Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 15

Votre recherche : *

La banlieue du 20 heures

Livre de Helkavara, Jérôme Berthaud, édité par Casterman, publié en 2018.

Mots clés : Territoire-Logement, Banlieue, Représentation sociale, Télévision, Information, Opinion publique, Influence sociale, Bande dessinée

Jeune journaliste, Jimmy fait ses débuts au service des faits divers du journal télévisé. On l'envoie couvrir la banlieue : il découvre alors comment on fabrique l'information sur ces quartiers populaires.

Le prix de l'insertion : accompagner vers le logement comme solution au sans-abrisme

Livre de Marjorie Lelubre, édité par L'Harmattan, publié en 2017.

Mots clés : Territoire-Logement, Logement, SDF, Accompagnement social, Insertion sociale, Sociologie, Hébergement, Travailleur social, Usager, Contrainte, Identité, Besoin, Motivation, Aptitude, Contrat, Responsabilité, Isolement, Précarité, Pauvreté, Mendicité, Réseau, Stigmatisation, Estime de soi

Alors que le niveau de bien-être n'a cessé d'augmenter dans nos sociétés, cet ouvrage s'intéresse à l'insertion de personnes n'ayant que l'espace public comme lieu de vie. Le logement n'est envisagé que depuis peu comme solution pour permettre aux personnes sans-abri de retrouver une place de citoyen à part entière. En mettant à jour les obstacles que doivent surmonter ces exclus du logement, ainsi que les travailleurs sociaux en charge de leur accompagnement, cet ouvrage interroge le prix qu'ont à payer ces différents acteurs pour concrétiser ce rêve d'insertion.

Idées reçues sur les bidonvilles en France

Livre de Jean Baptiste Daubeuf, Hervé Marchal, Thibaut Besozzi, édité par le Cavalier bleu, publié en 2017.

Mots clés : Lien social-Précarité, Territoire-Logement, Logement insalubre, Habitat, Exclusion sociale, Conditions de vie, Approche historique, Gens du voyage, Dihal (délégation interministérielle pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans-abri ou mal logées)

Tout le monde croît connaître les bidonvilles, tout le monde a une opinion sur cette réalité, et pourtant, personne ou presque ne sait véritablement ce qu'il s'y passe ni de quoi il s'agit : campements de Roms et de migrants, lieux insalubres, dangereux, où les enfants ne sont pas scolarisés, avec comme unique solution l'évacuation et le démantèlement... Voilà un condensé des idées reçues qui forment le point de départ à l'analyse à laquelle se livrent les auteurs dans cet ouvrage.
A partir de données chiffrées, d'études de terrain, d'initiatives locales, etc., Jean-Baptiste Daubeuf, Hervé Marchal et Thibaut Besozzi ne cherchent ni à dénoncer, ni à prendre parti, mais à rendre compte de toute la complexité d'une réalité très actuelle et trop souvent abordée à partir de discours partisans et d'émotions exacerbées.
Sommaire :
ETAT DES LIEUX
Les bidonvilles sont un phénomène récent
Les bidonvilles sont toujours installés en marge de la ville
Les bidonvilles, c'est la faute de l'Etat !
Les bidonvilles sont surpeuplés
QUI Y VIT ?
Dans les bidonvilles , il n'y a que des migrants
Dans les bidonvilles, il n'y a que des Roms
Le bidonville est un monde d'hommes
Dans les bidonvilles, il n'y a que des "cas sociaux"
COMMENT ON Y VIT ?
Les bidonvilles sont sales
Les bidonvilles sont un espace de non-droit
Les enfants des bidonvilles ne vont jamais à l'école
On ne fait rien dans les bidonvilles
EN SORTIR ?
Les bidonvilles sont dangereux
Les habitants des bidonvilles en veulent pas s'intégrer
On ne sort jamais des bidonvilles
Evacuer les bidonvilles, c'est la seule solution

Métamorphoses du logement social : habitat et citoyenneté

Livre de Lucie Bonnet, édité par Presses universitaires de Rennes, publié en 2016.

