Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 11

Votre recherche : *

Derrière les murs : surveiller, punir, réinsérer ? La place du travail social en prison

Livre de Charline Olivier, édité par Erès, publié en 2018.

Mots clés : Justice-Délinquance, Travail social : Métiers, Détenu, Prison, Service pénitentiaire d'insertion et de probation, Assistant de service social, Pratique professionnelle

La place d'un détenu ne semble jamais la bonne dans l'imaginaire collectif. Face à la même infraction, certains estiment qu'une peine d'emprisonnement ne sera jamais assez longue, quand d'autres l'estimeront inutile. Comment appréhender la réponse carcérale et surtout pour qui : les victimes ou leurs auteurs ? Punir les uns, protéger les autres ? Réinsérer et préparer la sortie ? Mais comment vit-on dans une prison ? Quels sont les droits et les devoirs d'un détenu ? d'un surveillant ? de l'administration pénitentiaire ? d'un travailleur social ? Charline Olivier introduit le lecteur dans l'univers carcéral et raconte la manière dont elle exerce sa fonction d'assistante sociale dans le service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP).
Dans un récit à la première personne, elle brosse le portrait de détenus qui demandent son aide. Elle montre comment elle contribue à créer un espace de sécurité psychique propice à la réflexion sur le passage à l'acte délictueux, à maintenir les liens avec les proches et avec l'extérieur de la prison (aide aux démarches administratives, et autres).

Mauvaise graine : deux siècles d’histoire de la justice des enfants

Livre de Véronique Blanchard, Mathias Gardet, Madeleine Mathieu, Jean Jacques Yvorel, édité par Textuel, publié en 2017.

Mots clés : Justice-Délinquance, Garçon, Justice des mineurs, Approche historique, PJJ, Déviance, Délinquance juvénile, Enfermement, Répression, Adolescent, Jeune en difficulté, Enfance en danger, Établissement d'éducation surveillée, Stigmatisation, Précarité, Pauvreté, Classe sociale, Ouvrier, Éducation spécialisée, Sanction pénale, Criminalité, Colonie agricole, Colonie pénitentiaire, Epm (Etablissement pénitentaire pour mineurs), 19ème siècle-20ème siècle

De mauvaise graine à racaille?: les mots changent, la stigmatisation perdure. Mauvaises graines, apaches, voyous, blousons noirs, racailles?: les mots changent, la stigmatisation perdure pour qualifier les mêmes rejetons des classes laborieuses. Depuis deux siècles, les mentalités oscillent entre punir et éduquer. L’invention des lieux de punition réservés aux enfants débute en 1836 avec la Petite Roquette à Paris, première et unique prison pour enfants. Suivie en 1850 des maisons de correction et colonies pénitentiaires dénoncées près d’un siècle plus tard par Jacques Prévert comme des bagnes d’enfants.
Au tournant du siècle, un discours scientifique et médical défend l’idée d’une hérédité du crime et appelle à durcir les modalités d’enfermement. Ce n’est qu’à la Libération que naît dans l’opinion un consensus en faveur de la priorité de l’éducatif sur le répressif. Si les Trente Glorieuses saluent la montée des baby-boomers, une autre jeunesse fait peur, caricaturée par les médias?: les bandes de Blousons noirs. Au lendemain de Mai 68, ce sont les travailleurs sociaux eux-mêmes qui dénoncent les foyers éducatifs comme étant avant tout des lieux de répression et de discipline.

Violences de genre, violences du handicap

Livre de Maudy Piot, Christine Detrez, Christine Guillemaut, Maudy Piot, et al., édité par L'Harmattan, publié en 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap, Personne handicapée, Femme, Maltraitance, Violence, Discrimination, Victime, Discrimination sexuelle, Prostitution, Maltraitance psychologique, Violence conjugale, Police, Psychologue, Accompagnement, Vulnérabilité, Genre

Quatre femmes handicapées sur cinq sont victimes, ou ont été victimes, de violences ou de maltraitances ! On ne le sait pas ! On ne le voit pas ! Face à ce constat, que dire ? Que faire ? Ici se conjuguent les combats d'une association de femmes, pour la plupart handicapées, et les invitations (pour ne pas dire les injonctions) à réfléchir, à penser que nous livrent des sociologues, psychologues, psychiatres, anthropologues ou témoins, acteurs de la vie quotidienne.

Des mots plein les yeux : regards d'écrivains et de cinéastes sur l'autisme

Livre de Fanny Chiarello, Nathalie Kupermann, Kéthévane Davricheury, édité par le Cherche midi, publié en 2015.

