Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 23

Votre recherche : *

Pourquoi nous détestent-ils ? Saison 1 & 2

Film de Juliette Arnaud, Alexandre Amiel, Amelle Chahbi, Sarah Carpentier, 2017.

Mots clés : Lien social-Précarité, Racisme, Discrimination, Homosexualité, Femme, Pauvreté, Représentation sociale, Religion, Solidarité

Pourquoi nous détestent-ils ? est une série de six documentaires, en 2 saisons.
Le mode de narration est inédit car il mêle un récit personnel, la fiction et une enquête journalistique approfondie sur la discrimination à l’égard des plus précaires.
Dans la saison 1, chaque épisode se concentre sur les relations qu’entretient la France avec trois tranches de sa population : les musulmans, les Juifs et les noirs.
Dans la saison 2, le thème porte sur les pauvres, les homosexuels et les femmes.

Un jour ça ira

Film de Stanislas Zambeaux, Edouard Zambeaux, 2017.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Lien social-Précarité, Accueil d'urgence, Immigré, Famille, Jeune, Vie quotidienne, Précarité, Atelier d'écriture, Chant, Création, Honte, Paris

Une plongée au cœur de l’Archipel, un centre d'hébergement d'urgence au cœur de Paris qui propose d’accueillir les familles à la rue ou des migrants seuls. Djibi et Ange sont deux adolescents qui vivent au centre avec leurs parents. Ils y affrontent des combats à mener. D'autant plus durs que le centre doit fermer et que les familles apprennent qu'elles seront séparées. Et c'est avec l'écriture et le chant qu’ils s'échappent un peu et parlent avec justesse de leurs histoires et de ce quotidien.
En complément (21 min.) : "En musique" , "Ils ont fait l'Archipel", "Souvenirs". Et un dossier pédagogique imprimable.

Un jour ça ira

Patients

Film de GRAND CORPS MALADE, Mehdi IDIR, 2017.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap moteur, Tétraplégie, Traumatisme crânien, Centre de rééducation fonctionnelle, Rééducation fonctionnelle, Dépendance, Relation soignant-soigné

« Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d'éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul. »
[Présentation de l'éditeur/ADAV]
En complément : Making-off, clip espoir adapté, bande-annonce.

Nous, les intranquilles

Film de Nicolas Contant, Groupe cinema du centre Artaud, 2016.

Mots clés : Santé mentale-Souffrance psychique, Santé mentale, Folie, CATTP, Hôpital de jour, Psychothérapie, Cinéma, Création, Groupe, Représentation sociale

Nous les intranquilles est un film collectif qui commence au centre Artaud, centre d’accueil psychothérapeutique. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène son élaboration en collectif. À travers leur autoportrait, les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant tous ensemble du projet artistique, ils démontrent par l’exemple qu’un autre monde est possible (Source producteur).
En complément : Artaud fanfare, Artaud i/i, Assises, bande-annonce, micro-trottoir, Pierre, récital, Soignants:soignés.

Site de l'éditeur sur le document

La porte d'Anna : une enfance différente

Film de Patrick DUMONT, François HEBRARD, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Handicap mental, Enfant handicapé, Foyer d'hébergement, Trouble du comportement, Psychiatrie infantile, Vie quotidienne, Créativité, Sport, École, Repas, Éducateur spécialisé, Psychologue

La Porte d’Anna franchit les portes de l’hôpital de pédopsychiatrie de Gentilly « La Fondation Vallée », afin d’y partager le quotidien d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux, entourés de leurs encadrants et soignants.
En complément, 6 inédits : "Rencontre avec Jennifer, éducatrice spécialisée", "Une semaine compliquée" , "La contention", "Court-métrage des enfants", "Sortie à la bergerie", "Six ans plus tard".