Mots clés : Territoire-Logement, Logement social, Politique de la ville, Politique sociale, Adulte en difficulté, Hébergement, Habitat, HLM, Insertion sociale, Location, Norme, Citoyenneté, Droits des usagers, Réforme, Approche historique, Autonomie, Activité de service, Sociologie

Qu’est-ce qu’un logement doit assurer à ceux qui sont logés ? Cet ouvrage étudie la manière dont les politiques du logement ont traité de cette question. Des enquêtes permettent de suivre ces politiques dans le détail de leur réalisation, à travers les mesures destinées aux personnes dites défavorisées ou les organisations du logement social. En entrant dans le détail des procédures, des scènes et gestes observés, le livre analyse comment différentes conceptions de ce qu’un logement assure structurent l’action publique.

Mixité sociale, et après ?

Livre de Eric Charmes, Marie Hélène Bacqué, édité par Presses universitaires de France, publié en 2016.

Mots clés : Territoire-Logement, Mixité sociale, Quartier, Classe sociale, Contrôle social, Milieu urbain, Démocratie, Recherche en sciences sociales, Communauté, Intégration, Réseau, Lien social, Logement, Territoire

Les conditions d'existence d'une communauté de citoyens sont au coeur des débats publics actuels. Ces questions ont une dimension urbaine affirmée. Les ghettos, voire l'apartheid sont ainsi opposés à un idéal de mixité sociale. Beaucoup de travaux académiques invitent toutefois à prendre des distances avec ces oppositions. Dans ce cadre, afin de nourrir le débat public et d'éclairer ses enjeux, ce livre propose un large panorama sur les recherches les plus récentes.
Il souligne la complexité des processus en cause et déconstruit plusieurs idées reçues. Par exemple, les regroupements de populations d'origine similaire, souvent dénoncés comme communautaristes, peuvent aussi être des paliers dans un processus d'intégration. De même, les politiques de mixité sociale, pour généreuses qu'elles puissent être, ont un coût parfois important pour les populations contraintes de changer de logement et perdant les réseaux de solidarité qui les soutenaient. [présentation de l'éditeur]

Comment j'ai sauvé mes enfants

Livre de Nadia Remadna, édité par Calmann-Lévy, publié en 2016.

Mots clés : Enfance-Famille, Territoire-Logement, Jeunesse-Adolescence, Banlieue, Témoignage, Mère, Mère célibataire, École, Politique, Immigration, Religion, Délinquance, Famille

Question banlieue, on croit avoir entendu tout le monde et tout essayé. C'est faux. Les mères n'ont que rarement eu voix au chapitre. Emeutes dans les banlieues, tuerie de Charlie Hebdo, les éternels experts parlent entre eux, mais rien ne change. La précarité, l'échec scolaire, le chômage, la violence, la radicalisation, tout empire. Et qui soigne, qui console, qui pleure ? Les mères, toujours les mères.Nadia Remadna est l'une de ces mères qui, en 50 ans de vie passés entre l'Algérie et la France, notamment à Sevran, cité sacrifiée d'un département rejeté, a tout vu : les profs qui peinent à enseigner, ses collègues assistantes sociales dépassées, les dealers qui recrutent les gamins déscolarisés, les embrouilles qui finissent en prison, les jeunes policiers apeurés, l'islamisation en marche jusque dans son salon.Pourtant, Nadia Remadna refuse de parler de fatalité et de s'accommoder de la misère ; elle a créé pour cela l'association la Brigade des mères pour aider les familles dans les quartiers et éviter les dérives. Dans ce livre, composé de 40 petits chapitres rythmés à la manière de saynètes de stand-up, elle raconte avec un humour ravageur et beaucoup de finesse comment elle a sauvé ses enfants.

