Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 71 à 80 sur un total de 536

Votre recherche : *

Réparer les vivants

Film de Katell QUILLEVERE, 2017.

Mots clés : Don d'organe, Famille, Greffe, Infirmier, Mort, Relation soignant-soigné, Rôle

Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c'’est l'’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu'’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie.… (Source : 4ème de couverture)

La fille de Brest

Film de Emmanuelle Bercot, 2017.

Mots clés : Santé-Santé publique, Conflit, Hôpital, Maladie, Médicament, Militantisme, Risque, Santé, Santé publique

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis trente ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité ! (Présentation du producteur)

Que du bonheur... Le peau à peau en maternité et en néonatalogie

Film de Dalya Naim, 2017.

Mots clés : Enfance-Famille, Maternité, Nourrisson, Peau, Portage, Psychologie du développement, Toucher

Le peau à peau consiste à installer un bébé, né à terme ou prématuré, en position ventrale sur la poitrine de sa mère ou de son père, vêtu simplement d'une couche et d'un bonnet. C'est la position dite kangourou. Bien que les enjeux ne soient pas les mêmes pour les bébés nés à terme ou nés prématurés, les bénéfices pour le développement des bébés sont attestés et prouvés par de nombreuses études. L'OMS ainsi que la Haute Autorité de Santé recommandent cette pratique en salle de naissance, de façon prolongée et continue durant 1 heure minimum. Des recommandations à paraître concernant le peau à peau en salle de naissance et en néonatalogie sont également élaborées par une commission de la Société Française de Néonatalogie. Grâce à des interviews de professionnels et de parents et des scènes de mises en peau à peau tournées en néonatalogie et en maternité, ce film présente les bénéfices de cette méthode et la façon de le pratiquer en toute sécurité pour le bébé et ses parents. Il devrait rassurer les parents et encourager les équipes à implanter et développer cette pratique. Le DVD comporte une version courte (5 min.) qui peut être visionnée par les parents pour les encourager à le pratiquer. (Description éditeur)

Site de l'éditeur sur le document, Version courte

Patients

Film de GRAND CORPS MALADE, Mehdi IDIR, 2017.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap moteur, Tétraplégie, Traumatisme crânien, Centre de rééducation fonctionnelle, Rééducation fonctionnelle, Dépendance, Relation soignant-soigné

« Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d'éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]
En complément : Making-off, clip espoir adapté, bande-annonce.

Moonlight

Film de Barry JENKINS, 2017.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Différence, Discrimination, Drogue, Enfant maltraité, Famille, Homosexualité, Identité, Maltraitance, Sexualité, Violence

A Miami, dans les années 1980, Chiron tente de grandir entre les coups qu'il reçoit à l'école et sa mère, une infirmière bienveillante qui s'enfonce peu à peu dans la drogue. Le jeune homme est en train de découvrir qu'il est homosexuel et a du mal à l'assumer. Seul son ami Kevin parvient à lire dans l'esprit de Chiron comme dans un livre. Alors que sa mère l'abandonne à cause de son addiction au crack, Chiron se trouve des parents de substitution avec Teresa et Juan, un dealer. Le couple l'encourage à accepter son identité, sans se conformer aux conventions de la masculinité et de la sexualité...

La sociale

Film de Gilles PERRET, 2017.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Sécurité sociale, Histoire sociale

« Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d'application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République. Enfin le rêve séculaire des peuples à vouloir vivre sans l'angoisse du lendemain voyait le jour. Le principal bâtisseur de cet édifice se nommait Ambroise Croizat. Qui le connaît aujourd'hui ? 70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de la « la sécu ». À travers le parcours d'un homme, c'est le récit d'une longue lutte vers la dignité et le portrait d'une institution incarnée par ses acteurs du quotidien. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]

Et guérir de tendresse

Film de Chantal Hébert, 2016.

