Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 3005

Votre recherche : *

Mineurs étrangers en France et bénévoles engagés : rencontres et entretiens

Livre de Annie Authenac, Françoise Croset, édité par l'Harmattan, publié en 2022.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Mineur non accompagné, Migration, Accueil, Bénévolat, Entretien, Apprentissage professionnel, Accompagnement social, Rencontre, Communication, Lille, Avignon, Rouen

Ce livre blanc est un recueil d'entretiens effectués principalement à Lille, Avignon et Rouen auprès de jeunes étrangers, venus en France sans leur famille, et de personnes engagées dans leur accueil et leur protection. Il rend compte de paroles et pensées multiples : celles de mineurs étrangers venus d'Afrique, celles de bénévoles différents par leurs âges, leurs métiers, leurs parcours de vie et celles de patrons artisans qui défendent leurs apprentis.
Tous sont animés par une même décision : faire face aujourd'hui aux nombreuses mesures administratives et politiques qui rendent difficile, voire impossible, la vie des mineurs et jeunes majeurs étrangers. Ce livre témoigne de l'inventivité de personnes qui racontent leurs différents combats et expériences pour que l'hospitalité, la protection de l'enfance, la dignité et le respect ne soient pas de vains mots mais des valeurs à défendre.
Il ouvre ainsi des possibles qu'il est bon de faire connaître pour notre pays, c'est pourquoi ce livre s'adresse à tous.

Vivre enfant dans la migration

Livre de Danièle Crutzen, Altay Manço, Patrick Alen, et al., édité par l'Harmattan, publié en 2022.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Mineur non accompagné, Mineur isolé, Enfant, Santé mentale, Recherche-action, Jeu, Loisir, Sport, Clown, Marionnette, Vulnérabilité, Traumatisme, Résilience, Film, Art, Rire, Créativité, Projet éducatif, Belgique

Un appel à projets est lancé par le Fonds Houtman de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (Fédération Wallonie-Bruxelles) en novembre 2018, sur fond de crise de l'accueil des réfugiés. L'Unicef dénonce alors 50 millions d'enfants déracinés dans le monde, dont la Belgique n'accueille qu'une infime partie. Les recherches mettent en évidence deux grandes préoccupations exprimées par les mineurs exilés : l'inquiétude pour ceux qui sont restés au pays et les difficultés rencontrées dans le pays d'accueil.
Mais apparaissent aussi des facteurs de résilience, comme l'école, les loisirs, les jeux, les amis. Ce sont ces opportunités de refaire sens et lien que cible l'appel à projets, en développant divers axes de travail, dont l'élaboration d'actions et d'outils, pour se relier, reconstruire son histoire, débloquer l'imaginaire, retourner au jeu, revendiquer le droit des enfants aux loisirs. Cet ouvrage réunit sept contributions qui ont bénéficié d'un accompagnement du Fonds Houtman pour aboutir à des outils concrets, transférables vers d'autres terrains.
C'est dans cette optique qu'ils sont ici décrits dans leur déroulement et développés dans leurs résultats.

Sortir de l'impasse : petites histoires de grands moments éducatifs

Livre de François Hébert, Catherine Saint Honoré, Marie Odile Papillon, édité par l'Harmattan, les Presses de Parmentier, publié en 2022.

Mots clés : Travail social : Métiers, Relation éducative, Travail éducatif, Travailleur social, Vie quotidienne, Distance, Communication, Empathie, Écriture, Affectivité, Propreté de l'enfant, Polyhandicap, Alimentation, Reconnaissance

Un enfant qui a une demande affective débordante, une jeune femme qui a des rêves d'insertion illusoires, un tout-petit qui refuse d'être changé, un adolescent qui ne cesse de saboter les activités collectives, une petite fille polyhandicapée qui refuse de manger... Nous voilà au cœur du métier : ces récits racontent comment des praticiens se font chercheurs d'une réponse créative pour sortir d'une impasse.
Que nous apprend chaque histoire ? Y avait-il des réponses alternatives ? Quelle théorisation pour tirer les fils de l'expérience ? Ce livre prolonge le chemin proposé par Petites histoires de grands moments éducatifs : partager nos trouvailles, pour chercher et nous former ensemble.

