Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 13

Votre recherche : *

Joker

Film de Todd Philips, 2019.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Handicap psychique, Isolement, Souffrance psychique, Psychose, Violence, Crime, Etats Unis

Arthur Fleck, comédien raté de stand-up, est agressé alors qu'il erre dans les rues de Gotham déguisé en clown. Méprisé de tous et bafoué, il bascule peu à peu dans la folie pour devenir le joker, un dangereux tueur psychotique. [présentation de l’éditeur] En complément :  "Veuillez accueillir… Joker !" : prises alternatives (2 min 44 s, VOST).

Bande-annonce

Les invisibles

Film de Louis-Julien Petit, 2019.

Mots clés : Femme, Précarité, SDF, Accueil de jour, Relation travailleur social-usager, Solidarité, Travailleur social, Réinsertion professionnelle, Paris

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !
En complément : making of, scènes coupées.
[Extr. jaquette]

Les chatouilles

Film de Andrea Bescond, Eric Métayer, 2018.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Abus sexuel, Enfant, Viol, Psychothérapie, Danse, Parents, Toxicomanie, Sexualité, Relation enfant-parents, Amour, Pédophilie, Tribunal, Procès

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d'un ami de ses parents qui lui propose de «jouer aux chatouilles» ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie... En complément : Interview au Festival de Cannes. (Description éditeur)

Bande-annonce

La lutte des classes

Film de Michel Leclerc, 2018.

Mots clés : Lien social-Précarité, Classe sociale, Milieu urbain, Enfant, Parents, École, Service public, Différence, Origine, Paris

Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. Elle, brillante avocate d’origine magrébine, a grandi dans une cité proche. Lui, batteur punk-rock et anar dans l’âme, cultive un manque d’ambition qui force le respect ! Comme tous les parents, ils veulent le meilleur pour leur fils Corentin, élève à Jean Jaurès, l’école primaire du quartier. Mais lorsque tous ses copains désertent l’école publique pour l’institution catholique Saint Benoît, Corentin se sent seul. Comment rester fidèle à l’école républicaine quand votre enfant ne veut plus y mettre les pieds ? Pris en étau entre leurs valeurs et leurs inquiétudes parentales, Sofia et Paul vont voir leur couple mis à rude épreuve par la "lutte des classes". [présentation de l’éditeur, © ADAV]

Bande-annonce

Amin

Film de Philippe Faucon, 2018.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigré, Travail, Famille, Séparation, Amour, France, Afrique

Amin est venu du Sénégal pour travailler en France, il y a neuf ans. Il a laissé au pays sa femme Aïcha et leurs trois enfants. En France, Amin n’a d’autre vie que son travail, d’autres amis que les hommes qui résident au foyer. Aïcha ne voit son mari qu’une à deux fois par an, pour une ou deux semaines, parfois un mois. Elle accepte cette situation comme une nécessité de fait, l’argent qu’Amin envoie au Sénégal fait vivre plusieurs personnes. Un jour, en France, Amin rencontre Gabrielle et une liaison se noue. Au début, Amin est très retenu. Il y a le problème de la langue, de la pudeur. Jusque-là, séparé de sa femme, il menait une vie consacrée au devoir et savait qu’il fallait rester vigilant.
[présentation de l’éditeur, © ADAV]

En complément : Essais comédiens, (9 min), Essais costumes (4 min.), scènes coupées (5 min.), entretien avec Philippe Faucon et Moustapha Mbengue (15 min).

Pupille

Film de Jeanne Herry, 2018.

Mots clés : Enfance-Famille, Adoption, Accouchement sous X, Assistant de service social, Assistant familial, Éducateur spécialisé, Nourrisson, Relation travailleur social-usager, Travailleur social, Mère

Théo est remis à l'adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C'est un accouchement sous X. La mère a deux mois pour revenir sur sa décision... ou pas. Les services de l'aide sociale à l'enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s'occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d'incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s'appelle Alice et cela fait dix ans qu'elle se bat pour avoir un enfant.
En complément : making-of du film (25 min).
[Extr. jaquette]

La porte d'Anna : une enfance différente

Film de Patrick DUMONT, François HEBRARD, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap mental, Enfant handicapé, Foyer d'hébergement, Trouble du comportement, Psychiatrie infantile, Vie quotidienne, Créativité, Sport, École, Repas, Éducateur spécialisé, Psychologue

La Porte d’Anna franchit les portes de l’hôpital de pédopsychiatrie de Gentilly « La Fondation Vallée », afin d’y partager le quotidien d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux, entourés de leurs encadrants et soignants.
En complément, 6 inédits : "Rencontre avec Jennifer, éducatrice spécialisée", "Une semaine compliquée" , "La contention", "Court-métrage des enfants", "Sortie à la bergerie", "Six ans plus tard".

Site de réseau social sur le document

Ma vie de courgette

Film de Claude BARRAS, 2016.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfance en danger, Foyer de l'enfance, Orphelin, Protection de l'enfance, Amitié, Enfant placé

« Courgette n'’a rien d’'un légume, c'’est un vaillant petit garçon. Il croit qu'’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’'est sans compter sur les rencontres qu'’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’'ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a dix ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux. »
En complément ( 24 min.) :
4 modules (anatomie d'une séquences, animation, conception, doublage des marionnettes), le pilote du film (contenu : le reportage de France 3 Rhônes-Alpes sur la création du film au Pôle Pixel de Villeurbanne, les sujets "La vedette, c'est courgette !" et "La courgette à Annecy" réalisés par la Fondation Gan pour le cinéma, les impressions de Peter Lord (co-auteur de "Wallace et Gromit" et co-réalisateur de "Chicken Run").
[présentation de l’éditeur, © ADAV]

Moi, Daniel Blake

Film de Ken LOACH, 2016.

Mots clés : Travail-Emploi, Emploi, Chômage, Précarité, Maladie de longue durée, Administration, Aide sociale, Mère célibataire, Mort, Solidarité, Grande-Bretagne

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider.

Allociné

L'abri

Film de Fernand MELGAR, 2014.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigré, Immigration, Accueil d'urgence, SDF, Repas, Quotidien, Suisse

Un hiver au cœur d’un hébergement d’urgence pour sans-abris à Lausanne, en Suisse. À la porte de ce "bunker" se déroule chaque soir un même rituel d’entrée dramatique qui donne lieu à des bousculades parfois violentes. Les veilleurs ont la lourde tâche de trier les personnes sans abris : femmes et enfants d’abord, hommes ensuite. Alors que la capacité totale de l’abri est de 100 places, seuls environ 50 "élus" sont admis à l’intérieur et ont droit à un repas chaud et un lit.

Chaîne Youtube de Fernand Melgar