Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 790

Votre recherche : *

La médiation animale

Article de Virginie Champion, Jacques Draussin, Claudine Colozzi, Serge Tisseron

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH - cahier 2 – les numéros juridiques, n° 3175, 11 septembre 2020, 121 p..

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Animal, Médiation éducative, Soin, Pratique éducative, Équithérapie, Ferme pédagogique, Formation professionnelle, Projet éducatif, Enfant, Personne handicapée, Personne âgée, Prison, Hôpital psychiatrique, Lien social, Évaluation, Recherche sociale, La Chabraque, Dôle, Aveyron, Alpes de Haute Provence, Paris, Etats Unis d'Amérique, Italie, Allemagne, Autriche

La médiation animale est désormais reconnue par de nombreux travailleurs sociaux pour ses bienfaits. Les personnes qui se trouvent en situation de fragilité physique, psychique ou sociale éprouvent souvent des difficultés à communiquer avec autrui mais se sentent plus souvent en confiance avec un animal. "L'écoute" de l'animal apaise quand prendre soin de lui est socialement reconnu et valorisé. Réalisé en partenariat avec la fondation Adrienne et Pierre Sommer, ce numéro juridique des ASH recense les obligations et les bonnes pratiques des professionnels qui interviennent dans les secteurs du social et du médico-social avec des animaux. Il vous propose aussi un retour en arrière pour revenir sur la naissance de ce type de médiation. Il offre enfin des pistes de réflexion sur les enjeux futurs quant à la qualité des formations, des qualifications et des certifications.

Comment avoir confiance ?

Article de Alexandre Lacroix, Mark Hunyadi, Gloria Origgi, et al.

Paru dans la revue Philosophie magazine, n° 142, septembre 2020, pp. 48-69.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Confiance, Danger, Lien social, Démocratie, Croyance, Science, Religion, Paranoïa

En cette rentrée menacée par une seconde vague de la pandémie, alors que la distanciation physique persiste et qu’une crise économique guette, nous avons décidé de nous poser la question de la confiance. Celle que nous éprouvons envers les décideurs politiques et économiques, envers les médecins et les scientifiques, mais surtout envers nos collègues et nos proches. Donner sa confiance, est-ce se mettre soi-même en danger ou, au contraire, s’offrir la possibilité de vivre une relation plus sereine avec le monde ?
À égale distance de la croyance et du calcul, la confiance est la disposition qui permet de comprendre l’action humaine dans son ensemble et de fonder le lien social, pour le philosophe Mark Hunyadi. Il en retrace l’histoire.
Nos engagements mutuels reposent souvent sur un pacte implicite, qui ne peut jamais être tenu pour acquis comme le montrent nos cinq témoins : trompés, ils racontent ce qu’ils ont appris de la trahison. Des vécus éclairés par la philosophe Gloria Origgi, spécialiste des passions sociales.
Nous vivons sur un malentendu : la défiance populaire serait notre mal politique. Et si cette évidence nous égarait ? Voici l’idée paradoxale que nous défendons : la méfiance a une vertu démocratique. D’elle dépend la vitalité de la relation entre citoyens et gouvernants.
L’un est physicien, l’autre est moine bénédictin. Tous deux sont amis. Étienne Klein et François Cassingena-Trévedy dialoguent du lien entre le savoir, la croyance raisonnable et la foi. Ensemble, ils trouvent des points d’accord et délimitent le périmètre de la confiance, en science comme en religion.

Les bouleversements vécus par le conjoint aidant dans la maladie d'Alzheimer

Article de Sylvie Schoenenburg

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 379, juillet-août 2020, pp. 67-72.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Santé-Santé publique, Maladie d'Alzheimer, Aidant familial, Conjoint

Accompagner au quotidien un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée confronte l’aidant familial à un risque d’épuisement physique et psychologique. Lorsque l’aidant est le conjoint du malade, celui-ci s’expose à une mutation des rôles et un bouleversement des rapports au sein du couple. La réflexion, proposée par l’auteur, se nourrit de la parole de conjoints de malades Alzheimer, recueillie à l’occasion de l’accompagnement psychologique qui leur était proposé.

Accès à la version en ligne

Le bonheur est dans le près

Article de Cédric Enjalbert, Bruce Bégout, Eva Illouz, et al.

