Documentation sociale

Vous êtes étudiant, professionnel, enseignant, documentaliste, chercheur en travail social ?
Accédez ici à tous les outils de PRISME vous permettant de chercher de la documentation et de suivre une veille documentaire spécialisées dans le secteur des sciences sociales et de l'action sociale.

Réponses 1 à 10 sur un total de 11

Votre recherche : *

L’assistant familial : un tuteur de résilience « suffisamment bon » ?

Article de François Xavier Mayaux, Daniel Derivois, Christelle Viodé

Paru dans la revue Dialogue, n° 226, décembre 2019, pp. 169-185.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Famille d'accueil, Résilience, Attachement, Assistant familial, Psychologie clinique, ASE, Enfant placé

Cet article propose d’étudier les tuteurs de résilience des enfants confiés en famille d’accueil à partir de la théorie de l’attachement dans une perspective psychodynamique. Il met en évidence la complexité de la relation entre l’enfant et l’assistant familial en tant que figure d’attachement alternative, tuteur de résilience possible. Cette réflexion s’appuie sur une pratique de psychologue clinicien travaillant au sein de l’Aide sociale à l’enfance. L’articulation théorico-clinique issue de cette expérience discute des effets résilients potentiels qu’ont les assistants familiaux sur le vécu des enfants confiés en famille d’accueil en termes de processus de consolidation de la base de sécurité de l’enfant par la qualité du caregiving du professionnel. Il pose ainsi la question de la complexité de cette dynamique relationnelle interactive et du danger dans le risque d’utilisation excessive de cette notion de tuteur.

Accès à la version en ligne

L’histoire de l’enfant confié : album de vie ou projet pour l’enfant ?

Article de Nathalie Chapon

Paru dans la revue Empan, n° 115, septembre 2019, pp. 103-109.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Origine, Enfant placé, Assistant familial, Récit de vie, Projet pour l'enfant, Parcours institutionnel, Mémoire, Protection de l'enfance, Identité

De nombreux chercheurs reconnaissent que l’enfant confié doit avoir accès à son histoire, connaître ses origines, son parcours institutionnel. Que ce soit l’album de vie ou le PPE, ces deux outils ont été pensés et diffusés il y a plus de quinze ans, afin d’apporter des éléments de réponse. Qu’en est-il de leur application aujourd’hui ?

Accès à la version en ligne

Paroles d’hommes dans la famille d’accueil : reconnaître leur place et penser leur spécificité

Article de Ariane Boyer, Raphaële Noël

Paru dans la revue Dialogue, n° 224, juin 2019, pp. 185-204.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Protection de l'enfance, Famille d'accueil, Placement, Père, Rôle, Paternité, Implication personnelle, Enfant placé, Assistant familial, Conjoint, Autorité, Québec (province du)

Rares sont les études qui s’intéressent aux hommes dans la famille d’accueil. Les échantillons des recherches sont la plupart du temps composés presque exclusivement de femmes. À partir des résultats d’une recherche qualitative sur l’expérience de familles d’accueil québécoises et dans un cadre de référence psychodynamique, l’objectif du présent article est de décrire les enjeux spécifiques à l’expérience et au vécu des hommes dans un contexte d’accueil familial. Les résultats montrent, d’une part, que les hommes rencontrés portent des valeurs et un héritage familial traditionnels teintés par une vision collectiviste et altruiste. D’autre part, ces hommes présentent une vision de leur rôle en complémentarité avec celui de leur conjointe, notamment à l’égard des relations avec l’institution. Pourtant, ils ne profitent pas de l’espace de parole qui leur a été proposé de la même façon que les femmes rencontrées. Les résultats seront discutés sous l’angle d’une réflexion quant à l’intégration des hommes dans les études sur le placement et sur le type d’accompagnement à privilégier auprès de ceux-ci.

Accès à la version en ligne

Les assistantes familiales, travailleuses du care : le sensible comme éthique de la relation en actes

Article de Nadège Séverac

Paru dans la revue Sociétés et jeunesses en difficulté, n° 20, printemps 2018, 22 p..

