Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 1365

Votre recherche : *

Existe-t-il un développement moteur et psychoaffectif spécifique de l’enfant à haut potentiel ? Influence sur les activités de la vie quotidienne et sur le profil du quotient intellectuel

Article de S. Hamdioui, L. Vaivre Douret

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 5, septembre 2022, pp. 244-255.

Mots clés : Surdoué, Quotient intellectuel, Développement, Vie quotidienne, Scolarité, Intelligence, Développement cognitif, Jeu

Il s’agit d’une étude transversale et rétrospective. L’échelle d’intelligence de Wechsler (WISC-V), le carnet de santé de chaque enfant, et un questionnaire d'anamnèse rétrospectif rempli par les parents, ont été administrés et analysés chez 76 enfants en bonne santé (58 enfants à haut potentiel (HP)/18 neurotypiques), âgés de 6 à 13 ans (M. 10 ans ; E.T. 2,2). Cinquante-huit enfants HP ont été impliqués dans l’analyse intragroupe (36 hétérogènes vs 22 homogènes). Deux groupes ont été appariés pour les analyses intergroupes : 18 enfants neurotypiques (90 ≤ QI ≤ 110) et 18 enfants HP (QI ≥ 130).

Trouble anxieux chez des enfants et adolescents dyslexiques : une double peine ? Étude de 114 enfants vus en centre de diagnostic

Article de H. Roman, P. Gentilleau Lambin, J. Nicli, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 5, septembre 2022, pp. 265-269.

Mots clés : Dyslexie, Anxiété, Morbidité, Apprentissage, Accompagnement, Adolescent, Niveau scolaire, Scolarité, Aménagement du temps

De précédentes études montrent qu’une partie conséquente des enfants ayant un trouble d’apprentissage présente également une anxiété. L’anxiété peut être primaire ou bien secondaire au trouble d’apprentissage. Concernant la dyslexie, les différentes prévalences observées dans la littérature montrent que 9,9 % à 25 % des enfants avec un trouble spécifique du langage écrit présentent de façon concomitante des signes d’anxiété. L’accompagnement pédagogique semble avoir un rôle conséquent dans cette anxiété et pourrait induire un effet protecteur dans son apparition ou son intensité. Notre étude a pour but de rapporter la proportion d’enfants anxieux parmi nos patients dyslexiques, d’observer s’il existe ou non un effet de l’âge, du niveau solaire ou du sexe sur cette anxiété, mais également d’examiner la quantité d’enfants pour laquelle un suivi psychologique a été conseillé. Un autre objectif de cette étude est d’appuyer la nécessité de l’accès au diagnostic et de l’instauration de mesures d’accompagnement.

Transidentité et préservation de gamètes : apports à la réflexion des parcours médicaux d’affirmation de genre chez les adolescents et jeunes adultes

Article de N. Mendes, L. Chamouard, B. Bennani Smires, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 5, septembre 2022, pp. 256-264.

Mots clés : Genre, Identité sexuelle, Procréation, Sexe, Soin, Différenciation sexuelle, Médecine

Des personnes engagées dans un parcours médicale d’affirmation de genre peuvent être concernés dès l’âge de 12 ans par l’information à recevoir avant de débuter un traitement pouvant impacter leurs fertilités.

Mineurs non accompagnés accueillis au centre psychiatrique d’orientation et d’accueil de l’hôpital Sainte-Anne, Paris

Article de L. Chami, A. Pham Scottez, J. Silva

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 4, juin 2022, pp. 177-182.

Mots clés : Adolescent, Psychiatrie, Souffrance psychique, Crise, Accès aux soins, Urgence, Prise en charge, Suicide, Précarité, Isolement

Depuis sa création, le centre psychiatrique d’orientation et d’accueil (CPOA) reçoit et prend en charge les patients mineurs de 16 à 18 ans. Parmi eux le taux de patients mineurs non accompagnés (MNA) n’a cessé d’augmenter, passant de 10 % en 2016 à 12 % en 2018. La rencontre des patients MNA survient le plus souvent à l’acmé de la crise, quand leurs ressources personnelles sont dépassées et que ces jeunes expriment un état de souffrance psychique sévère.

Révéler des violences sexuelles subies dans l’enfance à un professionnel de santé : une métasynthèse

Article de I. Braoudé, E. Manolios, E. Jean, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 4, juin 2022, pp. 201-213.

