Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 11

Votre recherche : *

Handicap et relations aux pairs : la solitude n'est pas une fatalité

Livre de Clémence Dayan, Régine Scelles, Pierre Ancet, Albert Ciccone, et al., édité par Erès, publié en 2022.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap, Maladie invalidante, Adolescent, Adulte, Lien social, Socialisation, Interaction, Isolement, Image de soi, Exclusion sociale, Égalité, Psychologie du développement, Fœtus, Enfant handicapé, CAMSP, Fratrie, Relation familiale, Subjectivité, Intégration scolaire, Polyhandicap, Autisme, Amour, Inclusion

Les enfants, adolescents et adultes en situation de handicap ou ayant une maladie grave souffrent souvent de solitude. Ils ont peu d'amis, de rares relations amoureuses souvent peu satisfaisantes, tandis que les relations fraternelles peuvent être ou devenir problématiques dans le temps.
Or, même entravés dans nos mouvements, notre cognition ou nos compétences d'expression, nous avons besoin de créer des liens réciproques, symétriques et électifs avec des « pairs » qui nous permettent de prendre de la distance par rapport à la famille et de vivre de manière heureuse des situations d'inclusion et une vie citoyenne.
Des sociologues, philosophes, anthropologues et psychologues évoquent à partir d'une réflexion théorico-clinique, d'expériences personnelles, de recherches et de pratiques cliniques, ce qui favorise ou peut faire obstacle, pour le sujet en situation de handicap, à la création et à l'évolution positive de relations symétriques, avec des personnes choisies, en situation de handicap ou non. Ils montrent que la solitude n'est pas une fatalité pour peu que, dès l'enfance, les conditions soient réunies pour favoriser ces liens, et qu'une réflexion sociétale permette de penser autrement la place et les fonctions de ces personnes dans la société.

Recherches en psychopathologie de l'enfant. De la méthode à la clinique

Livre de Sarah Bydlowski, Brigitte Chamak, Albert Ciccone, Monique Bydlowski, et al., édité par Erès, publié en 2019.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Nourrisson, Enfant, Adolescent, Psychopathologie, Psychiatrie infantile, Autisme, Observation, Recherche clinique, Méthodologie, Devreux (Georges)

Les explorations dédiées au développement du très jeune âge se sont multipliées au cours des dernières décennies. Une mutation, véritable révolution épistémologique, est en cours : elle bouleverse la façon de nous représenter le bébé humain, tant par l’étude de l’interaction initiale avec sa mère que par l’observation directe de son corps, deux « voies royales » pour commencer d’entrevoir l’éclosion de sa vie psychique.

Dans le domaine de la psychopathologie, si le clinicien accumule des observations aléatoires et tente d’en donner sens, voire causalité, le chercheur grâce à un « filet d’hypothèses » va à la pêche des faits afin d’en confronter les invariants et de développer une pensée théorique toujours provisoire et révisable. Conduire une recherche, c’est transformer ce qui pourrait ne rester qu’une intuition personnelle en un énoncé porteur d’un intérêt général grâce à une démonstration de validation bien choisie et aboutie.

Les auteurs, des cliniciens et des chercheurs, exposent la démarche et les nouvelles méthodologies de la recherche et en présentent des exemples accomplis et novateurs. Tout spécialement dans le champ de l’enfance, la recherche en psychopathologie poursuit un but implicite : issue du terrain clinique, elle a vocation idéalement à y retourner et y permettre la mise en place d’outils de prévention et de soins.

Accès à la version en ligne

Naître, grandir, vieillir avec un handicap : transitions et remaniements psychiques

Livre de Régine Scelles, Albert Ciccone, Marcela Gargiulo, Simone Korff Sausse, et al., édité par Erès, publié en 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap, Personne handicapée, Psychologie du développement, Psychologie, Cycle de vie, Famille, Accompagnement, Identité, Traumatisme, Enfant, Adolescent, Adulte, Personne âgée, ESAT, Identité professionnelle, Grossesse, Dépendance, Handicap mental

