Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 15

Votre recherche : *

Guide du secteur social et médico-social

Livre de Marcel Jaeger, édité par Dunod, publié en 2017.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Action sociale : cadre institutionnel et juridique, Action sociale et médicosociale, Travail social, Action sociale, Aide sociale, Travailleur social, Diplôme, Handicap, Inadaptation sociale, Insertion professionnelle, Éducation spécialisée, Concept, Vocabulaire, Personne âgée, Accueil familial, AEMO, Prestation sociale, Entreprise adaptée, Établissement social et médicosocial, Institution, Service social, Économie sociale et solidaire, Intégration scolaire, Politique de la ville, PJJ, Tutelle, RSA, Adulte-relais

Destiné à l’ensemble des professionnels du secteur, ce guide propose une synthèse des principaux dispositifs et concepts clés de l’aide et de l’action sociale. Plus de 100 entrées fournissent les points de repère essentiels pour la connaissance des terminologies.
Chacun des termes traités comporte :
-une définition précise ;
-une explication détaillée retraçant l’historique ;
-les principales références administratives et juridiques ;
-une bibliographie.
Cette 10e édition intègre les multiples changements liés aux réformes des diplômes d’État des métiers du social, aux lois d’adaptation de la société au vieillissement, du 28 décembre 2015, de modernisation de notre système de santé, du 26 janvier 2016, de protection de l’enfant, du 14 mars 2016...
Marcel Jaeger est titulaire de la Chaire de Travail social et d’intervention sociale du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers).

Quelles politiques d'action sociale pour le prochain quinquennat ?

Livre de Jean Yves Gueguen, édité par Dunod, publié en 2016.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Politique sociale, Solidarité, Action sociale, Handicap, Aide à domicile, Pauvreté, Travailleur handicapé, Aide sociale, Hébergement, Établissement pour enfant et adolescent handicapé, Insertion professionnelle, Insertion par l'économique, Insertion sociale, Association, Autonomie, Personne âgée, Personne handicapée, Territoire, inclusion, Evaluation externe

""Pour le scénario du rebond : refonder les solidarités ?", "Quelle politique du handicap pour le quinquennat 2017-2022 ?", "Que faire pour éradiquer la pauvreté en France ?", "2017-2022 : un nouvel élan pour l'aide à domicile". A quelques mois des rendez-vous électoraux majeurs de 2017, cette nouvelle édition de L'Année de l'Action sociale se projette résolument vers le prochain quinquennat et pose les enjeux de l'action sociale pour la période 2017-2022.
En parcourant les chapitres de L'Année de l'Action sociale 2017, vous ne découvrirez pas une énième plate-forme de propositions ou de revendications à destination du prochain président de la République. Tous les responsables de l'action sociale ayant accepté de contribuer à cette nouvelle édition appellent de leurs voeux un changement de modèle et l'avènement d'une société solidaire. A côté de ce focus sur les enjeux de l'action sociale pour la période 2017-2022, vous retrouverez, comme chaque année, des contributions plus techniques, ancrées dans la pratique professionnelle.
Au sommaire : l'inclusion par le travail, la présentation de Nexem, nouvelle organisation professionnelle d'employeurs, le dispositif de l'aide sociale à l'hébergement, l'évaluation externe en questions, une analyse critique des politiques d'insertion." [présentation de l'éditeur]

L'année de l'action sociale 2017 : quelles politiques d'action sociale pour le prochain quinquennat

Livre de Jean Yves Guéguen, Pierre Savignat, Patrick Doutreligne, Jean Yves Guéguen, et al., édité par Dunod, publié en 2016.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Action sociale et médicosociale, Politique sociale, Action sociale, Travail social, Convention collective, Libéralisme, Gestion, Solidarité, Handicap, Aide à domicile, Pauvreté, Précarité, Revenu minimum, RSA, Insertion sociale, Insertion professionnelle, Formation professionnelle, Dispositif d'insertion, Insertion par l'économique, Logement, Aide au logement, Hébergement, Accueil d'urgence, CHRS, Établissement social et médicosocial, Établissement pour personne handicapée, Enfant handicapé, Évaluation, Association, Vie associative, Territoire, Autonomie, Evaluation externe, Nexem