Jeunesses de rue : représentations, pratiques et réactions sociales

Livre de Manuel Boucher, édité par l'Harmattan, publié en 2016.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Territoire-Logement, Rue, Jeune, Socialisation, SDF, Représentation sociale, Bande, Violence, Média, Errance, Culture urbaine, Toxicomanie, Délinquance juvénile, PJJ, Médiateur, Incivilité, Lille, Brésil, Corse

Dans un contexte politico-médiatique craintif à l'encontre des jeunesses de rue et des jeunesses populaires mais aussi de suspicion d'inefficacité des institutions et des acteurs sociaux vis-à-vis des pratiques juvéniles exprimées dans l'espace public, notamment les regroupements de jeunes, cet ouvrage confronte ces représentations à la réalité des pratiques culturelles, sociales et politiques des jeunes, des acteurs et des institutions chargés de développer leurs pratiques, de les accompagner, de les encadrer, voire de les réprimer au sein de différents espaces de socialisation.A partir de travaux de recherche en sciences sociales, d'une part, sur les socialisations et sociabilités juvéniles dans la rue associées à des pratiques spécifiques (artistiques, musicales, sportives, sexuelles, addictives, délinquantes, politiques, religieuses, etc.) et d'autre part, sur les interventions (sociales, humaines, techniques) mises en oeuvre par les acteurs de la socialisation du risque avec les jeunes présents dans la rue (éducateurs, animateurs, médiateurs, policiers, militants, agents de sécurité...), cet ouvrage interroge la coproduction des logiques d'action à l'oeuvre du côté des jeunesses de rue et des acteurs de la complexification du contrôle social (assistance, éducation, ethnicisation, intégration, répression, surveillance, médiation, etc.).Cet ouvrage comporte trois parties articulées entre elles. La première partie s'intéresse aux représentations dont les jeunesses de rue sont l'objet ; la seconde partie décrit des actions et pratiques concrètes de ces jeunes tandis que la troisième partie interroge les réactions sociales que ces pratiques suscitent. Sommaire : REPRESENTATIONS Histoire d'un changement de regard sur les mineurs vagabonds en France (fin XIXe siècle - 1935) La jeunesse de rue : quelles représentations littéraires contemporaines ? Vers un autre regard sur le positionnement urbain de jeunes de quartiers défavorisés PRATIQUES "Se poser" en ville : pratiques, usages et ancrages de jeunes errants à Lille Le rap des "detentos de rua", une ethnographie d'une jeunesse de rue à Fortaleza (Brésil) Culture de rue et culture de la drogue, vers une "communauté du nous" : l'exemple du rap REACTIONS Jeunes dans la rue, jeunes de la rue Le pouvoir d'agir des jeunes stigmatisés à l'épreuve des politiques publiques Accompagner la désistance des mineurs délinquants : représentations et pratiques des éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Idées reçues sur le logement social

Livre de Jean Marc Stébé, Hervé Marchal, Marc Bertier, édité par le Cavalier bleu, publié en 2016.

Mots clés : Territoire-Logement, Logement social, HLM, ZUS, Architecture, Qualité, Bailleur, Innovation, Mixité sociale, HISTOIRE