Mots clés : Autisme, Littérature, Cinéma

Familles, médecins, associations : tout le monde s'exprime sur l'autisme, souvent avec pertinence ou ignorance, parfois avec compassion. Mais les personnes autistes elles-mêmes, qu'éprouvent-elles ? Que savons-nous de leurs sentiments, leurs sensations, leurs plaisirs et leurs peurs ? Certes, la recherche nous en apprend chaque jour davantage, mais l'autisme reste mystérieux et la personne avec autisme, tout à son monde intérieur, demeure encore énigmatique aux yeux des autres.Oser imaginer l'autisme, le décrire intimement, le mettre en scène de manière romanesque contribue aussi à mieux le comprendre. A travers la fiction ou le récit, des cinéastes et des écrivains, dont certains ont des syndromes autistiques, affirment dans ce recueil leur façon de vivre et de voir le monde. Cet ouvrage a bénéficié du soutien de la Fondation Orange. L'ensemble des droits d'auteur est reversé au profit d'associations agissant dans le domaine de l'autisme.

Marche et invente ta vie : adolescents en difficulté - ils se reconstruisent par une marche au long cours

Livre de Bernard Ollivier, édité par Arthaud, publié en 2015.

Mots clés : Jeune en difficulté, Voyage, Séjour de rupture, Réinsertion sociale, Expérience, Évaluation, Bilan, Devenir, Identité, Milieu naturel, Seuil (association)

Rebattre, entre 14 et 18 ans, les cartes de leurs vies un peu biseautées par des enfances brisées, c'est le contrat que Seuil, association atypique en France, propose à des adolescents égarés, embourbés dans des conflits familiaux, des bandes ou des séries de délits qui les ont conduits dans une impasse ou en prison. Le contrat proposé est simple et brutal : marcher un peu moins de 2 000 kilomètres, sac au dos, pendant trois mois, par tous les temps et en toutes saisons, dans un pays étranger. Et avec une contrainte terrible pour eux : ni musique, ni téléphone, ni internet pendant 110 jours ! A ce pari fou, une seule règle : c'est le jeune qui est maître de dire «j'arrête» ou «je continue». Dans tous les cas, c'est son juge qui arbitrera. Douze ans après le premier départ, que sont devenus ces gamins perdus, ces possibles gibiers de potence ? Attention aux jugements hâtifs. Ceux qui «ratent» une marche ne ratent pas obligatoirement leur réinsertion et ceux qui font une rechute ne ratent pas nécessairement leur vie. Pour savoir, il fallait les revoir, ceux qui ont «réussi» et ceux qui ont «échoué». Bernard Ollivier est journaliste et écrivain, il décide après sa retraite de marcher jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle, puis entreprend une longue marche de 12 000 kilomètres d'Istanbul à Xian sur la route de la Soie. Le succès de ses ouvrages lui permet de fonder en l'an 2000 l'association Seuil pour la réinsertion par la marche des jeunes en difficulté.

Jeunes et alcool : génération jouissance

Livre de Martin De Duve, Jean Pierre Jacques, édité par De Boeck, publié en 2014.

Mots clés : Alcoolisme, Jeune, Conduite à risque, Jouissance, Consommation, Famille, Prévention sanitaire, Rite de passage, Adolescent, Pulsion de mort, Addiction

Prises de risques, comas éthyliques à l'adolescence, cuites à répétition : les occasions d'inquiétude ne manquent pas pour les parents d'adolescents et les éducateurs. Cet ouvrage fait le pari de tenir un propos accessible sur les abus d'alcool et les autres ivresses à l'adolescence, sans tomber dans le cliché ni le discours convenu. Il aborde les conduites d'ivresses des ados depuis leurs déterminants psychologiques ou familiaux jusqu'à leur intrication avec notre contexte de civilisation, qui promet la jouissance au travers de la consommation.Il décrit sans faux-semblant les usages d'alcoolisation et les excès dont les ados sont familiers, sans sombrer dans un catastrophisme systématique et déprimant, sans juger ni condamner, mais en s'efforçant de comprendre pour mieux intervenir. Les auteurs dénoncent fermement la responsabilité du lobby de l'alcool, décrivent ses pratiques de publicité sournoise et de pénétration du public jeune par des offres séduisantes ainsi que les moyens dont les pouvoirs publics disposent pour réagir.A partir de leur expérience au contact des jeunes et de leur famille, ils discutent avec la même conviction des perspectives thérapeutiques et des mesures à prendre en termes de prévention, au niveau familial ou collectif : comment parler d'alcool en famille, comment agir ou réagir en tant que parent, éducateur, enseignant ou spécialiste de la santé, comment initier nos ados plutôt que de les laisser en proie aux pousse-à-boire de notre époque qui a divinisé la consommation ?