Mots clés : Grand âge-Vieillissement, EHPAD, Personne âgée, Dépendance, Soin, Bien-être, Équipe soignante, Formation professionnelle, Empathie, Neurosciences, Méthode

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, quatre voire cinq générations viennent de s’engager ensemble dans le nouveau millénaire. Dans les institutions pour personnes âgées dépendantes, les équipes soignantes s’appuient sur les dernières découvertes en neurosciences pour forger une "prise en soin" plus respectueuse des personnes âgées, et leur permettre de finir leur vie dans des conditions plus humaines. Cela s’appelle l’humanitude. Ce film s’attache à suivre les progrès obtenus par cette méthode sur le bien-être des personnes âgées, et à montrer comment les neurosciences confirment le pouvoir guérisseur de la tendresse. [Présentation de l’éditeur, © ADAV]

Enfants maltraités, un silence à briser

Film de Guenola Gazeau, Dominique Lenglart, 2016.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Justice-Délinquance, Enfant maltraité, Maltraitance, Protection de l'enfance, Brigade de protection des mineurs, Police, Abus sexuel, Écoute, Accompagnement, Médecin, Psychologue, Infirmier, Justice, Magistrat, Coordination, Prévention, Examen médical, École, Signalement, Infanticide, Viol

Chaque jour, près de deux enfants succomberaient en France d’actes de maltraitance. Victimes de coups, de mauvais traitements, de harcèlements, de viols ou de négligence. Ils meurent aussi du silence qui les entoure dans le cercle familial ou celui d’une société qui préférerait parfois ne pas les voir, ne pas les entendre… Pourtant, dans les permanences des palais de justice et des commissariats, ou dans les couloirs des hôpitaux, des procureurs, des policiers et des médecins essayent de mieux protéger les mineurs, d’accélérer les enquêtes, d’écouter pour mieux recueillir les révélations, de comprendre des paroles pour mieux mettre des mots sur les souffrances… À Paris, le docteur Caroline Rey-Salmon, le vice procureur Sylvain Barbier Sainte-Marie, et le commandant de police Guy Bertrand, ont fait de la lutte contre la maltraitance des enfants un combat quotidien. [Présentation de l’éditeur, © ADAV]

La Mélodie des mots

Film de Marie Halopeau, 2016.

Mots clés : Accompagnement de la personne et identité, Handicap-Situations de handicap, Maladie, Hôpital, Récit de vie, Écrit, Biographie, Dyslexie, Orthophonie, Orthophoniste, Rééducation, Langage, Équipe soignante, Famille, Parents

À travers la rencontre de Béatrice Sauvageot, orthophoniste révolutionnaire, et Valéria Milewski, biographe hospitalier pour personnes gravement malades, le film raconte combien les mots sont les compagnons indispensables de nos existences. Ces mots qu'il nous faut dompter quand leur lecture et leur écriture sont une souffrance. Ces mots qu'il nous faut retrouver au coeur de notre mémoire quand le temps est venu de transmettre notre histoire. Le film montre leur travail respectif en milieu hospitalier pour l'une et auprès d'enfants dyslexiques pour l'autre. (Description éditeur)

Champ de batailles

Film de Edie Laconi, 2016.

Mots clés : Enfance-Famille, Centre maternel, Soutien à la parentalité, Mère célibataire, Couple, Travailleur social, Assistant de service social, Éducateur spécialisé, Psychologue

Au Centre parental d'Hérouville Saint-Clair (Normandie), on apprend à devenir une bonne mère, à intégrer les normes d’une parentalité idéale. Pléthore d’assistantes sociales, d’éducatrices et de psychologues distribuent conseils, avertissements, bonnes et mauvaises notes. Menacées de voir leurs enfants placés en famille d’accueil, deux mères à peine sorties de l’adolescence et dépourvues de tout repère social affrontent comme elles peuvent les rigueurs de ce huis clos. Comme toute institution, le centre parental promeut des valeurs et impose un règlement. Les deux fragiles héroïnes du film comparaissent périodiquement devant un aréopage de travailleuses sociales qui tient du conseil de discipline voire du tribunal. La caméra ne saisit que le profil de ces bienveillantes tutrices qui posent des diagnostics terrifiants sur les "retards" de développement des enfants et brandissent la menace suprême à mots à peine couverts. Au long des mois, le film suit ces deux jeunes filles qui s’accrochent à leurs enfants comme à leur dignité. Elles s’évadent dans des rêves touchants de naïveté, se rebellent, pleurent, se laissent plus ou moins apprivoiser. En contrepoint, on découvre un jeune couple, d’emblée soumis et résigné à la fatalité sociale. Tandis que pour les apprentis parents et leurs tout-petits le temps s’écoule à vive allure, dans cette institution à la fois moderne et archaïque, il semble figé. Le film n’en fait pas le procès, il ouvre le débat. (Description de l'éditeur)