Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 2621 à 2630 sur un total de 2657

Votre recherche : *

Bilan de 10 ans d'observation de la pauvreté et de l'exclusion sociale à l'heure de la crise

Livre, édité par la Documentation française, publié en 2010.

Mots clés : Lien social-Précarité, Pauvreté, Précarité, Évaluation, Bilan, Crise économique, Indicateur, Exclusion sociale, Budget, Évolution, Inégalité, Emploi précaire, Accès aux soins, Logement, Formation, France, Europe

Dix ans après la déclaration du sommet européen de Lisbonne qui avait tracé l'objectif de « donner un élan décisif à l'éradication de la pauvreté », ce sixième rapport de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (ONPES) porte un regard comparatif sur les évolutions en Europe et dresse un bilan de l'observation de ces phénomènes en France. La crise économique fait l'objet d'une première analyse, notamment pour apprécier ses effets sur les personnes les plus fragiles et sur les aspects multidimensionnels de la pauvreté. Ce rapport présente les travaux de l'ONPES dans deux directions nouvelles : la construction d'un système de veille sur les phénomènes émergents en matière de pauvreté, d'une part, et l'apport des personnes en situation de précarité à l'amélioration de la connaissance de la pauvreté et de l'exclusion sociale, d'autre part.

Url

L'année de l'action sociale 2010 : social et médico-social : une spécificité en danger ?

Livre de Fabrice Heyries, Dominique Balmary, Jean Luc Durnez, édité par Dunod, publié en 2010.

Mots clés : Action sociale : cadre institutionnel et juridique, Action sociale, Action sociale et médicosociale, Réforme, Organisation, Compétition, Économie, Droits des usagers, Travail, Syndicalisme, Association, Solidarité, Santé, Hôpital, Territoire, Politique sociale, Travailleur social, Parole, Handicap, Personne handicapée, Pauvreté, Précarité, Revenu minimum, Établissement social et médicosocial, Évaluation, Assistant de service social, Profession, Évolution, Handicap mental, Personne âgée, Vieillissement, Département, Conseil général, Compétence, Tarification, Délinquance, Mineur, Justice, ESAT, Direction, Directeur d'établissement, Management, Fonction, DGCS, ARS, Législation, MP4 (Mouvement pour une parole politique des professionnels du champ social), SYNEAS (Syndicat des employeurs associatifs action social et santé)

L'année 2010 constitue l'année du grand chambardement pour le secteur social et médico-social. L'État a achevé sa mue. Au niveau central, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a succédé à la DGAS, avec des compétences élargies. Au niveau déconcentré, depuis le 1er janvier 2010, les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et les directions départementales de la cohésion sociale (DDCS) ont remplacé les DRASS et les DDASS. Avant mi-2010, dans le cadre de la loi " Hôpital, patients, santé et territoires ", les agences régionales de santé (ARS), dont le champ de compétences intègre le secteur médico-social, auront vu le jour. Et, avec elles, une nouvelle planification du secteur et une nouvelle procédure d'autorisation des établissements et services sociaux et médico-sociaux. A cela viendra, très certainement, s'ajouter une nouvelle réforme de leur tarification ! L'Année de l'Action sociale 2010 accorde de longs développements à l'ensemble des ces réformes. Quels sont les enjeux ? Comment évaluer leur impact ? L'ouvrage s'attache, également, à mesurer les conséquences de ces bouleversements pour les professionnels. Quid de l'avenir du métier d'assistante sociale ? Comment va évoluer la fonction de direction ?

L'éduc et le psy : lettres sur la clinique du soin éducatif

Livre de Jean Cartry, Paul Fustier, édité par Dunod, publié en 2010.

