Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 31 à 40 sur un total de 447

Votre recherche : *

Moonlight

Film de Barry JENKINS, 2017.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Différence, Discrimination, Drogue, Enfant maltraité, Famille, Homosexualité, Identité, Maltraitance, Sexualité, Violence

A Miami, dans les années 1980, Chiron tente de grandir entre les coups qu'il reçoit à l'école et sa mère, une infirmière bienveillante qui s'enfonce peu à peu dans la drogue. Le jeune homme est en train de découvrir qu'il est homosexuel et a du mal à l'assumer. Seul son ami Kevin parvient à lire dans l'esprit de Chiron comme dans un livre. Alors que sa mère l'abandonne à cause de son addiction au crack, Chiron se trouve des parents de substitution avec Teresa et Juan, un dealer. Le couple l'encourage à accepter son identité, sans se conformer aux conventions de la masculinité et de la sexualité...

La sociale

Film de Gilles PERRET, 2017.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Sécurité sociale, Histoire sociale

« Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d'application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République. Enfin le rêve séculaire des peuples à vouloir vivre sans l'angoisse du lendemain voyait le jour. Le principal bâtisseur de cet édifice se nommait Ambroise Croizat. Qui le connaît aujourd'hui ? 70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de la « la sécu ». À travers le parcours d'un homme, c'est le récit d'une longue lutte vers la dignité et le portrait d'une institution incarnée par ses acteurs du quotidien. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]

Psychologie des liens familiaux et constellations familiales avec Chantal Piganneau

Film de Carole Pillet, Pierre Alexandre Value, 2016.

Mots clés : Enfance-Famille, Histoire familiale, Relation enfant-parents, Thérapie familiale, Carence familiale, Amour, Projection, Inconscient, Deuil

Chantal Piganneau est praticienne dans la relation d'aide depuis 25 ans et utilise l'outil thérapeutique des constellations familiales depuis une douzaine d'années. grâce à son expérience, elle nous fait découvrir ce qui se joue dans les relations des différents membres de la famille, celle-ci pouvant parfois être source de comportements nocifs et destructeurs. Comment se débarrasser du poids de l'inconscient dans la relation à l'autre, afin de trouver sa place dans sa famille et dans sa vie ? Quelques pistes dans cet entretien (source éditeur).

Accès à la version en ligne, Site tiers sur l'auteur

Nous, les intranquilles

Film de Nicolas Contant, Groupe cinema du centre Artaud, 2016.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Santé mentale, Folie, CATTP, Hôpital de jour, Psychothérapie, Cinéma, Création, Groupe, Représentation sociale

Nous les intranquilles est un film collectif qui commence au centre Artaud, centre d’accueil psychothérapeutique. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène son élaboration en collectif. À travers leur autoportrait, les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant tous ensemble du projet artistique, ils démontrent par l’exemple qu’un autre monde est possible (Source producteur).
En complément : Artaud fanfare, Artaud i/i, Assises, bande-annonce, micro-trottoir, Pierre, récital, Soignants:soignés.

Site de l'éditeur sur le document

Comme chacun sait : les réseaux d'échanges réciproques de savoirs

Film de Jacques Levy, 2016.

Mots clés : Lien social-Précarité, Echange de savoirs, Réseau, Savoir, Pouvoir, Lien social, Estime de soi, Coopération, Échange, Apprentissage, Éducation populaire, Usager

Créés au début des années 1970 par Claire Héber-Suffrin, alors jeune institutrice à Orly, les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs sont fondés sur un principe de réciprocité ouverte, où chacun vient offrir ce qu’il sait et découvrir ce qui l’intéresse, gratuitement… En s’appuyant notamment sur le témoignage de la fondatrice, mais aussi sur des rencontres avec quelques membres de ces réseaux, ce film éclaire une démarche encore méconnue et partage la réalité de ces échanges lors de séquences en immersion… En filigrane, le documentaire interroge la relation entre le savoir et le pouvoir, montre la force de ces expériences en termes de construction ou de consolidation du lien social, mais aussi leurs bienfaits sur l’estime de soi auprès de populations parfois fragilisées humainement.
[présentation de l’éditeur, © ADAV]
En complément : Huit extraits d'entretiens qui présentent des axes de réflexion complémentaires.

