Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 326

Votre recherche : *

Confinement - Libérer plutôt que contaminer

Article de Myriam Léon

Paru dans la revue Lien social, n° 1272, 28 avril au 11 mai 2020, p. 10.

Mots clés : Justice-Délinquance, Centre de rétention administrative, Prison, Enfermement, Épidémie, Libération conditionnelle

En période de crise sanitaire, les lieux d'enfermement auraient pu devenir des zones de contagion, loin du regard de la population. Militants et vigies de la démocratie ont immédiatement tiré le signal d'alarme.

Accès à la version en ligne

Le miroir de l'infantile chez le sujet

Article de Stéphanie Germani

Paru dans la revue Le Journal des psychologues, n° 376, avril 2020, pp. 63-67.

Mots clés : Justice-Délinquance, Détenu, Souffrance psychique, Passage à l'acte, Prison, Parole, Enfant

S’appuyant sur son expérience clinique auprès des patients détenus, l’auteure avance l’idée que le terrain carcéral accueille des sujets en perpétuelles expériences limites par suite d’événements du passé où la parole a manqué, où l’acte vient à la place du dire. C’est souvent en réponse à une souffrance psychique infantile, provoquée par des figures d’adultes vampiriques, destructrices, que le détenu passe à l’acte, à la manière d’une tentative de survie psychique.

Accès à la version en ligne

Jeunesse : où va la justice des mineurs ?

Article de Justine Canonne, Hélène Chéronnet

Paru dans la revue Direction(s), n° 185, avril 2020, pp. 22-29.

Mots clés : Justice-Délinquance, Justice des mineurs, Prévention de la délinquance, Délinquance juvénile, Juge des enfants, Répression, Réforme, PJJ, Service civique volontaire, Autonomie, Insertion sociale, Estime de soi

Systématisation de la réponse pénale, alignement du droit des mineurs sur celui des majeurs, recours accru à l'enfermement... Depuis les années 2000, une logique plus coercitive gagne du terrain sur les principes fondateurs de la justice des enfants. Et la réforme de l'ordonnance de février 1945, applicable en octobre 2020, semble confirmer la tendance. Au grand dam des professionnels.

L'impératif de performance qui a irrigué les politiques publiques depuis les années 2000 n'a pas épargné la justice des mineurs, explique la sociologue Hélène Chéronnet. Un secteur où il a entraîné un bouleversement des pratiques et des identités professionnelles au sein de la Protection judiciaire de la jeunesse comme de l'institution judiciaire.

A Meaux (Seine-et-Marne), le Fil d'Ariane mise sur l'autonomie des jeunes franciliens placés sous protection judiciaire. Ce dispositif, qui articule logement individualisé et accompagnement soutenu, vise tant la restauration de l'estime de soi que l'insertion dans le cadre d'un projet professionnel.

“Un tchat pour les jeunes femmes victimes de violences”

Article de Lola Fourmy, Louise Delavier, Ynaée Benaben

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3150, 6 mars 2020, pp. 36-37.

Mots clés : Enfance-Famille, Justice-Délinquance, Femme, Violence, Écoute, Technologie de l'information et de la communication, Accompagnement, Association

Depuis 2016, l’association En avant toute(s) œuvre à la prévention et à l’accompagnement des jeunes femmes victimes de violences. Elle a lancé le premier tchat dédié aux moins de 25 ans qui permet aux victimes de se confier et d’être orientées vers des associations spécialisées.

Centre éducatif fermé : pour un ado, la chance de prendre une autre voie

Article de Eléonore de Vaumas

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3150, 6 mars 2020, pp. 30-34.

Mots clés : Justice-Délinquance, Mineur, CEF, Projet éducatif, Stage, Formation, Prise en charge, Environnement social, Loisir, Culture, Poitiers

Alternative à l’incarcération, les centres éducatifs fermés, ou CEF, s’appuient sur un projet éducatif renforcé. Il doit permettre aux mineurs de sortir de leur parcours de délinquance. Régulièrement caricaturé, le dispositif affiche toutefois quelques belles réussites, à l’instar du CEF Nouvel Horizon du Vigeant, à cinquante minutes de Poitiers.

