Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 3 sur un total de 3

Votre recherche : *

Désinstitutionnalisation à marche forcée

Article de Monique Castro, Gérard Zribi

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3102, 15 mars 2019, pp. 6-9.

Mots clés : Travail social : Établissements, Accompagnement de la personne et identité, Institution, Milieu ouvert, Organisation sociale, Handicap, Travail social, Accompagnement social, Intégration, Maltraitance

Dossier composé de trois articles:

Désinstitutionnalisation à marche forcée
Le secteur réagit
« L’inclusion non adaptée s’apparentait à de la maltraitance »

Participation et droits des usagers : quelle réalité ?

Article de Alexandra Marquet, Philippe Giafferi, Yves Cougoule, et al.

Paru dans la revue Doc'Accompagnement, n° 13, janvier-février 2018, pp. 7-17.

Mots clés : Travail social : Établissements, Accompagnement de la personne et identité, Accompagnement, Droits des usagers, Participation, Projet d'établissement, Établissement social et médicosocial, Vulnérabilité, EHPAD, Usager, Citoyenneté, Dignité, Accueil, Bientraitance, Conseil de la vie sociale, Culture, Livret d'accueil, Règlement intérieur, Inclusion

La participation est au coeur de l'accompagnement. Tout est d'ailleurs fait pour que la participation et les droits des usagers soient mis en oeuvre au travers du projet d'établissement, du livret d'accueil, du règlement intérieur, du projet d'accueil personnalisé, du conseil de vie sociale. Les personnes vivant en établissements médico-sociaux, qu'elles soient âgées ou en situation de handicap, sont des citoyens à part entière. L'unanimité est de mise... Qui pourrait penser ou dire le contraire ? Or, force est de constater que, sur le terrain, cette participation se heurte à de nombreux freins. Ce qui n'est pas toujours facile quand les personnes ne parlent pas ou quand elles souffrent de troubles cognitifs. Le décryptage, l'écoute, l'observation, les échanges sont alors nécessaires pour justement favoriser un accompagnement basé sur la participation des personnes vulnérables. Si le secteur du handicap est depuis longtemps engagé dans cette voie, poussé par l'investissement des familles, les EHPAD accueillent de plus en plus de seniors très âgés, en perte d'autonomie, qui souffrent de poly-pathologies. Dans ces cas, la participation constitue un vrai défi... qui est toutefois surmontable comme le prouvent les initiatives menées sur le territoire. Reste que la collectivité si pesante doit et fait désormais place au Je, à l'individualité avec la volonté d'une co-élaboration, d'une coconstruction. C'est au quotidien que la participation et les droits doivent s'affirmer, soutenus par vous, professionnels, pleinement engagés dans cette politique coopérative.

Concevoir un projet

Article de Stella Choque

Paru dans la revue Doc'Accompagnement, n° 2, mars-avril 2016, pp. 10-11.

Mots clés : Travail social : Établissements, Accompagnement de la personne et identité, Projet, Pratique professionnelle, Concept, Vocabulaire, Projet de vie, Soin, Animation, Information, Projet individualisé, Définition, Projet d'établissement, Réfèrent, Temps, Évaluation, Bientraitance

Le mot projet fait partie intégrante de notre vocabulaire et nous croyons en connaître parfaitement la signification. Nous l'utilisons dans notre pratique professionnelle pour construire les projets de vie, de soins, d'animation... Mais avons-nous vraiment conscience de ce que cela implique de construire un projet pour d'autres que soi ? De sa conception à la mise en place, plusieurs étapes doivent être respectées, accompagnées à chaque fois d'une réflexion centrée sur la personne à laquelle il est destiné.