Rechercher un article, un ouvrage, une thèse

PRISME travaille à la réalisation de deux bases de données bibliographiques : La première, Sciences et Action Sociales, constitue la base mutualisée du réseau. La deuxième, Thesis, est dédiée à la sélection et à l'indexation de thèses en travail social. Elle est le fruit d'un partenariat avec le CNAM-CDFT.

Réponses 1 à 10 sur un total de 20616

Votre recherche : *

Gouvernance : quelles ARS demain ?

Article de Laëtitia Delhon, Gaël Coron

Paru dans la revue Direction(s), n° 196, avril 2021, pp. 24-31.

Mots clés : Santé-Santé publique, ARS, Politique sanitaire, Prévention sanitaire, Santé publique, Territoire, Financement, Coopération, Addiction, Autonomie

Créées en avril 2010, les agences régionales de santé (ARS) sont mises à l'épreuve par la crise sanitaire. Critiquées par certains acteurs du secteur médico-social qui décrient leur rigidité technocratique et leur éloignement des territoires, elles sont amenées à se transformer. Mais comment ? Si les pistes sont nombreuses, la simplification n'est pas une mince affaire.

Enseignant chercheur à l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), Gaël Coron invite à considérer l'action des ARS à l'égard du secteur médico-social à l'aune des politiques européennes et des transformations de l'action publique. Si leur reconfiguration est probable, la solution miracle n'existe pas.

Créées en 2016 pour piloter les actions de prévention de la perte d'autonomie sur les territoires, les conférences des financeurs rassemblent départements, ARS et de nombreux acteurs. Un outil apprécié en Seine-Maritime pour son fonctionnement et ses résultats concrets.

La création des ARS a modifié la relation avec les associations du champ de l'addictologie. Exemple en Bretagne où des programmes sont lancés malgré un financement faible et complexe.

Eduquer à l'alimentation : tous à table !

Article de Isabelle Wackenier

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 218, avril 2021, pp. 42-53.

Mots clés : Santé-Santé publique, Alimentation, Éducation, Pédagogie, Apprentissage social, Prévention sanitaire, Goût, Culture, Inégalité, Obésité, Repas

Découvrir les saveurs, expérimenter de nouveaux goûts, voyager à travers son assiette, partager, offrir... le bien-être, le plaisir et la cuisine se révèlent lorsque l'on passe à table. Pourtant, la malbouffe et la sédentarité gagnent du terrain et mettent en exergue des dégâts en matière de santé, d'environnement et d'égalité sociale. Si les pouvoirs publics ont tant de mal à légiférer pour une alimentation de qualité pour tous, garante du respect de la planète, la société civile quant à elle oeuvre au quotidien pour un accès à une meilleure alimentation pour tous (ateliers cuisines, paniers bio pour les plus démunis, jardins partagés...). De nombreuses actions sont à mettre en place, en étant sensibles à la diversité des modèles alimentaires et des cultures, sans esprit de jugement, mais avec gourmandise !

Equipe d'animation et alimentation : quels liens, quels enjeux ?

Article de Pascal Mullard

Paru dans la revue Le Journal de l'animation, n° 218, avril 2021, pp. 36-41.

Mots clés : Santé-Santé publique, Alimentation, Animation, Équipe, Accueil collectif de mineurs, Culture, Projet éducatif, Réunion, Rite

Quels sont les liens qui unissent la vie de l'équipe à la thématique de l'alimentation ? L'alimentation est un des piliers de nos vies individuelles et collectives, personnelles et professionnelles. Nos manières de vivre, notre alimentation disent donc quelque chose des personnes que nous sommes, des professionnels que nous sommes, des équipes que nous sommes.

Chinois en France : visibles, invisibles ?

Article de Juan Du, Hélène Le Bail, Florence Lévy, et al.