Tout au long de son existence, le sujet vit les modifications de sa vie psychique, de son corps, de ses liens et de sa manière d’être dans le monde. Les situations de handicap, de maladie peuvent avoir des implications existentielles et provoquer des évolutions identitaires. Quels sont les effets réels et imaginaires de ces transitions sur la personne en situation de handicap, prise dans des processus d’intégration, de normalisation et d’inclusion ? Quel rôle joue l’entourage familial, amical et professionnel dans le déroulement de ces nécessaires évolutions ?
Des spécialistes des différents âges de la vie évoquent les résonances entre les processus psychiques en jeu chez le bébé et l’adolescent, l’entrée dans l’âge adulte et le vieillissement. Ils donnent à penser le devenir de la personne en situation de handicap, les aides, les soins qui lui sont proposés aux différents moments du cycle de la vie pour accompagner les remaniements psychiques nécessaires. Ils interrogent la manière dont la personne peut bénéficier du pouvoir symbolisant et structurant des rites de passage que chaque société propose, de manière plus ou moins explicite, pour reconnaître, accompagner les remaniements intrapsychiques et intersubjectifs imposés par l’avancée en âge.
Ce livre est issu du 10e séminaire interuniversitaire sur la clinique du handicap (SIICLHA).[présentation de l'éditeur]

url

Violences dans la parentalité

Livre de Maurice Berger, Brigitte Blanquet, Albert Ciccone, et al., édité par Dunod, publié en 2016.

Mots clés : Enfance-Famille, Parentalité, Maintien du lien, Violence, Famille, Parents, Accompagnement social, Travailleur social, Souffrance, Psychologie, Institution, Relation familiale, Relation enfant-parents, Relation éducative, Surmoi, Grossesse, Adolescent, Psychopathologie, Handicap, Vieillissement, Pédiatrie, Scolarisation

La parentalité est envisagée comme une fonction psychique à l'oeuvre chez les parents, mais aussi chez les professionnels du soin, de l'éducation, de l'accompagnement, dans les institutions, voire dans le social. Il s'agit d'une "parentalité soignante", censée soutenir un processus de croissance chez un sujet ou un groupe de sujets, mais dont les effets de soin peuvent être empêchés et qui peut ainsi produire de la violence en lieu et place du soin.
Les différentes contributions de ce livre envisagent ainsi les violences dans la "parentalité familiale", mais aussi dans la "parentalité professionnelle", la "parentalité institutionnelle", voire la "parentalité sociale". Les auteurs rendent compte des diverses formes de violence dont ces figures de parentalité peuvent être le théâtre, et en saisissent les logiques. Les situations de violence sont toujours complexes et les protagonistes de ces scènes sont souvent liés par des liens qui sont en souffrance, et dans lesquels l'agent de la violence est parfois lui-même victime de cette même violence ou d'une violence du même ordre.
Aussi, l'étude des violences dans la parentalité contient-elle l'exploration des violences de la parentalité et des violences à la parentalité. [présentation de l'éditeur]

Les traumatismes relationnels précoces : clinique de l'enfant placé

Livre de Emmanuelle Binneville Baruchel, Maurice Berger, Albert Ciccone, édité par Erès, publié en 2015.

Mots clés : Enfant placé, Traumatisme, Enfant maltraité, Trouble du comportement, Répétition, Prise en charge, Carence affective, Corps, Relation enfant-parents, Psychopathologie, Interaction, Diagnostic, Conscience de soi, Attachement, Haine, Stress, Violence

Les enfants placés ont été confrontés, pendant leurs premières années de vie, à des environnements qui n'ont pas pu répondre à leurs besoins fondamentaux et leur ont fait vivre des expériences répétées et fréquentes de stress extrême, de maltraitance et/ou de négligence. Ils présentent souvent des troubles relationnels et comportementaux, caractérisés par la tyrannie, l'avidité, l'agitation, l'évitement ou l'attaque de la pensée et de la relation, voire la violence et la destructivité, qui mettent en difficulté les professionnels auxquels ils sont confiés.Présenté de façon claire et accessible à tout professionnel de l'enfance, ce livre apporte des éléments de compréhension de l'origine et des manifestations des troubles des enfants maltraités. S'appuyant sur son expérience clinique, l'auteur montre la complexité de ces situations, décrit le cercle interactif infernal qui se répète chez ces enfants, explore avec pertinence leur monde intérieur, leurs logiques subjectives. Elle développe une approche diagnostique et sémiologique des pathologies des traumatismes relationnels précoces, aux antipodes d'un enfermement nosographique, et ouvre des pistes de réflexion pour améliorer les dispositifs d'accueil et de prise en charge de ces enfants déroutants.

