Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 14

Votre recherche : *

Effets sur le développement cognitif et langagier d'un placement en pouponnière, et adaptation de l'intervention orthophonique : une étude de cas unique longitudinale

Article de Jeanne Duverger

Paru dans la revue Devenir, vol. 32, n° 3, 2020, pp. 181-199.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Développement cognitif, Langage, Pouponnière, Enfant placé, Orthophonie

L’étude porte sur la compréhension du retard cognitif et langagier d’une jeune enfant en pouponnière, et présentant un retrait relationnel majeur. Face au profil atypique de ces enfants, nous avons voulu démontrer la pertinence de la démarche orthophonique de l’ajustement protologique et langagier, basée sur les interactions entre pensée, action et langage (créée par Lydie Morel). Cette étude de cas unique utilise une méthodologie quantitative de suivi longitudinal : tous les comportements de jeu, langagiers et communicationnels ont été recueillis et quantifiés, grâce à l’usage de la vidéo. Nous avons consacré des temps d’observations in situ et d’échanges avec les professionnels, afin de comprendre quels sont les éléments de la vie et de l’environnement de ces enfants qui peuvent avoir des incidences sur leur développement cognitif et langagier. Se pose la question de la persistance en France de séjours institutionnels de longue durée chez de jeunes enfants, et souligne la nécessité d’évaluation du développement et de l’état psychologique des enfants placés.

Accès à la version en ligne

La GED : un outil francophone pour la détection des retards de développement chez les enfants de 0 à 5 ans

Article de Jacques Moreau, Gilles Dupuis, Stéphanie Précourt, et al.

Paru dans la revue Devenir, vol. 32, n° 2, 2020, pp. 69-86.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Évaluation, Outil, Développement, Enfant maltraité, Protection de l'enfance

Les enfants en situation de grande vulnérabilité ou victime de maltraitance seraient particulièrement à risque de retard de développement. La détection précoce de ces retards est primordiale pour assurer que ces enfants reçoivent les soins requis afin de leur permettre de rattraper les jalons développementaux manquants. La grille d’évaluation du développement de l’enfant de 0 à 5 ans (GED) est un outil de mesure qui permet le dépistage de retards du développement dans les domaines cognitifs, langagiers, moteurs et socioaffectifs. Cet article présente la structure, le protocole d’administration de la GED et les résultats des études de validation et de normalisation de l’outil. Il propose ensuite une discussion sur l’utilité de la GED dans la pratique auprès des familles et en recherche.

Accès à la version en ligne

Qualité de vie et représentations d'attachement d'enfants accueillis en foyer dans le cadre d'une mesure de protection de l'enfance

Article de Emmanuelle Toussaint, Fabien Bacro, Agnès Florin, et al.

Paru dans la revue Devenir, vol. 31, n° 2, 2019, pp. 165-185.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Qualité de la vie, Bien-être, Attachement, Enfant placé

L’amélioration du bien-être des enfants est une préoccupation majeure des politiques publiques. En protection de l’enfance, la question du bien-être des enfants confiés a également commencé à susciter depuis peu une attention grandissante. Pour autant, dans la littérature, il n’existe pas de définition du bien-être qui fasse consensus, ni de méthode unique pour le mesurer. Dans le secteur de la santé, en revanche, l’amélioration du bien-être des patients a donné lieu à de nombreux travaux relatifs à la mesure de la qualité de vie. Ainsi, cet article s’intéresse aux relations entre qualité de vie et qualité des représentations d’attachement chez des enfants accueillis dans une institution relevant de la protection de l’enfance. Il présente les résultats d’une étude réalisée auprès de 40 enfants (28 garçons et 12 filles) âgés de 4 à 10 ans, confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) et accueillis en foyer d’accueil d’urgence. L’âge moyen est de 6 ans et 9 mois. Leur qualité de vie a été appréhendée à l’aide de deux outils d’évaluation dont l’un renseigné par les enfants eux-mêmes (Manificat et Dazord, 1997) et l’autre par leurs éducateurs référents (Ravens-Sieberer et Bullinger, 1998). Les représentations d’attachement ont été évaluées avec la tâche des histoires à compléter (the Attachment Story Completion Task), créée par Bretherton, et al. (1990), et le système de codage mis au point par l’équipe de Lausanne (Miljkovitch, et al., 2003). Les résultats font apparaître des liens entre les représentations d’attachement et la qualité de vie globale évaluée par les enfants eux-mêmes ou par les professionnels. Les implications pour la pratique seront discutées en insistant sur les conditions nécessaires pour soutenir l’adaptation de l’enfant à son nouveau lieu de vie dans l’objectif de rechercher son mieux-être

Accès à la version en ligne

Différences entre les profils des effets des maltraitances physiques et psychologiques sur le développement de l'enfant de moins de 3 ans en France

Article de Yolande Govindama, Alexandre Ledrait, Agnès Charlet, et al.

Paru dans la revue Devenir, vol. 31, n° 2, 2019, pp. 145-164.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Enfant maltraité, Psychologie du développement

Cette recherche comparative traite des effets des maltraitances sur le développement de l’enfant de moins de 3 ans. Trente-neuf enfants dont 21 maltraités psychologiquement et 18 maltraités physiquement ont été évalués à partir de l’analyse des dossiers, du test du Brunet-Lézine révisé (BLR-II) et de la Mallette projective première enfance (MPPE).
Le quotient de développement général des enfants physiquement maltraités est homogène mais inférieur à celui qui présente un profil hétérogène au profit du quotient postural mais au détriment du quotient langagier. Si les deux groupes présentent un état de stress post-traumatique, les profils défensifs, les troubles du comportement et les jeux traumatiques mis en scène varient en fonction du type de maltraitance.

Accès à la version en ligne

Récits de vie des jeunes suivis par l'aide sociale à l'enfance : sens et impuissance de l'accompagnement éducatif

Livre de Jean François Ngandu Kamunga, Marie Christine Carvalho, Catherine Ouldchik, édité par Editions universitaires européennes, publié en 2018.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Récit de vie, ASE, AED, Enfant, Témoignage, Relation familiale, Scolarité, Émancipation, Accompagnement, Travail éducatif, Devenir

Cet ouvrage est un recueil de récits de vie des jeunes suivis dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance coécrits avec l’auteur. Leurs récits ne jouent pas seulement le rôle de témoignage envers ceux qui les liront, mais aussi pour eux. Car ils se rendent compte de leurs compétences et capacités qu’ils découvrent en se racontant eux-mêmes. A travers les récits de ces jeunes, le lecteur se rendra compte de l’intérêt de l’accompagnement éducatif qui n’a pas seulement pour but de les amener à s’inscrire dans les normes de la vie sociale, mais aussi et surtout de contribuer à ce qu’ils se reconnaissent comme «sujets uniques et différents». C’est cela, me semble-t-il, le sens même de l’accompagnement éducatif qui n’a pour objectif ultime que de permettre à toute personne accompagnée, de s’émanciper et d’exprimer avec fierté son humanité. C’est un livre qui s’adresse non seulement aux travailleurs sociaux, mais aussi aux institutions socioéducatives, décideurs politiques, et à toute personne soucieuse de l’émancipation des jeunes en difficulté.