Site de réseau social sur le document

Tant la vie demande à aimer

Film de Damien FRITSCH, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Polyhandicap, Enfant handicapé, Parents, Famille, Éducateur spécialisé, Langue des signes, Médecin, Vie quotidienne, Accueil de jour, Accompagnement, Aide à domicile, Créativité, Réunion d'équipe, Apprentissage, Internat, Communication, Émotion

Des adolescents polyhandicapés de l’institut médico-éducatif de Montreuil apprennent à communiquer grâce à un curieux langage fait de dessins et de signes. Entourés d'une éducatrice spécialisée, nous suivons les progrès des uns et des autres dans cette classe particulière. Les parents d’Océan, polyhandicapé de 14 ans, essaient de vivre comme tous les parents. A travers le quotidien de cette famille le film essaie de cerner comment le monde extérieur perçoit la condition de la personne polyhandicapée. A Barcelone au sein de la Fondation Nexe qui prend en charge des enfants polyhandicapés de l’âge de six mois à six ans, nous découvrons la particularité des pratiques expérimentales d’une équipe pédagogique très jeune.
Avec ce film nous partons à la découverte d’un monde où le toucher et le regard ont tant d’importance. Nous partageons l’histoire de ces êtres particuliers et interrogeons le regard que nous portons sur eux.

Tant la vie demande à aimer

J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd

Film de Laetitia CARTON, 2016.

Mots clés : Handicap-Situations de handicap, Surdité, Langue des signes, Insertion sociale, Vie quotidienne

En mémoire de son ami Vincent qui, souffrant de l'ostracisme de la société, s'est donné la mort, la réalisatrice dresse un panorama de ce qu'elle appelle le pays des sourds, afin de le rendre visible. Elle refuse le terme de malentendants impliquant l'idée d'handicap, et dresse le portrait de personnes sourdes qui ont choisi l'usage de la langue des signes plutôt que l'oralisation et la médicalisation. Elle suit ainsi une famille dont les enfants ont connu des difficultés pour être scolarisé, avant de découvrir l'étonnante école de Ramonville-Saint-Agne qui accueille enfants sourds et entendants. Elle s'intéresse également à cinq marcheurs du silence, partis de Paris, qui rejoignent une manifestation à Milan (Italie) pour attirer l'attention des médias.
En complément :
"Autour du film " (10 min.), l'émission "l'oeil et la main" (26 min.), scènes inédites (40 min.), bio-filmographie de Laetitia Carton, galerie-photos, bande-annonce.

Moi, Daniel Blake

Film de Ken LOACH, 2016.

Mots clés : Travail-Emploi, Emploi, Chômage, Précarité, Maladie de longue durée, Administration, Aide sociale, Mère célibataire, Mort, Solidarité, Grande-Bretagne

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider.

Allociné

Je vous souhaite d'être follement aimée

Film de Ounie LECOMTE, 2015.

Mots clés : Enfance-Famille, Abandon, Origine, Secret, Honte

Elisa, kinésithérapeute, a été adoptée et veut connaître l'identité de sa mère, retrouvée par l'administration. Protégée par la loi, celle-ci refuse de voir sa fille. Elisa sait juste qu'elle est née à Dunkerque, ville où elle s'installe pour un remplacement. Séparée de son compagnon, Elisa vit avec Noé, son fils, qui vit mal la situation. Par hasard, elle soigne Annette, une employée à la cantine de l'école de Noé. Or Annette, femme timide et effacée, se révèle être la vraie mère d'Elisa. La jeune femme continue à lui prodiguer des soins, en ne connaissant pas la vérité. Pendant ce temps, Elisa continue ses recherches...Compléments : le film commentée par Ounie Lecomte, et Caroline Champetier, entretien avec Ibrahim Maalouf, casting et essai de Elyes Aguis (Noë) , bande-annonce.

L'abri

Film de Fernand MELGAR, 2014.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigré, Immigration, Accueil d'urgence, SDF, Repas, Quotidien, Suisse

Un hiver au cœur d’un hébergement d’urgence pour sans-abris à Lausanne, en Suisse. À la porte de ce "bunker" se déroule chaque soir un même rituel d’entrée dramatique qui donne lieu à des bousculades parfois violentes. Les veilleurs ont la lourde tâche de trier les personnes sans abris : femmes et enfants d’abord, hommes ensuite. Alors que la capacité totale de l’abri est de 100 places, seuls environ 50 "élus" sont admis à l’intérieur et ont droit à un repas chaud et un lit.

Chaîne Youtube de Fernand Melgar