Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 270

Votre recherche : *

Médico-social : un nouveau départ pour l’apprentissage ?

Article de Irène Lopez, Florence Breitwieser

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3142, 17 janvier 2020, pp. 28-32.

Mots clés : Travail social : Formation, CFA, Apprentissage, Besoin, Vieillissement, Profession, Accompagnement, Rééducation

Dossier composé de trois articles:
- Médico-social : un nouveau départ pour l’apprentissage ?
- Ile de la réunion : Création d’un CFA « aide à la personne ».
- « Nous allons devoir calculer notre marge et nos coûts de revient ».

Le nouveau bac pro "animation-enfance et personnes âgées"

Article de Roselyne Van Eecke

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 205, janvier 2020, pp. 76-81.

Mots clés : Travail social : Formation, Diplôme, Compétence, Formation, Activité, Personne âgée, Enfant, Animation

L'animation professionnelle a décidément le vent en poupe. Après la création du Cpjeps côté Jeunesse et Sports, ça bouge aussi côté Education nationale stricto sensu. Bientôt seront formés dans les établissements scolaires des candidats au nouveau bac professionnel "animation-enfance et personnes âgées", destiné à former des animateurs généralistes pouvant agir principalement auprès de deux publics : les jeunes et les personnes âgées.

La formation au travail social en Belgique (1920-1940), entre "maternalisme" et professionnalisation

Article de Guy Zelis

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 11-21.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social : Formation, Formation, Travail social, Professionnalisation, Maternité, Femme, Rôle, Évolution, Compétence professionnelle, Belgique, 1920-1940

L’étude de la formation au travail social en Belgique (1920-1940) veut souligner deux axes qui paraissent traverser la formation au travail social : le « maternalisme » d'une part, et la professionnalisation d'autre part. Maternalisme et professionnalisation sont potentiellement contradictoires. Malgré le succès des féministes pour projeter les rôles maternels et domestiques dans la sphère publique, le «maternalisme » rappelle les prémisses selon lesquelles la maternité était considérée comme le rôle primordial des femmes ; en conséquence, le foyer était le lieu premier des femmes et les compétences féminines concernaient d'abord les domaines de l'éducation. L'élargissement du rôle familial et maternel des femmes constitue l’un des fondements du « maternalisme » réformiste. De cet élargissement est né le travail social dans une perspective professionnelle. Plutôt qu'une évolution qui conduirait, de 1920 à 1940, du maternalisme à la professionnalisation, l'expression « la maternité comme profession » (que j'emprunte à Christoph Sachsse) exprime la tension existant entre les deux pôles de l'activité à laquelle prépare la formation au travail social.

Les formations en travail social en Flandre : analyse historique et évolutions

Article de Wim Verzelen

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 76-87.

Mots clés : Travail social : Formation, Formation, Travail social, Histoire sociale, Enseignement supérieur, École, Formation professionnelle, Évolution, Professionnalisation, Flandre, 20ème siècle

L’histoire des formations en travail social en Flandre s’articule autour de plusieurs axes. Le premier renvoie à la construction pilarisée qu’à connue la Belgique et qui a structuré trois courants parmi les écoles dispensant cet enseignement. Ce sont principalement les mouvements de travailleurs chrétiens et socialistes qui ont marqué le développement de ces formations au XXe siècle. Un deuxième axe, que nous qualifierons de professionnalisation, est apparu dans les années 1960 pour marquer une rationalisation managériale des formations. Le troisième axe concerne l’ancrage, dans l’enseignement supérieur, de l’organisation des programmes au sein de licences et de maîtrises, niveaux qui représentent somme toute une partie de cette professionnalisation latente.

Service social au Portugal : une profession toujours au défi

Article de Maria Irene Carvalho, Elsa Montenegro Marques

Paru dans la revue Les Politiques sociales, n° 3 & 4, décembre 2019, pp. 22-33.

Mots clés : Travail social : Formation, Assistant de service social, Service social, Formation, Enseignement supérieur, Statut professionnel, Profession, Évolution, Portugal, 20ème siècle

Le service social a une longue histoire au Portugal, bien qu’il n’ait pas toujours donné lieu à une profession reconnue et valorisée. Ce texte cherche à problématiser le développement de la formation et de la profession d’assistant social, depuis son apparition jusqu’à aujourd’hui. Nous partons du principe que les tensions sociopolitiques conditionnent la configuration de cette formation et de cette profession, engendrant des opportunités et des contraintes pesant sur le statut de cette dernière. Nous retraçons l’évolution de son enseignement, en graduat et postgraduat, ainsi que celle de son exercice, en mettant l’accent sur quelques moments significatifs de sa constitution et de son développement. Nous avons cherché à identifier ses domaines d’intervention et à révéler les conflits et dilemmes qui pèsent encore, à l’heure actuelle et dans le contexte de la société portugaise, sur la conquête du statut professionnel.

