Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 544

Votre recherche : *

Permettre le départ en vacances des plus défavorisés

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3165, 19 juin 2020, pp. 10-11.

Mots clés : Lien social-Précarité, Crise, Épidémie, Vacances, Bien-être, Famille, Accompagnement social, Adulte en difficulté

Peu ordinaire, l’été 2020 doit pourtant permettre à chacun de s’aérer. C’est la conviction partagée par les acteurs de l’accompagnement social des plus démunis, qui voient dans cet accès aux vacances une occasion de permettre aux familles de rebondir.

Le service public de l’insertion : à peine testé, déjà approuvé

Article de Sophie Massieu

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3164, 12 juin 2020, pp. 18-19.

Mots clés : Lien social-Précarité, RSA, Bénéficiaire, Accompagnement, Action sociale, Service public, Projet de vie, Travail, Dignité

Expérimenté par 14 territoires, le service public de l’insertion vise à accompagner au plus tôt les allocataires de minima sociaux afin qu’ils ne s’installent pas dans une situation de précarité. Il doit, pour cela, doit fédérer entreprises et acteurs de l’insertion. Un dispositif plus encore plébiscité du fait de la crise actuelle.

De l'altruisme à la solidarité

Article de Martine Fournier, Thomas Lepeltier, Romina Rinaldi, et al.

Paru dans la revue Sciences humaines, n° 326, juin 2020, pp. 28-51.

Mots clés : Lien social-Précarité, Solidarité, Don, Empathie, Bilan, Bénévolat, Aidant familial

Durant l’hiver 2020, l’irruption d’un minuscule virus a bouleversé la planète. Face à une pandémie qui a fauché des milliers de vies dans le monde, on a pu assister à de nombreuses manifestations d’entraide et de solidarité. Tout comme lors d’ouragans destructeurs, de tsunamis et de tremblements de terre ravageurs ; comme aussi durant les guerres, lorsque par exemple des Justes cachaient chez eux des familles juives au péril de leur vie…

Les racines de l’altruisme ont fait l’objet de multiples théories. Faut-il y voir un penchant naturel ? La manifestation d’une empathie enracinée dans la psychologie humaine ? Ou une forme détournée d’égoïsme dans laquelle chacun trouverait des gratifications et des bénéfices personnels ? Les sociétés occidentales ont longtemps vu la compétition inscrite dans la nature humaine, et la coopération comme ressortissant de l’idéologie ou de la morale.

Depuis une vingtaine d’années pourtant, on assiste à un foisonnement de travaux faisant de la solidarité, de l’entraide et de la coopération un nouveau paradigme. De la psychologie aux neurosciences, de l’anthropologie jusqu’à l’éthologie, les recherches nous montrent un monde animal où ne règne pas que la loi de la jungle, de tout jeunes enfants doués d’empathie bienveillante, ou encore des adultes prêts à donner un organe pour sauver un inconnu… Même chez les biologistes, les gènes, longtemps considérés comme égoïstes, sont devenus altruistes ! Dans les sciences sociales cependant, les analyses critiques ne manquent pas. Bénévolat, philanthropie, solidarité font l’objet de vifs débats. Ils seraient, selon certains, la face cachée d’intérêts personnels, sociaux ou étatiques. Autrement dit, entre tenants de l’altruisme, de la bienveillance et de la générosité humaine et tenants des approches individualistes, la lutte continue !

Prestations familiales : régime au 1er avril

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3162, 29 mai 2020, pp. 31-36.

Mots clés : Lien social-Précarité, Prestation sociale, Aide sociale, Revenu

La plupart des prestations sociales ont été revalorisées de 0, 3% au 1er avril 2020, ainsi que le taux de la base mensuelle des allocations familiales (BMAF). Son montant passe de 413,16 à 414,40.

Accès à la version en ligne

Le revenu de solidarité active

Article de Laetitia Muller

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3161, 22 mai 2020, pp. 32-37.

Mots clés : Lien social-Précarité, Prestation sociale, Revenu, Adulte en difficulté, Règle, Procédure

Le revenu de solidarité active est revalorisé de 0,9% depuis le 1er avril 2020. Son montant s'élève ainsi à 564,78 euros par mois, pour une personne seule et sans enfant (contre 559, 74 € auparavant), et à 847, 17 € pour un couple (contre 839,61 €).

Accès à la version en ligne

"L'urgence va être de recréer du lien"

Article de Brigitte Bègue, Serge Tisseron

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3159, 8 mai 2020, p. 20-21.

Mots clés : Santé-Santé publique, Lien social-Précarité, Épidémie, Crise, Maladie, Prévention sanitaire, Lien social, Liberté, Accès aux droits, Traumatisme, Inégalité, Souffrance psychique

Accès à la version en ligne

CHRS : au carrefour de nombreux défis

Article de Flore Mabilleau, Mauricio Aranda

Paru dans la revue Direction(s), n° 186, mai 2020, pp. 16-23.

Mots clés : Lien social-Précarité, CHRS, SDF, Précarité, Pauvreté, Accompagnement social, CPOM, Réinsertion sociale, Exclusion sociale, Empowerment, Posture professionnelle, Addiction, Dignité

Mettre à l'abri et accompagner un public sans domicile nombreux aux besoins de plus en plus complexes, trouver des places dans des dispositifs saturés... Les centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) doivent relever plusieurs challenges, dont celui d'intégrer la stratégie du Logement d'abord. Se réinventer imposera de desserrer l'étau financier, en particulier après l'épidémie de Covid-19.

Mauricio Aranda, chercheur associé de l'Institut des sciences sociales du politique, au CNRS, et du réseau de recherche "Aux frontières du sans-abrisme, a soutenu, en 2019, une thèse sur l'histoire de l'hébergement social des sans-abri. Il revient sur la genèse et l'évolution des CHRS.

En adoptant une approche "axée rétablissement" en 2018, le centre d'hébergement et de réinsertion sociale Buzenval (Paris 19e) a revu son organisation institutionnelle, ainsi que la posture professionnelle de ses travailleurs sociaux.

Le centre d'hébergement et de réinsertion sociale hors les murs de l'association Visa, à Lille (Nord), permet à des personnes sans domicile de devenir locataires de droit commun, tout en bénéficiant d'un accompagnement social renforcé. Un dispositif dont le déploiement est freiné en raison du manque de logements disponibles.

Confinement : quand le remède est parfois pire que le mal

Article de Maxime Ricard

Paru dans la revue Actualités sociales hebdomadaires ASH, n° 3157, 24 avril 2020, pp. 12-13.

Mots clés : Lien social-Précarité, Épidémie, Crise, Enfermement, Personne âgée, Isolement, Ennui, EHPAD, Souffrance psychique, Anxiété, Adaptation, Rencontre, Famille

Voilà plus d'un mois que la France est confinée pour des raisons de la pandémie du coronavirus. Un mois durant lequel bon nombre de personnes restent chez elles, parfois de leur famille et de leurs amis. Des restrictions sociales qui peuvent être parfois mal supportées par les personnes âgées.

Accès à la version en ligne