A un peu moins de 6 mois de l’élection présidentielle, l’édition 2017 de L’Année de l’Action sociale sera consacrée aux enjeux de l’action sociale pour la période 2017-2022. Les meilleurs spécialistes du secteur se livreront à un exercice de prospective en répondant à la question : quelles politiques d’action sociale pour le prochain mandat ? Ils en profiteront pour avancer leurs propositions et exposer leur vision de l’avenir du secteur. Au sommaire : la politique du handicap, l’avenir du secteur des personnes âgées après l’entrée en vigueur de la loi d’adaptation de la société au vieillissement, la poursuite de lutte contre l’exclusion, la politique en matière de protection de l’enfance, le devenir de l’aide à domicile… Également au sommaire, comme chaque année, des sujets plus professionnels : le bilan du processus évaluatif dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux, la réforme de la tarification des établissements, l’avenir des formations au travail social, les principes de l’aide sociale…

Le défi pédagogique : émanciper par l'action sociale et l'éducation

Livre de Francis Tilman, Dominique Grootaers, édité par Chronique sociale, publié en 2016.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Coopération, Empowerment, Pédagogie, Émancipation, Savoir, Pouvoir, Altérité, Valeur, Action sociale, Autogestion, Société, Capabilité, Le Grain (Atelier de pédagogie sociale)

Fruit de l'expérience et de la réflexion menées au sein de Le Grain, Atelier de Pédagogie sociale, ce livre actualise, approfondit et élargit les pistes politiques et pédagogiques présentées voici plus de trente-cinq dans Le défi pédagogique. Construire une pédagogie populaire (paru en 1980). Depuis lors, la crise occupe l'espace de nos représentations et rétrécit les limites de nos imaginations. Le temps semble venu de proposer ce nouvel ouvrage : Le défi pédagogique. Emanciper par l'action sociale et l'éducation. Les auteurs commencent par rappeler les intuitions socio-pédagogiques fondatrices de Le Grain, prennent la mesure des bouleversements profonds transformant la société, puis s'attellent à la question centrale du livre. Que signifie l'émancipation aujourd'hui sur les terrains de l'action sociale et de l'éducation ? L'émancipation est envisagée à la fois comme horizon politique, comme engagement social et comme action éducative.
L'ouvrage permet la prise de recul et la mise en perspective des pratiques des intervenants sociaux et des formateurs. Il propose aussi une boite à outils méthodologiques où pourront puiser tous ceux qui veulent mettre en oeuvre une pédagogie émancipatrice.

Vers un Etat social actif à la française ?

Livre de Marc Rouzeau, Claude Martin, édité par Presses de l'EHESP, publié en 2016.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Politique sociale, Action sociale, Exclusion sociale, Territoire, Quartier, Politique de la ville, Éducation, Emploi, Partenariat, Assistance

Face à la question sociale, l'Etat français a toujours pris soin d'apporter les réponses (protection sociale, travail social). Apparenté à la santé, ce secteur s'organisait autour d'un arsenal législatif, de missions gouvernementales et d'interlocuteurs autorisés. A son apogée à la fin des Trente glorieuses, cette structuration nationale coïncidait avec l'effritement des pouvoirs locaux. Mais, sous l'effet des crises économiques, cette institutionnalisation a été remise en question.Pour prendre en charge les " nouveaux problèmes sociaux ", comme les quartiers difficiles, les vertus de la proximité sont redécouvertes. La politique territoriale va progressivement " contaminer " l'action sociale, la santé publique et les secteurs de l'habitat, de l'emploi et de l'éducation. Depuis les années 2000, l'Etat reprend ses responsabilités, ose redire la norme et prescrit les manières d'agir (dépenses sociales, prévention, mobilisation des usagers).Cet " Etat social actif " correspond à un nouveau régime de gouvernance : face aux problèmes sociaux, l'Etat n'a pas abandonné la partie. Le territoire devient un support où l'on puise ressources et services de proximité, dans une logique de responsabilisation. Quel sens donner à cette nouvelle organisation ? En quoi est-elle spécifiquement française ? A quelle échelle va désormais être gérée l'action sociale et la protection de l'enfance ? Répondre à ces questions permet de comprendre le nouveau régime en train de prendre prise.

Associations et action publique

Livre de Jean Louis Laville, Anne Salmon, édité par Desclée de Brouwer, publié en 2015.

