Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 75849

Votre recherche : *

Personnes agées : de la protection à l'accompagnement

Article de Georges Arbuz, Alain Grimfield

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3057, 20 avril 2018, pp. 36-37.

Mots clés : Travail social : Établissements, EHPAD, Pratique professionnelle, Accompagnement, Relation travailleur social-usager

Georges Arbuz, anthropologue, président de l’association La vie devant nous, et Alain Grimfeld, médecin, professeur honoraire à l’université Pierre-et-Marie-Curie, démontrent comment les établissements pour personnes âgées sont passés du statut de lieux d’accueil à celui de lieux d’accompagnement. Malgré le contexte actuel difficile, les EHPAD représentent une évolution historique majeure.

Le lien à l’épreuve du confinement

Article de Catherine Le Grand Sébille, Simeng Wang, Laurence Knera Renaud, Olivia Farkaset al.

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 9-158.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Mort, Rite, Symbolique, Deuil, Névrose, Traumatisme, Lien social, Famille, Mesure éducative, Thérapie familiale, État dépressif, Famille en difficulté, Protection de l'enfance, Partenariat, Hôpital de jour, confinement, COVID-19

Les professionnels de l’enfance et de l’adolescence témoignent des effets du confinement sur ceux dont ils ont la charge. Ils analysent à chaud leurs pratiques professionnelles : comment se sont-ils adaptés à la crise sanitaire soudaine de la Covid-19 ? Quel était l’intérêt de maintenir un lien avec les familles ? Ont-ils rencontré des limites ? Cette privation de liberté a-t-elle été, au contraire, la possibilité de repenser son travail autrement ? De créer de nouvelles façons de travailler ? D’avoir accès à des zones intimes précieuses, qu’elles soient physiques ou psychiques ? C’est la question des enveloppes qui est ici soulevée : qu’est-ce qui contient ? Qu’est-ce qui soutient ? Qu’est-ce qui enferme ? Comment se protéger du dehors (épidémie) quand parfois le danger est à l’intérieur ? Comment ressortir quand désormais l’extérieur est devenu si menaçant ? Enfin, comment permettre que les espaces soient différenciés et souples ?

Accès à la version en ligne

Sociologie du placement familial. Des capacités de l’assistant familial au service de placement comme ressort capacitaire

Article de David Grand

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 169-177.

Mots clés : Travail social : Métiers, Assistant familial, Compétence professionnelle, Placement familial spécialisé, Compétence sociale

On connaît le métier d’assistant familial, un peu moins ses contraintes et les capacités des assistants familiaux pour y faire face : accueillir, s’engager dans l’accompagnement, se distancier pour se préserver et enquêter pour résoudre des situations problématiques. On verra que ces capacités dépendent également de l’intégration de l’assistant familial au service de placement qui peut devenir en certaines occasions un véritable ressort capacitaire.

Accès à la version en ligne

Politique de l’école inclusive  : expérience d’une unité d’enseignement de DITEP externalisée dans une école de quartier

Article de Carole Collier Bordet, Kristel Viguier, Christophe Reverchon, et al.

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 159-168.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Ecole-Enseignement, ITEP, Accueil de jour, Intégration, Soin, École, DITEP, INCLUSION SCOLAIRE

L’installation d’une unité d’enseignement d’un dispositif institut thérapeutique, éducatif, pédagogique (ditep) dans une école ordinaire mettra au travail le concept d’inclusion scolaire. Il s’agit de confronter au projet de l’inclusion, celui du soin, entendu dans le double sens de dispenser des soins et de prendre soin. Nous aurions à prendre en compte le paradoxe où, comme lieu de soin, nous accueillons des enfants exclus de l’école par le fait qu’ils sont allés au bout de la tolérance du milieu scolaire, et souvent de leurs parents, qu’il nous revient ensuite d’externaliser dans une école. Cette opération implique la prise en compte d’un niveau de complexité supplémentaire, dans la mesure où, pour parvenir à un niveau de coopération suffisant entre les acteurs, il est nécessaire de prendre soin aussi des professionnels du ditep qui s’aventurent en terrain inconnu et de ceux de l’Éducation nationale qui se vivent comme envahis par des « intrus ».

Accès à la version en ligne

« Mélodies picturales et psychanalytiques en Coronavirus Majeur » Liaison psychiatrique et psychothérapie institutionnelle en contexte de crise sanitaire

Article de Clémentine Rappaport

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 143-158.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Traumatisme, Psychiatrie, Équipe soignante, Témoignage, Psychothérapie institutionnelle, COVID-19

L’Hôpital, de constitution habituellement érigée, rigide et structurée, a traversé avec l’arrivée du coronavirus une expérience de chaos, d’énigme primaire et schizo-paranoïde kleinienne avant de pouvoir trouver une cohérence, nouvelle et reconstruite. Confronté au trop plein du réel, ses fonctions symboliques et imaginaires vont voler en éclat. Perdant la sécurité habituelle du monde environnant lors de la traversée du trauma, monde devenu chaotique hostile et morcelé, il a dû trouver, tel l’Infans, des appuis pour restaurer son self en un tout cohérent. Ce texte est une sorte de témoignage, il partage l’expérience d’une équipe de pédopsychiatrie intervenue en liaison dans les « services covid » durant la crise sanitaire des mois de mars et avril 2020, soit la première phase épidémique qui a vu également l’ensemble de la population française se confiner. Il propose une toile de fond artistique, comme lieu sublimatoire pour transcender le réel de la maladie et de la mort.

