Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 35

Votre recherche : *

À l'infini

Film de Edmond Carrere, 2017.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, MAS, Handicap mental, Relation soignant-soigné, Vie quotidienne, Affectivité, Motivation, Relation d'aide, Vie institutionnelle, Relation famille-institution, Personne handicapée, Équipe pluridisciplinaire, Établissement social et médicosocial, Psychiatrie

À la Maison d'Accueil Spécialisée Maud Mannoni en Dordogne, une équipe de soignants accueille des personnes atteintes de déficiences mentales incurables. Dans cet univers clos, hors du monde, les mêmes gestes, les mêmes paroles, les mêmes histoires se répètent à l'infini. Au delà de cette routine, se révèle l'attachement des uns aux autres et la proximité des corps témoigne peu à peu de la possibilité d'un autre langage. (Source : 4ème de couverture)

Un jour ça ira

Film de Stanislas Zambeaux, Edouard Zambeaux, 2017.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Lien social-Précarité, Accueil d'urgence, Immigré, Famille, Jeune, Vie quotidienne, Précarité, Atelier d'écriture, Chant, Création, Honte, Paris

Une plongée au cœur de l’Archipel, un centre d'hébergement d'urgence au cœur de Paris qui propose d’accueillir les familles à la rue ou des migrants seuls. Djibi et Ange sont deux adolescents qui vivent au centre avec leurs parents. Ils y affrontent des combats à mener. D'autant plus durs que le centre doit fermer et que les familles apprennent qu'elles seront séparées. Et c'est avec l'écriture et le chant qu’ils s'échappent un peu et parlent avec justesse de leurs histoires et de ce quotidien.
En complément (21 min.) : "En musique" , "Ils ont fait l'Archipel", "Souvenirs". Et un dossier pédagogique imprimable.

Un jour ça ira

Corps et âmes

Film de Grégoire GOSSET, Loïc WIBAUX, 2017.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap, Polyhandicap, Personne handicapée, Adolescent, Prise en charge, Établissement pour enfant et adolescent handicapé, Vie quotidienne, Communication, Scolarité, IME, Théâtre, Insertion sociale, Insertion professionnelle, Projet de vie, Affectivité, Travail social, Infirmier, Médecin, Autonomie

Ils sont 196, enfants, adolescents, adultes, en situation de handicap moteur et polyhandicap. Des compagnons de route, réunis par les circonstances de la vie. Au milieu des soirées d’internat, des cours, des soins, il y a l’amitié d’une vie, les amours naissantes. Il est question l’air de rien, d’inclusion, d’exclusion, de différences, de bonheur aussi. Parcours de vie, vie de parcours, parcours de combattant ? Corps & Âmes questionne aussi dix ans de politique du handicap.

Accès à la version en ligne

La porte d'Anna : une enfance différente

Film de Patrick DUMONT, François HEBRARD, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap mental, Enfant handicapé, Foyer d'hébergement, Trouble du comportement, Psychiatrie infantile, Vie quotidienne, Créativité, Sport, École, Repas, Éducateur spécialisé, Psychologue

La Porte d’Anna franchit les portes de l’hôpital de pédopsychiatrie de Gentilly « La Fondation Vallée », afin d’y partager le quotidien d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux, entourés de leurs encadrants et soignants.
En complément, 6 inédits : "Rencontre avec Jennifer, éducatrice spécialisée", "Une semaine compliquée" , "La contention", "Court-métrage des enfants", "Sortie à la bergerie", "Six ans plus tard".

Site de réseau social sur le document

Tant la vie demande à aimer

Film de Damien FRITSCH, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Polyhandicap, Enfant handicapé, Parents, Famille, Éducateur spécialisé, Langue des signes, Médecin, Vie quotidienne, Accueil de jour, Accompagnement, Aide à domicile, Créativité, Réunion d'équipe, Apprentissage, Internat, Communication, Émotion

Des adolescents polyhandicapés de l’institut médico-éducatif de Montreuil apprennent à communiquer grâce à un curieux langage fait de dessins et de signes. Entourés d'une éducatrice spécialisée, nous suivons les progrès des uns et des autres dans cette classe particulière. Les parents d’Océan, polyhandicapé de 14 ans, essaient de vivre comme tous les parents. A travers le quotidien de cette famille le film essaie de cerner comment le monde extérieur perçoit la condition de la personne polyhandicapée. A Barcelone au sein de la Fondation Nexe qui prend en charge des enfants polyhandicapés de l’âge de six mois à six ans, nous découvrons la particularité des pratiques expérimentales d’une équipe pédagogique très jeune.
Avec ce film nous partons à la découverte d’un monde où le toucher et le regard ont tant d’importance. Nous partageons l’histoire de ces êtres particuliers et interrogeons le regard que nous portons sur eux.