Mots clés : Travail social : Métiers, Travailleur social, Éducateur spécialisé, Psychologue, Psychologie, Communication, Échange, Relation travailleur social-usager, Distance, Relation éducative, Pratique professionnelle, Travail social, Enfant, Relation équipe éducative-famille, Famille, Représentation sociale, Vie quotidienne, Rite, Socialisation, Séparation, Placement, Enfant placé

Un éducateur (Jean Cartry) et un psychologue (Paul Fustier) offre au public de partager l’intimité d’un échange épistolaire, où l’amitié se mêle opportunément au questionnement professionnel, puisqu’il s’agit de discerner jusqu’où peut aller l’engagement personnel, affectif, de l’éducateur dans la relation à l’enfant. Question sensible, jusqu’à la souffrance parfois. « Au cœur de ces lettres échangées il y a cette question : « Qui suis-je pour cet enfant, qui est-il pour moi ? » Il y a aussi cette tension, parfois considérable, entre la distance nécessaire dans la relation éducative et de soin et l’engagement indispensable. C’est le paradoxe intenable, et parfois tenu, de l’engagement dans la distance. »

La parole de l'enfant en souffrance : accueillir, évaluer et accompagner

Livre de Jean Yves Hayez, Emmanuel de Becker, Daniel Marcelli, édité par Dunod, publié en 2010.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfant, Parole, Communication verbale, Langage, Souffrance, Accueil, Évaluation, Accompagnement, Psychiatrie infantile, Psychologie du développement, Psychologie, École, Divorce, Parents, Séparation, Enfant maltraité, Enfant handicapé, Respect, Écoute, Expertise psychologique

Ce livre pose la question des paroles que l'enfant en souffrance est amené à dire dans différents contextes, dans divers enjeux, paroles qui marquent le développement et qui accompagnent la différenciation. Ces paroles des plus jeunes de la société, en développons-nous le meilleur accueil ? En comprenons-nous les enjeux et significations ? Quel crédit leur accordons-nous ? L'ouvrage se penche sur ces questions en s'appuyant d'abord sur certaines circonstances où l'enfant prend la parole, non parfois sans risque, pour aborder ensuite le statut de l'énonciation. Cet enfant est-il finalement fiable ? Ce qu'il esquisse traduit-il réellement ce qu'il pense et/ou ce qu'il ressent ? Ainsi accueillir et évaluer l'enfant dans ses paroles représente les deux aspects incontournables d'une prise en considération respectueuse de la personne. L'ouvrage est destiné en première intention à tous les professionnels, acteurs du monde éducatif, médical et psychosocial, concernés par l'enfance. L'expression de la parole demeure l'axe privilégié de la communication entre humains, axe précieux et fragile à la fois, tant les pièges de malentendus, d'incompréhensions, de frustrations sont nombreux.

L'alcoolisme

Livre de Laurent Karila, édité par le Cavalier bleu, publié en 2010.

Mots clés : Toxicomanie-Addictions, Alcoolisme, Concept, Alcool, Représentation sociale, Sexe, Société, Addiction, Dépendance, Tabagisme, Drogue, Sevrage, Traitement médical, État dépressif, Volonté, Psychothérapie

Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou croit savoir. Laurent Karila est praticien hospitalier au Centre d'Enseignement de Recherche et de Traitement des Addictions (CERTA) du CHU Paul Brousse-Villejuif Il est l'auteur des Additions dans la même collection. On considère souvent l'alcool avec plus de bienveillance que d'autres drogues. Pourtant, les mécanismes et les conséquences de l'alcoolisme s'apparentent à n'importe quelle autre addiction.

Le logement social

Livre de Michel Amzallag, Claude Taffin, édité par LGDJ, publié en 2010.

Mots clés : Territoire-Logement, Logement social, Concept, Rénovation urbaine, Énergie, HLM, Commerce, Législation, Population, Famille, Pauvreté, Dépense, Mobilité géographique, Droit, Financement, Statistiques, Politique sociale, MIILDS (Mission interministérielle du logement social), CGLS (Caisse de garantie du logement social), CDC (Caisse des dépôts et consignations), Europe