Les difficultés de logement, récurrentes depuis plusieurs décennies, ont placé les HLM au coeur du débat public, ce qui n'a pas manqué de susciter approximations et idées reçues. Les HLM seraient ainsi pour les pauvres, elles seraient également un repère de déliquants qui zonent entre des barres d'immeubles délabrées, etc. Pourtant, créées au début du XXe siècle, les HBM, devenues HLM en 1950, hébergent aujourd'hui plus de 10 millions de personnes dans près de 4,6 millions de logements.C'est dire si les HLM se sont développées et diversifiées ! Partant des idées reçues les plus courantes, cet ouvrage permet au lecteur de mieux comprendre cet univers complexe du logement social au travers de statistiques, d'analyses précises et de témoignages factuels, fruits de nombreuses années de recherche des auteurs sur ce sujet. Biographie de Jean-Marc Stébé :Jean-Marc Stébé est professeur de sociologie à l'Université de Lorraine, réalise de nombreuses recherches sur les quartiers d'habitat social, les fragmentations socio-territoriales, la périurbanisation et les utopies urbaines. Il a publié de nombreux ouvrages dont Le logement social en France (PUF, 2013 - 6e édition), La crise des banlieues (PUF, 2010) et un Traité sur la ville (PUF, 2009). Hervé Marchal est maître de conférences à l'Université de Lorraine et mène des recherches sur la ville, l'identité du citadin, l'étalement urbain et les processus de ségrégation socio-territoriale.Il a entre autres publié La diversité : impératif ou idéal ? (Ellipses, 2010), L'identité en question (Ellipses, 2012). Marc Bertier est docteur en sociologie et architecte. Il travaille sur les modes d'interprétation de l'architecture par le grand public et leur impact sur les organisations humaines. Il a publié des articles dans Métropolitics et Les Cahiers européens de sciences sociales.

Sur la route des invisibles

Livre de Claire Lajeunie, édité par Michalon, publié en 2015.

Mots clés : Territoire-Logement, SDF, Femme, Témoignage, Précarité

Claire Lajeunie est partie en quête ces femmes oubliées, a errée dans les rues, près des gares, des grands magasins, où elles font souvent la manche, afin de comprendre qui elles sont, comment elles ont basculé dans la précarité et dresse des portraits. Des portraits de femmes fragilisées, qui ont fui leur domicile conjugal, la violence d'un compagnon, des femmes atteintes de troubles mentaux, des femmes dépendantes de l'alcool ou de la drogue, des femmes surendettées, expulsées suite à la perte de leur emploi, des femmes trop âgées pour travailler, souvent rejetées par leur famille et leur entourage. Martine est SDF à Paris, depuis une dizaine d'année.Barbara est à la rue depuis 1 an. Katia se reconstruit en foyer d'hébergement après dix ans d'errance. Elina, ancienne SDF, est devenue comédienne. Autant de parcours singuliers, de profils variés qui font écho à notre propre histoire. Claire Lajeunie décrit leur quotidien : la faim, le mépris, la solitude, le froid, la peur, la violence, les nuits sans sommeil, leur obligation de se cacher, jusqu'à devenir invisibles. Leur combat de chaque instant pour ne pas sombrer dans la folie, leur passage par les structures d'hébergement, les associations. Claire Lajeunie a voulu raconter le parcours de ces femmes « qui nous ressemblent ». Une immersion pour comprendre leur quotidien, leur mode de survie, et leur donner la parole.

Refaire la cité : l'avenir des banlieues

Livre de Michel Kokoreff, Didier Lapeyronnie, édité par Ed. du Seuil, publié en 2013.

Mots clés : Territoire-Logement, Banlieue, Quartier, Violence, Précarité, Politique de la ville, Politique, Sécurité, Discrimination, Ethnie, Histoire sociale

« Cités », « banlieues », « quartiers populaires », « zones sensibles », etc. Ces territoires que l’on ne sait plus nommer ont subi bien des transformations depuis trente ans : paupérisation, ségrégation urbaine et ethnique, expansion des économies souterraines, durcissement des rapports avec les institutions. Le repli identitaire et les explosions de violence viennent régulièrement révéler les limites de l’action publique.
Mais derrière l’accumulation de problèmes émergent des dynamiques singulières et des acteurs aspirant à davantage de reconnaissance. Comment sortir de l’impasse actuelle ? Ne faut-il pas inventer une « politique des banlieues » s’appuyant sur la force des quartiers, sur la jeunesse et le dynamisme des acteurs ? Comment réinsérer les cités dans un projet de société digne de ce nom ? Ce livre propose un diagnostic fondé sur vingt ans de recherches de terrain, en même temps que des pistes pour refaire la cité et, de la sorte, repolitiser ce que l’on ne cesse de stigmatiser.