Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 28

Votre recherche : *

Autisme et médiation thérapeutique avec le cheval monté à cru. Amplification de la qualité paternelle du holding et éclosion d’un moi-corporel

Article de C. Chevalier, R.A. Belot, D. Mellier

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 67, n° 1, janvier 2019, pp. 25-33.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Autisme, Animal, Équitation, Adolescent, Image du corps

Cette recherche clinique porte sur des sujets présentant des troubles autistiques et bénéficiant d’une médiation thérapeutique avec le cheval. De précédents travaux ont montré l’intérêt de l’équithérapie pour les situations d’autisme. En effet, le cheval favorise dans un cadre relationnel adapté des expériences sensorielles susceptibles de soutenir la construction de l’image du corps et d’avoir des effets symbolisants. Notre hypothèse concerne spécifiquement le contact du cavalier avec l’animal. La monte à cru (sans selle) soutiendrait, par ses potentialités comportementales et psychiques, un rassemblement de son image du corps.

Le délaissement parental : quelles conséquences sur la régulation émotionnelle des enfants et adolescents placés en famille d’accueil ?

Article de E. Delaville, V. Pennequin

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 66, n° 6, octobre 2018, pp. 344-354.

Mots clés : Enfant abandonné, Famille d'accueil, Accueil familial, Placement familial, Émotion

Le délaissement parental s’inscrit dans les discontinuités de parcours des jeunes confiés à l’Aide sociale à l’enfance. Au-delà du vécu délétère subi avant placement, l’objectif de cette étude est de mesurer les liens entre le délaissement parental et la régulation émotionnelle (stratégies de coping et tempérament) d’enfants et d’adolescents accueillis en famille d’accueil.

Quelle place pour une école dans un hôpital dans le cadre de soins associés au décrochage scolaire

Article de A. Franceschini Mandel, J. Brunelle, S. Soriano, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 66, n° 1, janvier 2018, pp. 22-30.

Mots clés : Ecole-Enseignement, Décrochage scolaire, Hôpital, École, Étude de cas, Soin

Bien que le décrochage scolaire ne soit pas un diagnostic psychiatrique, il est une préoccupation fréquente pour le pédopsychiatre, et recouvre des situations psychopathologiques variées. En outre, les psychopathologies sévères de l’adolescence sont aussi à risque de décrochage scolaire, grevant par là-même le pronostic. Intégrer le soin dans la problématique du décrochage scolaire paraît être une piste intéressante. Nous avons depuis 2008 réorganisé le partenariat entre le dispositif de soins spécialisé hospitalier, et le groupe scolaire détaché dans notre hôpital pour répondre à ces demandes en augmentation. Nous proposons ici de reprendre les 50 premiers patients qui ont bénéficiés de ce dispositif, d’évaluer leur situation clinique à leur sortie (t1) et à 30 mois (t2) et d’explorer les facteurs potentiellement associés à leur réinsertion.

L’insertion scolaire des élèves issus de l’immigration – enjeux et perspectives de prévention

Article de A. Sarot, L. C. Girard, M. Chomentowski, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 65, n° 3, mai 2017, pp. 180-187.

Mots clés : Intégration scolaire, Immigration, Prévention, Migration, Bilinguisme, Contre-transfert, Échec scolaire, Adolescent, Apprentissage, Enfant de migrant

Les élèves issus de l’immigration sont particulièrement représentés dans les chiffres de l’échec scolaire. La clinique transculturelle a identifié trois périodes de vulnérabilité spécifiques à leur développement : les interactions précoces, l’entrée dans les grands apprentissages et l’adolescence – trois périodes clés dans le processus de séparation-individuation. Elle a également souligné l’impact des réactions transféro-contre-transférentielles dans la relation pédagogique.

Dialoguer avec des adolescents et jeunes adultes dans le contexte du développement des idéologies radicales, du terrorisme et des guerres barbares

Article de D. Oppenheim

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 65, n° 3, mai 2017, pp. 165-168.

Mots clés : Adolescent, Jeune majeur, Idéologie, Communication verbale, Contre-transfert, Identité, Radicalisation

Le terrorisme se développe. Comment dialoguer avec des adolescents qui pourraient être attirés par lui ?