Loisir d'un éducateur : précis de désillusion

Livre de Vincent Ramiroz, édité par l'Harmattan, publié en 2022.

Mots clés : Travail social : Métiers, Éducateur spécialisé, Témoignage, Éducation spécialisée, Relation d'aide, Morale, Éducation, Posture professionnelle, Norme sociale

Dialogue à sens unique, enquête sur les traces d'une vocation, recueil de réflexions fragmentées, plongée introspective, tentative de penser l'expérience quotidienne du travail social, divagation nihiliste, provocation poético-vulgaire... Loisir d'un éducateur est un objet littéraire non-identifié. Ce qu'il n'est pas : un manuel de bonnes pratiques, une compilation d'anecdotes, une geste de prouesses éducatives, une ode aux aidants, un ouvrage technique. Son intérêt repose sur ce qui le distingue de la plupart des travaux traitant de l'éducation spécialisée : quand avez-vous lu un livre sur le sujet qui soit à la fois méchant, profond, triste et drôle à la fois ?

Pour en finir avec l'habitat inclusif : sociologie d'une forclusion

Livre de Jean Luc Charlot, édité par l'Harmattan, publié en 2022.

Mots clés : Territoire-Logement, Logement, Inclusion, Handicap, Concept, Politique sociale, Législation, Projet de vie, Vie politique, Habitat collectif, Isolement, Forclusion, Habitat, Participation, Qualité de la vie

Depuis 2016, l'Etat et ses administrations ont façonné une nouvelle catégorie d'action publique, dénommée "habitat inclusif" . Porté par le mot d'ordre de la "société inclusive" , l'habitat inclusif impose progressivement aux personnes en situation de handicap un mode de vie parmi une pluralité d'autres possibles. C'est à la compréhension de ce mécanisme de forclusion qu'est consacré ce court essai.
Ainsi qu'au dévoilement des principaux impensés de cette politique dans sa conception imparfaite de ce que pourrait être l'inclusion. Il propose enfin d'autres perspectives afin d'envisager l'habiter des personnes en situation de handicap comme l'opportunité de ne plus penser et agir en termes spécifiques pour des groupes de personnes tenues pour singuliers. Et de faire de l'habitat, une manière de s'appliquer à humaniser la vie pour tous, à partir du principe universel d'accessibilité et du concept de qualité de vie.

A l'épreuve du placement : des expériences minoritaires en protection de l'enfance

Livre de Sarra Chaïeb, édité par Presses universitaires de Rennes, publié en 2022.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Protection de l'enfance, Immigration, Minorité culturelle, Approche historique, Analyse comparative, Altérité, Récit de vie, Histoire familiale, Parcours institutionnel, Placement, Identité culturelle, Religion, Intergénérationnel, Transmission, Relation enfant-parents, Relation famille-institution, Identification, Affectivité, Filiation, OSE (Oeuvre de Secours aux Enfants), Apprentis d'Auteuil

Alors que les attentats de 2015 ont remis sur le devant de la scène médiatique les parcours de placement des jeunes issus de l'immigration tout autant que leur « intégration », cet ouvrage se propose de revenir sur les enjeux actuels et historiques qui traversent le champ de la protection de l'enfance, notamment dans son rapport aux populations minorisées. Il permet de documenter l'histoire de la protection de l'enfance qui a, par sa structure même, participé à déployer l'idéal républicain intégrateur tout en proposant un nouvel « enracinement » aux jeunes dont l'État a la charge.