Le logement social est depuis l'origine au centre du débat sur la nécessité et les formes de l'intervention de l'État dans le domaine du logement. Les acteurs du logement social ont l'ambition de concilier la mise en oeuvre du droit au logement et de préserver la mixité sociale. Depuis la 1ere édition de cet ouvrage, les défis se sont multipliés : les organismes doivent maintenir l'offre nouvelle à un niveau inédit depuis trente ans, en réponse à des besoins accentués par la crise et le renforcement du droit au logement, renouveler le parc existant dans le cadre ambitieux du programme de rénovation urbaine et améliorer son efficacité énergétique. Parallèlement, la décentralisation a modifié les termes du dialogue avec l'État et les collectivités tandis que l'Europe a précisé ses exigences en termes de concurrence.
Destiné aux étudiants et aux personnels de l'État et des collectivités locales, cet ouvrage expose de façon synthétique les principales caractéristiques du patrimoine et de ses occupants ; il décrit également les compétences des différentes familles d'organismes. L'accent est mis sur la dimension économique de leur activité, des modalités de financement des opérations à l'équilibre financier global des HLM. Il vise à éclairer les grandes évolutions du logement social, à partir des données chiffrées disponibles au niveau national.

Voix et estime de soi : recherche-action auprès d'enfants ayant un vécu d'abus sexuels

Livre de Joëlle Déderix, édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfant maltraité, Abus sexuel, Estime de soi, Prise en charge, Voix, Chant, Musique, Atelier, Thérapie, Méthodologie, Recherche-action, Transfert, Contre-transfert

La Voix est au coeur de cette recherche-action qui vise à restaurer l'estime de soi d'enfants placés sous aide contrainte suite à des abus sexuels. Après l'articulation des propos analytiques, comportementalistes et la mise en place du cadre méthodologique, trois cas cliniques vous illustreront les possibilités de renouer avec les facultés d'apprentissage, de reconstruire des compétences affectives et cognitives, d'habiter son corps plus positivement. Vous y rencontrerez Coralie, Alexandra et Noémie dans leur histoire, leurs chants, leurs dessins et l'évolution de leur estime de soi au travers de cet instrument originel qu'est la voix. Joëlle Déderix explore le domaine de la voix et ses répercussions dans le champ psychique. Elle est reconnue par les tournées Art et Vie de la communauté française de Belgique, pour ses chansons et spectacles. Elle possède une formation universitaire en sciences de la famille, de la sexualité et en musicologie. Elle est également professeur de chant, thérapeute et pédagogue dans le domaine des soins infirmiers et plus particulièrement en santé mentale.

Penser l'aide : de l'intention à l'acte

Livre de Claude Beley Coursin, édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Assistant de service social, Travailleur social, Relation d'aide, Profession, Pratique professionnelle, Travail social, Politique sociale, Contrôle social, Relation travailleur social-usager, Aide sociale, Identité professionnelle, Éthique

Conçu et écrit après quarante ans d'expériences de service social et des années de recherche sur le sens de cette profession dite d'aide, cet essai peut paraître un peu passé étant donné les références et citations. Cependant, l'auteur pense qu'il n'est pas dépassé et que cette réflexion est plus que jamais d'actualité dans le questionnement sur les paradoxes de l'inscription de l'aide dans les contraintes du contrôle social. En effet, depuis une dizaine d'années, les professionnelles de l'aide institutionnalisée sont amenées à exécuter des politiques sociales axées de plus en plus fortement sur le contrôle. On est en droit de se demander quel est le sens de cette profession et comment trouver l'espace nécessaire pour produire de l'aide. Les recherches théoriques exposées dans cet ouvrage concluent à la dimension subversive de l'aide et permettent de construire une identité professionnelle des travailleurs sociaux.
Claude Beley-Coursin, assistante sociale de formation, a exercé dans divers services sociaux : justice, Education nationale, santé, et essentiellement au centre médico-psychopédagogique universitaire à Aix-en-Provence. Après une formation universitaire (diplôme de hautes études en pratiques sociales) et une formation personnelle (psychanalyse), elle a exercé également comme psychothérapeute et enseignante. Actuellement à la retraite, elle s'est éloignée du travail social officiel et s'est engagée dans des associations de défense des droits humains.

