Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 541

Votre recherche : *

Autisme et voix : quelles pratiques langagières pour les aidants familiaux ?

Article de Véronique Rey, Sonia DeMartino, Christina Romain

Paru dans la revue Enfance, vol. 73, n° 2, avril-juin 2021, pp. 127-142.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Autisme, Langage, Acquisition du langage, Voix, Apraxie, Communication, Interaction, Imitation, Méthode, Transmission, Aidant familial, Pratlang (Méthode)

Les auteurs proposent une méthode langagière de prise en charge (PRATLANG) pour les personnes atteintes de trouble du spectre autistique (TSA). PRATLANG s’est développé à partir d’une réflexion théorique en deux temps. Une première étape présente des éléments théoriques relatifs aux liens entre d’une part le développement de la voix parlée et de la voix chantée dans la communication langagière typique et d’autre part, les difficultés rencontrées chez les personnes atteintes de TSA. Une deuxième étape examine les interactions linguistiques du point de vue de la transmission. Les auteurs rendent compte de la transmission de pratiques culturelles ritualisées liées au langage en s’appuyant sur les principes d’imitation gestuelle. À partir de ces éléments théoriques, la méthode PRATLANG a pour objectif la mise en place d’une éducation de la parole chez les personnes atteintes de TSA à travers des interactions linguistiques ritualisées avec les aidants familiaux.

Accès à la version en ligne

De victimisation en résilience. Les paradoxes victimels et la restauration psychique

Article de Claude Belaygue, Anne Crescence, Gilles Brandibas

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 179-196.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Victime, Souffrance psychique, Traumatisme, Thérapie, Résilience, Stigmatisation, Empathie, Identité, Psychologie clinique, Entretien, Thérapie familiale, Rétablissement

Aujourd'hui, résilience et victimisation ne sont pas antagonistes, mais complémentaires, contrairement aux représentations institutionnelles et cliniques. Il s'agit, dans ce travail, d'interroger les conditions dans lesquelles ces deux processus peuvent se conjuguer vers une restructuration psychique spécifique, qui passe par un ensemble de processus apparemment paradoxaux.

Une nécessaire évolution de notre rapport à la vulnérabilité et à l'expertise d'usage. La participation : posture plus que simple outil ?

Article de Séverine Demoustier

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 141-155.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Participation, Vulnérabilité, Vie quotidienne, Projet de vie, Citoyenneté, Empowerment, Adulte en difficulté, Relation, Pratique professionnelle, Savoir, Expérience, Relation travailleur social-usager

La vulnérabilité étant une situation vécue par des personnes, et non un état qui les caractériserait, la participation de ces dernières doit être repensée par le travail social. Outil historique de ce dernier, la participation regorge en effet d'écueils, dont celui de n'être considérée que comme un outil, ce qui conduirait au maintien de positions sociales inégalitaires entre le professionnel et la personne accompagnée. Cet article propose d'appréhender la participation comme une posture à adopter, qui nécessite un autre rapport à la vulnérabilité, et la reconnaissance et la prise en compte des savoirs issus de l'expérience de vie des personnes.

La pair-aidance et la délégation locale de "nous aussi" de Beauvais

Article de Jeanine Pascale

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 133-137.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Pair aidant, Intervention sociale, Savoir, Expérience, Délégation, Empowerment, Stimulation, Définition, FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés solidaires), Beauvais

Il était une fois une Délégation locale "NOUS AUSSI" qui a découvert à son grand étonnement, en écoutant la lecture d'un texte, le mot "pair-émulation". Un mot bizarre que les auto-représentants de la Délégation n'avaient jamais entendu. Ils ont voulu en savoir plus. Ils voulaient aussi vérifier s'il pouvait les concerner. Il leur a fallu réfléchir pour aller plus loin.

Insertion professionnelle de pairs-aidants dans le secteur de l'Accueil Hébergement Urgence (AHI)

Article de Alain Bonnami

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 103-129.

Mots clés : Lien social-Précarité, Pair aidant, Accueil d'urgence, Exclusion sociale, Réfugié, Intervention sociale, Savoir, Expérience, Insertion par l'économique, Atelier et chantier d'insertion, Épidémie, Travail d'équipe, Solidarité, CHU Mouzaïa, Armée du Salut, CHRS Buzinval, Ile de France

N'y a-t-il pas un paradoxe à penser, dans notre secteur, la pair-aidance sous l'angle de l'Utilité Economique, Sociale et Solidaire, alors même que ses mécanismes idéologiques sont largement tributaires de principes Ethiques associés à la reconnaissance et à l'affirmation des droits des personnes ? Voire de leur autodétermination ? Tout en juxtaposant le parcours de soin de la personne concernée et de son rétablissement. Autrement dit, la pair-aidance a-t-elle un coût (sachant que ce coût ne peut être réduit à la seule dimension économique)? De quelle valeur parle-t-on? Est-elle mesurable ? Comment rendre compte de cette complexité ?

