Pratique professionnelle

Accès à la version en ligne

Quelle place laisser au corps dans la relation d’aide ?

Article de Sylvie Kowalczuk, Charline Olivier

Paru dans la revue Lien social, n° 1270, 31 mars au 15 avril 2020, pp. 14-15.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Relation d'aide, Corps, Image du corps, Obésité, Relation éducative

Il est bien difficile de faire abstraction du corps dans la relation. Comment ne pas s'en rapprocher quand la souffrance le submerge ? Mais n'est-il pas parfois aussi le début d'une intrusion de l'intimité ?

Accès à la version en ligne

L'accompagnement : nouvel horizon pour la formation

Article de Thierry Bouchetal, Françoise Lantheaume, Clémence Jacq, et al.et al.

Paru dans la revue Diversité, n° 197, janvier-avril 2020, 162 p..

Mots clés : Ecole-Enseignement, Accompagnement de la personne et identité, Accompagnement, Formation, Formation de formateur, Analyse de la pratique, Projet pédagogique, Echange de savoirs, Entretien d'aide

"Accompagnants-accompagnés ?"

Article de Adeline Lavigne

Paru dans la revue Lien social, n° 1268, 3 au 16 mars 2020, pp. 16-17.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Accompagnement social, Altérité, Relation éducative

"Il n'est pas de pire tyrannie que de vouloir le bien de l'autre." Comment comprendre cette maxime d'Emmanuel Kant qui semble antinomique avec le travail social ?

L'obscène, approche clinique

Article de Gérard Netter

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 69, mars 2020, pp. 12-20.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Psychologie clinique, Relation, Interdit, Pudeur, Morale, Valeur, Pulsion, Sexualité, Désir, Sublimation, Secret

L’omnipotence, but secret de la pulsion, se donne à voir comme son objet, anéantissant toute relation, réifiant l’autre. L’omnipotence, but secret de la pulsion, se donne à voir comme son objet, anéantissant toute relation, réifiant l’autre.

Accès à la version en ligne

Analyse d'un discours sur le projet en CHRS

Article de Laure Guinot

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 69, mars 2020, pp. 115-119.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Pratique professionnelle, Sujet, CHRS, Projet individualisé, Écrit professionnel, Relation travailleur social-usager

Extrait d’une recherche en Analyse du discours par une éducatrice spécialisée en CHRS. Comment le projet personnalisé contient le risque d’empêcher la subjectivation de la personne accompagnée.

Accès à la version en ligne

Obscène ! L'intime mis à nu

Article de Pierre Rosset

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 69, mars 2020, pp. 91-99.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Réseau social, Média, Travailleur social, Pudeur, Intimité, Norme sociale, Vie privée, Pratique professionnelle

Dans cet article l’auteur ouvre une réflexion sur l’obscène (comme étant « ce qui blesse ouvertement la pudeur ») dans les médias et les réseaux sociaux mais aussi dans le travail social qui de plus en plus normé et porteur de contraintes paradoxales contribue à l’émergence d’une transparence aux effets obscènes. Dans ce contexte le travailleur social a beaucoup de difficultés pour exister et rester disponible à l’Autre en gardant ses motivations et ses valeurs... Peut-il en sortir sans y perdre son âme ?... Et surtout faire face ?

Accès à la version en ligne

L'accès au dossier en protection de l'enfance : la dérive idéologique d'un droit devenu un devoir

Article de Ophélie Théodon

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 69, mars 2020, pp. 83-90.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Protection de l'enfance, Récit de vie, Travail éducatif, Déni, Contrainte, Accompagnement, Demande, Accès au dossier

La question de l’obscène est interrogée dans le cadre de la protection de l’enfance. Je fais l’hypothèse que les démarches de lecture de dossier par exemple, sous-tendues par des motivations idéologiques et non cliniques, peuvent faire effraction pour un sujet qui n’est pas nécessairement demandeur ni préparé à lire un récit rédigé par un tiers. Comment les professionnels peuvent-ils composer entre ces deux notions que sont « les attentes » d’une part et « les besoins » d’autre part ? L’approche husserlienne et phénoménologique nous permettra d’éclairer ce glissement qui peut alors être qualifié d’obscène en ce sens qu’il serait un « trop », car guidé non plus par les éléments issus de l’observation clinique, mais par des présupposés s’appuyant sur des connaissances acquises devenues croyances généralisées et appliquées sans plus être interrogées.

Accès à la version en ligne

L'obscène exhibition et l'institution du sujet

Article de Daniel Pendanx

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 69, mars 2020, pp. 60-70.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Institution, Séparation, Sujet, Fantasme, Inconscient, Psychanalyse, AEMO, Exhibitionnisme

Ce thème de l’obscène nous renvoie à ce que notre culture tend à masquer de l’autre scène de l’être humain, de son désir. L’obscène nous oblige en quelque sorte à regarder ce qui est ordinairement refoulé de la négativité du sexuel : tout cet autre côté inconscient des fantasmes et des identifications imaginaires qui enveloppent et regardent tout un chacun. Sous le concept d’institution du sujet introduit par Pierre Legendre ce texte se propose de faire valoir en quoi c’est bien en regard de l’économie confusionnelle de l’inceste (et du meurtre associé) qui gouverne l’autre scène, que le sujet doit pouvoir subjectivement advenir comme tel, dans sa parole, en étant langagièrement et juridiquement institué dans l’ordre généalogique (œdipien) de la Loi.

Accès à la version en ligne

L'amour peut-il finir ?

Article de Eva Illouz, Raphaël Enthoven, Martin Legros

Paru dans la revue Philosophie magazine, n° 137, mars 2020, pp. 8-13.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Amour, Émotion, Affectivité

À l’heure de Metoo et de Tinder, y a-t-il encore place pour le grand amour ? Pour la sociologue Eva Illouz, qui publie “La Fin de l’Amour”, les relations sentimentales sont désormais soumises à une précarité sans précédent. Face à elle, le philosophe Raphaël Enthoven, qui vient d’adapter avec Coco Le “Banquet” de Platon en bande dessinée, oppose la permanence d’une aspiration, celle de trouver sa moitié et de réconcilier le désir et le temps. Une rencontre électrique où il est aussi question de la capacité des hommes et des femmes à s’entendre.