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Accompagnement de la personne et identité, Protection de l'enfance, Assistant familial, Relation éducative, Care, Éthique, Éducateur spécialisé, Incasable

Cette contribution s’inscrit dans la lignée des travaux consacrés aux « incasables », ces jeunes placés par mesure de protection de l’enfance qui cassent et qui tapent dans leur lieu de prise en charge, jusqu’à en être exclus ou fuguer. Seules certaines assistantes familiales, volontaires pour être familles d’accueil pour ces jeunes dont plus personne ne veut, parviennent à les apaiser, soulevant l’énigme de leurs savoir-faire. Or elles parlent davantage de sensibilité à la vulnérabilité de l’autre et de leur intention de « bien » que de compétences, révélant une éthique du care, où ce qui compte sont les personnes et les liens entre elles. Tandis que les éducatrices se disent attachées à la distance professionnelle et au respect du « contrat éducatif », renvoyant à une éthique de justice, où ce qui importe sont les principes. Bien que les éducatrices soient en phase avec la doxa professionnelle, il s’agira donc de montrer pourquoi elles échouent à stabiliser les « incasables » et de décrire comment, bien qu’elles dérogent à cette même doxa, les assistantes familiales réussissent à les « apprivoiser ». Cet article s’attachera enfin à éclairer le fait que, malgré cette réussite, leur pratique reste invisible et leur voix demeure peu entendue. Le prix de cette indifférence étant la production de l’« incasabilité ».

Accès à la version en ligne

Enfant « corps étranger » placé en famille d’accueil et « processus de greffe » : vers un modèle de compréhension des problématiques de rupture de lien

Article de Alexandra Bernard, Almudena Sanahuja

Paru dans la revue Dialogue, n° 221, septembre 2018, pp. 103-114.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Famille d'accueil, Enfant placé, Assistant familial, Intégration, Souffrance psychique, Placement familial, Psychanalyse, Famille, Intimité

Alors qu’un nombre important de situations relevant d’une souffrance psychique du lien est régulièrement rapporté par les professionnels de la protection de l’enfance, peu d’études se sont penchées sur le processus psychique inconscient nécessairement à l’œuvre pour permettre l’accueil et l’intégration, même provisoire, dans une famille d’un enfant qui initialement n’en fait pas partie. Les auteurs de cet article cherchent à étudier la dynamique de fonctionnement psychique sous-jacent à l’accueil de l’enfant, en appui sur les conceptualisations théoriques psychanalytiques groupales et psychanalytiques familiales. Les propositions de lecture offrent un modèle de compréhension des ruptures de liens rencontrées dans les problématiques du placement familial.

Accès à la version en ligne

L'accueil familial. Côté cour, côté jardin

Livre de Corinne Verdu, édité par Dunod, publié en 2018.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Accueil familial, Famille d'accueil, Placement familial, Enfant placé, ASE, Assistant familial, Pratique professionnelle, Relation éducative, Relation familiale, Enfant, Suppléance familiale

Vous pratiquez le métier d'assistant familial ou vous envisagez de vous y impliquer ? Vous avez un poste à responsabilité dans les services de placement familiaux ? Vous formez des assistants familiaux ? Vous vous intéressez tout simplement à ce métier ? Corinne Verdu vous propose une réflexion sur les impacts de ce métier particulier sur l'équilibre familial, à travers un recueil de témoignages et quelques arrêts sur images. Ce livre vous aidera à progresser dans la prise en charge et l'accompagnement des enfants placés.

Accès à la version en ligne

Groupe thérapeutique d’enfants confiés à la mission de protection de l’enfance par la justice : une méthodologie systémique en CAMSP

Article de Christian Legendre

Paru dans la revue Thérapie familiale, vol. 38, n° 2, juin 2017, pp. 163-183.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Petite enfance-Périnatalité, Groupe thérapeutique, Enfant, Protection de l'enfance, CAMSP, Jeune enfant, Approche systémique, Assistant familial, Famille naturelle

Les jeunes enfants (moins de 6 ans) confiés par les juges des enfants aux conseils départementaux au titre de la protection de l’enfance vivent la plupart du temps dans des familles d’accueil et rencontrent leur famille biologique tantôt avec une médiation, tantôt sans. Ils sont donc inclus dans des systèmes à double parentalité. Ils présentent par ailleurs fréquemment des troubles qui les amènent à consulter des établissements médico-sociaux comme les CAMSP. Leur « prise en charge » thérapeutique individuelle se heurte régulièrement à des difficultés importantes et piétine : ils sont en effet rarement en mesure d’élaborer une demande d’aide psychologique individuelle. Les demandeurs sont ailleurs (assistants familiaux, référents des pôles placement familial, école). L’auteur propose et décrit un dispositif thérapeutique groupal systémique, élaboré et mis en œuvre dans un CAMSP. Ce dispositif s’adresse aux enfants, à leurs assistants familiaux, à leurs familles biologiques (indirectement), à leurs référents du conseil départemental. Une vignette clinique illustre le propos.