Paru dans la revue Migrations société, vol. 33, n° 183, janvier-mars 2021, pp. 19-160.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigré, Personne issue de l'immigration, Invisibilité sociale, Milieu urbain, Représentation sociale, Stéréotype, Média, Approche historique, Stigmatisation, Racisme, Militantisme, Restauration, Identité, Ethnie, Commerce, Pratique religieuse, Personne âgée, Prostitution, Association, Chine, France, Paris, Marseille

[...] Le présent dossier propose d’analyser ce paradoxe de l’invisibilité des migrants chinois et de leurs descendants pourtant bien présents en France. Dans quelle mesure les représentations véhiculées par les médias, la sphère politique ou les lieux communs, assignent-elles ces personnes d’origine chinoise à des formes de visibilité ou d’invisibilité ? Jusqu’à quel point les processus d’invisibilisation résultent-ils de stratégies volontaires de la part de ces migrants et comment les comprendre ?
Les articles rassemblés ici sont le fruit de trois ans d’un travail collectif mené dans le cadre du projet « Chinois.es en Île-de-France » financé par la Ville de Paris. [...]

Accès à la version en ligne

Prématurité et oralité perturbée, une odyssée inachevée

Article de Gaëlle Grusse Dagneaux

Paru dans la revue Cahiers de la puéricultrice, n° 345, mars 2021, pp. 12-17.

Mots clés : Petite enfance-Périnatalité, Prématurité, Oralité, Nourrisson, Soin, Fœtus, Alimentation

Neuf mois et bébé arrive, muni d’un arsenal lui permettant d’affronter un monde nouveau. Plus de “cathéter” placentaire pour assurer sa nutrition, les poumons déployés, il va pouvoir, après un premier cri, attirer l’attention pour communiquer ses besoins, qui lui étaient, jusqu’à présent, perfusés. Survie et communication, besoins alimentaires et reconnaissance en tant que petit être, le nouveau-né doit investir son oralité alimentaire et verbale pour vivre. L’oralité est comme un “kit de survie”. Mais certains bébés naissent bien avant l’heure. Leur oralité est encore en ébauche, émergente, pas suffisamment opérationnelle pour assurer leur protection. Ils auront besoin de soins spécifiques pour que se développent pleinement toutes les fonctions de leur sphère orale.

Ce qui s’oublie et ce qui reste : Diasporas africaines et créativité

Article de Sébastien Gökalp, Meriem Berrada, Isabelle Renard, et al.

Paru dans la revue Hommes et migrations, n° 1332, janvier-mars 2021, pp. 3-213.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigration, Créativité, Culture, Musée, Identité culturelle, Mémoire collective, Approche systémique, Littérature, Écriture, Cinéma, Artiste, Transmission, Engagement, Afrique

Dans cette publication, les diasporas africaines sont abordées sous l’angle de leur créativité. Les diasporas africaines ont construit des passerelles culturelles entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques malgré les violences destructrices de la traite esclavagiste et de la colonisation, qui sont réactivées par les circulations migratoires dans le sillage de la décolonisation. Jacques Barou et Jean-Baptiste Meyer, en guise d’introduction du dossier scientifique, démontrent comment le transnationalisme des diasporas est un facteur déterminant de création culturelle, d’engagement politique et d’innovation. La créativité résulte des efforts de décentrement et d’adaptation aux nouveaux contextes de vie. Les carrières des intellectuels et des artistes, plus visibles que celles des travailleurs immigrés, s’enrichissent de leurs déplacements, souvent à la marge des institutions, et de la confrontation avec l’altérité. Les talents se bonifient à l’extérieur du continent en inventant les contours d’une africanité, faite d’hybridation et de syncrétisme, qui s’inscrit en terre étrangère dans la modernité culturelle. Les liens diasporiques tissés avec le continent africain – symbole du foyer original des diasporas et espaces de ressources plurielles – favorisent aussi les volontés d’y entreprendre à rebours des projets économiques ou culturels.

Accès à la version en ligne

Un nouveau cadre juridique face aux violences conjugales

Article de Marie Geneviève Mounier

Paru dans la revue La Revue française de service social, n° 280, mars 2021, pp. 12-27.