Handicap et violence

Livre de Albert Ciccone, Simone Korff Sausse, Sylvain Missonnier, Roger Salbreux, et al., édité par Erès, publié en 2014.

Mots clés : Handicap, Violence, Agressivité, Soin, Éthique, Violence institutionnelle, Sexualité, Amour, Relation éducative, Fratrie, Souffrance, Adolescent, Autisme, IVG, Parents, Périnatalité, Stigmatisation, Théâtre, Psychothérapie institutionnelle, Écriture

Comment peut-on penser la violence dans le rapport au handicap ? En quoi celui-ci est-il, ou fait-il, violence ? Quelles formes de violence, sur la scène de la réalité ou du fantasme, le handicap génère-t-il dans les relations intersubjectives ? Comment se différencient et s'articulent violence, agressivité, haine, dans la confrontation au handicap ?Si la violence est inhérente aux relations humaines, voire même au fondement des liens intersubjectifs, elle est plus spécifiquement mobilisée par le handicap et ses effets. Qu'elle soit manifeste ou clandestine, elle s'infiltre dans tous les liens établis avec les sujets en situation de handicap, leur entourage familial et professionnel. Toutefois, une part de cette violence est bien souvent inutile, évitable, désorganisatrice. A partir de leurs recherches et de leurs expériences cliniques, les auteurs livrent leurs réflexions sur la façon de reconnaître la violence, sous ses différentes formes, de la prendre en compte, de la comprendre, d'y répondre.

Famille, culture et handicap

Livre de Régine Scelles, Simone Korff Sausse, Albert Ciccone, Alain Blanc, et al., édité par Erès, publié en 2013.

Mots clés : Famille, Handicap, Culture, Culpabilité, Enfant handicapé, Immigration, Psychanalyse, Rite, Tolérance, Représentation sociale, Anthropologie, Étude de cas, Afrique, Amérique, Asie

Le handicap est interrogé par la culture, tout comme il interroge la culture de manière spécifique. Comment la culture influence-t-elle les pratiques de soin, d’accompagnement et de traitement des situations de handicap, pour le sujet et le groupe familial ? Le traumatisme que génère le handicap affecte les liens aux autres, et plus particulièrement les liens entre enfants de la famille et entre les enfants et chacun des parents.
Dans ces situations, la culture offre au sujet une manière de penser, de rêver, de fantasmer à propos des multiples expressions de la vulnérabilité humaine que représente le handicap. Elle propose ou impose un cadre pour affronter la réalité des pathologies et ses conséquences. Elle peut favoriser l’inclusion comme l’exclusion de la famille et du groupe social, favoriser ou entraver le travail de pensée de chacun des membres de la famille individuellement et collectivement.
Ce livre propose des clefs pour comprendre les processus qui donnent à la culture tantôt des fonctions protectrices, tantôt aliénantes et traumatiques face au handicap d’un membre de la famille.

Accès à la version en ligne

La vie psychique du bébé : émergence et construction intersubjective

Livre de Denis Mellier, Albert Ciccone, Alberto Konicheckis, édité par Dunod, publié en 2012.

Mots clés : Nourrisson, Psychisme, Psychologie du développement, Sens, Développement sensoriel, Psychanalyse, Émotion, Souffrance psychique, Périnatalité, Psychopathologie, Mécanisme de défense, Observation, Anxiété

Honte et culpabilité dans la clinique du handicap

Livre de Sylvain Missonnier, Albert Ciccone, Simone Korff Sausse, et al., édité par Erès, publié en 2011.