Médiateur de Santé-Pair, un nouveau métier dans le champ de la santé mentale

Article de Bérénice Staedel

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 87-101.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Pair aidant, Compétence professionnelle, Formation professionnelle, Recherche, Intégration, Psychiatrie, Hôpital de jour, Épidémie, Rétablissement, MSP (Médiateurs de Santé-Pairs), CCOMS (Centre collaborateur de l'organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale), Lille, Bobigny

Depuis 2012, le programme Médiateurs de Santé-Pairs (MSP) forme et accompagne l'embauche, dans des établissements hospitaliers et structures médico-sociales, d'ex-usagers des services de soins de santé mentale, rétablis ou en voie de rétablissement.

Salarier les pairs et intégrer "la marge" au centre des structures d'accompagnement médico-social : une perspective politique

Article de Laëtitia Schweitzer, Elise Martin

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 67-84.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Pair aidant, Addiction, Psychiatre, Précarité, Accès aux droits, CHRS, SAMSAH, Expérience, Accompagnement, Empowerment, Légitimité, Conscience, Éthique, Morale, Institution, Rétablissement, Formation, Relais Ozanam

La pair-aidance s'est développée progressivement en France, depuis le début des années 90, sous des formes diverses, initiées par des collectifs et des associations de personnes concernées par le VIH, les troubles en santé mentale, la prostitution, les addictions, le handicap. Soutenant le principe du "rien qui nous concerne sans nous", des collectifs se sont créés pour promouvoir la santé communautaire et l'entraide face aux pouvoirs publics, pour tenter de "resymétriser" des rapports de forces très inégaux, d'instaurer plus d'horizontalité et d'équilibre dans la relation "soignant-patient", "sachant-profane". Dans cette dynamique, c'est aujourd'hui tout le champ de l'accompagnement médico-social qui s'acclimate à la pair-aidance. On y trouve ainsi de plus en plus de personnes concernées par les addictions, la maladie, la précarité, la vie à la rue, pour accompagner leurs pair-e-s. Pour autant, l'essor de la pair-aidance ne va pas sans poser un certain nombre de questions.

Se pair-aider, c'est normal, non ?

Article de Bernadette Céleste, Marie Laure Dupin de Saint Cyr

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 49-64.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Pair aidant, Trisomie, Intégration, Expérience, Accueil, Écoute, Relation équipe éducative-famille, Empowerment, Autonomie, Coopération, Projet, Fédération Trisomie21 France

Quarante ans de cheminement pour la fédération Trisomie21 France... et aujourd'hui des personnes avec trisomie 21 "auto-représentantes", "pair-formatrices", "pair-aidantes". C'est ce cheminement que nous avons choisi de présenter ici en quelques étapes clés. Un cheminement lent qui avait d'emblée mis savoir expérientiel et autodétermination au coeur des facteurs constitutifs de la fédération.

L'intervention des pairs au service de l'émancipation

Article de Jean Luc Simon, Thierry Chartrin

Paru dans la revue Les Cahiers de l'Actif, n° 538-539, mars-avril 2021, pp. 23-48.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Pair aidant, Émancipation, Autonomie, Accessibilité, Empowerment, Droits des usagers, Identité, Expertise, Égalité, Formation, Dépendance, Éducation, GIHP (Groupement pour l'intégration des personnes handicapées physiques), GFPH (Groupement français des personnes handicapées), Askoria, ARIFTS, Amérique du Nord, Europe

Les modèles graphiques gaussiens : quels apports pour l’analyse exploratoire des données en comportement organisationnel ?

Article de Alain Lacroux

Paru dans la revue Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, vol. XXVII, n° 70, 2021, pp. 51-82.

Mots clés : Travail-Emploi, Management, Outil, Comportement, Organisation, Psychologie du travail, Méthodologie

Les enjeux méthodologiques engendrés par l’accès à des sources de données importantes atteignent aujourd’hui des domaines de recherche jusqu’ici peu concernés, comme le comportement organisationnel. La réflexion sur les méthodes applicables pour tirer parti des possibilités offertes par des données secondaires disponibles en grande quantité est relativement récente. Les chercheurs en management, habitués à travailler sur des échantillons de taille modeste dans un cadre hypothético déductif font face à un vrai défi méthodologique lorsqu’ils souhaitent tirer parti de données secondaires en adoptant une approche guidée par les données (data driven). Parmi les pistes permettant de relever ce défi figure l’usage de modèles graphiques gaussiens (MGG), qui permettent la visualisation et l’analyse des relations entre un ensemble de variables gaussiennes. L’application de cette « façon de voir » à la psychologie a favorisé le développement d’un courant de recherche très actif, la psychométrie de réseau (Network Psychometrics), qui renouvelle l’étude des échelles de mesure et des attitudes en s’appuyant notamment sur des graphes parcimonieux. L’objectif de cet article est de montrer la valeur ajoutée de cette approche dans le champ du comportement organisationnel, lorsqu’elle est utilisée comme outil exploratoire. Nous verrons que les MGG peuvent offrir un point de vue complémentaire lorsqu’il s’agit d’analyser des systèmes d’interactions entre variables et comment ils peuvent s’articuler avec les approches confirmatoires par méthodes d’équations structurelles, plus couramment employées pour ce type d’analyse. Les enjeux de cette articulation seront illustrés par l’exploration de la version française d’une mesure récente de l’implication au travail.

Accès à la version en ligne