Accès à la version en ligne

Journal de bord d’un hôpital de  jour en temps de confinement. Translater la contenance institutionnelle  : des murs de l’institution aux cadres de nos écrans

Article de Marie Noëlle Clément, Olivier Duris

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 101-111.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Handicap-Situations de handicap, Hôpital de jour, Enfant, Autisme, Prise en charge, Travail d'équipe, confinement

La crise sanitaire de la covid-19 nous a fait vivre une expérience inédite : celle d’un confinement de deux mois, au cours duquel nous avons dû réinventer nos modalités de vie et de travail. Cet article se propose de décrire les dispositifs mis en place pour assurer une continuité de soins auprès de trente-cinq enfants souffrant de troubles du spectre autistique, habituellement pris en charge quotidiennement en hôpital de jour. La fermeture des portes de l’institution a contraint l’équipe à proposer d’autres voies pour assurer une contenance et un portage à ces patients et à leurs familles. De même qu’elle a dû trouver les moyens de continuer à penser collectivement les mouvements psychiques des jeunes patients et les dynamiques institutionnelles à l’œuvre dans cette période particulière.

Accès à la version en ligne

Le 119 au service des enfants en danger et des parents en difficulté pendant le confinement

Article de Violaine Blain

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 81-90.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfance en danger, Protection de l'enfance, Partenariat, Téléphone, Violence

Le confinement a nécessité, pour la ligne nationale dédiée à la protection de l’enfance qu’est le Snated allô-119, une adaptation immédiate pour assurer la continuité du service et faire face à une augmentation conséquente de son activité liée en partie aux campagnes de communication visant le numéro 119. Les partenariats ont pu être activés avec efficacité avec l’ensemble des acteurs du champ de la protection de l’enfance. Cependant, le temps nous dira si l’augmentation des appels est à mettre en lien avec une réelle augmentation des violences faites aux enfants dont la place et la prise en compte des besoins fondamentaux restent encore à consolider.

Accès à la version en ligne

Des effets du confinement lors d’une thérapie familiale psychanalytique  : limitation de l’agitation psychomotrice et émergence d’affects dépressifs

Article de Laurence Knéra Renaud

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 50-59.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Thérapie familiale, État dépressif, Enfant, Famille en difficulté

Dans cet article, l’auteur se propose de mettre en corrélation la limitation de l’excitation psychomotrice et l’émergence d’affects dépressifs observés lors du confinement chez un enfant de 10 ans dans le cadre d’une thérapie familiale psychanalytique. Celle-ci fait suite à un deuil traumatique, en raison des circonstances dans lesquelles le père s’est donné la mort. Cette situation ravive d’autres vécus de séparation qui n’avaient pas été élaborés. L’agitation du garçon se comprend en lien avec la dynamique familiale et ses difficultés à métaboliser des vécus de perte. Lors du confinement, cet enfant a pu exprimer des affects de tristesse. Dans le même temps, son agitation s’est réduite et transformée en un langage destiné à sa famille. Le confinement semble avoir agi comme contrainte de symbolisation des vécus en rapport avec le deuil.

Accès à la version en ligne

De la reconfiguration des liens sociaux au temps de la COVID-19 : à propos des vécus d’enfants en Chine et de ceux d’origine chinoise en France

Article de Simeng Wang

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 30-38.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Lien social, Famille, Enfant, Adolescent, confinement, COVID-19, CHINE

Cet article analyse la reconfiguration des liens sociaux dans le contexte de la pandémie de covid-19, à partir de deux sites d’observation et d’enquête empirique : d’un côté, des enfants chinois vivant en Chine ; et de l’autre, les descendants de migrants chinois résidant en France. S’appuyant sur des entretiens, des observations participantes et des matériaux de seconde main, nous examinons l’impact du confinement et du déconfinement sur les différents types de liens qui entourent ces enfants, ces adolescents et ces jeunes adultes : familiaux (intergénérationnnels, transgénérationnels), avec les pairs, et avec la société. Nous montrons également le rôle émergent du numérique dans le maintien et le renouvellement de ces liens. Enfin, nous mettons en perspective ces deux sites d’observation et d’enquête, afin de discuter de la continuité et des ruptures entre ces liens sociaux tissés aux échelles locale, nationale et transnationales.

Accès à la version en ligne

Des questions du mourir dans notre société touchée par la COVID. Approche socio-anthropologique

Article de Catherine Le Grand Sébille

Paru dans la revue Enfances & psy, n° 87, 2021, pp. 12-18.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Mort, Deuil, Rite, Enfant, COVID-19

Le traitement ritualisé de la mort dans notre société, avant et avec la crise de la covid-19, fait l’objet de cet article qui traite des transformations historiques qu’ont générées la médicalisation et la privatisation de la mort au xxe siècle. Le renouveau rituel qui caractérisait les trois dernières décennies est comme évincé par un traitement sanitaire tout-puissant qui organise, depuis mars 2020, de façon technocratique, une confiscation des mourants, des défunts et des rites funéraires. Cet abrasement du symbolique revient à oublier que participer à une activité rituelle autour de la mort, c’est pour chaque individu – et notamment les enfants – la possibilité d’éprouver le bénéfice d’émotions partagées et de solidarités effectives, qui métaphorisent la mort, et ré-affirment le lien social.

Accès à la version en ligne