Il s'agit ici de montrer que le champ de la protection de l'enfance continue d'être le lieu de construction et d'actualisation des origines des enfants, dans un contexte où les liens de filiation sont toujours considérés comme les plus forts. En abordant plus spécifiquement deux associations de protection de l'enfance imprégnées par le religieux (le judaïsme pour l'Œuvre de secours aux enfants et le catholicisme pour les Apprentis d'Auteuil), il ressort que les personnes anciennement placées mettent régulièrement à l'épreuve ces assignations, en s'identifiant tantôt au lieu de placement, tantôt à leur famille d'origine, réinventant de manière originale des auto-identifications. Quant à la dimension religieuse, de quelles manières est-elle mobilisée, tant par les individus que par les institutions ?

Dernière demeure fixe. Les SDF et leurs obsèques : une enquête sur les rites funéraires

Livre de Yann Benoist, Didier Sicard, édité par Hermann, publié en 2022.

Mots clés : Lien social-Précarité, SDF, Mort, Rite, Dignité, Inégalité, Statistiques, Mémoire, Respect, Symbolique, Politique sociale, Sociologie

Que se passe-t-il au moment du décès et des funérailles des personnes sans domicile ? La mort des sans-abri est en effet un point aveugle des politiques publiques. Statistiques imprécises et rareté des études concourent à l'invisibilité des sans-abri jusque dans leurs obsèques. Pourtant, des rites funéraires variés accompagnent le décès des sans-abris, mis en place par leur entourage de la rue, et qui ont beaucoup à nous dire sur la façon dont les communautés humaines savent prendre soin de leurs morts.
Basé sur une enquête de plusieurs mois auprès des SDF, le présent ouvrage explore à la fois l'anthropologie des rites funéraires des sans-abri et, sous un jour nouveau, la sociologie des inégalités.

Les frontières du privé : un travail du social

Livre de Charlène Arguence, Aziza Chihi, Fabienne Montmasson Michel, Guillaume Teillet, et al., édité par Presses universitaires de Limoges, publié en 2022.

Mots clés : Courants de pensée en sciences humaines, Vie privée, Concept, Sciences humaines et sociales, Approche historique, Service public, Privatisation, Enquête, Entretien, Éthique, Sociologie, Technologie numérique, Classe sociale, Genre, Travail ménager, Fonction publique, Éducation, Maltraitance, Relation enfant-parents, Fratrie, Logement, SDF, Intimité, Jeune, Ethnographie, Procréation médicalement assistée, Femme, Milieu rural, Pouvoir, France, Royaume-Uni, Sénégal

Nombre de transformations sociales récentes nourrissent des questionnements concernant le « privé » et ses frontières : nouvelles formes d'emploi, place des secteurs privés et publics dans l'organisation sociale, extension des technologies numériques à de plus en plus de domaines de la vie courante, demande accrue de protection de la vie privée, mais aussi dans la vie privée avec, notamment, les dénonciations des violences intrafamiliales. Aussi diverses soient-elles, ces évolutions ont en commun d'interroger le privé depuis ses frontières, qu'il s'agisse d'affirmer le besoin de les durcir, de les protéger, de les effacer ou encore de les déplacer. Le champ académique ne fait pas exception pour ses usages plurivoques du terme. Quand bien même l'expression « privé » renvoie à des registres différents, cet ouvrage fait le pari de fonder sa problématique sur les frontières en tant que lieu pertinent de questionnement du privé... ou plutôt des privés.

Quatorze chapitres issus d'enquêtes récentes sur des terrains et des objets diversifiés composent ainsi l'ouvrage : privatisation des services publics au Royaume-Uni ; pénétration de l'enseignement privé dans l'offre publique d'éducation secondaire en France ; différenciation historique des affaires « privées » et « publiques » ou du droit « public » et du droit « privé » ; reconfigurations des frontières du privé dans l'espace domestique des classes populaires ou chez les personnes mal-logées ; « espaces propres » de jeunes femmes en milieu rural ; régulation des désordres familiaux par la justice ; effets des technologies numériques sur la vie intime des femmes ; effet des technologies médicales sur leur vie professionnelle ; relations d'enquête façonnées par le privé des chercheurs, des chercheuses et celui des enquêté·e·s.