Tant la vie demande à aimer

Et les mistrals gagnants

Film de Anne-Dauphine JULLIAND, 2016.

Mots clés : Enfant, Enfant malade, Hôpital, Maladie chronique, Relation enfant-parents, Relation soignant-soigné, Soin, Vie quotidienne

« Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Ils vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’'énergie optimiste de l’'enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie. Avec beaucoup de sérénité et d'’amour, ces cinq petits bouts d’'homme nous montrent le chemin du bonheur. Un film à hauteur d’'enfant, sur la vie tout simplement. »

J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Film de Laetitia CARTON, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Surdité, Langue des signes, Insertion sociale, Vie quotidienne

En mémoire de son ami Vincent qui, souffrant de l'ostracisme de la société, s'est donné la mort, la réalisatrice dresse un panorama de ce qu'elle appelle le pays des sourds, afin de le rendre visible. Elle refuse le terme de malentendants impliquant l'idée d'handicap, et dresse le portrait de personnes sourdes qui ont choisi l'usage de la langue des signes plutôt que l'oralisation et la médicalisation. Elle suit ainsi une famille dont les enfants ont connu des difficultés pour être scolarisé, avant de découvrir l'étonnante école de Ramonville-Saint-Agne qui accueille enfants sourds et entendants. Elle s'intéresse également à cinq marcheurs du silence, partis de Paris, qui rejoignent une manifestation à Milan (Italie) pour attirer l'attention des médias.
En complément :
"Autour du film " (10 min.), l'émission "l'oeil et la main" (26 min.), scènes inédites (40 min.), bio-filmographie de Laetitia Carton, galerie-photos, bande-annonce.

Swagger

Film de Olivier BABINET, 2016.

Mots clés : Jeunesse-Adolescence, Adolescent, Pré-adolescent, Quartier, Vie quotidienne, Jeune en difficulté, Projection

« Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au cœur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes. En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu'à la comédie musicale et la science-fiction, Swagger donne vie aux propos et aux fantasmes de ces enfants d'Aulnay et de Sevran. Car, malgré les difficultés de leur vie, ils ont des rêves et de l'ambition. Et ça, personne ne leur enlèvera. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]

Site officiel du film

Comme des funambules

Film de Alain ALBARIC, Stéphan BALAY, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Enfant handicapé, IME, Vie quotidienne, Accompagnement, Représentation sociale, Expérience pédagogique

« Un film sur l'Institut Médico-Éducatif La Pinède à Jacou, Hérault.
Derrière les représentations que chacun a du «handicap», existent des énigmes qui apparaissent dans ce film bouleversant, au travers des interrogations posées sur l'accueil et l'accompagnement des enfants. La parole est le fil conducteur du récit, parole qui fait lien entre le singulier et le collectif, entre les soignants et les soignés. Ce documentaire intéressera ceux qui s'interrogent sur l'éducation, sur l'école mais aussi sur le soin et sur la différence, la créativité et le vivre ensemble. »

Site du film

Au jour le jour, à la nuit la nuit

Film de Anaëlle GODARD, 2015.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Psychothérapie institutionnelle, Hôpital psychiatrique, Folie, Témoignage, Vie quotidienne, LA BORDE, OURY (JEAN), LOIR ET CHER

« La clinique de La Borde, fondée en 1953 par Jean Oury dans le courant de la "psychothérapie institutionnelle", représente une expérience radicale dans le champ psychiatrique. Lieu de vie et de soin, La Borde reste une référence unique dans la conception et la prise en charge de la folie.
C'est aussi le lieu où j'ai passé mon enfance, à la garderie avec les enfants des soignants. Lorsque je reviens dans ce paysage familier, je reconnais une musique singulière portée par des mots, mélodie d'un dialecte local. De simples mots, mais qui convoquent un monde, disent l'essence de ce lieu. En explorant le "Ritz", "le poulailler", "l'orange-accueil", ce sont les lieux qui se mettent à raconter ce qui ne cesse de s'inventer dans cet espace incroyablement vivant. »