Travail abrutissant pour insertion bâclée

Article de Maïa Courtois, Ludovic Dardenne

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3150, 6 mars 2020, pp. 6-9.

Mots clés : Justice-Délinquance, Travail-Emploi, Emploi, Prison, Détenu, Droit du travail, Statut, Lien social, Environnement social, Protection sociale

Dossier composé de trois articles:
-Travail abrutissant pour insertion bâclée
- A la conquête du droit commun
- Questions à Ludovic Dardenne : « Le lien dehors-dedans est primordial »

Eduquer les jeunes délinquants en centre pénal : des motifs de placement au cœur de dynamiques complexes

Article de Jean Sanzane, Dominique Bodin

Paru dans la revue Déviance et société, vol. 44, n° 1, mars 2020, pp. 111-141.

Mots clés : Justice-Délinquance, CER, CEF, Placement, Délinquance juvénile, Sociologie, Récit de vie, Accompagnement, Travail éducatif, Jeune en difficulté, Typologie, Identité sociale, Différence, Groupe, Individu, Relation éducative

Alors que la recherche d’un climat social apaisé constitue en France un enjeu majeur pour l’accueil, l’éducation et/ou la rééducation des jeunes accueillis en Centre éducatif fermé (CEF), Centre éducatif renforcé (CER) ou Centre de placement immédiat (CPI), la démarche qui consiste à accueillir, au sein d’un même établissement des personnes aux profils divers et variés (âges, antécédents, raisons de placement) est loin de permettre d’instaurer un tel environnement de travail. Pis encore, cette pratique, portée par des idéaux éducatifs et ré-intégratifs, finit par favoriser l’émergence de conflits, creuset de dynamiques identitaires tant individuelles que collectives. Au sein de ces établissements, se construisent et se donnent à voir des jeux d’acteurs liant parfois, opposant certaines fois, contraignant toujours l’ensemble des protagonistes, quels qu’ils soient (jeunes, éducateurs, etc.). Et si la prise en charge individualisée est très souvent privilégiée comme focale d’analyse, cet article se propose de montrer qu’elle est court-circuitée par des dynamiques identitaires entre pairs ou groupes de pairs ou des jeux d’acteurs qui incluent les encadrants eux-mêmes. Mené sur la base de récits de vie, il entend éclairer comment dans les pratiques, se construit le traitement éducatif de la délinquance des mineurs dans ces centres.

Accès à la version en ligne

Assignation à domicile et autorisation(s) de sortie dans un ordre négocié

Article de Elsa Euvrard

Paru dans la revue Déviance et société, vol. 44, n° 1, mars 2020, pp. 49-81.

Mots clés : Justice-Délinquance, Liberté surveillée, Contrôle, Autorité, Relation, Risque, Compétence professionnelle, Communauté, Contrainte, Sociologie, Confiance, Réinsertion sociale, Sortant de prison, Québec (Province du)

Cet article s’intéresse à la manière dont les agents de surveillance communautaire construisent leur compétence relationnelle au sein d’un système doté de contraintes. À partir d’une analyse des autorisations de sorties données dans le cadre d’une assignation à domicile au Québec, l’article cherche à comprendre comment les agents gèrent la tension entre contrôle et aide inhérente à la peine d’emprisonnement avec sursis et comment ils intègrent les contraintes du système à leur prise de décision. Les résultats montrent que les autorisations peuvent être utilisées comme outil d’intervention, de collaboration ou de réinsertion sociale. Ils soulignent également que si les pratiques des agents s’inscrivent dans le cadre d’un système fondé sur la gestion des risques, elles évoluent au fil des relations avec les contrevenants, et sont susceptibles d’être infléchies par la confiance qui se crée entre l’agent et le contrevenant.

Accès à la version en ligne