Mots clés : Abus sexuel, Enfant, Traumatisme, Rôle, Médecin, Aveu, Parole, Santé publique, Psychiatrie infantile, Adulte, Victime, Récit de vie

Les violences sexuelles sont un problème majeur de santé publique. Leur révélation à un professionnel de santé pourrait permettre de réduire leur impact dans la vie des victimes. L’objectif de cette métasynthèse, associant revue systématique et analyse des études qualitatives, était d’explorer la littérature qualitative concernant l’expérience de révélation des violences sexuelles subies dans l’enfance par les victimes auprès d’un professionnel de santé.

Rôle de la génétique et de l’épigénétique dans l’obésité de l’enfant et de l’adolescent

Article de S. Courbage, C. Poitou, B. Dubern

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 4, juin 2022, pp. 195-200.

Mots clés : Obésité, Trouble du comportement alimentaire, Génétique, Adolescent, Déficience cognitive

L’obésité est une pathologie complexe multifactorielle considérée comme une maladie des centres régulateurs du poids. La contribution de la génétique est constante mais son impact est variable selon les situations allant des obésités génétiques de cause rare (environ 5 % des obésités) aux situations d’obésité dite polygénique (ou obésité commune) plus souvent rencontrées (95 % des cas). D’autres facteurs (déterminants précoces pré- et post-nataux, sociétaux ou psychologiques) interagissent toujours étroitement avec ces facteurs génétiques expliquant la grande variabilité du phénotype et la physiopathologie complexe.

Hikikomori : vivre sans son propre corps. Des effets du virtuel dans le retrait social

Article de A. Piotti, M.J. Guedj Bourdiau, X. Benarous

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 3, mai 2022, pp. 132-140.

Mots clés : Souffrance psychique, Lien social, Trouble du comportement, Symptôme, Narcissisme, Honte, Internet, Réseau social, Isolement, Famille

Le Net peut être envisagé comme le dernier produit technique à travers lequel notre imaginaire va se superposer à la réalité : le rapport avec le Net a conduit à des transformations signifiantes dans notre façon de vivre, de penser, d’avoir des relations amicales et amoureuses. On peut penser que ce changement concerne principalement les jeunes générations et, dans ce sens, les retirants sociaux seraient un symptôme de la contemporanéité, au sens où ils semblent témoigner d’un clivage entre le corps virtuel et le corps réel. Nous tentons de montrer ici les trois modalités différentes par lesquelles ce dualisme se manifeste dans le retrait social. Il a pour fonction première la protection contre le monde extérieur pour faire face à la honte provenant des défis sociaux, en particulier celle de la rencontre sexuelle ou même seulement de sa préfiguration.

Trouble déficit de l'attention

Article de P. Martin, M. Speranza, F. Colombel, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 3, mai 2022, pp. 111-131.

Mots clés : Hyperactivité, Attention, Mémoire, Amnésie, Apprentissage, Médicament, Enfant

Jalousie et envie chez l’enfant : mythe ou réalité ?

Article de D. Marcelli

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 3, mai 2022, pp. 154-161.

Mots clés : Jalousie, Enfant, Désir, Fratrie, Klein (Mélanie), Freud (Sigmund)

Certes, jalousie et envie occupent le temps de l’enfance mais au-delà de ce temps, la jalousie et l’envie caractérisent l’être humain, probablement parce que, derrière ces deux états affectifs, se dissimule la question du désir. Distinct du besoin et de sa satisfaction physiologique, le désir est sans fin/faim et sa satisfaction n’est jamais totale. Allons même jusqu’à dire que le meilleur des désirs est celui qui n’a pas encore été satisfait. Aussi, l’envie est au cœur du fonctionnement psychique comme nous le propose Mélanie Klein ; qui fait remonter celle-ci à une étape de développement bien plus précoce que ne le fait Sigmund Freud.

Évaluation d’un groupe de remédiation cognitive au sein d’un service de pédopsychiatrie pour des patients souffrant d’anorexie mentale : étude pilote

Article de H. Perret, V. Wolff, M. Lamourette, et al.

Paru dans la revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence, vol. 70, n° 2, mars 2022, pp. 75-81.

Mots clés : Trouble du comportement alimentaire, Anorexie, Approche cognitive, Adolescent

L’anorexie mentale est une pathologie grave qui ne bénéficie pas, à l’heure actuelle, de thérapie dédiée, efficace. La remédiation cognitive est une piste de traitement prometteuse qui a fait ses preuves en ce qui concerne la prise en charge des adultes et pour laquelle les études en population pédiatrique restent limitées. Elle se base sur le déficit de deux traits cognitifs retrouvés chez les patients anorexiques : la flexibilité mentale et la cohérence centrale. Notre étude vise à montrer l’évolution de ces deux critères après la participation des patients au groupe de remédiation cognitive dans un service français de pédopsychiatrie.