Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 521 à 530 sur un total de 536

Votre recherche : *

Urgences

Film de Raymond Depardon, 1988.

Mots clés : Psychiatrie, Hôpital psychiatrique, Relation soignant-soigné, Urgence médicale

Paris, Hôtel Dieu, urgences psychiatriques. Depardon rend compte de manière inédite de la relation patient-psychiatre avec la puissance, le rythme et la densité du vrai. [Résumé]

Le festin de Babette

Film de Gabriel AXEL, 1987.

Mots clés : Alimentation, Cuisine, Femme, Religion, DANEMARK

Pour échapper à la sordide répression de la Commune en 1871, Babette débarque un soir d'orage sur la côte sauvage du Jutland au Danemark. Elle devient la domestique des deux très puritaines filles du pasteur et s'intègre facilement dans l'austère petite communauté. Mais après quatorze années d'exil, elle reçoit des fonds inespérés qui vont lui permettre de rentrer dans sa patrie. Elle propose avant son départ de préparer avec cet argent un dîner français pour fêter dignement le centième anniversaire de la naissance du défunt pasteur... (Source : ADAV)

Révelation anténatale d'une malformation : une solitude à partager

Film de Françoise Molenat, 1987.

Mots clés : Annonce du handicap, Relation soignant-soigné, Souffrance, Diagnostic, Mère

A quatre mois et demi de grossesse, une femme s'entend confirmer le diagnostic anténatal par échographie d'une grave malformation chez son enfant. Ce document est une mise en parallèle de la souffrance de cette femme et de la souffrance des soignants à partir d'une atteinte à l'intégrité corporelle d'un enfant. Une histoire de solitude à plusieurs niveaux. [Résumé]

Sans toit ni loi

Film de Agnès Varda, 1985.

Mots clés : Exclusion sociale, Pauvreté, Errance, SDF, Jeune

Lion d'or au Festival de Venise en 1985, César de la meilleure interprète féminine pour Sandrine Bonnaire dans le rôle de Mona, Sans toit ni loi est un film poignant sur la dé-socialisation, le désarroi et la solitude. Mona, une jeune fille vagabonde est trouvée dans un fossé, morte de froid : C'est un fait d'hiver et un fait divers. Que pouvait-on savoir d'elle ? Un portrait dressé par ceux qu'elle a croisés sur sa route, dans le Sud de la France, cet hiver-là : Un routard, une domestique, un berger philosophe, un tunisien, tailleur de vignes, une platanologue, un garagiste et une vieille dame. Elle traîne et boit dans les gares. Des voyous l'accueillent dans un squatt. Elle fait des brèves rencontres entre ses longues marches sans but apparent. Elle survit énergiquement malgré la faim, la soif... Sa solitude augmente et finalement c'est le froid qui la vaincra.

San clémente

Film de Raymond Depardon, 1984.

Mots clés : Santé mentale, Hôpital psychiatrique, Vie quotidienne

Ce film est une immersion bouleversante et inoubliable dans l'univers psychiatrique. San Clemente, un hôpital psychiatrique situé sur une île au large de l'Italie. Les malades y mènent une vie libre. Ils participent même au carnaval de Venise. [Résumé]

Mécanismes de la communication non-verbale chez les jeunes enfants

Film de Jean-Robert Siegfried, 1976.

Mots clés : Enfance-Famille, Communication non-verbale, Comportement, Interaction, Jeune enfant, Leader, Motricité, Psychomotricité, Relation enfant-mère, Relation enfant-père

Le film montre comment sont organisées les séquences motrices qui, chez les enfants de 15 à 24 mois d'une part et de 2 à 3 ans d'autre part, expriment et provoquent l'apaisement, l'offrande, la menace et l'agression. Le répertoire des séquences motrices signifiantes varie selon le profil comportemental de l'enfant que celui-ci ait un statut de leader, de dominant par agression ou de dominé. Le profil comportemental de l'enfant est en corrélation étroite avec celui de la mère et non avec celui du père, comme le montre l'étude du comportement d'accueil de l'un et de l'autre. L'interview des parents permet aussi de préciser comment s'exerce l'influence de la mère sur le comportement de l'enfant. (Description éditeur)

canal.u.tv

Le cinéma de Fernand Deligny

Film de Fernand DELIGNY, Jacques Lin, Renaud VICTOR, Josée MANENTI, et al., 1971.