Mots clés : Lien social-Précarité, Action sociale : histoire et perspectives, Association, Action sociale, Vie associative, Évaluation, Régie de quartier, Management, Sport, Solidarité, Prospective, Internet, Participation, Agriculture, Santé, Environnement, Art, Démocratie, Travail social de communauté, Partenariat, Politique, Mode de garde, Économie sociale et solidaire, Ligue de l'enseignement, ARI (Association pour la réadaptation et l'intégration), Association thélèmythe, Greenpeace, Aides, Maroc, Tunisie, Espagne, Québec, Bolivie (Etat plurinational de), Equateur

Confrontées à de nouvelles contraintes, les associations ne sont pas condamnées à l'impuissance. Beaucoup combattent l'uniformisation et résistent à la dépression. Leurs répertoires d'action et leurs domaines d'intervention sont extrêmement variés. Il est difficile d'enfermer leurs activités soit dans la prestation de services soit dans le plaidoyer. Imbriquant l'économique, le social et le politique, elles décloisonnent et dérangent.Comment reconfigurent-elles l'action publique ? La réponse ne peut être définitive. Elle est à construire. Pour y contribuer, le livre s'appuie sur une diversité de cas en France et à l'étranger : centre social et régie de territoire, fédérations d'éducation populaire et de sport, associations sociale et médico-sociale, unions d'associations de solidarité, associations écologistes et de consommation, association pour le maintien d'une agriculture paysanne, associations de lutte contre le sida et de santé environnementale, associations culturelles, de microfinance, d'action communautaire, de garde pour la petite enfance, associations et coopératives d'économie solidaire ou de commerce équitable.Cet effort de réflexion repose sur une collaboration d'acteurs et de chercheurs qui s'enrichit d'une perspective internationale : Maroc, Tunisie, Espagne, Québec, Bolivie. Equateur... La pluralité de références et de points de vue ouvre à de nouvelles approches sur le rôle des associations en démocratie.

Politiques sociales et de santé : comprendre et agir

Livre de Yvette Rayssiguier, Josianne Jegu, Michel Laforcade, et al., édité par Presses de l'EHESP, publié en 2012.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Action sociale : cadre institutionnel et juridique, Action sociale et médicosociale, Politique sociale, Politique sanitaire, Protection sociale, Concept, Prestation sociale, ASE, PJJ, Personne âgée, RMI, Insertion professionnelle, Jeune, Insertion par l'économique, Aide au logement, Accès aux soins, Intégration, Discrimination, Droit d'asile, Gens du voyage, Institution, État, Collectivité territoriale, Sécurité sociale, Établissement social et médicosocial, Hôpital, Profession médicale, Travailleur social, Usager, Association, Observation, Réseau, Démarche qualité, Projet, Planification, Contrat, Évaluation, Système, Droit, Législation, Décentralisation, Contrat d'insertion par l'emploi

L'ambition des auteurs est de présenter l'ensemble des politiques de manière thématique, sous une forme raisonnée, sans exclure analyses et commentaires critiques. L'action sanitaire et sociale ne peut se résumer à la présentation du droit positif et des politiques publiques. Pour être comprise, elle suppose des références à la science politique, à la sociologie des acteurs, aux théories de la complexité ou à l'analyse systémique. Ces références contribuent au regard critique qui est aussi celui des auteurs. Sont ainsi abordés en détail le contenu précis des politiques, leur genèse, leur environnement, le jeu des acteurs qui les animent, les valeurs qui les portent, les méthodes et outils auxquels elles ont recours. Les auteurs ont choisi de traiter conjointement des politiques sanitaires et sociales. Les séparer peut donner l'illusion de la simplification. Mais cette disjonction ne résiste pas à l'analyse, tant les besoins de la population et le contenu des politiques relient de plus en plus étroitement les dimensions sanitaire et sociale. Les récentes évolutions n'ont fait que conforter ce parti pris.

La science du travail social : hypothèses et perspectives

Livre de Stéphane Rullac, Marcel Jaeger, édité par ESF, publié en 2012.