Transitions professionnelles dans le monde associatif et l'animation

Livre de Eric Gallibour, Yves Raibaud, Annie Dussuet, et al., édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Travail social : Métiers, Association, Vie associative, Animation, Animateur, Bénévolat, Salaire, Participation, Parcours professionnel, Expérience, Pratique professionnelle, Profession, Emploi, Culture, Musique, Artiste, Art, Théâtre, Sport, Professionnalisation, Vocation, Formation, Compétence, Chercheur, France, Portugal

Les textes présentés dans cet ouvrage explorent les transitions entre bénévolat, volontariat et salariat dans le monde associatif et l'animation. Ils contribuent à éclairer les registres de l'engagement en s'interrogeant sur les parcours, trajectoires et expériences qui en découlent. Les travaux de recherche sur les parcours dans les métiers de la culture, du sport ou des services à la personne sont mis à contribution pour éclairer ce qui fait la commune mesure de ces transitions professionnelles : don de soi, vocation, créativité mais aussi exploitation, aliénation, précarité. Les auteur(e)s mettent en valeur le contexte de ces transitions professionnelles à travers le discours des acteurs sur leurs pratiques, par exemple lorsque celles-ci génèrent du plaisir ou de la souffrance au travail. Dans ce monde aux valeurs fortes, dont le champ professionnel de l'animation participe à la structuration, la formation et l'expertise apparaissent comme une zone d'ombre où se jouent à la fois la régulation du champ et son instrumentation politique et sociale.
Eric Gallibour est sociologue, chargé de mission aux CEMEA Aquitaine et chargé de cours à l'IUT Michel de Montaigne de Bordeaux. Yves Raibaud est géographe, maître de conférences HDR à l'IUT Michel de Montaigne de Bordeaux et membre de l'unité de recherche ADES-CNRS. Ils ont été co-responsables pendant dix ans d'une formation de cadres de l'animation (DEDPAD) et ont écrit séparément ou ensemble de nombreux articles sur le monde associatif et l'animation.

Penser les questions sociales et culturelles contemporaines : quels enjeux pour l'intervention sociale ?

Livre de Manuel Boucher, Jacques Donzelot, Didier Lapeyronnie, Alain Touraine, et al., édité par l'Harmattan, publié en 2010.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Action sociale, Intervention sociale, Société, Évolution, Culture, Environnement social, Travailleur social, Pratique professionnelle, Travail social, Lien social, Sécurité, Mixité sociale, Prévention de la délinquance, Contrôle social, Quartier, Délinquance juvénile, Prise en charge, Immigration, Migration, Précarité, Droit d'asile, Identité, Ethnie, Citoyenneté, Participation, Politique de la ville, Racisme, Identité collective, Classe sociale, Intégration, Professionnalisation, Animation, Animateur, Rôle, Relation travailleur social-usager, SDF, Urgence sociale, Régulation sociale, Recherche en sciences sociales, Europe

Les transformations sociale et économique d'inspiration néolibérale et le traitement sécuritaire des inégalités sociales réinterrogent les modèles de protection et d'action sociales développés durant le vingtième siècle. Aux avant-postes de ces métamorphoses, les acteurs sociaux courent alors le risque de s'inscrire dans un espace " social-sécuritaire " tourné principalement vers la recomposition du contrôle social au détriment du renouvellement de leurs capacités d'émancipation. Pour éviter de sombrer dans un pessimisme favorable au développement d'une pensée catastrophiste et réactionnaire hostile à tout mouvement, les acteurs de l'intervention sociale doivent donc s'armer intellectuellement s'ils veulent identifier et comprendre les nouvelles questions sociales et culturelles et ainsi renouveler leurs pratiques sans renier les valeurs humanistes émancipatrices intrinsèques du " travail social ". Dans cette perspective, cet ouvrage collectif rassemblant d'éminents spécialistes du champ social et politique a une double ambition : faire une sorte d'état des lieux des connaissances produites sur les questions sociales et culturelles contemporaines ; montrer que la production de la recherche et sa valorisation dans le champ de l'intervention sociale peut permettre à cet espace hétérogène de sortir de l'hétéronomie. Les contributions et points de vue proposés dans ce livre constituent une ressource pour toutes celles et ceux qui souhaitent comprendre pour mieux agir et participer ainsi à la construction d'une société d'individus libres et solidaires à la fois.