Paru dans la revue Philosophie magazine, n° 141, août 2020, pp. 40-65.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Espace, Identité, Territoire, Amour, Voyage

Cet été, il ne sera pas possible de voyager au loin. Mais pourquoi ne pas voyager au proche ? Telle est l’invitation de ce dossier. Car le proche, en philosophie, est à la fois ce qui permet l’enracinement, et donc ce qui fonde notre identité, mais aussi ce qui, regardé de plus près, ne cesse de nous étonner et de déranger nos certitudes.
Mais d’abord, comment définir le proche et le lointain ? Le philosophe Bruce Bégout, qui a travaillé sur le quotidien mais aussi sur ces lieux communs que sont les aéroports ou les motels, nous propose une vision dialectique des deux concepts, qui ne vont jamais l’un sans l’autre.
Dans la même veine, Eva Illouz tire les leçons intimes et amoureuses du confinement : pas plus que les appartements ne sont conçus pour y rester enfermés, les couples ne peuvent tenir en huis clos. Nous avons besoin du monde pour nous aimer !
À Marseille, Bordeaux, Paris et dans d’autres métropoles du monde naissent des sentiers de randonnée périrurbaine. Ces chemins permettent de marcher des jours durant entre ville et campagne, de parcourir des friches, des cités, des zones industrielles méconnues. Nous avons rencontré les urbanistes, artistes et écologistes qui portent ces initiatives et proposent un nouveau rapport à la beauté.
Le chômage technique, c’est un peu ce qu’a subi l’écrivain-voyageur Julien Blanc-Gras avec l’arrivée du Covid-19. Loin de se joindre à notre célébration du proche, il raconte comme il a rongé son frein et comme il brûle de repartir.
Le prix Nobel de littérature J.M.G. Le Clézio nous a accordé un entretien d’une profondeur et d’une intensité rares, où il est question de son immersion de trois années chez les Indiens du Panama, du « dieu du proche et du lointain » cher aux Aztèques ou encore de la Bretagne. L’écrivain nous montre qu’on peut tout à la fois se sentir citoyen du monde et vivre un perpétuel dépaysement.

Les perversions, des passions "sens dessus dessous"

Article de Clément Guillet

Paru dans la revue Le Cercle psy, n° 37, juin-juillet-août 2020, pp. 74-77.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Fétichisme, Perversion sexuelle, Thérapie

Voyeurisme, fétichisme, sadomasochisme... Avec les perversions sexuelles, ou paraphilies, il y en a pour tous les goûts ! Et les dégoûts...

Aide à domicile : le grand soir ?

Article de Laura Taillandier

Paru dans la revue Direction(s), n° 188, juillet-août 2020, pp. 4-6.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Aide à domicile, Épidémie, Dépendance, Maintien à domicile, Personne âgée, Vieillissement, Reconnaissance, Compétence, Territoire

Après avoir payé un lourd tribut durant la crise sanitaire, les acteurs de l'aide à domicile espèrent que l'après sera synonyme de changement. Objectif : rebattre entièrement les cartes du système pour emprunter une fois pour toutes le virage domicilaire.

Violences conjugales - Le vécu d'hommes victimes dévoilé

Article de Delphine Baloul

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3170, 24 juillet 2020, 16.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Violence conjugale, Homme, Victime, Prise en charge

Des médecins spécialistes de l'unité médico-judiciaire de Toulouse ont réalisé une étude qualitative, à paraître à la rentrée, sur le vécu des hommes victimes de violences conjugales. Pour comprendre et identifier des mécanismes intimes différents de ceux subis par les femmes, et proposer une prise en charge adaptée.

Socio-esthétique : un outil précieux dans l'accompagnement des résidents

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3169, 17 juillet 2020, pp. 30-33.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Travail social : Métiers, Soins esthétiques, Personne âgée, Vieillissement, Corps, Établissement pour personnes âgées, EHPAD, Estime de soi

A Paris, dans la maison pour personnes âgées Yersin gérée par Les Petits Frères des pauvres, les résidents ont la possibilité, dans le cadre de leur suivi individualisé, d'être reçus par Ariane Rose, socio-esthéticienne. Les soins qu'elle prodigue permettent de travailler des questions d'isolement, de confiance, d'estime de soi... et font de cette professionnelle un membre à part entière de l'équipe de l'établissement.

"Inadmissible de confondre confinement sanitaire et isolement psychiatrique"

Article de Brigitte Bègue, Mathieu Bellahsen

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3167, 03 juillet 2020, pp. 30-31.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Enfermement, Psychiatrie, Usager, Liberté, Épidémie

Dans son rapport du 19 juin, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, dénonce l'enfermement illégal de certains patients en psychiatrie pendant le confinement. C'est le psychiatre Mathieu Bellahsen qui l'a saisie. Il s'insurge contre les enfermements sans avis médical.

Confinement : 33% des français en détresse psychologique

Article de Marie Nahmias

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3167, 03 juillet 2020, pp. 15.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Traitement statistique, Épidémie, Psychologie, Santé mentale, Vulnérabilité, Souffrance psychique

Dans un récent rapport, l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé s'intéresse à l'impact des premières phases du confinement sur la santé mentale des Français. Les personnes déjà vulnérables présentent des effets plus marqués.