Découvrir et comprendre le graffiti : des origines à nos jours

Livre de Bernard Fontaine, édité par Eyrolles, publié en 2014.

Mots clés : Graffiti, Dessin, Peinture, HISTOIRE, Expression plastique, Art, Statut social, Milieu urbain, Culture urbaine, Communication, Contestation, Sanction pénale, Répression

Cet ouvrage illustré donne à lire la première histoire du graffiti jamais rédigée en s'appuyant sur un panorama chronologique et illustré. À la fois outil de découverte et référence à consulter, il constitue une véritable source de documentation, à l'usage de tous. Voyage dans le temps, de la ville de Pompéi au mur de Berlin, périple sur les cinq continents, il décrypte le mouvement du Street art en donnant au lecteur des clés de compréhension. De la propagande bolchévique à l'émergence d'une culture populaire aux États-Unis, en passant par les murs de la révolte au Chili, ce livre montre comment le graffiti, entre reconnaissance et répression, tisse des liens avec l'Histoire.

Etudier les ados : initiation à l'approche socio-anthropologique

Livre de Thierry Goguel D'Allondans, Jocelyn Lachance, Claude Rivière, édité par Presses de l'EHESP, publié en 2014.

Mots clés : Adolescent, Jeune, Recherche en sciences sociales, Anthropologie, Culture, Représentation sociale, Sociologie, Concept, Rite, Conduite à risque, Méthodologie, Documentation, Observation

Vous vous lancez dans une recherche sur l'adolescence ? Vous préparez un mémoire sur la jeunesse ? Que vous vous intéressiez à leurs conduites à risques, à leurs pratiques numériques, à leurs amours ou à leurs handicaps, à leur alimentation ou à leurs délits, cet ouvrage vous accompagnera tout au long de votre réflexion. Destiné aux étudiants des domaines du travail social, de l'enseignement, de la santé, mais aussi aux chercheurs débutants en sciences sociales, il présente à la fois une réflexion incontournable sur les pièges à éviter lors d'un travail sur l'adolescence et la jeunesse, tout en proposant une méthodologie claire et adaptée à cet objet d'étude spécifique.Initiation à la recherche sur une période singulière de la vie et à une approche socio-anthropologique évitant l'écueil de la pathologisation à outrance, Etudier les ados est un guide essentiel pour les étudiants, relevant le défi de mieux comprendre l'adolescence qui se transforme sous leurs yeux.

Lieux de vie et d'accueil : réhabiliter l'utopie

Livre de Jean Luc Minart, édité par Erès, publié en 2013.

Mots clés : Lieu de vie, Établissement social et médicosocial, Travailleur social, Utopie, Pratique professionnelle, Travail social, Psychothérapie institutionnelle, Désinstitutionnalisation, Deligny (Fernand)

Les lieux de vie et d'accueil LVA sont de petites structures animées par deux à cinq permanents qui accueillent des enfants, des adolescents ou des adultes en situation familiale, sociale ou psychologique difficile. Peu ou mal connues, ces modalités d'accueil à taille humaine constituent un apport précieux pour le travail social. Mieux les comprendre LVA en formalisant les pratiques, en les comparant aux autres, en constituant un corpus spécifique, tel est l'objectif de ce livre qui, à l'heure du gigantisme des groupements de coopération du secteur médicosocial, vient réhabiliter l'utopie des pionniers. De par leur situation marginale et leur histoire parallèle, les LVA posent des questions de fond à l'ensemble du travail social, notamment parce qu'ils ont gardé un horizon politique et anthropologique plutôt que de cantonner leur pratique à la seule relation d'aide qui dès lors est incomplète. Plus qu'une simple exception du travail social, ils peuvent en être une borne symptomatique.

Accès à la version en ligne

Les risques psychosociaux

Livre de Gérard Vallery, Sylvain Leduc, édité par Presses universitaires de France, publié en 2012.

Mots clés : Risque professionnel, Santé, Travail, Concept, Santé mentale, Stress, Souffrance psychique, Usure professionnelle, Violence, Agressivité, Harcèlement moral, Théorie, Prévention, Conditions de travail

Les conditions de travail se sont globalement aggravées en France et en Europe. Rançon des logiques gestionnaires mises en oeuvre au sein des organisations. Depuis le milieu des années 2000, cette réalité est appréhendée sous le terme de « risques psychosociaux » ou RPS. Des recherches et interventions de plus en plus nombreuses sur les situations de travail qui génèrent ces souffrances ont permis l'émergence de concepts et d'outils pour analyser, évaluer et surtout prévenir ces risques cet ouvrage en dresse un panorama unique à ce jour, aussi éclairant qu'utile...

Accès à la version en ligne