Mots clés : Travail social : Formation, Action sociale : histoire et perspectives, Science, Recherche sociale, Université, Formation supérieure, Travail social, Théorie, PORTUGAL

Le travail social possède une légitimité historiquement forgée dans les actions qui s'adressent aux personnes les plus vulnérables. Pourtant, un débat assezancien consiste à questionner la nature et les moyens de la production théorique permettant de penser ces pratiques. Plus que jamais, cette profession est aujourd'hui traversée par cet intérêt renouvelé, qui fait couler beaucoup d'encre et génère de vifs débats.Au-delà de simples enjeux théoriques, entre spécialistes, la nature scientifique du travail social se pose aujourd'hui institutionnellement à travers la réorganisation de l'appareil de formation, dans le cadre européen, qui vise explicitement une universitarisation des diplômes, dans une convergence théorie-pratique. Ce processus européen percute les divers équilibres nationaux qui étaient susceptibles de disqualifier la formation professionnelle par rapport aux disciplines théoriques représentant la référence épistémologique.C'est notamment le cas en France. Aujourd'hui, l'opportunité de développer un doctorat, des centres de recherche, des revues scientifiques ou encore des institutions de type Hautes Écoles est clairement posée et débattue dans notre pays. Cette institutionnalisation questionne une nouvelle fois, mais dans une forme d'urgence, la cohérence du savoir professionnel produit aujourd'hui et demain. Cet ouvrage tente d'instruire rigoureusement l'hypothèse d'une scientifisation du travail social.Il peut accompagner les chercheurs, les formateurs, les étudiants ainsi que les responsables associatifs et décideurs de l'action sociale souhaitant participer à la réflexion sur les enjeux posés par la nature du savoir des travailleurs sociaux.

Le travail social à l'épreuve du néo-libéralisme : entre résignation et résistance

Livre de Raymond Curie, édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Travail social, Libéralisme, Analyse critique, HISTOIRE, Contrôle social, Économie, Établissement social et médicosocial, Rentabilité, Politique sociale, Législation, Évaluation, Qualité, Répression, Politique de la ville, Handicap, Information, Secret professionnel, Éthique, Formation, Décentralisation, Interaction, Projet, Société, Résistance, Travailleur social, Association, Action collective, Qualification professionnelle, Interculturel, Compétition

Dans les années 70 on a beaucoup parlé de contrôle, dans les années 80 et 90 est apparu le mot partenariat, avec les années 2000 il est de plus en plus question d'intervention. Alors où en est le travail social à l'heure actuelle ? (...) Deux logiques différentes apparaissent au niveau du secteur social dans les pratiques : l'intervention sociale et le travail social. Les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir depuis le milieu des années 80 ont soutenu de plus en plus une logique d'intervention sociale plus intéressante au niveau économique, basée sur la compétence, le transitoire, le suivi, la logique de service avec un travail en direction d'une population et en s'adressant surtout aux symptômes des problèmes. Alors que les professionnels du travail social défendent toujours la qualification, le long terme, l'accompagnement, la relation d'aide avec un travail articulant l'individuel et le collectif et en recherchant les causes des problèmes... Raymond Curie est sociologue et formateur à l'Institut de travail social de Lyon / Caluire ainsi qu'à l'Université Lyon II (Sciences de l'éducation et Sociologie) dans le cadre d'un partenariat pédagogique. Il collabore à plusieurs revues d'informations et de recherche sur l'actualité sociale.

L'Etat subsidiaire : ingérence et non-ingérence de l'Etat

Livre de Chantal Millon Delsol, édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Protection sociale, HISTOIRE, Philosophie, Contrat, Vie politique, Politique sociale, Intimité, État, Rôle, Autonomie, Conflit, Individualisme, Société, Liberté, Égalité, Prestation sociale, Aide sociale, Etat-providence

Cet ouvrage analyse le principe de subsidiarité sous l'angle historique et philosophique. Sous cette appellation, le principe de subsidiarité est récent puisqu'il date du XIXe siècle. Mais l'idée remonte aux origines de la culture européenne, précisément à Aristote. On trouvera ici un historique de l'idée qui passe par Thomas d'Aquin, Althusius, Hegel et bien d'autres. L'idée subit aussi des déviations et des perversions, elle est récupérée par des courants de pensée divers qui parfois contribuent à en salir la réputation. L'ouvrage analyse l'anthropologie du principe de subsidiarité, qui repose sur l'image d'un homme autonome et capable, libre en somme. Et le type de société induite par le principe, société des contrats multiples et des autonomies emboîtées. Enfin, il met en valeur les applications contemporaines du principe, au moment de la mise en place des institutions européennes.