Accès à la version en ligne

Aide sociale à l'enfance

Livre de Jean Marc Lhuillier, édité par Berger-Levrault, publié en 2016.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, ASE, Protection de l'enfance, Enfance en danger, Prévention, Enfant maltraité, Inceste, Abus sexuel, Famille en difficulté, Enfant en difficulté, Admission, Autorité parentale, Assistant familial, AEMO, Établissement social et médicosocial, Schéma départemental, Travailleur social, Responsabilité civile, Responsabilité pénale, PJJ, Association, Jeune en difficulté

Les missions de l'aide sociale à l'enfance comprennent des actions de prévention actions de prise en charge en direction des enfants qui, pour des raisons diverses, ne peuvent demeurer dans leur famille. L'aide sociale à l'enfance diffère de l'aide sociale générale, notamment sur les points importants suivants : ce droit s'exerce à l'égard de toutes les familles, françaises ou étrangères ; il s'applique à tous les mineurs, mineurs émancipés et même aux majeurs de moins de 21 ans. En ce qui concerne les prestations en nature (exemple : soutien psychologique, etc.), il n'existe pas de conditions de ressources. Il est donc essentiel de disposer d'un ouvrage fiable afin d'aider au mieux les difficultés. Cette nouvelle édition entièrement réactualisée présente en les commentant tous les textes qui régissent la protection de l'enfance à la lumière de la jurisprudence la plus récente. Les thèmes étudiés sont les suivants : Qu'est-ce que l'ASE, définition et missions du service d'aide sociale à l'enfance ; Difficultés, danger : où trouver de l'aide en oeuvre de mesure d'aide et de protection de l'enfance ; Le droit de l'usager ; L'enfant dans sa famille et son quartier différentes aides ; L'enfant confié à l'ASE ; La responsabilité administrative et civile des acteurs sociaux ; La responsabilité pénale ; La responsabilité disciplinaire ; Les services sociaux et sanitaires des différentes institutions ; Les services judiciaires ; Le secteur associatif.

L'affectif et la protection de l'enfance

Livre de Christian Allard, édité par ESF, publié en 2013.

Mots clés : Enfance en danger-Protection de l’enfance, Affectivité, Émotion, Protection de l'enfance, Loi, Conscience de soi, Amour, Parentalité, Relation éducative, Travailleur social, Assistant familial

Un enfant peut-il grandir en ne se sentant aimé que temporairement ou transitoirement ? Un enfant peut-il développer ses capacités intellectuelles, sociales, relationnelles en état d'insécurité affective ? Un adulte peut-il trouver sa place dans la société s'il n'a jamais su quelle était sa place quand il était enfant ? En France, 140 000 enfants sont confiés à l'Aide sociale à l'enfance. Pour eux comme pour tous, l'amour ne suffit pas, mais comme pour tous, il doit être premier.Une éducation sans amour n'a aucun sens. L'affect ouvre vers la raison. Spinoza est rejoint par Freud : par nos affects nous accédons à nous-mêmes ; par le pouvoir de nous comprendre, nous avançons sur la voie de la liberté ; par le travail de la raison, nous passons de la dépendance à l'autonomie. Comment permettre à ces enfants abandonnés, maltraités, traumatisés - et donc avec des troubles du lien - de connaître cette route ? La dimension affective, les remettre sur le chemin de la vie, c'est le rôle de la famille d'accueil ; les aider à tisser le fil de leur pensée, celui des autres membres de l'équipe pluridisciplinaire.L'auteur mobilise la philosophie et la psychanalyse pour éclairer sa pratique. La loi de 2007 réformant la protection de l'enfance, qui a introduit le mot affectif, offre l'occasion de réfléchir à ces questions. Le placement familial se dévoile comme un formidable bijou de la clinique, et par là même, comme une incitation permanente à la réflexion. Qu'est-ce que l'humain ? Et que faut-il avoir reçu pour l'être devenu ? Ce livre s'adresse aux professionnels de la protection de l'enfance ainsi qu'à tout citoyen qui veut prendre sa part dans le lien social.