Handicap à vendre

Livre de Thibault Petit, édité par Les Arènes, publié en 2022.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, ESAT, Témoignage, Insertion professionnelle, Handicap, Conditions de travail, Salaire, Statut, Reconnaissance, MDPH, Fin de la prise en charge, Licenciement, Libéralisme, Cadre de l'intervention sociale, Directeur d'établissement

« Connaît-on les travailleurs handicapés ? Les écoute-t-on ? Leur donne-t-on la parole ? Le handicap, c'est comme le chou de Bruxelles, on n'aime pas trop, mais on en prend de temps en temps pour se donner bonne conscience. À la télévision, on en parle trois fois par an, à l'occasion de la semaine européenne, de la journée mondiale ou de la revalorisation de l'Allocation adulte handicapé : + 0,3 % en 2020 ! Mais l'homme, la femme, qui trime pour la moitié d'un SMIC, on ne le voit pas, jamais. Un handicapé, ça pue, ça bégaye, c'est moche, pas soigné, pas télégénique, ça s'exprime mal ou trop lentement. On trouve quelqu'un pour parler à sa place, un spécialiste, un responsable, un porte-parole, un tuteur, un gestionnaire qui chante l'inclusion en costard-cravate en disant qu'un handicapé, ce n'est pas tout à fait ce qu'on croit, c'est capable de bosser aussi durement que vous et moi. »

Emotions, travail et sciences sociales

Livre de Régine Bercot, Aurélie Jeantet, Albena Tcholakova, Arlie Russell Hochschild, et al., édité par Octarès Editions, publié en 2022.

Mots clés : Travail-Emploi, Travail, Émotion, Acteur social, Individu, Pouvoir, Relation femme-homme, Sociologie du travail, Relation professionnelle, Organisation du travail, Pluridisciplinarité, Usure professionnelle, Approche historique, Légitimité, Professionnalisation, Relation soignant-soigné, Soins palliatifs, Inconscient, Théorie, Subjectivité

En quoi la prise en compte des émotions permet-elle de mieux analyser les dynamiques au travail ? La pluralité des chapitres vise à répondre théoriquement et concrètement à la question en montrant que les émotions dialoguent avec le sens du travail et son organisation, impulsent ou réduisent les potentiels d'action. Les lecteurs auront accès à une traduction inédite d'un très beau texte de la grande sociologue américaine Arlie Russell Hochschild.
La manière dont le discute Christophe Dejours met en saillie les différences de préoccupations et de concepts entre sociologie et psychanalyse. En outre, plusieurs chercheurs et praticiens disent comment la prise en compte des émotions s'articule avec les corpus de leur discipline. Sociologues, anthropologue, historienne, cliniciens nous livrent la manière dont ils et elles s'appuient sur l'existence des émotions dans le travail pour fonder leurs repères, leur approche et leur contribution à l'analyse des mondes sociaux et particulièrement du travail.
Ainsi, la visibilité des émotions ou son invisibilité peuvent constituer un indicateur très pertinent pour l'historienne, nous explique Arlette Farge. Les émotions jouent comme révélateur des conditions de travail et participent activement des spécificités professionnelles. L'expression des émotions est sociale et genrée (Angelo Soares). Elles peuvent être prises dans des rapports de domination et instrumentalisées par autrui pour conduire à des comportements particuliers, ainsi qu'en témoigne Patricia Paperman.
Elles supposent toujours une activité de travail spécifique pour les assumer, les mettre à distance, les exprimer ou les taire selon les contextes et les situations. Cela peut conduire, lorsque l'organisation du travail est pathogène, à une désaffection, risquée pour le sujet (Thomas Périlleux). On pense couramment à la dimension individuelle de ce travail sur les émotions mais l'ouvrage montre qu'il fait l'objet d'une appropriation collective (Julien Bernard) et parfois institutionnalisée comme dans les hôpitaux (Michel Castra), ce qui permet de penser qu'une prise en charge organisationnelle des émotions est possible.
A quand sa généralisation ?