Mots clés : Handicap, Personne handicapée, Émotion, Honte, Pudeur, Culpabilité, Étude de cas, Approche clinique, Supervision

Le handicap produit des effets de culpabilité et de honte, il est banal de le dire. Pour autant, au-delà de ce cliché, mille et une questions restent en suspens que cet ouvrage explore.

Peut-on différencier culpabilité et honte ? Quels rapports ces affects entretiennent-ils ? Peut-on parler d'un « travail » de la honte et de la culpabilité ? Quel travail psychique ces affects imposent-ils ? Quels sont leurs sources et leurs devenirs chez le sujet handicapé, dans sa famille et dans les équipes soignantes ? Comment désorganisent-ils la parentalité ? Quelles contraintes lui imposent-ils ? Peut-on parler de transmission psychique ? Comment le lien à l'autre s'en trouve-il affecté ? Et en particulier, quelle est la fonction du regard social ? Et les soignants, comment affrontent-ils ces expériences ? Comment honte et culpabilité infiltrent-elles les dispositifs soignants ? Quels sont leurs destins dans le lien et dans le processus thérapeutiques ?
À partir de leurs recherches et de leur expérience clinique, les auteurs tentent ici de comprendre les enjeux cliniques, éthiques et sociétaux du handicap à tous les âges de la vie à travers ce triptyque indissociable « handicap, honte et culpabilité ».

Les enfants et l'alcoolisme parental : La question de la transmission et l'apport de la fratrie comme modèle thérapeutique

Livre de Blandine Faoro Kreit, Chantal Dermine, Elisabeth Duchêne, Silvia Erice, et al., édité par Erès, publié en 2011.

Mots clés : Alcoolisme, Santé mentale, Génétique, Parents, Enfant, Fratrie, Traumatisme, Honte, Thérapie, Approche systémique, Désintoxication, Addiction, Hospitalisation, Adolescent, Adulte, Histoire familiale, Approche clinique

Alors que l'alcoolisme est un phénomène qui touche une famille sur quatre, la souffrance des proches, et particulièrement des enfants, est peu envisagée dans le champ de la santé mentale. Cette affection entraîne une telle honte pour celui qui la vit ou la côtoie au quotidien qu'elle encourage au silence, au déni, à l'isolement et au secret.
Des intervenants en alcoologie, psychologues, psychiatres, réunis en réseau (réseau Dépendance Bruxelles-Est) abordent, dans cet ouvrage, la problématique des enfants de parents alcooliques, quel que soit leur âge (enfants, adolescents, adultes). S'appuyant sur leur formation psychanalytique ou systémique, ils ont développé des consultations thérapeutiques en fratrie. Leur objectif est de briser l'isolement intrafamilial et de ranimer les ressources fraternelles pour le déploiement psychique de chacun ; ce qui constitue le meilleur gage pour prévenir la répétition de la problématique alcoolique dans ces familles. Grâce à de nombreux exemples, ils témoignent de cette expérience clinique originale et questionnent la transmission psychique et neurobiologique de l'alcoolisme.
« Cet ouvrage est porteur d'un espoir thérapeutique précieux, car on assiste ici à des retrouvailles particulièrement émouvantes entre frères et sœurs. Des expériences de partage deviennent possibles, des rencontres se réalisent, alors que celles-ci étaient toujours compromises par la violence portée à la subjectivité de chacun. Chacun prend conscience de la manière dont les autres et lui-même ont pu composer avec la souffrance vécue. L'intégration progressive de l'histoire familiale, avec ses traumatismes et aussi ses moments heureux, conduit à un apaisement des tourments et des angoisses. Un tel travail clinique relève autant du soin psychique que de la prévention. » Albert Ciccone

Blandine Faoro-Kreit est psychologue et psychanalyste, membre de la Société belge de psychanalyse et de l'Association psychanalytique internationale. Elle est coordinatrice du réseau Dépendance Bruxelles-Est. Depuis une vingtaine d'années, elle développe une clinique particulière dans le domaine des addictions au service de santé mentale du centre Chapelle-aux-Champs, à Bruxelles (service de psychiatrie UCL). Elle est formatrice à l'Institut de formation à l'intervention en santé mentale (IFISAM).