Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 5 sur un total de 5

Votre recherche : *

La famille, un peu, beaucoup, à la folie

Film de Véronique GAUVIN, Karine DUSFOUR, 2011.

Mots clés : Enfance-Famille, Famille, Évolution, Changement social, Homoparentalité, Adoption, Divorce, Mariage, Couple, Enfant, Famille recomposée, Filiation, Fratrie, Parenté, Conflit, Violence, Enfance en danger, Homosexualité, Maltraitance, Grands-parents, Mort, Maison de retraite

Ce DVD comprend deux volets : "Où va la famille" et "La famille à quoi ça sert ?".
Le premier volet montrent des familles qui témoignent de l'évolution familiale en France. Le second interroge le sens et les valeurs de ces familles, le lien familial, les histoires et choix de vie ainsi que les liens intergénérationnels. Interrogeant frères et sœurs, parents et enfants sur les liens qui les unissent, le film brosse le portrait d’une société imaginative, où l’individu n’hésite plus à s’émanciper des normes établies pour tracer son propre chemin.

L'amour sans limites

Film de Samantha CAMPREDON, François CHAYE, 2008.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap, Personne handicapée, Sexualité, Témoignage, Amour, Toucher, Couple, Violence institutionnelle, Formation, Image de soi, Corps, Parents, ASSISTANT SEXUEL

Ce film dresse un constat : les personnes en situation de handicap ont des désirs physiques, des besoins d'amour, de sexe et d'intimité mais en France, rien n'est prévu pour répondre à cette demande vitale alors que, dans d'autres pays européens cela existe depuis plusieurs années. Le film est composé de témoignages éclairants d'hommes et de femmes qui nous parlent de leurs besoins et de leurs désirs confrontés à leur type de handicap. Comme Marcel Nuss, ils nous parlent aussi pour certains de leur vie amoureuse, de leurs couples. D'autres témoignent des difficultés rencontrés dans des institutions. Les réalisateurs sont aussi allés dans plusieurs pays d'Europe où les aides sexuelles existent, afin de montrer ce qui est possible de mettre en place en France.

Proche, si proche...

Film de Annick REDOLFI, 2004.

Mots clés : Aidant familial, Maladie, Fatigue, Handicap, Maladie génétique, Maladie d'Alzheimer, Dépendance, Famille, Groupe de parole, Relation d'aide, Relation enfant-parents, Vie quotidienne, FRANCE, QUEBEC

Une mère soigne quotidiennement son fils handicapé physique. Sabine, atteinte d’une maladie génétique rare, essaye de trouver un moyen de vivre sans être dépendante de ses parents. Josepha cherche l’équilibre juste pour vivre en harmonie avec Jean, son époux, atteint d’Alzheimer. Ces histoires, et d’autres encore, nous racontent la vie de femmes et d'hommes, épouses ou époux, parents ou enfants, confrontés à l’intrusion de la maladie, du handicap, de la dépendance dans leur quotidien. Le film parle des aidants-familiaux en France et de solutions de répits qui pourraient leur être proposé. Des services de soins sont à leur écoute, des associations et des groupes de paroles se créent. Mais c'est au Canada, notamment à Montréal, que des structures existent : les Centres Locaux de Services Communautaires. C'est aussi là-bas qu'est pratiqué le "baluchonnage" pour le soutien aux parents de personnes atteints d'Alzheimer.

Chroniques de la violence ordinaire.

Film de Christophe NICK, 2004.

Mots clés : Justice-Délinquance, Violence, Violence conjugale, Délinquance, Justice, Adolescent, Banlieue, Bande, Immigration, Juge des enfants

6 mois d'enquête, 2 ans de tournage, quatre films réalisés dans l'Oise, sur le bassin creillois, où tous les indicateurs de la violence clignotent. 2 DVD qui comprennent 4 films documentaires : "Enfants en déroute", "Le Business des chéquiers volés", "Au tribunal pour enfants", "Les mauvais garçons". L'essentiel de l'émission "mots croisés" : violences ordinaires, comment lutter ?