Participation et démocratie dans le travail social

Article de Michel Autès

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 68, décembre 2019, pp. 33-42.

Mots clés : Travail social : Formation, Participation, Usager, Émancipation, Démocratie participative, Citoyenneté, Stigmatisation, Pauvreté

La participation des usagers est un thème récurrent dans le travail social. Mais il s’y présente en même temps comme un horizon inatteignable, une sorte d’utopie qui peine à se concrétiser. Combien de fois, dans des réunions, des colloques dans le champ du social ou à propos des questions de pauvreté, une voix s’est élevée dans la salle pour regretter et stigmatiser l’absence des personnes dont on parle, de ceux qui sont directement concernés par les débats en cours. Ils sont absents, non seulement privés de parole, mais, en plus, on peine à les nommer. La participation : entre noble intention démocratique et fallacieux miroir aux alouettes : d’un côté enjeu d’émancipation et de citoyenneté et, de l’autre, alibi ou cache-misère politique.

Accès à la version en ligne

Regards croisés sur la participation dans un service d’accompagnement à la parentalité. Et si on écrivait ensemble ?

Article de Karine Blaevoet, Stéphanie Delemarle, Pascaline Delhaye, Gilles Delobel

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 68, décembre 2019, pp. S75 à S84.

Mots clés : Travail social : Formation, Projet, Participation, Parents, Formation, Relation famille-institution, Relation équipe éducative-famille, Parentalité

Reliance est un Service d’accompagnement à la parentalité (SAP). Son projet est fondé sur la participation, principe qui se décline autant dans les projets individualisés que dans la vie du service. Mais comment s’incarne concrètement cette participation ? Un groupe composé de parents accompagnés ou ayant été accompagnés, de professionnels du service et animé par la responsable du Pôle recherche de l’IRTS Hauts de France s’est réuni afin de coécrire pour témoigner des effets de cette participation. Et si la participation était un moyen de créer du lien ?

Accès à la version en ligne

La participation des personnes accompagnées à la formation de travailleurs sociaux. Le risque de la rencontre

Article de Pascaline Delhaye, Donatienne Galliot

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 68, décembre 2019, pp. 73-86.

Mots clés : Travail social : Formation, Participation, Formation, Professionnalisation, Usager, Travailleur social, Rencontre

Cet article a pour objectif de déployer une réflexion visant à dépasser l’injonction à la participation des personnes accompagnées dans la formation des travailleurs sociaux en se penchant sur le sens qu’elle prend dans le cadre de la professionnalisation de ceux-ci. Mêlant expérience de terrain et résultats d’une recherche, les auteures se penchent sur ce qui garantit la rencontre, au sein d’un établissement de formation en travail social.

Accès à la version en ligne

La participation en travail social entre idéal et réalité : de la formation initiale à son application sur les terrains

Article de Célia Gissinger Bosse

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 68, décembre 2019, pp. 57-71.

Mots clés : Travail social : Formation, Participation, Travail social, Formation initiale, Loi, Enquête

À partir d’une enquête par questionnaires effectuée au sein d’un centre de formation en travail social, l’article s’attachera à montrer les décalages qui peuvent apparaitre entre l’idéal de la participation, la forme qu’elle prendra dans un cadre législatif et sa mise en place concrète. Au regard de ces trois dimensions, la participation apparaitra à la fois comme un ancien idéal, et comme novateur. Il sera alors question des enjeux que recouvre la participation dans le champ social, enjeux qui commencent en formation initiale.

Accès à la version en ligne

La participation au carrefour des identités : enjeux et perspectives en travail social

Article de Rodolphe Perchot, Catherine Taglione, Sonja Kellenberger

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 68, décembre 2019, pp. 43-55.

Mots clés : Travail social : Formation, Participation, Travail social, Identité sociale, Représentation sociale, Formation, Recherche, Expérimentation

Cet article a pour objectif de questionner la participation au travers d’enjeux conceptuels, d'issues et réalisations. Relevant d’apports disciplinaires multidimensionnels et de réflexions émanant d'expérimentations, il s'agit de soutenir la diversité des formes de participation, tout comme rendre compte du levier que constitue le croisement de plusieurs approches méthodologiques. Des propositions, catalysées autour du concept d’identité sociale, feront l'objet d’ouvertures autour de l'opérationnalisation de la participation notamment en formation et recherche.

Accès à la version en ligne