Mots clés : Action sociale : cadre institutionnel et juridique, Violence conjugale, Femme, Législation, Droit civil, Droit pénal

Face au nombre de cas de femmes victimes de violences conjugales, les pouvoirs publics ont élaboré un cadre juridique, en particulier depuis 2010. Plus souple pour les victimes et plus coercitif pour les agresseurs à la suite d’une prise de conscience et de travaux préparatoires, tels les plans et le Grenelle des violences conjugales concrétisé par les lois de 2019 et 2020, il améliore entre autres l’ordonnance de protection, la séparation, l’accompagnement, le statut du logement, la situation des enfants, des femmes étrangères, ainsi que la levée du secret professionnel.

Intervention individuelle en travail social auprès de femmes ayant des douleurs vulvo-vaginales persistantes

Article de Laurie Julien, Oscar Labra

Paru dans la revue La Revue française de service social, n° 280, mars 2021, pp. 82-90.

Mots clés : Travail social : Métiers, Femme, Souffrance, Sexualité, Travail social individualisé, Qualité de la vie, Approche systémique, Approche cognitive

Le présent article rend compte d’une intervention en travail social menée auprès de femmes ayant des douleurs vulvo-vaginales persistantes. L’intervention individuelle en travail social fut expérimentée auprès de cinq femmes vivant ce type de douleurs grâce à des méthodes d’intervention et des activités issues de l’approche systémique et cognitivo-comportementale. Les résultats d’évaluation de l’atteinte des objectifs indiquent que le programme d’intervention a permis une amélioration moyenne à élevée de la qualité de vie des femmes qui y ont participé. Nous suggérons l’importance et la pertinence de l’intervention individuelle en travail social chez les femmes souffrant de douleurs vulvo-vaginales persistantes. Des pistes d’intervention et de recherche sont proposées.

Apatridies

Article de Danièle Lochak, Catherine Goussef, Maylis de Verneuil, et al.

Paru dans la revue Plein droit, n° 128, mars 2021, pp. 3-42.

Mots clés : Immigration-Interculturalité, Immigration, Concept, Droit des étrangers, Droit international, Approche historique, Gens du voyage, Union européenne, Nomadisme, Nationalité, État civil, Prévention, Sécurité, Terrorisme, Clandestinité

« Le terme apatride désigne une personne qu’aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation », énonce simplement la Convention de 1954 relative au statut des apatrides. Si l’on s’en tient au nombre de personnes reconnues apatrides en France, le phénomène pourrait sembler marginal ou renvoyer à un autre temps où on le considérait comme une anomalie du droit international. Mais il n’en n’est rien puisqu’aujourd’hui, des millions de personnes à travers le monde sont apatrides – dont 600 000 en Europe… Si l’on interroge la permanence de l’apatridie, on en vient vite à la conclusion qu’elle ne peut être engendrée que par les États qui privent leurs ressortissant·es de leur droit à une nationalité, pourtant consacré par les textes internationaux, par des lois et mesures de retrait ou de déchéance de nationalité, ou des obstacles administratifs dressés à dessein pour dissuader certains groupes de se voir reconnaître la nationalité de leur État de résidence, par les entraves mises à l’enregistrement des naissances notamment. Ce dernier cas concerne aussi les enfants nés de parents en situation irrégulière dans leur pays de résidence, voire des réfugiés que leur fuite a rendus apatrides et qui ont le plus grand mal à être reconnus comme tels. Or, faut-il le rappeler, les apatrides sont particulièrement vulnérables à l’exploitation et à la discrimination : l’absence de documents d’identité les empêchent en effet de jouir des protections et des droits que les pays accordent normalement à leurs citoyen·nes.

Accès à la version en ligne

La relation travail social-bénévolat : vers un nouveau paradigme ?

Article de Laure Viart

Paru dans la revue Le Sociographe, n° 73, mars 2021, pp. 10-24.

Mots clés : Travail social : Métiers, Bénévolat, Posture professionnelle, Approche historique, Relation professionnelle, Militantisme, Travailleur social

Le bénévolat est très présent dans le travail social et sous diverses formes. Cet article propose de décortiquer les différentes formes d’engagement et les différents statuts de bénévoles et d’en analyser les conséquences sur le travail social.

Accès à la version en ligne