L'éducation en questions vol. 2 : Jean Gaspard Itard, Johann Heinrich Pestalozzi, Joseph Jacotot, Léon Tolstoï

Film de Thierry Kubler, Marie Frapin, Maurice Ferlet, 2001.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Action éducative, Approche historique, Éducation, Enfant, Enseignant, Enseignement, Pédagogie, Itard (Jean), Jacotot (Joseph), Tolstoï (Léon), Pestalozzi (Johann Heinrich)

1. "Tous les enfants peuvent-ils être éduqués ?" Jean-Marc Gaspard Itard (1774-1838) Un film de Marie Frapin/En recueillant Victor de l'Aveyron, le docteur Itard veut montrer que tout être humain peut être éduqué du moment que l'on sait s'y prendre. Il consacre près de dix ans de sa vie à " civiliser " Victor et à tenter de lui apprendre les bases de la culture. Il invente, pour cela, des jeux pédagogiques qui sont encore utilisés aujourd'hui, il met en place de véritables stratégies éducatives, sans pour autant, éviter de tomber dans la violence manipulatrice. Il pose, à sa manière, la question : jusqu'où peut-on aller pour éduquer un enfant ? Le film évoque la relation entre l'éducateur et l'éduqué notamment avec des extraits du film de François Truffaut L'enfant sauvage et des textes issus du journal d'Itard retraçant l'itinéraire éducatif de son élève. Une longue séquence tournée lors d'un cours de théâtre donné dans l'Institut d'Education Spéciale du Chardonnet près de Lyon illustre la pratique contemporaine d'éducateurs travaillant avec des enfants meurtris affectivement.

2. "Que faire avec des enfants qui ne veulent pas de vous ?" Johann Heinrich Pestalozzi (1746-1827) Un film de Thierry Kübler/Disciple de Rousseau, Pestalozzi est aussi un grand républicain. Et, pourtant, il demande de pouvoir s'occuper des orphelins de la ville de Stans dont les parents ont précisément été massacrés par les troupes républicaines. Il arrive à Stans dans un climat d'hostilité absolue, et doit s'occuper d'enfants dans une très grande misère. Il les apprivoise, réussit à se faire accepter par eux pour passer ensuite aux apprentissages fondamentaux./Une telle situation n'est pas très éloignée de ce qui se passe avec l'éducation des enfants de gitans, ce dont témoigne le reportage dans l'Ecole des Marais de Décinnes destiné à des enfants du voyage semi-sédentaires.

3."Peut-on enseigner sans savoir ?" Joseph Jacotot (1770-1840) Un film de Maurice Ferlet/Enseignant dans l'armée napoléonienne, Jacotot s'exile au retour des Bourbons et finit par obtenir un poste de lecteur de littérature française à l'université de Louvain. Ignorant la langue flamande, il fait acheter à ses étudiants une édition bilingue du Télémaque de Fènelon avec laquelle il leur demande de travailler eux-mêmes à comprendre le texte français. Sans rien leur enseigner, il obtient d'excellents résultats. De cette expérience, Jacotot en tire un principe pédagogique radical : nul n'a le droit d'enseigner que ce qu'il ignore. On peut aujourd'hui en tirer le principe que pour bien enseigner, il faut d'abord mettre les élèves au travail./Deux situations d'apprentissage illustrent l'intérêt de ce principe : des élèves guidés par Robert Caron, formateur et adepte de Jacotot, découvrent la Bretagne depuis le Centre de Lecture de Nanterre ; sous la houlette d'un professeur de technologie et d'un professeur de Français des collégiens de SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté) construisent une yole à Bondy.

4. "Doit-on croire les enseignants sur parole ?" Léon Tolstoï (1828-1910) Un film de Thierry Kübler/Si l'on ne présente plus Léon Tolstoï l'écrivain, Léon Tolstoï le pédagogue est en France beaucoup moins connu. Et pourtant, son oeuvre pédagogique vaut son oeuvre littéraire. Très engagé en Russie pour la libération des serfs, il comprend vite que le servage est autant mental que social. Se rendant compte qu'à travers toute l'Europe, l'enseignement fonctionne sur le mode de la domination de l'enfant par son professeur, il invente, et met en pratique dans différentes écoles qu'il fonde, une autre pédagogie : une pédagogie de la libération. Idées principales : mettre l'enfant directement en contact avec les oeuvres de la culture et ne pas hésiter à aborder avec lui des questions complexes, celles qui l'intéressent en général le plus, avant de lui apprendre le "Baba" des savoirs sous-jacents à ces questions./Racontant l'histoire du pédagogue Léon Tolstoï notamment grâce au témoignage de la Comtesse Tolstoï, Présidente de l'association française des amis de Tolstoï, le film relate une expérience pédagogique intiée par la fondation 93 qui met directement en rapport des élèves avec la culture scientifique, représentée par une histoire racontée, "l'histoire du vivant", le paléontologue Pascal Picq et la grande galerie de l'évolution que les enfants visitent avec le conservateur.