Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 280

Votre recherche : *

Psychanalyse de la criminalité sexuelle

Article de Stéphanie Germani

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 382, novembre 2020, pp. 56-60.

Mots clés : Justice-Délinquance, Santé mentale-Souffrance psychique, Psychanalyse, Criminalité, Passage à l'acte, Crime sexuel, Pulsion, Transgression

Si le viol est cet acte transgressif où l’autre n’existe plus en tant que sujet, pour ne devenir qu’objet de jouissance, quels sont les mécanismes intrapsychiques qui fondent une telle transgression, une telle démonstration de violence chez son auteur ? L’analyse menée ici, à partir d’entretiens cliniques auprès d’une centaine de détenus, nous propose de mettre en lumière les dynamiques sous-jacentes, le débordement pulsionnel, à l’origine de ces passages à l’acte. Illustrations de l’auteure selon différentes typologies d’organisation psychique.

Accès à la version en ligne

Axelle de Russé, photographe : “Des vies de solitude, de détresse totale”

Article de Marie Nahmias, Axelle de Russé

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3181, 23 octobre 2020, pp. 38-39.

Mots clés : Justice-Délinquance, Détention, Relation, Confiance, Témoignage, Échange, Entretien, Foyer, Projet de vie, Inégalité, Homme, Femme, Réinsertion sociale

Pendant trois ans, la photographe Axelle de Russé a suivi le quotidien de cinq femmes sorties du centre de détention de Joux-la-Ville (Yonne). Baptisé « Dehors » et récompensé au festival international de photojournalisme Visa pour l’image de Perpignan en 2019, son projet illustre leur (très) difficile retour dans la société.

Véronique Blanchard, docteure en histoire : “Il suffit de rien pour transformer une victime en coupable”

Article de Brigitte Bègue, Véronique Blanchard

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3180, 16 octobre 2020, pp. 34-35.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Justice-Délinquance, Justice des mineurs, Placement, Éducation, Homosexualité, Prostitution, Délit, Observation, Mesure éducative, Travailleur social, Milieu ouvert

Entre 1950 et 1960, environ 9 000 garçons et filles, âgés en moyenne de 15 à 18 ans, ont été placés par des juges des enfants dans des centres d’observation. Spécialiste de l’histoire de la justice des mineurs, Véronique Blanchard raconte le parcours de ces jeunes accusés et souvent sacrifiés.

Violences conjugales : entre protection et impuissance

Article de Doriane Lemarchand

Paru dans la revue Lien social, n° 1280, 29 septembre au 12 octobre 2020, pp. 16-17.

Mots clés : Justice-Délinquance, Violence conjugale, Accompagnement, Pratique professionnelle, Mère, Hôpital

Violences et terrorisme : approche psychosociale

Article de Dana Castro, Nayla Chidiac, Roula Helou, et al.

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 381, octobre 2020, pp. 12-49.

Mots clés : Justice-Délinquance, Violence, Traumatisme, Terrorisme, Prise en charge, Psychothérapie, Thérapie de groupe, Art-thérapie, Pair aidant, Famille

Le XXI e siècle est-il traumatique par le sentiment de menace qu’il laisse planer sur l’existence des hommes et leur environnement ? L’incertitude règne, l’énergie psychique, individuelle et collective s’épuise, les institutions, vulnérables, sont « traumatisées » et, pour certains, la violence devient l’unique réponse à la peur et à la frustration. Le sentiment de menace et le traumatisme ont des effets profonds tant sur les individus que sur les sociétés, en modifiant négativement l’identité individuelle et collective. C’est d’autant plus fort lorsque des actes de violence sont commis contre des personnes innocentes, du fait d’une volonté manifeste de nuire.

Accès à la version en ligne

Punitivité comparée. Les cadrages ordinaires des violences de genre en Allemagne et en France

Article de Bénédicte Laumond

Paru dans la revue Déviance et société, vol. 44, n° 3, septembre 2020, pp. 347-382.

Mots clés : Justice-Délinquance, Violence, Genre, Analyse comparative, Abus sexuel, Violence conjugale, Viol, Représentation sociale, Justice, France, Allemagne

Cet article propose une analyse des représentations ordinaires des violences de genre en Allemagne et en France. Celles-ci sont étudiées à partir de l’administration de trois cas criminels fictifs décrivant des violences de genre auprès de répondants allemands et français (n = 100) qui doivent attribuer une sanction à chaque cas et justifier leur choix. Il s’agit de déterminer si les citoyens ordinaires allemands et français partagent des représentations similaires des violences de genre. Constatant que les répondants français se montrent plus punitifs que les Allemands, nous expliquons cette différence en nous interrogeant sur le cadrage légal et les débats publics sur la formation des représentations ordinaires des violences de genre. La prise en compte des caractéristiques sociodémographiques des enquêtés permet enfin d’expliquer de manière plus nuancée la demande punitive exprimée dans chaque pays.

Accès à la version en ligne

Un questionnement épistémologique du passage à l’acte criminel

Article de Stéphanie Germani

Paru dans la revue Empan, n° 119, septembre 2020, pp. 169-176.

Mots clés : Justice-Délinquance, Recherche, Criminologie, Épistémologie, Psychologie, Transfert, Émotion, Passage à l'acte, Transgression, Contre-transfert

Comment fonder une recherche à partir de sujets humains et appréhender la notion criminelle en gardant un positionnement scientifique ? La clinique de la transgression est un terrain qui ne laisse pas indifférent. La neutralité est l’une des difficultés majeures. Le « moi » du thérapeute ou du chercheur est souvent meurtri et en proie à divers affects « violents » qu’il ne peut facilement écarter. Peut-on comprendre les patients et les séances avec rigueur et objectivité ? Comment rendre scientifique la restitution du terrain de par les éprouvés transférentiels/contre-transférentiels ?
Cet article recense les multiples résistances opérant dans l’approche de cet objet d’étude et argumente divers paradigmes nécessaires pour valider l’objectivité du chercheur.

Accès à la version en ligne

“Le repérage des mineurs prostitués est très compliqué”

Article de Marie Nahmias, Mélanie Dupont, Hélène Pohu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3173, 28 août 2020, pp. 18-19.

Mots clés : Justice-Délinquance, Prostitution, Mineur, Statut, Victime, Association, Travailleur social, Accompagnement, Pédagogie

Encore très peu étudiée, la prostitution des mineurs déstabilise les acteurs de terrain, souvent démunis face à des jeunes ne revendiquant pas le statut de victime. Hélène Pohu, sociologue, et Mélanie Dupont, psychologue clinicienne, sont à l’origine d’un projet de recherche pluridisciplinaire sur le sujet.

Quelle justice au XXIème siècle ?

Article de Romain Victor, Marie Paule Regnault Lugbull, Jenny Frinchaboy, et al.

Paru dans la revue Cahiers français, n° 416, juillet-août 2020, pp. 17-87.

Mots clés : Justice-Délinquance, Justice, Loi, Réforme, Sanction pénale, Détention, Justice des mineurs, Délinquance juvénile, Droit administratif, Informatique, Technologie numérique, Magistrature, Code

Simplification des procédures, allègement de la charge des tribunaux, transformation du premier degré de juridiction, recours accru aux nouvelles technologies... La loi du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice vie à rendre le système judiciaire plus moderne et plus efficace. Comment l'organisation de la justice et les métiers juridiques seront-ils affectés par les nouvelles technologies ?