Mots clés : Autisme, Cinéma, Observation, Vie quotidienne, Activité, Éducateur spécialisé, Adolescent, Hôpital psychiatrique, Langage

DVD 1 : Le film conte la fugue à travers les Cévennes de deux adolescents évadés d'un asile, Yves et Richard. Richard en se cachant tombe dans un trou. Il laisse alors Yves libre et seul dans ce paysage tout en rudesse. Il croisera bientôt la fille d'un ouvrier qui le ramènera dans l'institut. Entre western montagnard et néoréalisme intégral, cette fiction a été réalisée avec des jeunes dits "inéducables", pris en charge à l'époque par Deligny.
DVD 2 : "Ricochets du moindre geste" et Textes autour du moindre geste.
DVD 3 : "Ce gamin, là". Un film de Renaud Victor. (1975 - 88 min - Noir et blanc). Ce documentaire brut avec des commentaires et observations de Deligny en voix off est un document d'observation sur un centre accueillant des jeunes autistes. On y suit leurs vie quotidienne et leurs activités. "Fernand Deligny, à propos d'un film à faire." Un film de Renaud Victor. (1989 - 67 mn - Noir et blanc). Entretien et réflexion de Deligny autour du langage, de l'image et de l'autisme. "Pipache et le convoi dans les Rocheuses Les Fossiles ont la vie dure". Deux films d'animation de Jacques Lin, sur scénarii de F. Deligny. (4 & 6 min - Couleurs). Le cinéaste Renaud Victor (1946-1991), fut le complice pendant presque 20 ans de Deligny, de ses méditations sur le langage, l'image et la liberté.

Family life

Film de Ken LOACH, 1971.

Mots clés : Enfance-Famille, Santé mentale-Souffrance psychique, Psychiatrie, Schizophrénie, IVG, Femme, Éducation familiale, Jeune, Grande-Bretagne

La vie est devenue insupportable pour Janice, brimée par des parents qui l'étouffent et la forcent à subir un avortement. Seules l'amitié de Tim et la thérapie novatrice du docteur Donaldson laissent entrevoir l'espoir d'une guérison. Pourtant, l'incompréhension du milieu familial et les pratiques de la psychiatrie traditionnelle prennent le dessus et Janice sombre peu à peu dans la schizophrénie.

L'enfant sauvage

Film de François TRUFFAUT, 1969.

Mots clés : Apprentissage, Approche historique, Civilisation, Conscience de soi, Culture, Éducation, Enfant, Étude de cas, Individu, Initiation, Langage, Littérature, Milieu naturel, Observation, Pédagogie, Psychologie, Psychologie du développement, Recherche, Réel, Transmission, Violence

« Un jeune garçon nu, farouche et ne sachant pas parler, est trouvé par des villageois dans la forêt. Il est recueilli par le docteur Itard, qui se consacre entièrement à son éducation et le prénomme Victor. Civiliser le jeune garçon s'avère une mission ardue et délicate, faite de satisfaction et de frustration.
François Truffaut adapte au cinéma l'histoire vraie du jeune Victor trouvé dans la forêt d'Aveyron au XVIIème siècle. S'appuyant sur les écrits du Dr Itard et les documents scientifiques d'époque, Truffaut raconte la naissance difficile d'un être humain à l'humanité et au langage : un récit tendre, cruel et passionnant sur la pédagogie et l'amour de l'enfance. »

John (17 mois).

Film de James ROBERTSON, Joyce ROBERTSON, 1969.

Mots clés : Enfant, Observation, Séparation, Relation enfant-mère

John est un enfant choyé qui n'a jamais quitté sa mère. A 17 mois, tandis que sa mère est à la maternité pour la naissance du deuxième enfant, il passe 9 jours en pouponnière. Les infirmières sont jeunes et amicales, mais l'organisation du service ne permet pas que l'une d'elles se consacre à John et assume le rôle de sa mère absente. John fait de nombreuses tentatives pour créer une relation avec l'une ou l'autre d'entre elles et obtenir le soutien dont il a besoin, mais il échoue et sa détresse augmente de jour en jour. Ces jeunes infirmières sont habituées aux accès de pleurs des enfants et comme elles ne suivent pas particulièrement tel ou tel enfant, la gravité de la détresse de John leur échappe jusqu'à un stade avancé ; même alors l'organisation des soins est telle que des soins stables et soutenants ne peuvent être établis. Lorsque le neuvième jour, sa mère vient chercher John pour le ramener à la maison, il la repousse et lutte pour quitter ses bras. Il lui lance un regard qu'elle n'a jamais vu auparavant.