Un paese di calabria

Film de Catherine Catella, Shu Aiello, 2016.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Réfugié, Immigration, Intégration, Milieu rural, Accueil, Logement, Militantisme, Politique, Économie, Italie

Riace est un village de Calabre. Il y a 20 ans la commune est devenu un havre de paix pour des réfugiés kurdes. Depuis elle l'est devenue pour d'autres réfugiés. Par le passé, le maire décida de céder des logements vides à ceux qui avaient besoin d’un toit, quelle que soit leur origine ou la couleur de leur peau. C’est ainsi que la communauté de Riace devint la première à accueillir convenablement des réfugiés, à les héberger comme des êtres humains. Mais l’heure est aux élections. L’opposition veut se défaire du maire de gauche. La population doit défendre les résultats obtenus par la communauté. Ce film illustre la pensée utopique d’une petite communauté au cœur d’une Europe au ségrégationnisme grandissant.
[Présentation de l’éditeur]
En complément (20 min.) : entretiens avec Shu Aiello et Catherine Catella.

Ceux qui disent oui

Film de Marie FERRIER, Sylvie TEXIER, 2016.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Accompagnement, Accueil, Action sociale, Administration, Aide sociale, Association, Bénévolat, Centre d'accueil pour demandeurs d'asile, Droit d'asile, Immigré, Intégration, Militantisme, Motivation, Relation d'aide, Solidarité, Souffrance psychique

Suite à la création d’un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile dans une petite commune rurale du Limousin, un élan de solidarités a vu le jour. Bénévoles et militants se sont mobilisés pour faire face à des situations humaines complexes, parfois dramatiques. Les suivre au fil des mois, dans leurs engagements, leurs convictions, leurs doutes et leur enthousiasme est l’occasion unique de révéler les enjeux d’une expérience solidaire en terre d’asile. (Source : 4ème de couverture)

A consommer avec modération

Film de Marc CHIAPELLO, Joss RICHOUFFTZ, 2016.

Mots clés : Toxicomanie-Addictions, Drogue, Définition, Société, Consommation, Addiction, Réduction des risques, Médecin, Bénévolat, Approche historique, Traitement de substitution, Alcool, Soin, Changement, France, Suisse

"A consommer avec modération" est un webdocumentaire sur l'addiction aux drogues et sur la réduction des risques. Il est composé de 8 vidéos thématiques comprenant des entretiens avec un médecin, un addictologue, un bénévole, une sociologue, des retours d’expériences, des biographies et des bonus. Ce travail proposent d’explorer et de comprendre la réalité de l'usage des drogues.

Accès à la version en ligne

Avant j'étais jeune

Film de Pierre RAPEY, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap mental, Déficience cognitive, Vieillissement, Foyer d'hébergement, Foyer de vie, Représentation sociale, Entreprise adaptée, Retraite, CAT

"Avant j'étais jeune". C’est ainsi que Philippe résume son sentiment, lorsqu’on lui demande s’il se sent vieux. Pour lui comme pour Fatima, Jean-Marc, Monique et les autres personnes handicapées mentales rencontrées à l’occasion du tournage du film il est parfois difficile d’avouer qu’ils vieillissent. Alors comme tout le monde, ils contournent souvent la question par une formulation habilement tournée. Le film donne la parole aux usagers des établissements médico-sociaux. Entre documentaire et reportage en immersion, il nous apprend à mieux cerner les attentes, les interrogations, parfois les angoisses des personnes présentant une déficience intellectuelle face au temps qui passe.

Accès à la version en ligne

La porte d'Anna : une enfance différente

Film de Patrick DUMONT, François HEBRARD, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap mental, Enfant handicapé, Foyer d'hébergement, Trouble du comportement, Psychiatrie infantile, Vie quotidienne, Créativité, Sport, École, Repas, Éducateur spécialisé, Psychologue

La Porte d’Anna franchit les portes de l’hôpital de pédopsychiatrie de Gentilly « La Fondation Vallée », afin d’y partager le quotidien d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux, entourés de leurs encadrants et soignants.
En complément, 6 inédits : "Rencontre avec Jennifer, éducatrice spécialisée", "Une semaine compliquée" , "La contention", "Court-métrage des enfants", "Sortie à la bergerie", "Six ans plus tard".

Site de réseau social sur le document