À l'infini

Film de Edmond Carrere, 2017.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, MAS, Handicap mental, Relation soignant-soigné, Vie quotidienne, Affectivité, Motivation, Relation d'aide, Vie institutionnelle, Relation famille-institution, Personne handicapée, Équipe pluridisciplinaire, Établissement social et médicosocial, Psychiatrie

À la Maison d'Accueil Spécialisée Maud Mannoni en Dordogne, une équipe de soignants accueille des personnes atteintes de déficiences mentales incurables. Dans cet univers clos, hors du monde, les mêmes gestes, les mêmes paroles, les mêmes histoires se répètent à l'infini. Au delà de cette routine, se révèle l'attachement des uns aux autres et la proximité des corps témoigne peu à peu de la possibilité d'un autre langage. (Source : 4ème de couverture)

La sociale

Film de Gilles PERRET, 2017.

Mots clés : Action sociale : histoire et perspectives, Sécurité sociale, Histoire sociale

« Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d'application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République. Enfin le rêve séculaire des peuples à vouloir vivre sans l'angoisse du lendemain voyait le jour. Le principal bâtisseur de cet édifice se nommait Ambroise Croizat. Qui le connaît aujourd'hui ? 70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de la « la sécu ». À travers le parcours d'un homme, c'est le récit d'une longue lutte vers la dignité et le portrait d'une institution incarnée par ses acteurs du quotidien. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]

Un enfant peut-il faire son deuil ?

Article de E. Delassus

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 64, n° 5, septembre 2016, pp. 337-343.

Mots clés : Santé-Santé publique, Enfance-Famille, Enfant, Deuil, Mort, Parole, Philosophie

Comment traiter philosophiquement à la question de savoir si un enfant peut faire son deuil ? Si l’on considère comme Spinoza que la mort n’est pas inscrite dans l’essence même d’un individu, l’enfant ne peut avoir conscience de sa mortalité et du caractère nécessaire de la mort. Par conséquent, l’enfant qui n’a jamais été confronté à la mort de l’autre se trouve dans l’incapacité d’accepter celle-ci et de faire son deuil. Il importe donc que son entourage lui donne la parole et lui parle avec courage et vérité. C’est grâce à cette vérité qui lui sera adressée qu’il pourra faire advenir la sienne et apprendre à sortir de l’enfance pour assumer la finitude de l’existence humaine

Nous, les intranquilles

Film de Nicolas Contant, Groupe cinema du centre Artaud, 2016.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Santé mentale, Folie, CATTP, Hôpital de jour, Psychothérapie, Cinéma, Création, Groupe, Représentation sociale

Nous les intranquilles est un film collectif qui commence au centre Artaud, centre d’accueil psychothérapeutique. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène son élaboration en collectif. À travers leur autoportrait, les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant tous ensemble du projet artistique, ils démontrent par l’exemple qu’un autre monde est possible (Source producteur).
En complément : Artaud fanfare, Artaud i/i, Assises, bande-annonce, micro-trottoir, Pierre, récital, Soignants:soignés.

Site de l'éditeur sur le document

Un paese di calabria

Film de Catherine Catella, Shu Aiello, 2016.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Réfugié, Immigration, Intégration, Milieu rural, Accueil, Logement, Militantisme, Politique, Économie, Italie

Riace est un village de Calabre. Il y a 20 ans la commune est devenu un havre de paix pour des réfugiés kurdes. Depuis elle l'est devenue pour d'autres réfugiés. Par le passé, le maire décida de céder des logements vides à ceux qui avaient besoin d’un toit, quelle que soit leur origine ou la couleur de leur peau. C’est ainsi que la communauté de Riace devint la première à accueillir convenablement des réfugiés, à les héberger comme des êtres humains. Mais l’heure est aux élections. L’opposition veut se défaire du maire de gauche. La population doit défendre les résultats obtenus par la communauté. Ce film illustre la pensée utopique d’une petite communauté au cœur d’une Europe au ségrégationnisme grandissant.
[Présentation de l’éditeur]
En complément (20 min.) : entretiens avec Shu Aiello et Catherine Catella.